Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

A-t-on découvert une nouvelle espèce de loups ?

Une découverte extraordinaire vient d’être faite sur les loups en Alaska. (1)

Les loups, ancêtres et cousins du chien, sont des animaux sociaux. (2)

Ils vivent et chassent en meute.

Et, quel que soit le territoire où ils s’installent, ils ont tendance à être tout en haut de la chaîne alimentaire.

Ce prédateur est quasi exclusivement carnivore.

Ses proies sont variées, mais généralement terrestres.

Ce sont des animaux adaptables qui s’hybrident aisément entre eux.

À cause de cela, la classification des loups n’est pas simple. Elle est sujette à débats.  (3)

Le loup et l’agneau

Le loup gris est répandu en Europe et en Chine. Les scientifiques l’appellent Canis lupus lupus. (4)

Un mâle pèse environ 40 kg. La femelle est plus petite. (5)

Il vit en France où il chasse le cerf, le chevreuil, le lièvre, le lapin, la marmotte, le renard, les oiseaux, mais aussi les reptiles.

Il peut aussi attraper une grenouille ou tout autre batracien à l’occasion. (2,4)

Et évidemment, il lui arrive de s’en prendre au bétail, notamment aux moutons.

En Scandinavie et en Russie, on trouve un de ses cousins, le loup de Sibérie. (6,7,8,9)

La Russie en compte environ 100 000. Certaines estimations vont jusqu’à 200 000. (8,9)

Ce n’est pas rien.

Car le loup et sa meute de 5 à 10 individus ont besoin d’un territoire de 100 à 300 km2 environ. (2)

En Russie, les meutes de loups sibériens chassent le renne, le cheval, le bison européen, l’élan, le cerf, le sanglier et évidemment le bétail, ce qui cause la colère des habitants.

De grandes battues sont parfois organisées pour diminuer sa population. (8,9)

En Europe, il existe une autre sous-espèce spécifique, le loup des Abruzzes ou loup des Apennins (Canis lupus italicus). (10,11)

Il est plus petit que les autres et se nourrit de proies plus petites même s’il n’hésite pas à se mettre un mouflon sous la dent s’il en a l’occasion. (10,11)

Bien qu’il soit italien, ce loup est aussi sans frontières. Il a su profiter de l’espace Schengen pour faire son retour en France depuis quelques années.

Pour lui, comme pour les autres, le meilleur santon de la crèche provençale est le mouton…

De l’autre côté du détroit de Béring…

En Amérique du Nord, les différentes espèces de loups se distinguent notamment par leur pelage ou leur habitat. (12,13)

  • Le loup gris (Canis lupus) d’Alaska et du Canada est le plus grand et le plus répandu, il ressemble au loup gris d’Europe. Il se nourrit de caribou, de rennes, d’élan, de bison d’Amérique et, à l’occasion, de rongeurs.  Le loup des plaines (Canis lupus nubilus) aux États-Unis lui est proche.
  • Le loup noir du Canada et de Yellowstone (Canis lupus occidentalis) est un loup qui aurait été hybridé avec un chien. C’est une sous-espèce du loup gris. (14)
  • Le loup arctique (Canis lupus arctos) est tout blanc et plus chétif. (13)
  • Le loup rouge (canis lupus rufus) est plus petit que le loup gris, mais plus gros que le coyote. C’est un loup très rare, surtout présent dans le sud-est des États-Unis. Il aime le raton-laveur, le lapin, le cerf et les rongeurs. (13)
  • Le loup des forêts (Canis lupus lycaon) est un frontalier. Il vit entre les États-Unis et le Canada dans la région des Grands Lacs.
  • Le loup gris du Mexique (Canis lupus baileyi) enfin, est en voie d’extinction. Il en reste une quarantaine. C’est un petit loup au pelage gris-roux.

Nos aires marines protégées ne le sont que de nom.

Le chalutage de fond y est toujours autorisé, détruisant des habitats marins et tuant des milliers de cétacés chaque année.

Pour que ces zones soient réellement protégées, nous devons agir.

Interdire cette pratique destructrice est une nécessité pour préserver notre biodiversité marine.

Signez et partagez, pour une interdiction immédiate du chalutage de fond dans les aires marines protégées.

L’Éthiopie possède un loup unique au monde !

Ailleurs dans le monde, il existe d’autres espèces de loups.

L’une des plus belles est le loup d’Abyssinie ou loup d’Éthiopie (Canis simensis) qui est extrêmement rare et vit à plus de 3 000 mètres de haut !

Il est roux et ressemble à un renard de grande taille. (15)

Leur territoire est bien plus restreint que celui des autres loups. 15 km2 leur suffit.

Ils chassent souvent seuls, mais pour le groupe. Sans surprise leurs proies sont beaucoup plus petites. Ils traquent notamment les rats, souris et autres rongeurs.

Et voici un nouveau venu : le loup marin

Les scientifiques pensaient avoir fait le tour du loup.

Cet animal n’est-il pas le plus vieil ennemi de l’homme ?

N’est-il pas aussi l’ancêtre du chien, qui lui est son meilleur ami ?

Ne sait-on pas tout du loup ?

Eh bien non.

En 2013, une meute de loups gris a nagé à travers un détroit sur les côtes d’Alaska.

Les loups sont arrivés sur l’île Pleasant qui est située dans un grand parc naturel de Glacier Bay.

L’île n’est pas habitée par les humains.

L’eau qui l’entoure est gelée une partie de l’année.

Lorsque les loups sont arrivés, ils ont fait ce que les loups font habituellement : ils ont commencé à manger les cerfs locaux.

Ils ont même rapidement éteint la population de cervidés.

Les scientifiques pensaient que ces loups partiraient.

Mais ils se sont adaptés à cet écosystème marin.

Ils ont commencé par manger des loutres marines, qui jusqu’à l’arrivée des loups, étaient en haut de la chaîne alimentaire.

Elles dévoraient les oursins, qui, eux, se régalaient des algues locales.

Or, les forêts d’algues sont nécessaires à la biodiversité des poissons.

Y a-t-il un risque pour ces loutres marines ?

Heureusement, ce n’est pas le cas.

La population de loutres était même en train d’augmenter à un rythme soutenu.

Un peu de régulation de cette population était donc bienvenu.

En revanche,  c’est la première fois qu’une famille de loups se trouve en haut de la chaîne alimentaire d’un écosystème marin.

Cela va-t-il engendrer une nouvelle mutation de l’espèce ?

Une fois de plus, le loup n’a pas fini de faire parler de lui !

Nos aires marines protégées ne le sont que de nom.

Le chalutage de fond y est toujours autorisé, détruisant des habitats marins et tuant des milliers de cétacés chaque année.

Pour que ces zones soient réellement protégées, nous devons agir.

Interdire cette pratique destructrice est une nécessité pour préserver notre biodiversité marine.

Signez et partagez, pour une interdiction immédiate du chalutage de fond dans les aires marines protégées.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références
1. « Loup gris : le prédateur fascinant », YouTube.
2. « Que mange le loup ? », Parc de Courzieu.
3. « Quels sont les différents types de loups ? », Le Chasseur Français.
4. « Loup d’Europe », Parc Animalier La Barben.
5. « Le loup gris », Le Mag des Animaux.
6. « Le loup de Sibérie », Loups du Gévaudan.
7. « La Russie réduit la population de loups dans certaines régions de Sibérie », Pyrénées-Pireneus.
8. « Wolves preying on reindeer herds threaten seasonal joy in remote Siberian villages », Pyrénées-Pireneus.
9. « Wolf diet was analyzed in the Polish Carpathians », Frontiers.
10. « Canis lupus italicus », Loup.eu.
11. « Retour du loup dans les Apennins », Almonature.
12. « Wolves », Burke Museum.
13. « Races de loup », Terre des Loups.
14. « Loup noir », Terre des Loups.
15. “Le loup : un prédateur fascinant », Chaîne YouTube Wolf Conservation Center »
S’abonner
Notification pour

1 Comment
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Henri-Pierre Juguet
10 jours il y a

L’article sur les loups c’est un copier-coller de Wikipédia ? (tous ces numéros de notes…)
Et cette histoire de « meutes »…. Les prétendues meutes sont des familles. Papa-Maman et les enfants de 1, 2, voire parfois 3 ans ! Le « couple alpha » n’est rien d’autres que les parents ! Bien sûr que les autres mâles ne se reproduisent pas, qui couche avec sa mère ou son père ? Et dans une famille, normalement, quand les parents disent « On fait ceci » on le fait. Ce sont rarement les enfants qui décident. Parfois, pour chasser du gros gibier, les familles s’associent et forment une meute provisoire. Qui se sépare ensuite. Ces balivernes à propos des loups font suite à UNE expérience, menée dans les années 50, sur une quinzaine de loups en captivité… Valeur scientifique d’une telle expérience = zéro ! Merci tout de même pour l’info sur les loups en milieu marin 🙂

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x