Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp
ere-pandemies

Allons-nous vers une “ère de pandémies ?”

La formule a quelque chose d’effrayant.

Associer le mot “pandémie”, qui renvoie à une réalité sanitaire et même sociale, très désagréable, à une période qui dure dans le temps a quelque chose de très pessimiste.

C’est pourtant l’annonce que fait dans un rapport récent la plateforme IPBES qui est un organisme intergouvernemental réunissant des experts de la biodiversité.

Évidemment, si vous pensez que l’OMS, l’ONU et le GIEC sont les instruments internationaux d’une petite élite mondialiste qui veut mettre la pression sur les peuples, voire s’en débarrasser à terme, vous regarderez ce rapport avec méfiance.

Il me semble, en réalité, que ce rapport est très important.

Et même s’il faut toujours regarder les choses – et les rapports – avec un œil critique, l’idée que si nous ne faisons rien, ce qui est en train de se passer dans le monde pourrait se reproduire me paraît valable.

Pour les experts de l’IPBES, le SARS Cov 2 a pu se répandre si facilement pour des raisons environnementales.

En effet, ces scientifiques estiment que le vrai problème est la chute de la biodiversité.

Cette dernière aurait un rôle de contrôle des pathogènes.

Elle permettrait, par le jeu des écosystèmes en bonne santé, d’éviter que les 600 000 à 800 000 virus inconnus présents chez les mammifères ou les oiseaux marins ne se transmettent à l’homme.

Le rapport interroge le rapport de l’homme avec la nature.

Car selon les experts, la chute de la biodiversité est liée aux activités humaines destructrices.

De nouveaux virus sortent du bois

D’après les rapports de l’experts, la plupart des épidémies des XX et XXIe siècle sont liées à à transmission de virus animaux à l’homme.

Ils incluent le VIH (sida), le zika mais aussi tous les coronavirus dont le MERS, le SRAS et le SARS Cov 2.

Pour eux, des maladies comme Lyme liée à une infection provoquée par des tiques, sont également liées à l’environnement.

Ces virus sont là depuis des millions d’années. Ils ont évolué au sein d’un biosystème qui leur est propre.

Pendant des centaines de milliers d’années, ils sont restés chez leurs hôtes.

Ils n’ont pas “embêté” les hommes.

Mais depuis une centaine d’années, ils se transmettent aux humains.

Pour les experts, ce phénomène nouveau est directement lié aux activités humaines et à la dégradation dans la relation entre l’homme et la biodiversité.

Parmi, les raisons invoquées, l’étude ne vise pas les recherches en laboratoire sur les virus animaux, qui pourtant, pourraient également avoir un effet sur la transmissibilité des virus des animaux vers les hommes.

L’usage de la terre a changé

D’après les chercheurs de l’IPBES, 30% des maladies apparues depuis les années 60 seraient liées au changement de l’utilisation de la terre.

Cela inclut la déforestation, l’installation humaine dans des zones d’habitat sauvage, l’urbanisation, l’extension des cultures et de l’élevage intensifs.

Ces évolutions de la manière avec laquelle l’être humain utilise les terres autour de lui a une incidence directe sur le climat local et la biodiversité.

Pourtant avant de transformer un paysage, personne ne se demande si les modifications apportées auront un effet sur la santé humaine.

Coupez des forêts et vous aurez moins de pluie ! Mettez des pesticides et vous aurez moins d’insectes et donc moins de prédateurs de vecteurs d’épidémie pour les plantes et moins de pollinisateurs pour les cultures.

On commence à comprendre que les interactions entre l’être humain et son environnement sont déterminantes pour sa survie.

La COVID-19 ne sera pas la seule pandémie que nous connaîtrons. À cause du réchauffement climatique, les zones polaires sont aujourd’hui menacées. On y trouverait une multitude de virus et de bactéries qui ont été congelés par le temps.

Pour éviter un tel désastre, nous devons immédiatement prendre des mesures pour amplifier notre politique environnementale.

Le commerce des animaux sauvages montré du doigt

Le rapport de l’IPBES insiste sur l’essor du commerce des animaux sauvages dans le monde.

Les experts estiment que ce commerce, qui a été multiplié par cinq en 14 ans, est l’une des causes des pandémies présentes et à venir.

24% des espèces d’animaux sauvages seraient aujourd’hui commercialisées dans le monde.

Les importateurs se trouvent surtout en Asie, en Europe et aux Etats-Unis.

Ce commerce facilite la circulation de pathogènes dangereux et augmente les interactions entre le monde sauvage et le monde domestique.

Cela provoque l’arrivée d’espèces invasives qui déciment la biodiversité ainsi que la transmission des virus des animaux sauvages aux animaux d’élevage.

Or ces derniers sont tous plus ou moins clonés ou en tout cas sélectionnés génétiquement.

Ils n’ont aucune résistance collective aux maladies.

En ce sens, l’élevage industriel est une catastrophe pour la biodiversité.

Un mot sur l’état de santé des êtres humains

Le rapport n’évoque pas l’immunité des êtres humains, ce que certains appellent leur “terrain.”

Le SARS CoV 2 s’en prend essentiellement aux personnes âgées de plus de 70 ans, aux personnes obèses, aux insuffisants rénaux et aux personnes avec de l’hypertension.

De même, la maladie de Lyme pourrait se développer de manière plus forte chez des personnes dont le système immunitaire est affaibli. (2)

La communauté scientifique commence tout juste à explorer le rapport qui existe entre virus et cancer. (3)

Et si toutes ces maladies étaient liées à un problème d’immunité devenue trop fragile ?

Est-ce vraiment une surprise si les Etats-Unis sont plus touchés que le Japon par le SARS- Cov 2 en termes de mortalité ? (4)

Un habitant sur 3 est obèse aux Etats-Unis. Au Japon, ce chiffre est de 3,7%. (4,5)

Au Japon, la population est sereine. Il n’y a pas de débat sur la vaccination obligatoire ou les pass sanitaire même si tout le monde fait attention.

Tous les pays ne peuvent pas en dire autant…

Peu de solutions dans le rapport mais des perspectives potentiellement optimistes

La faiblesse du rapport de l’IPBES vient du manque de solutions formulées par les experts.

Car évidemment s’il faut lutter contre l’élevage industriel, l’agriculture intensive et les modes de vie modernes, cela suppose des réformes très ambitieuses.

Or, le rapport préconise essentiellement davantage de coopération entre les Etats, ce qui ne peut pas faire de mal mais ne fait pas nécessairement avancer les choses très vite…

Toutefois, le fait que le lien entre biodiversité et maladie soit établi est important.

Cela peut donner aux populations de la planète une motivation supplémentaire pour aller vers un monde où l’être humain apprend à travailler en harmonie avec la nature et non en se battant contre elle.

Est-ce le chemin que l’on va prendre ?

Qui vivra, verra.

Solidairement,

Julien

P.S. : Cliquez ici pour partager la pétition « Protégeons la nature pour éviter l’apparition de nouveaux virus ! ».

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

La COVID-19 ne sera pas la seule pandémie que nous connaîtrons. À cause du réchauffement climatique, les zones polaires sont aujourd’hui menacées. On y trouverait une multitude de virus et de bactéries qui ont été congelés par le temps.

Pour éviter un tel désastre, nous devons immédiatement prendre des mesures pour amplifier notre politique environnementale.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour

45 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Migoule
10 mois il y a

Vous ne parlez pas des avions des toiles d’araignées dans le ciel lorsque l’on regarde les routes du ciel. Des paquebots de croisière qui transportent plus de 4000 personnes : leurs déchets ils les mettent dans leurs poches ? jusqu’à leur fin de voyage. Les yacht de plus en plus nombreux sur les côtes et dans tous les pays. trop de matières premières extraite de la terre pour assouvir le luxe des riches. STOP LA PLANETE VA MAL….TROP DE RICHES la DETRUISE POUR LEUR PLAISIR PERSONNEI. Il faut aussi parlez des bombes qui tombent dans le monde entier, des chars et toutes les armes pour tuer et détruire la planète. Les gaz lacrymogènes contre les manifestants des canons à eau qui contiennent du cyanure contre les manifestants. Les pharmacies et tous les grands commerces qui nous font crever de chaleur en hiver et crever de froid en été. Je pourrai encore en rajouter. C’est qui qui polluent ? les riches qui achètent chaque année des nouveaux relax vident leur piscines 4 fois dans l’été pour se baigner 2 fois seulement, bien sur, cela fait encore plus riche. Je suis dégoûtée de constater de tels gaspillages. Et les feux qui sont programmés pour détruire certains régions et certains pays. Alors ajoutez ces informations et il y en a plus encore……Je ne vais pas tout énuméré ce soir. Rajoutez ces informations complémentaires s’il vous plait. Merci.

11 mois il y a

Attention, cette pétition diffuse la propagande covidiste: Le rapport de l’IPBES est une arnaque scientifique. Il a été commandé et rédigé par Mr Peter Daszak qui était l’intermédiaire financier qui a permis la « construction » des virus chimères de coronavirus transmissibles à l’homme qui ont été fabriqué à Wuhan, mais aussi dans les labos américains de Caroline du Nord et de fort Derrick. Mr peter Daszak est l’employé numéro 2 de la mafia covidiste mondiale.Il n’y a pas plus de risque de pandémie aujourd’hui ou demain que par le passé. L’argument de la déforestation est une histoire pour enfants de CM2. détails ici: https://www.youtube.com/watch?v=ydKkXkvYwXc

jamgo
11 mois il y a

On les avait un peu oublié les Ayatollahs du réchauffement climatique dérèglement ..ect , évidemment les projos étant braqués sur covid , ils n’étaient plus sur le devant de la scène .. ben tiens ! je te le donne en mille ! , c’est bien sur l’activité humaine liée au réchauffement de la planète qui aura favorisé la transmission du virus , fallait juste oser , pas de problèmes ils l’ont fait , jusqu’ou iront ils ces toxiques ? par leurs mensonges ils sont le véritable danger pour l’humanité , GIEC Jouzel et cie ! qui en a conscience ?

BAUMONT
11 mois il y a

Les Lignes Bougent votre pétition est un bel exemple de détournement du sens.Ce discours moralisateur utilise l’argument écolo mais le déplace et reprend tous les éléments de dialectique gouvernementale.
D’abord  » l’ère des pandémie  » ça sort d’où ? On a au tout début pointé du doigt des chauves-souris et autres pangolins comme les coupables, voir même, et ça paraît déjà plus juste, les habitudes séculaires de nos amis chinois, dont les marchés n’ont jusque là jamais provoqués de catastrophes d’une telle ampleur.Aujourd’hui, on s’accorde à dire que le virus qui n’a pas été plus meurtrier qu’une grippe saisonnière, lequel serait sorti d’un laboratoire P4.Et ceux qui ont enquêté ne l’affirment pas, ils l’envisagent tant ils ont été empêchés de faire toute la lumière sur cette affaire.Donc on est pas à  » l’ère des pandémie  » s’il n’y a pas de pandémie, encore moins si on a une responsabilité et de fait une capacité de contrôle dessus.Pas de fatalisme ! Du reste, quand comme L’OMS on a produit des discours aussi variés, confus et contradictoires, selon les locuteurs, on peut et on doit légitimement se demander quel crédit on leur accorde.
Ensuite, nous sommes nombreux et nous avons un impact sur la planète ça coule de source ! Et là encore on nous infantilise et on nous culpabilise, mais qui nous a vendu ce monde de vie dont ils tirent leur richesses et leur pouvoir.C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Les gouvernements qui refusent d’être des régulateurs dans l’économie, voir même sont largement rétribué pour leur complaisance avant d’avoir des membres promu capitaines des entreprises de quelques uns qui détruisent la biodiversité sont ceux qui tiennent ce langage.Qu’ils nous montrent l’exemple et nous les suivrons.Autrement dit, ils nous reprochent d’agir dans le champs des possibilités qu’ils nous imposent, ça n’a pas de sens ! Or ici c’est bien a nous qu’on s’adresse pas seulement comme force de changement mais surtout comme ceux qui portent la responsabilité.A quoi servent nos élus dans cas ? Et nos impôts ?
Les pratiques agricole telles que nous les connaissons sont un exemple parlant de dévoiement.A la fin de la seconde guerre mondiale, l’industrie toute entière réquisitionnée à des fins d’armement se trouve avec des quantités considérables d’armes et de munitions dans une Europe dévastée.Par opportunisme et avec l’aide de la chimie quelques uns y ont vu une source colossale de profit.Arrive alors la mécanisation, les engrais, etc qui trouvent là un terrain favorable pour réhabiliter les sols et dynamiser les cultures.Malheureusement ce n’est pas une vision, juste de la cupidité et sur le long terme le labour, l’utilisation d’engrais et de pesticides, l’exploitation intensive contribuent à l’appauvrissement des sols.Aujourd’hui des forêts entières jaillissent de terre pour mieux être coupées.Ceux qui plantent des arbres dans un souci d’équilibre, de durabilité et de biodiversité représentent une poignée d’individus, ce ne sont pas de grands groupes industriels.En revanche si ces derniers disposent de moyens qui excèdent ceux de la plupart ils ne sont pas animés par l’intention de construire, seulement d’exploiter.
En conclusion, je trouve ce texte moralisateur, à l’image de notre président.Il est étiqueté écolo mais quand on en examine la composition, les ingrédients sont tendancieux.C’est oublié un peu vite qui nous les vends et pour moi  » Les lignes bougent  » ça vous discrédite.De la pure récupération !

Manu Kodeck
11 mois il y a

Must Read

« La fabrique des pandémies. Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire » de Marie-Monique ROBIN
Préface de Serge Morand
Editions de la Découverte

L’ère des pandémies ne fait que commencer.

Fin juillet 2020, 22 experts de premier plan du monde entier mettaient en garde contre de pires crises à venir.
Communiqué de presse de l’IPBES

Terrcha
11 mois il y a

Depuis 100 ans. Bien sur. Depuis la TSF. Mais selon moi c’est d’encore avant. Depuis l’électrification de la Terre par l’homme. Pour moi, notre monde (et le cosmos entier) est un microcosme inter-connectés. Chaque chose sur Terre est connecté (ondes, magnétisme ou radiation par ex). Il y a un équilibre planétaire entre les mammifères, les végétaux, mais aussi la roche, la terre etc… Dès lors qu’il y a un déséquilibre. Il y à rééquilibration, d’où pour moi les pandémie. Qui permettaient de réguler la population. La loi du plus fort en quelques sortes. C’est triste mais c’est comme ça ! Mais survenue la médecine moderne qui déjoua la mort. La ou la nature faisait très bien son travail. Bref.
Je voudrais juste rappeler ici, que l’analyse de IPBES n’apporte pas grand chose de plus que le rapport de Rome de 1972. Qui émettait déjà l’éradication d’une bonne partie de la population à l’orée de 2030. Les élites le savent très bien et travail à la solution. 2 solutions ! Soit on agrandit la planète, soit on diminue la population. Sauf qu’on ne peut PAS, agrandir la planète !!

Weber
11 mois il y a

ramassis de n inporte quoi, vous faites le jeu du deep state.

Guérin
11 mois il y a

Doit-on entendre que vous êtes pour la doxa ambiante, qu’elle soit climatique, sanitaire… ? C’est décevant. Il m’apparaît au contraire opportun de regarder de près l’objectivité de structures inter-gouvernementales, tel que le GIEC ou l’ONU. Pourquoi par exemple le GIEC écarte-t-il les scientifiques dont l’avis diverge du courant principal. Méfions-nous de ce qui est érigé en vérité, comme le faisait la religion à une autre époque en Europe…

Berruer
11 mois il y a

L’être humain fait parti de cette biodiversité… L’espèce humaine est devenue incontrôlable… Et comme, tout ce qui devient incontrôlable s’autodétruit d’une manière ou d’une autre… Tôt ou tard, la nature reprendra ces droits, il y a et aura des dommages collatéraux… L’être humain, pour certains jouent aux apprentis sorciers, d’autres se prennent pour dieu… L’être humain est arrogant et je ne mets pas tout le monde dans même panier car un petit nombre investisse leur vie dans la sauvegarde de notre mère nature…

Frederic07
11 mois il y a

Bonjour,
Vous écrivez des choses fausses ou fortement tendancieuses dans votre courriel.
Le SARS COV 2 n’est pas présent sur Terre depuis des millions d’années.
Le lien entre virus et cancer est là pour cacher les liens entre « vaccin » et cancer, par exemple.
Beaucoup d’autres choses (je ne prends pas le temps de détailler) sont orientées.
Je ne souhaite pas être destinataire de ce genre de mail que je considère comme douteux, idéologiquement.
Cordialement,

CHLUCK
11 mois il y a

La biodiversité commence en nous, par la façon dont nous nous « soignons » (nourriture, équilibres…). La vaccination massive actuelle est le 1er facteur de déséquilibre des potentiels de l’immunité naturelle, en même temps que le vecteur des variants (cf: Luc Montagné, Christian VELOT…). La société « sanitaire » doit protéger les faibles (avec leur consentement), foutre la paix aux autres et laisser les médecins soigner. On vit l’inverse!

Sitelle
11 mois il y a

Il faudrait arrêter de dire n’importe quoi, si le virus s’est répandu c’est parce qu’il a été créé par l’humain (ne savez-vous donc pas qu’il est breveté ?) et répandu exprès avec un gain de fonction. Ce sera pareil avec les suivants, puisqu’on sait déjà ce qui va arriver, enfin pas tout le monde visiblement.

Colibri libre
11 mois il y a

Je ne suis pas du tout d’accord avec ce que dit votre article, pourtant je suis totalement décroissante écologiste engagée et travaillant dans le soin !

EN EFFET vous sous entendez qu il y aurait eu pandémie or c’est totalement faux, comme chaque année il y a eu un nouveau virus, comme chaque année mondial !

En France la covid 19 était là depuis novembre 2019 et de novembre 2019 à mars 2020 il n y avait aucune mesure et donc la vie était normale ! Il n’y a pas eu de pandémie il y a eu une épidémie comme chaque année PAR CONTRE GÉRÉE PAR DE L’EXTRÉMISME SANITAIRE TOTALEMENT CONTRE PRODUCTIF SAUF À VENDRE DES INJECTIONS AU FRAIS DE LA SÉCURITÉ SOCIALE!

Nous sommes en surpopulation à cause de la consommation, il est urgent de boycotter tous les produits neufs et les grandes surfaces pour n’acheter que de la deuxième main, et des produits locaux sans aucun traitement, il faut également boycotter tous les produits ménagers qui sont tous ultra polluant pour la terre et l’eau !
Les virus y compris covid 19 n’ont fait AUCUNE sur mortalité

Pour mémoire:

Chaque année 26 millions de personnes décèdent des maladies cardiovasculaires et cancers,

DONT en 2020, environ trois millions de décès « covid »

car ils ne s’ajoutent PAS mais en font partie, puisque ce sont les MÊMES personnes en comorbidité,

très âgées mortelles,

et/ou qui se sur-dosent mortellement en automédication principalement avec le paracétamol ( la dose mortelle étant simplement au dessus d’un comprimé 1000mgr /6h, voire les notices ) !

D’habitude on ne compte pas les morts et les hospitalisés médiatiquement, par exemple la grippe est ÉGALEMENT toujours mondiale ET CERTAINES ANNÉES elle avait fait autant de dégâts sans que personne n’en parle et sans sombrer dans une politique d’extrémisme sanitaire !)

En France en quelques années nous avons eu 800 000 TRÈS âgés en plus
il est donc normal qu’il y ait des années « moisson » comme celle de 2020
qui n’est d’ailleurs vraiment pas exceptionnelle !

Dans des villes comme Albi ou Béziers donc de plus de 50 000 habitants
les réanimations comptent chacune 12 lits en tout,
il est donc tout à fait normal d’avoir très régulièrement depuis des années, par période, 12 personnes en réanimation
sur des villes de plus de 50 000 habitants !

Prenez le chiffre du jour des « déclarés malades covid  » puis le chiffre du jour des « hospitalisés covid « , puis le chiffre du jour des « morts covid  » :

Vous constaterez qu’à beaucoup plus de 99% on ne fait que des formes bénignes à la maison !

Je suis contre votre article qui est totalement contre productif en matière d’information et de message !
Même BFM reconnait desormais que le virus s’est échappé par erreur d’un labo, vous etes donc en retard de 6mois !!

Yvon Beignet
11 mois il y a

Alors le laboratoire de Wuhan serait donc un élément de la biodiversité! Sans nier l’évidence du désastre sur la biodiversité, mais pour que l’on puisse adhérer il faudrait éviter un amalgame des vérités avec des suppositions hasardeuses (plus personnes ne gobe l’origine animal de sarscov2) et je suggère de faire la liste de tous les désastres engendrés par des fuites de virus fabriqués en laboratoires…..et de contrôler tous ces labos et leur utilité ou admettre que les armes biochimiques ont une utilité. Si vous lisez entre les lignes de certains articles on y découvre une prédiction d’une prochaine pandémie de variole. Y a t’il des recherches en labo sur ce virus, comme la prédiction avait été faites pour un virus respiratoire ! Il faudrait contrôler tous les laboratoires et leurs apprentis sorcier sans exception. Rappelez vous les guignols de l’info, sketche prémonitoire ! La finalité serait t’elle, après un pass vaccinal et la destruction programmée de l’immunité humaine et donc l’ouverture à plus de pandémie, la voie pour un pass écologique et ses restrictions pour la même et seule caste des gueux, des riens, des sans identité … ceux qui ne peuvent pas se déplacer en falcon pour faire 200 km…

annick
11 mois il y a

il faut être très prudent en lisant ce rapport… en sachant que cela en arrangerait certains que les pandémies se succèdent, ou en tous cas, de nous faire peur. Pour le sida et la maladie de Lyme, il est intéressant de voir aussi le point de vue de l’erreur humaine (à lire le livre de Christian Perrone sur le sida, et celui de Michel Georget sur les vaccins quant à un lien possible avec le sida). Pour le sida, Michel Montagnier disait aussi des choses intéressantes en fin de vie… he oui, pas de confiance en ce qui me concerne dans ces organismes tels l’onu, l’oms, le giec..

michel
11 mois il y a

Bonjour Julien,
Je suis en grande partie d’accord avec toi et donc avec le rapport de l’IPBES, mais lorsque tu dis que la Covid 19 décime surtout les plus de 70 ans, c’est faux ! Tu as gobé tout ce que les « experts » du gouvernement ont dit sans analyser. Mais aussi, le SarsCov2 n’est pas passé directement de l’animal à l’humain car il a été fortement aidé par des travaux biologiques (études scientifiques ou militaires ?) d’une part Franco-Chinois et d’autre part Américano-Canadien. En outre, la Covid 19 s’est propagée au niveau mondial très rapidement grâce à la vaccination à outrance !!
Je suis souvent d’accord avec tes propos mais là ce que tu dis la pandémie (guerre virologique ?) est totalement faux.
Ça n’empêche pas qu’il faut arrêter de tout détruire, polluer ou déséquilibrer sur notre planète !
Michel

Nathalie Bayot
11 mois il y a

Un très beau texte sur un ramassis de concepts à la solde de la secte de Davos pour la création du nouvel ordre mondial… bravo belle escroquerie en utilisant la gentillesse des hommes. Ils ne sont pas tous corrompus certains sont éveillés et veillent…
Il n’y a qu’à voir les commentaires.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

45
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x