Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp
https://www.silicatecarbon.com/blog-posts/introducing-silicate

Capture du CO2 : faut-il épandre du béton dans les champs ?

L’idée paraît un peu folle à première vue.

Elle vient d’une entreprise qui s’appelle Silicate. (1)

Basée en Irlande dans la région de Sligo, cette start-up construit son modèle économique sur les crédits de carbone. (2)

En effet, en 1997 a été signé le protocole de Kyoto dont le but est de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. (3)

 

2 types de projets peuvent obtenir des crédits carbone

Ratifié en 2005, cet accord international, permet à tout porteur de projet de réduction ou de séquestration d’émissions de gaz à effet de serre de recevoir des “crédits carbone”. (4,5)

Pour l’essentiel, il s’agit d’un certificat émis par des organismes spécialisés et indépendants. (6,7)

Ce document est remis à un acteur économique qui démontre que son projet (8,9):

  • évite des émissions de gaz à effet de serre, par exemple une ou plusieurs éoliennes ;
  • séquestre ou capture du CO2.

Dans le deuxième cas de figure, la séquestration peut être :

  • naturelle, comme une forêt, des plantations, la création d’un écosystème terrestre ou marin par exemple,
  • ou artificielle comme la capture de CO2 au moyen de technologies spécifiques.

Pour 1 tonne de CO2 évitée ou séquestrée, le projet obtient 1 crédit. (10,11)

Le prix du crédit varie entre 5 et 50 euros selon les projets. (12)

Des subsides pour l’innovation mais aussi contre la destruction

La tempête Ciaran a fait de terribles dégâts matériels et humains.
Écoles closes, foyers privés d’électricité, routes coupées, villages ravagés et au moins 16 personnes mortes dont un enfant de 5 ans…
Ces désastres sont les retombées terribles des intempéries extrêmes qui frappent notre territoire.
L’innovation seule ne va pas nous sauver !
Nous devons subventionner la transition vers des habitudes de consommation moins carbonées.

5 critères pour obtenir un certificat

Si vous souhaitez obtenir des crédits carbone comme la start-up Silicate, votre projet doit répondre aux 5 critères suivants (13,14) :

1/ L’additionnalité : votre projet n’aurait jamais vu le jour sans les crédits carbone. Il représente un effort direct pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sans lequel ces émissions continueraient à avoir lieu.

‍2/ Mesurabilité : la quantité de CO2 évitée ou séquestrée par votre projet doit pouvoir être calculée. La méthodologie que vous utilisez doit être validée.

3 / Vérifiabilité : un organisme tiers indépendant doit pouvoir vérifier et valider vos calculs.

4. Permanence : l’évitement ou la séquestration de CO2 doit se faire sur au moins 7 ans.

5. L’unicité : votre projet est inscrit une seule fois dans un régistre de comptabilité du carbone.

 

Un projet pour un bout de papier !

Une fois que le certificat est obtenu, il peut être vendu à un autre acteur économique qui l’intègre dans son bilan carbone. (15,16)

D’une certaine manière, les efforts de décarbonation des uns donnent un droit d’émission de carbone aux autres.

En théorie, ce système permet de financer les initiatives vertueuses.

Il est parfois critiqué parce qu’il est complexe et qu’il permet de maintenir des projets polluants.

Par ailleurs, le système peut aussi faire l’objet de fraudes. (17,18)

En attendant mieux, c’est un mécanisme qui permet, malgré tout, de développer certaines idées comme le projet de la Start-up Silicate.

 

Le vieux béton devient de la poudre de roche

Silicate veut récupérer du béton usagé auprès des entreprises de construction. C’est un matériau abondant et peu cher. (19)

La société a développé une technologie qui permet d’accélérer sa décomposition.

Le béton est concassé et traité. Il est transformé en poudre.

D’après les ingénieurs de Silicate, cette poussière de béton peut être épandue sur les sols afin d’en augmenter la fertilité.

Ce serait donc une action triplement bénéfique permettant (20, 21) :

  • le retrait et la gestion de déchets encombrants et polluants ;
  • le stockage du CO2 ;
  • l’amélioration des rendements agricoles.

Le cycle du béton imaginé par Silicate est le suivant (22, 23):

Il est :

  • récupéré,
  • broyé,
  • épandu sur les terres agricoles,
  • altéré naturellement par le sol,
  • transformé, avec le temps, en carbone inorganique dissous (CID),
  • et enfin transporté sous la forme de CID vers les océans où il reste stocké pendant des milliers d’années.

L’idée est d’utiliser un phénomène qui existe déjà dans la nature lorsque des bris de roche s’érodent dans les champs.

 

Un premier test pour valider la théorie

Pour l’instant Silicate a prévu d’épandre 500 tonnes de déchets de béton concassés sur 50 hectares de terres agricoles, près de Chicago. (24, 25)

La société précise que cette quantité de matériau représente 120 terrains de football.

L’industrie du béton émet beaucoup de CO2, plus que la plupart des pays industrialisés.

Le secteur de la construction représente 10% des émissions de gaz à effet de serre sur la planète. (26)

Le béton, représente, quant à lui, 52% des émissions de ce secteur. (27)

Si l’on pouvait réduire une partie du carbone émis en l’enfouissant sous terre, puis dans les océans ce serait une bonne nouvelle !

D’après la direction de Silicate, cette approche pourrait : “améliorer à la fois la productivité et le potentiel d’élimination du carbone des terres agricoles” (28, 29)

Elle estime que cette technique n’est pas coûteuse, que le matériau utilisé est facile à trouver et que son application sur les terres agricoles est “sûre”.

II est vrai que le sol est composé d’éléments minéraux et organiques. Parmi ces éléments, on compte des résidus de roche qu’ici les restes de béton remplace. (30)

L’argile, par exemple, est issu de la lente décomposition de la roche mère.

Avec cet essai, la start-up Irlandaise espère éliminer environ 100 tonnes de CO2 de l’atmosphère. (31, 32)

Si le test est concluant, l’activité de Silicate sera étendue sur d’autres sites aux Etats-Unis dans l’Illinois et le Midwest.

Croyez-vous que cette technologie sera, un jour, implantée en France ?

Nous verrons bien !

 

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

 

Des subsides pour l’innovation mais aussi contre la destruction

La tempête Ciaran a fait de terribles dégâts matériels et humains.
Écoles closes, foyers privés d’électricité, routes coupées, villages ravagés et au moins 16 personnes mortes dont un enfant de 5 ans…
Ces désastres sont les retombées terribles des intempéries extrêmes qui frappent notre territoire.
L’innovation seule ne va pas nous sauver !
Nous devons subventionner la transition vers des habitudes de consommation moins carbonées.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

(1) https://www.silicatecarbon.com/
(2) Idem
(3) https://www.assemblee-nationale.fr/12/controle/delat/dates_cles/protocole_kyoto.asp
(4) Idem
(5) https://www.hellocarbo.com/blog/compenser/credit-carbone/
(6) Idem
(7) https://www.sami.eco/blog/credit-carbone
(8) https://www.hellocarbo.com/blog/compenser/credit-carbone/
(9) https://www.sami.eco/blog/credit-carbone
(10) https://www.hellocarbo.com/blog/compenser/credit-carbone/
(11) https://www.sami.eco/blog/credit-carbone
(12) https://blog.squadeasy.com/empreinte-carbone/credit-carbone-fonctionnement-et-obtention-squadeasy
(13) https://www.hellocarbo.com/blog/compenser/credit-carbone/
(14) https://www.sami.eco/blog/credit-carbone
(15) https://www.hellocarbo.com/blog/compenser/credit-carbone/
(16) https://www.sami.eco/blog/credit-carbone
(17) https://www.hellocarbo.com/blog/compenser/credit-carbone/
(18) https://www.sami.eco/blog/credit-carbone
(19) https://www.geo.fr/environnement/climat-beton-pour-aider-les-agriculteurs-a-capturer-du-dioxyde-de-carbone-champs-sol-217354#photo-1
(20) Idem
(21) https://interestingengineering.com/innovation/new-chemical-weathering-tech-is-helping-farmers-fight-carbon-dioxide
(22) https://www.geo.fr/environnement/climat-beton-pour-aider-les-agriculteurs-a-capturer-du-dioxyde-de-carbone-champs-sol-217354#photo-1
(23) https://interestingengineering.com/innovation/new-chemical-weathering-tech-is-helping-farmers-fight-carbon-dioxide
(24) https://www.geo.fr/environnement/climat-beton-pour-aider-les-agriculteurs-a-capturer-du-dioxyde-de-carbone-champs-sol-217354#photo-1
(25) https://interestingengineering.com/innovation/new-chemical-weathering-tech-is-helping-farmers-fight-carbon-dioxide
(26) https://www.concretedispatch.eu/blog/empreinte-carbone-beton/
(27) https://www.concretedispatch.eu/blog/empreinte-carbone-beton/
(28) https://www.geo.fr/environnement/climat-beton-pour-aider-les-agriculteurs-a-capturer-du-dioxyde-de-carbone-champs-sol-217354#photo-1
(29) https://interestingengineering.com/innovation/new-chemical-weathering-tech-is-helping-farmers-fight-carbon-dioxide
(30) https://books.openedition.org/irdeditions/24141?lang=fr
(31) https://www.geo.fr/environnement/climat-beton-pour-aider-les-agriculteurs-a-capturer-du-dioxyde-de-carbone-champs-sol-217354#photo-1
(32)https://interestingengineering.com/innovation/new-chemical-weathering-tech-is-helping-farmers-fight-carbon-dioxide

S’abonner
Notification pour

49 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mitch
6 mois il y a

Au nom de quoi le CO2 est nocif ?
Ce gaz ne représente que 0,04% de l’atmosphère et l’activité humaine n’est responsable que de 3% des émissions totales.
Tout ceci n’est fait que pour nous taxer encore et encore.

ricllard
6 mois il y a

Bonjour
Avez vous la preuve formelle que le co2 est la cause reelle du dereglement ?

Fontaine eliane
6 mois il y a

C’est vraiment n’importe quoi ce sont des arbres qu’il faut planter et une Agriculture qui respecte les sols

Sylvie
6 mois il y a

Je pense que nous sommes sur la mauvaise piste. Le chauffage de l’atmosphère via les mico-onde (téléphonie, radar, satellites de surveillance en tous genres dans la gamme du Gigahertz) s’est accru d’un facteur 10 puissance 21 (10 suivi de 21 zéro),depuis 1950, et celui lié au CO2 de seulement 2 ou 3. Le CO2 est un coupable facile mais infiniment moindre que le chauffage aux micro-onde

6 mois il y a

Cà cogite chez les verts, et depuis quelques décennies déjà. Chaque jour en voyant l’état de ce monde nous pouvons constater les avancées.  Si vous n’étiez pas là, il faudrait vous inventer. Le temps linéaire n’a pas de limite, il trouve la solution à tout. 
Nous n’avons aucune raison de désespérer, les solutions sont là.

Rems
6 mois il y a

Mais c’est quoi qui pollue en fait?
Le béton (le produit en lui-même) ou l’industrie du béton (extraction, traitement, transport…) ?
Sur ce point la source (27) que vous citez est très claire : « Les émissions de GES du béton proviennent en majeure partie de la fabrication du ciment contenu dans le béton. »
Conclusion: enfouir du beton dans les terres agricoles ne resoud donc rien du tout et n’aura donc aucun effet sur l’émission de gaz à effet de serre tant que ce béton sera produit.
Sans parler du fait que rien ne prouve que le beton, une fois épandu sur les terres agricoles, sera sans danger pour les écosystèmes, les produits obtenus à partir des recoltes issues de ces champs…
Bref, ce n’est clairement pas une solution d’avenir…

Bihan
6 mois il y a

Ah! ça y est on a enfin trouvé la solution ! balancer tout les béton des constructions pourries dans les champs. Bravo les mecs. Comme ça on peut continuer à produire avec la conscience tranquille.
Les gens sont vraiment totalement déconnectés de la réalité ou ils le font exprès ?
C’est incroyable ce qu’on peut lire comme imbécilités, tout de même.
Le CO2 est à la base de toute vie. Nous en avons vraiment besoin.
Saviez-vous que les serres agricoles sont boostées en CO2 pour que les plantes poussent bien ?
Comment des pseudo journalistes se retrouvent les chantres de la propagande ?

HERVE Soldat digital
6 mois il y a

Vous êtes soit totalement fou soit complètement lobotomisé. Vous concernant le plus simple est d’enfouir toute l’humanité ans la mer. Vous êtes des fous

Renaud
6 mois il y a

Bonjour,

Contrairement à votre habitude cette pétition me paraît plutôt orientée et à la limite de la fausse bonne idée :

  • Capture de C02, lequel : pas celui de la production du béton (trop tard) et pas celui nécessaire au transport et au broyage des déchets de béton collectés.
  • Collecte des déchets oui et alors. Ils sont déjà gérés aujourd’hui.
  • Enrichissement des sols agricoles. Peut être mais ou est l’étude sur la durée permettant de justifier de cette assertion?

En conclusion restons sérieux pour rester crédible!

6 mois il y a

Notre mode de vie doit réduire son impact de 80%, on peut mettre tous nos problèmes sous le tapis, mais ce sont nos enfants qui en hériteront. Et comme on a planqué les problèmes, on peut en créer d’autres, voitures électriques, 5G, avion à hydrogène, nucléaire, etc…
https://lejustenecessaire.wordpress.com/2023/04/13/on-ne-freine-pas-on-accelere/
Je ne suis pas contre la technologie, mais malheureusement on lui demande tout de suite de rapporter de la plus-value. Ce capitalisme s’autodétruira après avoir détruit l’humanité.

6 mois il y a

Énergie consommée pour effectuer le broyage du béton: sa récupération/ démolition , son transport ,la consommation énergétique des broyeurs, électricité ou pétrole?????? gains avérés ?????

Durand Noelle
6 mois il y a

Transporter et réduire en poudre du béton demande de l’énergie, et le béton n’apporterait pas grand chose d’interessant , du calcaire principalement et de l’argile dans une forme qui n’a plus de pouvoir colloïdal. Et il faut qu’on me re explique en quoi cela capte du carbone! Je ne vois pas.

QUENTIN
6 mois il y a

Voilà bien une idée ridicule des apprentis sorciers. Le béton est gros producteur de CO². Sa récupération utilise des camions qui roulent au gasoil, le concassage utilise de grosses capacités électriques (nous ne serons pas capable de produire l’électricité nécessaire au chauffage, transport par voiture et autres usages car on a mis la charrue avant les boeufs). De plus le béton concassé à un PH supérieur à 7 il va donc rendre les terres agricoles basiques, ce qui n’est pas bon pour toutes les cultures.
A chaque fois qu’il y a des subventions, il y a des détournements, des excès et des pertes énormes sur le plan économique.
Le CO² est un gaz mineur, très peu présent, mis en avant pour l’effet de serre alors qu’il est nettement moins impliqué que la vapeur d’eau (produite par la nature et les humains). C’est clairement une forme de racisme.
Et évidemment, on oublie de mentionner tous les additifs chimiques qui sont ajoutés dans le béton et qu’on va répandre comme autant de polluants.
Le système communiste s’est effondré parce qu’il était hors sol et ne correspondait pas au monde réel. Nous faisons la même chose pour des raisons idéologiques infondées. Les Chinois vont récupérer la mise. Ils se frottent déjà les mains. Nous sommes d’une stupidité qui dépasse l’entendement.

6 mois il y a

Il faut arrêter avec le CO² et ne pas croire ces pseudo scientifiques du GIEC asservis aux gouvernants pour leur permettre de nous infliger des taxes et leur payer une bonne conscience.
Les vrais scientifiques savent pertinemment que le CO2 fait partie intégrale de notre environnement et est indispensable à la vie de notre planète. L’homme n’a rien à voir avec les catastrophes (naturelles)qui nous entourent.

Victor
6 mois il y a

Le CO2 est un gaz vital pour les plantes et la vie sur terre. Il suffit de réfléchir un peu avec son propre cerveau, l’explication est dans la formule même de ce gaz : 1 particule de carbone (que les plantes absorbent pour leur alimentation) et 2 particules d’oxygène (que les plantes restituent pour notre respiration). Réfléchissez un peu avant de lancer des pétitions complètement idiotes !

6 mois il y a

Luter contre les intempéries en supprimant les émissions de co2, voilà une idée simpliste émise par des simplistes pour ne pas dire plus

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

49
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x