Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
przewalski-tchernobyl

Le cheval de Przewalski à la conquête de Tchernobyl

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl a eu lieu dans la nuit du 25 au 26 avril 1986, il y a 35 ans.

Ce site ne pourra à nouveau accueillir des êtres humains sans crainte pour leur santé d’ici… 24 000 ans ! (1) Il est encore lourdement pollué.

Ainsi une vaste zone de 2200 km au nord de l’Ukraine et de 2600 km2 dans le sud de la Biélorussie est désormais inhabitée.

C’est une zone qui fait à peu près la taille d’un département français.

Plus personne n’y habite, les routes se rétrécissent et sont dévorées par les herbes sauvages. Les maisons s’effacent et la nature reprend sa place entre les blocs de béton de l’ère soviétique.

Cet endroit était très industrialisé.

La ville de Pripiat, construite dans les années 70 et située à quelques kilomètres de l’ancienne centrale nucléaire, est devenue une ville fantôme.

Les arbres poussent au milieu de ses immeubles de béton gris qui petit à petit s’écroulent.

La ville est au cœur de la zone d’exclusion. Dans un rayon de 30 kilomètres, toutes les habitations ont été désertées. Les activités humaines y ont été abandonnées.

Les champs ont disparu. Il ne reste que des débris de la vie humaine d’avant comme les auto-tamponneuses rouillées du parc d’attraction ! (2)

Personne n’a le droit de pénétrer dans la zone.

Désormais, c’est une grande réserve naturelle où les hommes laissent aux plantes et aux animaux capables de s’y adapter, le loisir de vivre comme bon leur semble.

Autour de Tchernobyl, il n’y a pas de chasseurs, pas d’agriculteurs, pas d’habitants.

Le pari de quelques scientifiques

En 1998, des scientifiques ont eu l’idée d’y introduire une trentaine de chevaux de Przewalski.

Ces chevaux avaient disparu de leur habitat naturel en Asie en raison notamment de la chasse et de la réduction de leur territoire. Ils étaient en voie d’extinction.

Mais ils étaient encore élevés depuis 1932 dans le zoo de Prague. (3)

Les chevaux de Przewalski auraient été domestiqués il y a 5500 ans par la culture de Botaï, un peuple du néolithique qui s’est épanoui au nord du Kazakhstan actuel.

Ils sont revenus plus tard à la vie sauvage et ont été découverts par un militaire russe, Nikolaï Mikhaïlovitch Prjevalski en 1879 qui leur a donné son nom.

Le takh des steppes

Les Mongols, qui les connaissaient déjà, les appellent “takh”.

C’est un petit cheval de 1,30 mètre au garrot de couleur baie avec le ventre blanc.

Il est râblé, libre et beau.

Sa crinière est hérissée, ses jambes zébrées et se déplace en harde.

D’après le chef du département scientifique de la réserve naturelle de Tchernobyl, le cheval de Przewalski est “le symbole de la zone d’exclusion. »

Des débuts prometteurs

Le takh s’est bien implanté dans la réserve naturelle ukrainienne.

Les biologistes estiment que sa population est d’environ 150 têtes, soit une multiplication par 5 en 20 ans.

De l’autre côté de la frontière, en Biélorussie, il y en aurait 60 autres.

C’est un succès pour cette espèce menacée.

Les responsables du zoo de Kiev qui suivent cette expérience espèrent que cette population atteigne les 300 ou les 500 individus !

D’ores et déjà, les takh de Tchernobyl représentent 8% de la population mondiale.

Les autres sont en Mongolie où ils ont été réintroduits en 1992 d’où ils ont colonisé à nouveau des espaces en Chine et en Russie.

Ils ont également été réintroduits dans le désert de Gobi en Chine.

Il existe aussi un troupeau en France sur le plateau de Méjean dans les causses, ainsi qu’en Espagne, dans les Pyrénées et en Belgique.

Tchernobyl : un refuge naturel pour d’autres espèces ?

Dans la zone d’exclusion, les animaux sauvages profitent de l’absence des hommes pour proliférer.

Les biologistes y ont repéré des lynx, des loups, des élans, des sangliers, des pygargues à queue blanche, des ours et de nombreuses autres espèces. (4)

Il y aurait aujourd’hui près de 2700 animaux dans la réserve.

Survivront-ils à la radioactivité ?

Pour l’instant, ces populations augmentent et ont l’air en bonne santé…

Qui vivra, verra…

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notifier de
128 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
AMIRDA Annie Noelle
4 mois il y a

preuve que c’est l’homme avec la déforestation , les constructions , les plantations d’huile de palme etc … et lui seul qui menace la vie des animaux , bien plus que la pollution . Il faut espérer que les radiations ionisantes seront mieux supportées par les animaux et qu’il n’y aura pas trop de malformations génétiques induites . A noter que la survenue du COVID est une sorte de régulation , laquelle j’espère aura fait comprendre aux humains que leur résistance aux maladies est artificielle et que les animaux , dont beaucoup sont porteurs sains du COVID savent résister mieux qu’eux . Le COVID est une leçon de la nature .

Christine Bodin
4 mois il y a

Pas sûr que l’humain comprenne… quand le pouvoir et l’argent priment !

Brugnacchi Evelyne
4 mois il y a

c ‘ est certain que l ‘ humain n ‘ est pas à la hauteur de la compréhension de cette destruction!!!!

mat
4 mois il y a

il est bien trop tôt pour savoir a quoi s’en tenir quant aux radiations. qui sait ce qu’ils seront devenu dans un siècle? deux?

quant au coronavirus, c’est une très grande famille, de nombreuses espèces animales ont le(s) leur(s) propre(s). si celui du chien est a peu près bénin pour lui, ceux du chat sont moins « gentils », avec un taux de décès de 60%.

Claude Germain
3 mois il y a
Reply to  mat

Lorsque le niveau est trop elevé d’un coup = danger , par doses progressives = adaptation , cela parait fou , mais ???

Brugnacchi Evelyne
4 mois il y a

bon raisonnement ! exact!! l ‘ humain ne pense qu’à lui sa notoriete et le fric qu ‘ il peut emmagasiner!!! ??????????????????

Claude Germain
3 mois il y a

2 fois deja que vous melangez le fric au cocovide pourquoi ??, les virus et autres imaginaires seraient’ils attirés par l’argent ..???
Merci de donner une explication fric et virussettes pourquoi voudrait comprendre ??

Claude Germain
3 mois il y a

Merci de nous foutre la paix avec le covide , puisque les nom piqués seront les survivants ultimes dans quelques temps ? Il a été prouvé a plusieurs reprises ,et cela est bizarre mais vrai , que l’adaptation a une radioactivité progressive n’est pas nocive , et pour preuve l’article en question ne parle pas des  » Grands-Meres qui sont revenue a Tchernobyl voila plus de 10 ans , malgré les sols légèrement radioactifs , elles consomment leurs légumes et continuent a vivre avec de la volaille a peu pres normalement . C’est exactement comme si on habituait un humain a accepter de l’eau ou froide ou chaude a un niveau de plus en plus elevé graduellement . Le corps humain possede des ressources inattendues et inexpliquées a l’heure actuelle , MAIS DES DEFENSES NA-TU-RE-LLES , alors arretez de nous bassiner avec le cocovide qui ne fait du mal qu’ a ceux ou celle qui par peur salissent leurs sous vetements..et courrent vite donner leur ame au diable avec des injections mortelles de jus de fetus..le reste ? du vent

jean desterbecq
4 mois il y a

Des havres de paix pour les animaux.

Jeff38
4 mois il y a

Voir les photos d’Elena Filatova, Tchernobyl c’est une « Pompéï des temps modernes »
https://www.angelfire.com/extreme4/kiddofspeed/cherlinks.html
« Radioactive Toy », un morceau du groupe Porcupine Tree fait aussi une allusion directe aux survivants.

thune
4 mois il y a

cela me fait peine de voir que encore une fois ce sont les animaux qui testent toutes les horreurs des hommes et quand tout ira bien ils recommenceront la chasse etc l homme n apprend jamais rien du mal qu il fait

Olivier P
4 mois il y a

Bonjour,
vous pourrez aussi les voir ainsi que des Bisons d’Europe en semi liberté à la réserve des monts d’azur à Andon/Thorenc dans le 06, ça vaut le détour !
Merci pour votre news letter que je suis régulièrement
Olivier P 06140
PS : ci joint le lien…🐎
https://www.reserve-biologique.com/?utm_source=google&utm_medium=my-business&utm_campaign=google-my-business

schwey
4 mois il y a

tres interessant article!!

Guérrin
4 mois il y a
Merci pour cet article. Pourquoi chaque pays ne laisserait-il pas la surface d'un départment à  l'état sauvage pour laisser la nature se reconstituer, autant d'un point de vue végétal qu'animal ? Sans aucune intervention de l'homme.
Germania Nuokem
4 mois il y a
Reply to  Guérrin

très bonne idée… quoique difficile à mettre en oeuvre concrètement !

Christine Bodin
4 mois il y a
Reply to  Guérrin

Bien dit… Bravo.

Bruno Ravollet
4 mois il y a
Reply to  Guérrin

Laisser un territoire libéré de l’impact humain afin qu’il retrouve son équilibre naturel est une bonne idée pour reconstituer la faune et la flore de cet endroit

3 mois il y a
Reply to  Bruno Ravollet

On peut aussi aider la nature en replantant derrière ce qu’on lui a prit ! Je pense au bois de chauffage !

3 mois il y a
Reply to  Guérrin

Pense t-on que seule la France doit s’impliquer quand on sait que les plus gros pollueurs sont absents de tout ce qui peut réduire les dégâts primaux et collatéraux ? Il n’est pas du tout certain que ces pays riches suivent l’exemple de décroissance , même si la France montre le chemin ! Cependant , on peut tenter et rassembler ….!

Pierrette MYSAK
4 mois il y a

Je suis allée à Pripiat en avril 2011 pour la commémoration des 25 ans de la catastrophe. Je me suis promenée dans la ville avec un guide et j’y ai vu bon nombre d’animaux sauvages qui avaient investi la ville. je n’y ai vu aucun cadavre, les animaux semblaient en parfaite santé. J’y ai rencontré des gens qui travaillaient à la centrale et logeaient dans la ville de Tchernobyl. Aucun n’étaient malade. Malgré l’interdiction et ce qu’il de se dit, des personnes sont revenues vivre dans la zone n’ayant nulle part où aller vivre. Ils consomment les légumes de leur petit lopin de terre. et ne sont pas malades. les appartements de Pripiat ont été vidé de leur contenu, pas par les autorités mes par les gens qui sont venu, la aussi malgré l’interdiction, récupérer petit à petit du mobilier et des objets personnels. Donc en Ukraine il y a des objets contaminés disséminés ça et là sans que personne ne le sache.
Dix ans après, je suis moi aussi en parfaite santé, alors je m’interroge, est-ce vraiment le fléau tel qu’on nous le dit ?

Germania Nuokem
4 mois il y a

très intéressant votre témoignage !

4 mois il y a

Ce qui confirme mon commentaire, merci Pierrette 👍😄

Annie Nedelec
4 mois il y a

Qu’en sera-t-il de l’irradiation de ces beaux chevaux ?
Pourquoi leur faire payer un tel prix ?
L’inconscience de nombreux humains reste à interroger…

Philippe Bouchet
4 mois il y a
Reply to  Annie Nedelec

Les chevaux ne souffrent car ils se multiplient.

3 mois il y a

Nous cacherait-on des choses ?

Claude Germain
3 mois il y a
Reply to  ève

VVVOOOUUUIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! hélas , le fric !!!!!!!!!!!!!!

Claude Germain
3 mois il y a

Pierrette MYSAK , que DIEU vous entende , je vous donne raison a 1000000000000000% , vous avez ici dans les Pyrénéennes une station thermale AX les Thermes et autres locales , sont tres faibles en radioactivité mais radioactives quand meme et au contraire a faible dose rien que des bienfaits . Il existe d’ailleurs plusieurs brevets internationnaux pour en quelques heures d’exposition a des champs magnetiques specifiques supprimer totalement toutes formes d’ativités dangereuses et neutraliser completement le phenomene ..
Alors radioactivité danger terrible et effroyable , mais maitrisée dans les regles , on peut cotoyer …Et pourquoi cette dangerosité est VOULUE ET PRESERVEE ? là on peut parler d’intérêts financiers monstrueux , des milliards de fois plus grave que le cocovide comparé aussi a la grippe espagnole , du vent.

Marie-Angele Brunel
4 mois il y a

J’ai eu l’occasion de les observer sur le Causse Méjean – lieu magique – en Lozère. Mes petits enfants également. Il sont peut-être plus connus qu’on ne le pense. Merci pour votre article très intéressant

Eric SASSY
4 mois il y a

C’est super ?!?
Mais c’est une blague… pour défendre la « cause animale », atomisons la planète !!!

Moria AMSELLEM
4 mois il y a

Super article extrêmement intéressant et plein d’espoir. Merci

Fourez Michelle
4 mois il y a

Je parle de ces chevaux et de ce qui se passe à Tchernobyl dans mon dernier roman, TERRE MON CORPS éditions du Sablons, , que je vous invite à lire si ce thème vous interesse

Beauvallet Huguette
4 mois il y a

B

Colette Berner
4 mois il y a

super espérons que cela continue, la terre n a pas besoin de l homme c est l homme qui a besoin de la terre

Lyvie Ly
4 mois il y a

Magnifique ! Merci pour ce partage 🙏🏽

PAGEARD
4 mois il y a

Comme le dit Odile Herlideau, je confirme qu’au début quelques gens âgés ont refusés de partir de Pripiat, mais je serais curieux de savoir s’il y en a encore, depuis tout de même 35 ans.

3 mois il y a
Reply to  PAGEARD

Je parie que oui !

carré
4 mois il y a

Avant d’introduire ces animaux sur le site il faudrait etre sur qu’ils n’y a aucun risque pour eux !

Christiane BOYER
4 mois il y a
Reply to  carré

Tout à fait d’accord! Un peu facile d’introduire des animaux pour expérimentation… Pas sure du tout que ce soit si « sain » que cela. On commence à connaitre « l’Ame humaine »,
On va voir si les bêtes s’en sortent …et après …

Claude Germain
3 mois il y a

Ce n’est pas une experimentation , c’est la VIE ET LA NATURE , pendant des millénaires des volcans ont expedié dans leurs nuages des doses PIRES que TCHERNOBYL , vous en avez entendu parler ?? pas moi pauvre petite chose que je suis .

PAGEARD
4 mois il y a

Tout ça est très bien si ces animaux survivent à la radioactivité mais a-t-on examiné quelques sujets pour tenter de les évaluer physiologiquement en ce milieu contaminé ?
Sont-ils si différents des humains ?

Odile Herlideau
4 mois il y a

Apres avoir vu la serie et le documentaire, ce n ai pas une bonne idée. Deplus, c’est faux il y a des habitants. Mais comme on pris aussi le nuage…..

Lacour
4 mois il y a

Je fais confiance aux animaux. S ils sentaient du danger ils ne resteraient pas dans cet endroit polllue

1 2 3 6

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

128
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x