Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Déchets nucléaires : y a-t-il un devoir de mémoire ?

Depuis les années 60, un certain nombre de pays dont la France, la Belgique et la Suisse mais aussi les Etats-Unis ou la Chine pour n’en citer que quelques-uns, utilisent de l’énergie nucléaire pour produire de l’électricité.

En général, on se sert de plutonium ou d’uranium qui permet de faire chauffer de l’eau. La vapeur fait tourner une turbine qui permet de produire de l’électricité.

Or, il suffit d’avoir un peu d’uranium pour faire chauffer beaucoup d’eau.

C’est une énergie qui jusqu’à présent avait été considérée comme très efficace par rapport à d’autres.

Elle présente l’avantage de ne pas émettre de CO2 contrairement aux énergies fossiles.

En revanche, elle produit des déchets radioactifs.

 

Qui produit des déchets radioactifs ?

Si 60 % des déchets radioactifs viennent de la filière énergie nucléaire, il reste 40% de déchets produits par d’autres acteurs économiques. (1,2)

En effet, la recherche, les soins médicaux, les armées et d’autres industries produisent également des déchets radioactifs.

On distingue schématiquement deux grandes catégories de déchets radioactifs :

  • les déchets à durée de vie courte ou moyenne (Catégories : VTC, TFA, FMA-VC)

Ils proviennent essentiellement de l’exploitation, de la maintenance et de la déconstruction des centrales nucléaires ou des autres filières qui produisent des déchets. Ce sont des gravats, des pièces usagées, des matériaux qui ont été soumis à une certaine radioactivité.
Ils sont compactés dans des fûts en acier ou en béton. Puis on les transporte dans des cellules de béton. En France, les centres de stockage de ces déchets sont gérés par l’Andra : l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs.

Ils représentent 90% des déchets radioactifs. Leur radioactivité n’excède pas 300 ans. Ces déchets ne posent pas de problème majeur.

  • les déchets à durée de vie longue (Catégories : MA-VL et HA-VL)

Il s’agit des 10% restants. Ce sont les déchets du combustible usé. 95% sont recyclés pour en faire à nouveau du combustible. Mais le résidu est très, très radioactif.

Ils seraient mortels durant plus de 100 000 ans pour les humains. Ce n’est pas grand chose à l’échelle de la planète mais cela fait beaucoup de générations à l’échelle d’Homo sapiens !

 

La gestion des déchets longue durée dont l’activité radioactive est moyenne ou haute.

Ce sont les déchets MA-LV, aussi appelés “B” et les déchets HA-VL, aussi appelés “C”(3)

Les déchets B sont cimentés. Ils sont entreposés sur leur lieu de production.

Les déchets C sont vitrifiés. Ils sont incorporés dans du verre en fusion où ils restent figés. Cette matière est à son tour enfermée dans des conteneurs en acier inoxydable dont le couvercle est soudé.

Ils sont entreposés à Marcoule dans le Gard ou la Hague dans la Manche.

 

Le nucléaire sera-t-il toujours utilisé ?

La gestion des déchets nucléaires est en lien direct avec la production d’électricité nucléaire.

Il s’agit d’une seule et même filière.

Elle est considérée comme sûre aujourd’hui.

Mais cela est dû au fait que l’énergie nucléaire est considérée comme très efficace.

Toutefois ce statut est en train d’évoluer.

D’autres technologies font leur apparition notamment au niveau des énergies renouvelables.

Et si demain, le nucléaire n’était plus une référence, n’était plus un choix ?

La production serait sans doute abandonnée, mais qu’en est-il de la gestion des déchets ?

Aujourd’hui l’Andra fait un inventaire complet des matières et déchets radioactifs présents sur le territoire national.

Qui s’en occupera dans 100 ans ? dans 500 ans ? dans 1000 ans ? dans 100 000 ans ?

En France, au moins 12 réacteurs sont à l’arrêt en raison des risques de corrosion.

La maintenance coûte cher, les déchets nucléaires s’accumulent et l’eau pour le refroidissement vient à manquer.

La filière semble être de moins en moins compétente et de plus en plus risquée.

Pourtant le gouvernement souhaite lancer un plan de relance du nucléaire de plusieurs dizaines de milliards d’euros !

Aujourd’hui, plus de 200 millions de mètres cubes de résidus à vie longue contaminent le sol français.

Il est temps de réinventer le secteur de l’énergie. D’autres approches existent comme le Thorium.

Des déchets neutralisables, pas de gaz radioactif, pas de gaspillage d’eau et plus de rendements ! 

CONTRE le plan de relance du nucléaire
POUR une France innovatrice et initiatrice de changement
SIGNEZ la pétition !

La mémoire des déchets

Consciente du problème, l’Andra a déjà entrepris de conserver ses archives sur un papier permanent qui est beaucoup plus solide que le papier classique. (4)

Ces documents sont déposés aux archives nationales de Fontainebleau.

L’agence souhaite aussi archiver ces documents sur un disque en saphir. Ce dernier pourrait renfermer l’équivalent de 400 000 feuilles A4.

Ces écrits résisteraient à l’épreuve du temps. Ils sont conçus pour durer près de 2 millions d’années !

À quoi Homo sapiens pourra-t-il ressembler à ce moment-là s’il est encore présent sur terre ?

Mais un autre problème se pose pour l’Andra. Celui de la transmission.

Dans cette perspective, l’Andra a fait travailler un artiste, Bruno Grasser, sur une autre proposition. (5)

Voici ce qu’il en dit lui-même :

“Il s’agit d’un objet de transmission, avec un protocole à respecter, s’intéressant aux 100 000 ans nécessaires à la décontamination des déchets enfouis. Je me suis concentré sur la problématique du temps, en élaborant un compte à rebours.”

Cet objet, c’est un cylindre d’argilite composé de 2500 petits cubes de reliefs sculptés.

Tous les 40 ans, à chaque génération, on transmet le cylindre en grattant un cube.

Au bout de 2500 passages, les 100 000 ans seront atteints !

Ce cérémonial est censé permettre une conservation active de la mémoire même si l’industrie nucléaire n’est plus.

 

Des déchets source d’énergie à très longue durée ?

Il est toutefois possible que les déchets eux-mêmes puissent devenir une source d’énergie.

Des chercheurs britanniques de l’Université de Bristol ont réussi à utiliser des déchets nucléaires d’une manière très prometteuse. (6,7)

Ces déchets venaient de la centrale nucléaire de Berkeley près de Gloucester. Il s’agissait d’uranium piégé dans des blocs de graphite.

Les chercheurs peuvent extraire de ces blocs du carbone 14. (7,8)

En chauffant le carbone 14, ils obtiennent un gaz radioactif.

Ils ont ensuite piégé ce gaz dans du diamant.

Ce diamant émet un courant électrique continu dont la puissance ne diminue qu’à partir de 5730 ans !

C’est l’équivalent d’une demi-vie du carbone radioactif.

Si cette technologie se développe et s’industrialise, il est possible qu’à terme :

  1. Les centrales électriques ne soient plus nécessaires ;
  2. Les déchets nucléaires deviennent une source presque inépuisable d’énergie !

 

L’avenir le dira !

Solidairement,

 

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

En France, au moins 12 réacteurs sont à l’arrêt en raison des risques de corrosion.

La maintenance coûte cher, les déchets nucléaires s’accumulent et l’eau pour le refroidissement vient à manquer.

La filière semble être de moins en moins compétente et de plus en plus risquée.

Pourtant le gouvernement souhaite lancer un plan de relance du nucléaire de plusieurs dizaines de milliards d’euros !

Aujourd’hui, plus de 200 millions de mètres cubes de résidus à vie longue contaminent le sol français.

Il est temps de réinventer le secteur de l’énergie. D’autres approches existent comme le Thorium.

Des déchets neutralisables, pas de gaz radioactif, pas de gaspillage d’eau et plus de rendements ! 

CONTRE le plan de relance du nucléaire
POUR une France innovatrice et initiatrice de changement
SIGNEZ la pétition !

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/les-dechets-radioactifs
  2. https://www.vie-publique.fr/eclairage/18465-nucleaire-comment-traiter-les-dechets-radioactifs
  3. https://www.irsn.fr/dechets/dechets-radioactifs/Pages/Definitions-classement-gestion.aspx
  4. https://fr.euronews.com/2018/11/12/se-souvenir-de-nos-poubelles-nucleaires-pendant-100-000-ans
  5. https://brunograsser.com/2021/02/11/bonne-chance/
  6. https://www.transitionsenergies.com/batteries-eternelles-dechets-nucleaires/
  7. http://www.bristol.ac.uk/news/2016/november/diamond-power.html
  8. https://www.irsn.fr/FR/Larecherche/publications-documentation/fiches-radionucleides/environnement/Pages/carbone-14-environnement.aspx#.YxIrJLTP1PY
S’abonner
Notification pour

19 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cath44449@gmail.com
10 jours il y a

200 millions de m3 de déchets semblent énorme…Dommage que Super phoenix n’ait pas vue le jour; on aurait pu produire de l’électricité en recyclant les déchets .

18 jours il y a

exposé clair et non dogmatique
félicitations pour le rédacteur

Justunpeu
19 jours il y a

Bonjour,

Les déchets nucléaires n’ont jamais tué personne !
Aprés une exploitation de 50ans, ils tiennent avec leurs emballage, dans une piscine olympique.
A Oklo au Gabon il a existé des réacteurs naturels. De l’uranium enrichi naturellement il y a 1.2 milliards d »années et les déchets produits sont restés prisonniers de la roche. 1 mètre de terre arrête n’importe quelle radioactivité !
Il faut passer au surgénérateur : l’énergie extractible est multipliée par 100 et il y a moins de déchets.
La peur démesurée du nucléaire conduit à la démagogie.Les accidents domestiques font 20000 morts par an en France, l’excès de sucre et de graisse tue des centaines de milliers de personnes chaque année;la voiture plus de 3000 personnes en France,le charbon, chaque année dans le monde tue l’équivalent de la ville de Grenoble…..

Anthony Le Deun
19 jours il y a
Répondre à  Justunpeu

excusez moi mais lorsque l’uranium appauvri est utilisé pour faire des têtes d’obus ou de missiles plus perforants je ne pense pas que l’on puisse dire que les déchets nucléaires n’ont tué personnes!!! Sans compter évidemment les zones où ils ont été utilisés qui elles restent contaminées pour 4 milliards d’années et qui pendant tous ce temps continuent de tuer. https://www.youtube.com/watch?v=rfeWrTEhG8A

baptiste
19 jours il y a

Les déchets à vie longue, les seuls qui posent problème sont stockés à Bure, en grande profondeur , dans des sols argileux stables depuis des millions d’années. Ce n’est pas faire un mauvais pari qu’ils le resteront encore 1000 ou 10 000 ans ! Ou en sera l’humanité dans 1000 ou 10000 ans ? Ou en était elle, il y a 1000 ou 10000 ans ?
Il est clair que si nous sauvons la planète avec une énergie propre et bon marché, ça vaut le coup et les déchets restent un faux problème bien moins grave que celui du climat !
D’ailleurs, les Finlandais et les Suedois viennent d’adopter la même strategie que la France !

Anne
19 jours il y a

J’ose imaginer qu’il existe ou que l’on cherche des manières efficaces de gérer les déchets.
Je suppute qu’il y ait des intérêts à mettre le nucléaire en avant, en ce moment !
A la campagne, le nombre d’éoliennes ne cessent de croître. Pourtant, leur inefficacité de rendement n’est plus à démontrer. Et bien sûr, le recyclage est plus qu’aléatoire. Comme moi, il y en a qui ont la chance d’avoir à moins de 30 km des centrales mais aussi des éoliennes.
Réfléchissons collectivement et personnellement à nos pratiques de vies. Peut-être qu’une des solutions n’est pas dans le produire plus mais consommer différemment. Peut-être que l’énergie ne devrait pas être soumise à la concurrence…..bref, moins de lobbying pourrait permettre d’y voir plus clair.
Et puis, être pour, être contre, nous limite comme tout système de croyance.

baptiste
19 jours il y a
Répondre à  Anne

Aucun interet , en France, avec le nucléaire, qui n’appartient à aucun lobby privé ! Il appartient aux citoyens Français. Contrairement au solaire éolien qui appartient en majorité à des groupes privés, souvent étrangers et qui constitue un tres puissant lobby international !

Etienne CHARRIER
19 jours il y a

Bonjour, d’abord il faut préciser que je suis en retraite depuis 10 ans et que l’industrie nucléaire évolue vite avec le temps. Mais j’ai travaillé dans cette industrie pendant plus de vingt cinq ans et plus particulièrement pendant 10 ans dans le secteur des déchets nucléaires. je trouve que le texte de présentation est un texte à charge non représentatif de la réalité. Rien que la photo des futs n’est pas une photo réaliste de ce qui ce passe en France. Elle provient peut-être d’un autre pays. Dans le texte, il manque des précisions notamment sur les déchets à vie courte.(catégorie A) Il existe une usine qui réduit de 90% le volume des déchets incinérables et de 50% le volume des déchets métalliques.
Je ne sais pas d’ou vous tenez l’information des 200 millions de mètres cubes de déchets à vie longue. Cette valeur est fausse.Sur La Hague,le centre de stockage est énorme, peut-être de cette valeur mais tous les déchets sont mélangés A,,A’. Il n’y a pas de B ni de C.
Faire peur a toujours été le discours des anti-nucléaires. Aujourd’hui la France est très fière de posséder cette filière.Malheureusement, L’ASN a trop forcé sur les conditions d’utuilisation des centrales pour forcer EDF à arrêter des réacteurs. Sur les 54 réacteurs français, 27 sont en arrêt technique. ce qui va poser un sérieux problème cet hiver.
Je ne suis pas contre les productions renouvelables, mais elles vont peser le même genre de problème que l’industrie nucléaire avec ses déchets. Palles, mats,générateurs pour le parc eolien Et pire encore avec les panneaux solaires… Qui a pensé au reconditionnement des cellules photovoltaïques . Cela sera toujours un problème aussi pour les générations futures. Donc je ne signerais pas cette pétition qui est vouée à l’échec. Le public est mal informé ou l’information est tellement complexe à diffuser que le public ne retient que trés peu de chose. Il ne retient que le négatif que vous vous employez à marteler dans l’esprit de la population.

gilles57380
19 jours il y a
  • Je m’aventure sur un domaine où je suis plus que néophyte en la matière ; je n’ai jamais été un pro-nucleaire, conscient du risque, et des conséquences au regard des principaux incidents survenus ; mais cette technologie a tout de même prouvée son efficacité depuis son développement et utilisation.
  • Concernant la revalorisation des déchets générés, de leurs transmission au génération future, et la contamination du sol annoncée, mon constat ou analyse de piètre connaisseur me fait me poser cette question :
  •  » De quoi ce compose le noyau et les couches successives du noyau terrestre « .n’y-t-il pas un phénomène de radioactivité naturel ?
20 jours il y a

Julien n’est pas clair.
Non au nucléaire, parce que le nucléaire tue.
Les cimetières du Soulainois sont remplis de victimes des fuites et des rejets des stockages de Soulaines et de Morviliers.
Voir le site : https://www.villesurterre.eu/

20 jours il y a

Bonjour
Pourquoi dans votre article ne parlez-vous pas du Prix Nobel 2018 Gerard MOUROU ?
C est un tres grand specialiste
des lasers a tres hautes frequences qui fait des recherches sur le traitement des dechets radioactifs avec justement ces lasers et qui affirme avoir reduit considerablement leur duree de vie
Mais bien sur personne n en parle
Bonne journee

Claude Cadon
20 jours il y a

Article non documenté. J’ai plus l’impression de lire une profession de foi qu’autre chose. Sur un sujet pareil, extrêmement complexe, soutenir une thèse pour ou contre relève du parti-pris. Et si l’on parlait de la durée de vie des barrages ? Et du nombre de morts lors de leur construction ? Là, c’est le silence total. Tout le monde est pour les barrages, mais c’est aussi une posture.
Donc, je ne signe pas. Une pétition n’a de sens que lorsque la certitude existe.

Gas Jean michel
20 jours il y a

Pour moi, les déchets ne sont pas le principal problème car il faut avoir confiance en la technique et l’évolution du savoir. Un jour, on saura « brûler » les déchets actuels qui deviendront des combustibles. C’est le principe des surgenerateur comme Super Phénix. Le projet a été arrêté à juste titre car il utilisait comme fluide caloporteur du sodium liquide hautement dangereux .Mais je suis certain qu’on trouvera une solution. C’était l’objectif du projet français Astrid arrêté par Macron…En attendant, il faut un stockage sûr mais réversible, c’est à dire qu’on puisse un jour aller chercher ces déchets pour les brûler. Dans 100 ans le problème sera certainement réglé…il y a 100 ans environ Einstein découvrait la théorie de la Relativité Générale, cela semble pourtant une éternité…et quelles découvertes l’homme a fait en 100 ans ! Il ne faut pas désespérer

20 jours il y a

 

Seb Denys
20 jours il y a

« 95% sont recyclés pour en faire à nouveau du combustible »Non!
Dans les faits il aurait fallu écrire « sont recyclables » et actuellement stockés en Russie pour l’essentiel.

Gérard de Tuscher
20 jours il y a

Cet article s’apparente à une escroquerie intellectuelle puisque personne ne sait quoi faire de ces déchets. Il est dur d’admettre simplement la réalité

20 jours il y a

oui au plan de relance nucléaire, non à la démagogie écolo qui depuis des années nous ont fait faire des choix débiles. éoliennes inefficaces et dangereuses avec des composant impossibles à recycler! et autres aberrations! vous réglerez la facture énergétiques de millions de français qui vont souffrir de votre démagogie???

François BIOT
20 jours il y a

Source inépuisable = le Graal dans le domaine de l’énergie !
Rien ne se crée, rien ne se perd…
Comme les dieux…

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

19
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x