Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Déchets plastiques : la folie continue

La gabegie du plastique ne s’arrête pas. 

On sait aujourd’hui à quel point ce matériau tiré du pétrole est mauvais pour l’environnement.(1,2)

On sait qu’il représente une menace directe pour de nombreux animaux et pour la biodiversité en général.(3,4)

Les déchets plastiques sont longs à se dégrader dans la nature. Il leur faut plusieurs milliers d’années. 

Pire, au fil des mois et des années, ils se décomposent en microplastiques qui peuvent être encore plus toxiques pour les animaux et les plantes.(5)

Car ces microplastiques s’infiltrent partout. Ils étouffent les cétacés, fragilisent les oiseaux, menacent de nombreuses plantes. 

Les déchets en plastique, par ailleurs, sont mal traités dans de nombreux pays.

Ni recyclés, ni triés, ni incinérés, ils sont stockés dans des décharges à ciel ouvert ou sauvages ou pire jetés pêle-mêle dans la nature.(6)

 

Le plastique dans les océans : une catastrophe planétaire 

On le retrouve dans les rivières, puis dans les océans où il forment de vastes continents de plastique autour des vortex des mers.(7)

En effet, les courants marins, les entraînent et les réunissent en certains points de l’océan. 

Tous les océans sont concernés, le Pacifique en particulier.(8)

De nombreux atolls et îlots sont saturés de plastique.(9)

On trouve du plastique tout au fond des océans et tout en haut des montagnes ! Aucun espace de la planète Terre ne semble épargné !(10)

Il est grand temps d’interdire ce matériau néfaste qui est en plus un perturbateur endocrinien.(11)

Ce n’est pas une surprise du reste. 

Le plastique vient du pétrole, qui vient des plantes mortes il y a des millions d’années. 

Ces molécules de plastique sont des fossiles des molécules végétales vivantes.

Les plantes et les animaux ne savent pas comment gérer ces molécules qui paraissent familières mais sont en réalité toxiques. 

Seuls certains champignons savent traiter le plastique.(12,13)

Certains centres de triage s’en servent pour éliminer le plastique. 

Mais ces opérations sont une goutte d’eau par rapport aux masses de plastiques, qui tous les jours, s’écoulent dans les eaux. 

Le cycle de vie d’une bouteille en verre est le suivant : une fois vide, elle est jetéebrisée, puis fondue pour recréer une nouvelle bouteille.

Pourquoi ne pas simplement la laver et la réutiliser ? 

Le retour à la consigne permettrait d’économiser de l’énergie, de l’eau et surtout de limiter notre consommation de plastique !

Il faut garder à l’esprit que le recyclage ne fait pas tout ! Nos déchets finissent invariablement dans la nature et donc bien souvent dans nos assiettes !

De nombreux débats ont eu lieu ces dernières années mais rien ne semble bouger !

Il est temps de réellement déclarer la guerre au tout-jetable !

Le tri fonctionne en France mais cela ne suffit pas

Le système de tri des déchets, notamment des emballages, qui a été mis en place depuis 20 ans en France fonctionne à peu près.

Les chiffres du tri en France ne sont pas parfaits, mais ils sont tout de même positifs.

Les habitants font des efforts. Bravo !

Ainsi(14) :

  • 89% des français trient leurs emballages systématiquement.
  • En moyenne chaque habitant en France trie 54 kg de déchets, dont 20 kg d’emballages en papier, carton, acier, aluminium, et plastiques et 34 kg de verre.
  • De nombreux matériaux sont recyclés, dont 100% de l’acier, 58% de l’aluminium, 72% du papier et du carton, 88% du verre et… 30% du plastique.

70% du plastique donc n’est PAS recyclé.

Par ailleurs, le plastique ne peut pas être recyclé à l’infini. Il ne peut se recycler que deux ou trois fois.(15)

In fine, on se retrouve toujours avec des déchets à incinérer.

Or si le verre représente 49% des emballages, le plastique demeure à la deuxième place avec 23% juste au-dessus du carton et du papier à 22%.(16)

L’acier, qui est bien recyclé, ne représente que 2% des emballages.(17)

Ailleurs dans le monde, de nombreux pays ont des taux de recyclage du plastique encore plus bas, à commencer par les Etats-Unis. Un rapport récent de l’association Greenpeace estime que seuls 6% des plastiques y sont recyclés !(18)

 

Ramasser et traiter le plastique existant et cesser la production

Un certain nombre d’acteurs de la société civile ont décidé de nettoyer les mers, les océans, les rivières et la terre du plastique.(19)

Et il est possible que d’ici 2050, la pollution au plastique soit éliminée des océans ?

C’est en tout cas la prédiction de Boyan Slat, le fondateur de The Ocean CleanUp, une ONG qui s’est donnée pour mission de nettoyer les mers du plastique.

Mais pour que cet objectif soit atteint, il faut que le plastique soit remplacé par autre chose.

Et il existe de nombreuses solutions comme le chanvre, ou certains champignons ou le maïs.(20,21,22)

Les solutions ne manquent pas !

Seuls la connaissance et la volonté politique manquent.

Il suffirait que nos responsables politiques interdisent la production de plastique et favorisent les filières alternatives.

Et rien n’interdit aux producteurs de plastique d’aujourd’hui de devenir les producteurs de plastique de chanvre, de maïs ou de champignons de demain !

La France ne pourra pas seule gagner la bataille du plastique.

C’est un chantier pour l’ensemble des habitants de la Terre.

Mais, les pays européens seront beaucoup plus crédibles pour aider les autres à sortir du plastique si eux-mêmes font cet effort.

Or d’un point de vue purement logistique, la France et l’Europe ont des atouts puisque, par exemple, le chanvre industriel – sans substance psychotrope- y pousse très bien.

Voilà une filière durable et d’excellence qui pourrait être créée dès demain.

On y va ?

 

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

Le cycle de vie d’une bouteille en verre est le suivant : une fois vide, elle est jetéebrisée, puis fondue pour recréer une nouvelle bouteille.

Pourquoi ne pas simplement la laver et la réutiliser ? 

Le retour à la consigne permettrait d’économiser de l’énergie, de l’eau et surtout de limiter notre consommation de plastique !

Il faut garder à l’esprit que le recyclage ne fait pas tout ! Nos déchets finissent invariablement dans la nature et donc bien souvent dans nos assiettes !

De nombreux débats ont eu lieu ces dernières années mais rien ne semble bouger !

Il est temps de réellement déclarer la guerre au tout-jetable !

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

(1) https://www.wingsoftheocean.com/actualites/plastique-industrie-petroliere/

(2) https://www.conservation-nature.fr/ecologie/la-pollution-plastique/

(3) https://planetemer.org/infos/actus/d%C3%A9chets-et-pollution-plastique-quel-impact-sur-la-biodiversit%C3%A9-marine

(4) https://www.nationalgeographic.fr/environnement/le-plastique-veritable-menace-pour-la-faune-mondiale

(5) https://www.anses.fr/fr/content/les-microplastiques-un-risque-pour-l%E2%80%99environnement-et-la-sant%C3%A9

(6) https://blogs.worldbank.org/fr/voices/endiguer-le-fleau-de-la-pollution-plastique-en-asie-par-la-collaboration-regionale

(7) https://fr.oceancampus.eu/telecharger/fr/Ocean-menace-plastique.pdf

(8) https://www.geo.fr/environnement/definition-vortex-ou-tourbillon-de-dechets-du-pacifique-nord-great-pacific-garbage-patch-124624

(9) https://www.lefigaro.fr/sciences/2018/10/26/01008-20181026ARTFIG00258-clipperton-un-atoll-francais-paradisiaque-noye-sous-les-dechets-plastiques.php

(10) https://planetemer.org/infos/actus/d%C3%A9chets-et-pollution-plastique-quel-impact-sur-la-biodiversit%C3%A9-marine

(11) https://www.perturbateur-endocrinien.com/identification-plastique/

(12) https://mrmondialisation.org/une-association-francaise-mise-tout-sur-un-champignon-devoreur-de-plastique/

(13) https://blueberriesconsulting.com/fr/aspergillus-tubingensis-hongo-capaz-degradar-plastico-sin-dejar-residuos-reciclado-la-agricultura/

(14) https://www.citeo.com/le-mag/les-chiffres-du-recyclage-en-france

(15) https://www.leparisien.fr/societe/recycler-les-bouteilles-en-plastique-pas-si-facile-13-08-2018-7851393.php

(16) https://www.citeo.com/le-mag/les-chiffres-du-recyclage-en-france

(17) ibid

(18) https://www.greenpeace.org/usa/news/new-greenpeace-report-plastic-recycling-is-a-dead-end-street-year-after-year-plastic-recycling-declines-even-as-plastic-waste-increases/

(19) https://www.nationalgeographic.fr/planete-ou-plastique/boyan-slat-dici-2050-nous-aurons-elimine-la-pollution-plastique-des-oceans

(20) https://sensiseeds.com/fr/blog/plastique-de-chanvre-quest-ce-que-cest-comment-se-fabrique-t-il/

(21) https://www.semencemag.fr/mais-biodegradable.html

(22) https://www.18h39.fr/articles/cette-entreprise-francaise-fait-pousser-des-champignons-pour-remplacer-le-plastique.html

S’abonner
Notification pour

29 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
richard kupfer
7 mois il y a

Bonjour, le système de consigne a été supprimé, pour deux raisons, un le circuit de recyclage et réutilisation était trop cher par rapport au gain de récupération, par le système tarifaire, ce qui aurait engendré soit la chute du tarif de rachat de consigne, soit demander de les ramener gratuitement mais à ce moment là la filière n’aurait pas obtenu la même masse, soit l’augmentation du prix du produit sans augmenter le tarif de consigne, pour y intégrer le coût du traitement global, en bref le verre ne vaut pas le coup d’être racheté, et pose problème de transport par son poids et fragilité, c’est la raison qui a poussé à l’emballage jetable perdu et polluant, mais léger et pas cher. Notre problème dans cette société de dingue, c’est le capitalisme, TOUT est ramené à des coûts, et à des rentabilités, performances, et production massive avec le moins de charge, automatiquement des industries ne peuvent plus fonctionner dans des pays riches, elles vont dans des pauvres, ou règne encore l’exploitation, l’incohérence de cette société deviendra criarde, lorsque plus aucun pays ne sera rentable, pour fabriquer des vêtements, ou pour démonter un porte-avion bourré d’amiante, par des gens qui n’ont même pas de chaussure pour découper de la ferraille au chalumeau plasma.

Léa K.
7 mois il y a
Répondre à  richard kupfer

Vous avez tout dit Monsieur. La croissance et le PIB ne se satisfont pas du développement durable ou alors du greenwaching pour laisser penser que les firmes internationales s’occupent de nos déchets comme elles s’occupent de notre consommation. Et notre planète pendant ce temps, est polluée de plus en plus. Des voix s’élèvent dans le monde pour réclamer la justice, l’égalité entre les hommes et le respect de la planète. Malheureusement, la finance et les cotations boursières ne fonctionnent qu’au profit, les valeurs humaines n’étant que des portions congrues du système. Aussi quand des jeunes entartrent des oeuvres d’art, quand une Greta galvanise des foules de jeunes, quand des militants collent leurs mains au sol pour ne pas être délogés par des automobilistes en colère et des forces de l’ordre déterminées, la presse crie à l’illégalité, à l’obstruction et à l’injure, laissant apparaître que le monde marche sur la tête, on se rend compte que la lutte est loin d’être gagnée, si elle n’est pas déjà perdue.

lionel2
7 mois il y a

Merveilleux et terrorisant !
Merveilleux car pour la 1ere fois on arriverait à recycler réellement cette saleté pétrolière.
Terrorisant parce qu’une fois « mis au point » personne n’arrêtera le champignon. Adieu isolants électriques/électroniques, peintures, vernis, colles, matériels médical, pièces de moteurs etc etc bref tout ce qui fait notre civilisation.
Vous pensez vraiment que ces recherches vont aboutir ?
Les producteurs de pétrole et les fabricants qui s’en servent ne vont pas être contents…et ils sont puissants.
Bonne chance !!

7 mois il y a

Je vis l’antigaspillage depuis longtemps et boude cette saloperie de plastoc à chaque instant et dans tous domaines.
Difficile de faire mieux individuellement en face d’un problème de société prédatrice
Et indifférente.

Venananana
7 mois il y a

Merci de porter ce projet, de relayer ces informations
Je suis pour, simplement il faudrait être plus précis sur comment trouver les terres où cultiver ce maïs et chanvre.
Pour être en cohérence avec notre combat il faudrait que cette production soit française.
Mais le maïs n’est-il pas un gros consommateur d’eau ?
Quels sont ces champignons ? Comment les cultive-t-on ?

Merci de votre réponse pour que je puisse diffuser le projet !!!

7 mois il y a

Bonjour, le recyclage très bien mais encore faut il éduquer les enfants dés l’école ce qui n’est absolument pas le cas j’habite à la campagne et j’ai toujours l’impression que tout cela est d’un autre monde en effet quasiment tout est brulé carton plastique pneus le tout arrose d’essence ou d’huile usagée pour être sûre que tout brulera bien. Que faire ?

Armance
7 mois il y a

Le plastique reste utile, beaucoup plus léger à porter que le verre. Je trouve qu’il faudrait surtout petitionner pour que le recyclage du plastique s’améliore… Il y a surement moyen de développer le recyclage davantage si on y met les moyens ( et peut-être, de s’en servir pour l’énergétique ?) Merci pour vos pétitions.

Paoli
7 mois il y a

Une petit goutte d eau utile, Dans certains magasins en Italie, nous laissons nos bouteilles dans une machine qui les réduit, pour 300 bouteilles on nous remet 5 euros,
Cela est une solution parmi tant d autres

Gabrielle
7 mois il y a

C’est vraiment notre quotidien, à chaque instant je suis confrontée au plastique ! Emballages pour le moindre aliment ou plat tout préparé. Pots en plastique pour les plantes vertes ( alors qu’elles se développent beaucoup mieux dans pot en terre ), enveloppes d’expédition pour les revues et les publicités, flacons de produits d’entretien et aussi de médicaments très sophistiqués avec pulvérisateur, les exemples sont légion ! Je refuse les sacs en plastique mais on en donne encore ! Nous devons être vigilants à chaque instant dans nos achats pour repérer où se cache le plastique !

Jacq
7 mois il y a

Comment on ferait pour remplir les bouteilles de lait, de jus de fruits ? Il n’y a pas d’autres moyens que de les acheter…

jv7538@laposte.net
7 mois il y a

Pour une croissance conscience, harmonieuse, respectueuse et non plus effrénée, déconnectée du monde réel.
Juste, ouvrez les yeux et regardez autour de vous ce que devient votre monde dans la RL (real life).

Bader
7 mois il y a

Nous sommes actuellement en Colombie ils utilisent toujours le plastique, le polystyrène et les pailles et ne sachant qu’en faire les routes en sont bordées c est bien triste

Hélène
7 mois il y a

Je suis en phase avec l’intention première de ce texte qui est de demander le retour de la consigne en verre, mais je tiens à contrer cette hypothèse comme quoi il serait possible que d’ici 2050, la pollution au plastique soit éliminée des océans avec des initiatives comme celle de Ocean CleanUp. NON ce n’est pas une seconde possible :
99% des déchets plastiques barbotant dans l’océan sont en PROFONDEUR.
99%.
Ocean CleanUp et autres s’attèlent au 1% restant (la couche entre la surface et 3-4m de profondeur max), ce qui est logique : comment voulez vous récupérer des micro et nano particules dispersées à des centaines voire milliers de mètres sous la surface ??
Miser sur un nettoyage des océans est au mieux naïf, au pire hypocrite et coûteux (des millions de dollars par an de budget juste pour Ocean CleanUp), ainsi que contreproductif : maintenir cette illusion éviterait selon certains d’avoir à couper le robinet de la production.
Pour plus d’infos sur ce sujet tentaculaire, je vous conseille la bande dessinée extrêmement documentée et drôle « Plastic tac tic tac » de Capucine Dupuy et Terreur Graphique (Dargaud, 2022), et l’Atlas du plastique (2020).

Andre Sinard
7 mois il y a

Bonjour pratiquement d accord .oui il faut bannir le plastique. Par contre sur le retour à la consigne il y un coût. Le transport le lavage et désinfection mais c est la meilleure solution !!! Cdlt

nom
7 mois il y a

Ce n’est pas de la « folie » mais une organisation industrielle de destruction de la planête pour le profit de quelques uns.

Vassort
7 mois il y a

Au lieu de faire du blablabla, remettons les contenants en verre, et arrêtons de prendre les gens pour de C.O.N.
Pourquoi les pro de la nourriture ont des contenants en verre et plus les particuliers, aux gouvernants et aux super ecolos de nous le dire !!!
Merci pour votre retour.
Un amoureux de la nature que l’ont blessés tous y compris les ecolos qu’ils le veuillent ou non.
Je suis prêt à en débattre avec vous.
Philippe.
Mon courriel :
philippe.vassort94@gmail.com

7 mois il y a

Malheureusement on ne peut pas se passer totalement du plastique ..et il faut remarquer une chose c’est l’homme le seul responsable du plastique dans les oceans . Pourquoi ne pas mettre des containers avec broyeurs pour recupérer le plastique …
Pourquoi continuer de detruire les bouteilles en verre pour les fondre a nouveau au lieu de mettre en place un systéme de retraitement ?
C’est une volonté politique qu’il faut et aussi que les français soient plus responsables . Il suffit de se promener sur la plage ou dans les forets pour se rendre compte que les plastiques ou canettes alu ne sont pas arrivés là seuls ? Il a bien fallu qu’un homme les y transporte .

7 mois il y a

Pourquoi voudriez-vous que ça s’arrête? L’Occident ne vit que pour les profits immédiats! Dès lors qu’on mettait le plastique en danger, il était prévisible qu’on se mette en vitesse à en produire encore plus, tant que rien ne l’empêchait! Et certainement pas les politiciens…

Marc
7 mois il y a

Que doit on penser de l »usage des géotextiles? Quel impact sur l’environnement, comment vieillissent ils?

7 mois il y a

Je m’interroge souvent sur les brosses à dents et crayons; ne pourraient ils pas être « rechargeables » ; il s’agirait ainsi de ne plus produire que des têtes de brosses à dents et des mines de crayons ; comment inciter les grands groupes producteurs à passer à l’action en ce sens ?

Balmain
7 mois il y a

Bonjour,

Je partage votre point de vu, mais le problème que pose les cultures de remplacement est un problème de place; doit on remplacer les cultures vivrières par ce type de culture?
Si oui, comment nourrira-t-on les humains? Avec des produits  » industrialisés » ( hors sol, OGM, etc…), donc qui peuvent être mauvais pour la santé.

J’aimerais de connaitre votre réponse, merci.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

29
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x