Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
arbres-deforestation

Des arbres et des hommes : comment répondre aux défis du changement climatique ?

La bonne nouvelle de ces dernières années est que l’opinion publique mondiale aurait plutôt changé d’avis sur l’évolution du climat.

De nombreuses populations ressentent les augmentations de températures et constatent ses conséquences sur les réserves en eau, sur le climat et sur leur mode de vie.

En Europe, les effets du réchauffement climatique sont encore limités mais dans les pays équatoriaux, ils sont déjà très redoutés.

Le Brésil est bien seul dans son refus de voir cette évolution. (1)

C’est une catastrophe pour les Brésiliens et les terriens de manière générale.

La déforestation continue des forêts amazoniennes a deux conséquences néfastes :

  • cela augmente les surfaces d’activités humaines et donc émettrices de CO2 ;
  • et surtout cela réduit la surface capable d’emmagasiner du CO2.

La forêt amazonienne n’est pas appelée le poumon de la terre pour rien ! Ces vastes étendues végétales captent massivement le carbone qu’elles stockent.

Elle repose sur un écosystème fragile qui se reforme très rapidement à partir de l’humus créé par les plantes qui meurent. Recréer ces écosystèmes est difficile.

Planter des arbres !

La plupart des biologistes dans le monde pensent qu’il faudrait faire exactement le contraire.

Et de fait, même le Président Bolsonaro est en train de comprendre que le Brésil fait fausse route. (2)

Les arbres, mais aussi certaines prairies grasses, ont une extraordinaire capacité de stockage du CO2.

Un arbre est constitué à plus de 50 % de carbone ! (2)

Des scientifiques ont fait des calculs savants en utilisant des modélisations informatiques pour déterminer combien il y avait d’arbres sur Terre.

Avant leurs travaux, ils pensaient qu’il y en avait environ 400 milliards sur terre.

En réalité, il y en aurait 3000 milliards ! (3,4)

D’autres calculs ont été réalisés pour savoir combien les êtres humains pourraient encore planter d’arbres.

Il y aurait dans le monde une superficie de la taille des Etats-Unis sur laquelle, on pourrait planter des arbres qui pourrait accueillir environ 1000 milliards d’arbres supplémentaires ! (3).

La grande muraille verte du Sahel

Cela dit, ces calculs ne prennent pas en compte le travail de réhabilitation des terres qui pourrait être fait.

Ainsi, il est possible, avec beaucoup de savoir-faire et de patience, de faire reculer les déserts et de changer les climats localement.

Au Sénégal, par exemple, les agriculteurs s’adaptent en diversifiant les cultures et en plantant des arbres. (5,6)

L’objectif est de limiter la dépendance alimentaire et de rendre fertile des zones désertiques.

Tout le Sahel est concerné. C’est ainsi qu’a été lancé en 2007, le projet de grande muraille verte. L’idée est de planter, d’ouest en est, de Dakar à Djibouti, une vaste bande de végétation de 15 km de large pour arrêter l’avancée du désert et regagner du terrain, petit à petit. (6)

Désormais, c’est un écologiste incontournable en Afrique de l’Ouest, Haïdar El Ali, qui porte le projet.

Il a déjà réussi à reboiser une grande partie de la mangrove de Casamance au sud du Sénégal.

Mais la muraille verte est située plus au nord, dans une zone où les précipitations sont rares.

Le défi est de taille !

Le premier bilan

12 ans après le lancement du projet, 4% des terres ont été restaurées.

Cela représente un territoire de la superficie de la Belgique, soit près de 4 millions d’hectares. (7)

À l’échelle de ce projet pharaonique situé dans une zone, souvent en guerre, cela paraît peu.

Mais c’est déjà un succès pour tous ceux qui ont retrouvé leur souveraineté alimentaire grâce au projet.

Le paradoxe Australien

En Australie, le gouvernement a débloqué plus d’un milliard et demi de dollars australiens pour que soient plantés des arbres sur l’ensemble du pays. (8)

Des initiatives privées d’ONG (9,10,11,12) ou familiales (13) accompagnent ce projet.

Hélas dans le même temps, le secteur agricole transforme régulièrement des pans entiers de forêt en monocultures extensives qui ne résisteront pas au changement climatique !

Ainsi, à l’heure actuelle, il y aurait chaque année une proportion semblable de terres réhabilitées en forêt que de forêt détruites…

C’est la stagnation.

En attendant, le pays est toujours frappé par des incendies de forêt dévastateurs liés à la sécheresse, liée… à l’absence d’arbres !

Et en France ?

Depuis 2003, la forêt française ne s’étend plus. Cela fait donc 20 ans que la situation stagne alors que le réchauffement climatique s’accélère. (14)

Par ailleurs, il y a en 2020, deux fois moins de plantations que dans les années 90 !

L’Etat ne subventionne plus la plantation. Et plus personne ne plante d’arbres !

Or les arbres en France souffrent déjà du dérèglement climatique.

Par exemple, en Anjou, en Touraine et dans tout le val de Loire, les chênes pédonculés disparaissent à grande vitesse !

Il est temps d’agir. La France n’est pas plus à l’abri que les autres !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : Cliquez ici pour partager l’article sur Facebook.

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
46 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michèle ROBIN
1 année il y a

Bonjour, C’est au quotidien que je me bats pour sauvegarder les arbres ! Je viens d’obtenir qu’un chêne de plus de 50 ans, sur la commune de Hyères, soit élagué et non abattu…petite victoire , mais je fais ce qui est en mon pouvoir avec mes petits moyens…

1 année il y a

Si nous n’avons pas de terrain pour y planter des arbres, nos communes – ici 89560, Lain – seront certainement intéressées par le don de quelques arbres à planter sur nos communes, en accord avec le conseil municipal.

Benoit Bossé
1 année il y a

Malheureusement, plusieurs de nos politiciens ont manqué au devoir de leur charge en matière des questions environnementales, nos préoccupations sont profondes à ce sujet au Canada. La déforestation et l’agriculture doivent faire l’objet de mesure de redressement à court terme. Il faut se mobilier en masse pour y apporter des solutions…

Cordier
1 année il y a

Bonjour,regarder la France vu du ciel avec Google Earth ! Une catastrophe il n’y a que des champs alors arrêtons de critiquer les actes inconscient des pays comme le Brésil ou les autres. Cela est typiquement français la merde ce produit partout dans le monde sauf chez nous. Cocorico !

Castillo Mathilde
1 année il y a

Je plante des arbres dans ma région avec l’asso:Arbres et paysages d’Autan ,située à Aiguesvives(31)près de toulouse .
Je pense que ce genre d’asso doit exister un peu partout ,ou il faut la créer dans chaque zone.C’est un devoir impérieux et vital.
Mathilde Castillo à Castelginest (31780)

Lilamand
1 année il y a

Que préconisez vous
sommes nombreux à vouloir participer … mais réellement

Marie LEMARCHAL
1 année il y a

Chaque fois qu’une maison est fissurée, l’expert mandaté par la Compagnie d’assurances estime que les sols d’assise des fondations impliquent de procéder a minima à la neutralisation complète et sans dessouchage des arbres implantés à moins de 10 mètres.
Alors même que l’état de la maison et sa consolidation n’ont pas été examinés.
Les saules et leurs racines traçantes sont mises en cause ainsi que les arbres qui sont sans hivernage tel l’olivier …Il est impératif que le secteur du bâtiment ait d’autres solutions que de raser la planète.

ARNOLD Jeannine
1 année il y a

C’est bien de vouloir planter des arbres, mais les arbres consomment beaucoup d’eau et personne ne fait attention a cela, il y a quelques décennies nous avions en France une agriculture plus riche en prairie mais ls normes européennes sont passées par là, et nos élus n’ont rien compris a la nature (si gagner de l’argent) (tout est rythmé par l’argent), plus de respect pour les gens ni pour la nature d’où la pollution sauvage de nos belles forêt et lieux de préservations car même les bucherons avec leurs machines saccagent tout, on laisse les branches pourris, on emmène juste les troncs pour la fabrication, or toutes ces branches qui pourrissent en forêt ramènent les parasites qui détruisent les arbres sains et cela n’a rien a voir avec la déforestation ni le réchauffement climatique, alors celui qui lui mon texte doit prendre conscience des erreurs commises et respecter un peu plus l’environnement qui nous entoure car nous avons besoin de la nature pour vivre.

1 année il y a

La France ne plante pas d’arbres mais les français si !
Nous sommes de simples citoyens qui donnons du temps, des compétences, nous nous regroupons en associations et entre associations pour planter des arbres.
L’association Toulouse en Transition a gagné l’Appel à Projets pour l’environnement de la Région Occitanie et nous allons planter des milliers d’arbres en Occitanie selon la technique Miyawaki et grâce à l’association Arbres et Paysages d’Autan qui fait pousser des milliers de plants d’arbres. Ceci représente certainement une goutte d’eau à l’échelle mondiale, mais c’est de ces initiatives que la prise de conscience montera en puissance. Aujourd’hui il nous manque des appuis politiques et un accompagnement financier de 14% et nous progressons chaque jour, si vous, lecteur, voulez apporter de l’engrais à nos plan(t)s, rejoignez nous !

carlier
1 année il y a

BREIZH BOCAGE INVESTISSEMENTil existe des aides relayées par les collectivités. ce serait interessant de le communiquer 

Madelon
1 année il y a

La situation mondiale est préoccupante et dépendante aussi de la démographie comme beaucoup de menaces à commencer par l’érosion de la biodiversité. En France la déception qui fait suite à la convention citoyenne est symptomatique du désintérêt de nos gouvernants pour la cause environnementale ce qui se traduit aussi par l’affaiblissement de la réglementation et des procédures au profits aménageurs!

Claude péloquin
1 année il y a

Ici, au Canada, il y a déforestation probablement aussi pire qu’au Brésil, mais on en parle pas. On pourrait planter des milliers d’arbres le long des autoroutes désertiques, les approches et l’intérieur des brettelles pour emmagasiner le carbone émis par les autos.

Usoit Sonord
1 année il y a

ça me fait penser que j’avais reçu un message témoignant que dans un pays asiatique…Thaïlande, ou autre je ne me souviens plus ils avaient adopté la démarche de garder les noyaux des fruits consommés pour les semer un peu partout au gré de leurs passages.
Pourquoi pas, seulement je crois que certains noyaux demandent à être passés dans le système digestif de certains oiseaux ou autre « gourmands » afin de stimuler la germination.

BLANC
1 année il y a

Pas un domaine de notre vie n’échappera aux conséquences de la crise environnementale, et toutes les politiques publiques sont donc à repenser avec une rapidité inédite

1 année il y a

C’est un theme qui nous preoccupe aussi: on plante chaque annees 200 arbres de foret sur notre terrain de 17 ha pour experimenter quelles seront les varietees ui vont resister et etre adaptees a… oui- en fait a quel climat ?
Comme designer de permaculture je vois d’autres potentiels:
Transformer tous ces jardins inutiles et « beaux » ,, tondues tous les 10 jours avec un bilan de CO² negatif en jardins forets productifs et espaces agreables -et organiser ca partout !
Conseiller les mairies de multiplier les arbres sur leur terrain, inclure les ecoles avec projets pedagogiques -si les parents sont durs d’oreille c’est les enfants qui vont avancer la situation -c’est leur avenir.
En France, on temoigne une evolution destructive des espaces « forets » : la coupe au blanc et « reforestation » par monocultures (pin des landes, peupliers, douglas…) sur un sol detruit qui cre des plantes malades dans un desert de biodiversite ce qui necessite 60 pesticides divers sans creer plus de valorisation.
Alors: retour a une foresterie professionelle -comme dans d’autres pays voisins- et pas de derogation de la taxe fonciere pour cette destruction barbare.
Ceci sont quelques parametres pour une politique a longue vue au dela de la corruption par un « profit a court terme ».

Allorant
1 année il y a

L’arbre est l’élément essentiel de la planète , à protéger en priorité; Mais il y a déforestation massive et généralisée Je vois même les particuliers autour de chez moi « jouer » avec leur tronçonneuse, abattre le peu d’arbres existants pour planter..un palmier!(adieu chêne , bouleau , châtaigner ,hêtre, conifères..;)
Enfants, nous plantions des arbres dans le jardin familial et les respections. 60 ans après, ils sont toujours là et superbes…;sauf que depuis peu ils meurent des sécheresses et canicules répétées, et de maladies. c’est toujours un deuil.
Lisez « l’homme qui plantait des arbres » de Giono , je m’y ressource toujours ! on y prend conscience de l’importance de l’arbre , et ce conte est porteur d’espoir …

Floriane
1 année il y a

L’élevage est LA première cause de déforestation, de dérèglement climatique, de pollution des sols, des eaux, de pluies acides, de prolifération d’algues toxiques, de disparition des insectes, des oiseaux et de nombreuses espèces animales, comme de zoonoses, soit 75% des infections qui touchent les humains. L’élevage favorise les cultures intensives et ogm. Il est la cause première de la faim dans le monde : 70% des terres arables sont cultivées pour alimenter les animaux que consomment les habitants des pays favorisés, qui sont donc dans le même temps, responsables par des fléaux, donc des migrations climatiques et de la disparition d’espèces animales et végétales. Il est urgent de végétaliser un maximum notre alimentation, comme le préconise d’ailleurs la FAO prônant notamment la culture de légumineuses.

Marcel Favel
1 année il y a

Si d’abord on regardait chez nous !
actuellement on fait encore des coupes blanches pour planter de la vigne
On projette des centres de loisirs et de commerces là où il y a encore de la nature.
J’aimerai que tous les parkings soient plantés d’arbre pour procurer de l’ombre à ces véhicules qui rapidement sont changés en radiateurs à accumulation.
Grandes surfaces, aéroports et parkings relais avec un arbre pour quatre voitures donnerait non seulement du confort aux passagers et à leurs bagages mais aussi participerait a l’absorption du CO2. cela demande aussi de l’entretien mais créerait des postes pour cela.

Vollaire
1 année il y a

Bonjour
Je me permet de vous faire savoir que la France à donner à plusieurs pays de déforestation à une échelle très importante à la guyane. Avant de parler de la France allé faire un tour en guyane.
Cordialement

Leon
1 année il y a

Comprendre le réchauffement climatique est une science, commençons par accepter qu’ aucun dogme ne servira efficacement aucune cause.
Néanmoins des questions demeurent :
Si les taux annoncés de,CO2,no2,oxydes de soufre, et autres gaz à effet de serre, sont mathématiquement liés au taux actuel d’o2 de notre atmosphère,
, ce même taux d’o2 ne correspond pas en PROPORTION à la somme de tous ces gaz à effet de serre
Le taux d’o2 de l’air que nous respirons devrait être beaucoup plus bas!!!! D’ailleurs tout le monde se garde bien de donner des vrais chiffres…
Il est par contre prouvé que les forêts jouent un rôle capital dans la régulation climatique ( touchez un végétal, en pleine canicule,il semble froid!) L’effet joule est aussi très sous-estimé.
Autre avantage des vieux arbres : ils sont des messagers chimiques dépositaires d’une immunité longue de plusieurs siècles .

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

46
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x