Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Des carapaces de crabe pour fabriquer des batteries renouvelables

Les crustacés comme les crabes, les homards, les araignées de mer ou encore les crevettes disposent d’une carapace dans laquelle se trouve une substance appelée la chitine. (1)

On la trouve également sur le tégument, c’est-à-dire l’enveloppe protectrice, des insectes ou encore sur certains champignons et lichens.

L’industrie agro-alimentaire en produit également sous forme de déchets.

Cette substance organique azotée ne représentait aucune valeur marchande jusqu’à présent.

Mais des chercheurs du Maryland aux Etats-Unis sont parvenus à utiliser une substance dérivée de la chitine, appelée chitosane pour faire fonctionner des batteries électriques. (2,3)

En ajoutant à la chitine un mélange d’eau et d’acide acétique qui est le principal composant du vinaigre, les chercheurs ont obtenu du chitosane. (3,4)

Il s’agit d’un simple gel. Mais il a la particularité de conduire l’électricité. Cela pourrait supprimer la dépendance qui existe aujourd’hui à l’égard du lithium.

En effet, la plupart des batteries utilisées dans l’électronique portable utilisent aujourd’hui ce métal.

De même les batteries de voitures électriques utilisent du lithium. (5,6)

Or le chitosane pourrait être utilisé avec du zinc, un métal beaucoup plus répandu que le lithium et bien plus facile à recycler. (2,3)

Les chercheurs du Maryland ont ainsi produit un prototype de batterie qu’ils estiment plus sûr et moins cher que les batteries au lithium.

Ils estiment par ailleurs que leurs batteries seraient fiables et efficaces.

En effet, le prototype mis en avant pourrait être rechargé plus de 1000 fois. (2,3)

Ce serait donc une alternative crédible au lithium dans des domaines comme l’éolien ou le transport. Les chercheurs estiment par ailleurs que leurs batteries seraient biodégradables.

Enfouis dans la terre, les différents composants de la batterie s’y fondraient. Seul le zinc resterait mais il peut être récupéré et recyclé.

 

Une bonne nouvelle pour le marché  automobile ?

Pour l’Europe, cette découverte arrive à point nommé puisque le Parlement européen a récemment voté un texte visant à interdire les voitures thermiques à partir de 2035. (7)

La Californie a également pris une décision allant dans ce sens. (8)

Or, si l’ensemble du parc automobile européen devait se renouveler pour devenir électrique, cela mettrait un pression accrue sur le lithium dont le marché est déjà tendu. (9)

En effet la demande en métal blanc a explosé ces dernières années et il faudra que le filière s’organise très vite pour répondre à la demande. (6,9)

L’existence d’une alternative au lithium, si elle se confirme, est donc une bonne nouvelle pour tout le monde :

  • les industriels parviendront à faire basculer le marché de la voiture thermique à la voiture électrique
  • les écologistes seront ravis de mettre en avant un mode de production plus respectueux de l’environnement.
  • les politiciens y trouveraient également leur compte car leur loi qui, il y a quelques mois paraissait irréaliste, pourrait finalement être appliquée.

À moins, bien sûr, que derrière cet accord sur la suppression de la voiture thermique se cache une volonté de supprimer la voiture tout court pour la plupart des citoyens…

Par les temps qui courent tout est possible !

Notre dépendance croissante à la technologie génère de plus en plus de e-déchets : c’est un véritable scandale social et environnemental.

Chaque année, nous utilisons des millions de déchets électroniques pour nos téléphones portables, nos ordinateurs, du matériel médical ou pour fabriquer des voitures.

Les enfants sont les premières victimes des e-déchets. Environ 18 millions d’enfants, principalement africains, travaillent dans les décharges électroniques.

Nous ne pouvons pas impunément polluer notre planète et sacrifier des enfants. Des millions de vies sont entre nos mainsRéagissons !

Nous devons réduire notre consommation, favoriser le reconditionné et surtout investir dans les innovations pour que, un jour, tous nos déchets soient biodégradables.

Vers des biens de consommation biodégradables ?

Mais le vrai intérêt de ces travaux ne se situe peut-être pas au niveau de l’énergie.

L’avenir seul peut dire quel rôle exact joueront les batteries dans l’énergie de demain.

Il est possible, du reste, que d’autres technologies fassent leur apparition.

Le constructeur automobile japonais, Toyota, avait par exemple lancé des batteries à base de magnésium (10)

Non, le vrai intérêt de cette étude et de son prototype réside dans la volonté des chercheurs de créer un bien de consommation réellement biodégradable.

Le directeur des recherches du projet, Liangbing Hu, aurait déclaré qu’il souhaitait à terme que tous les composants de la batterie soient biodégradables, ce qui inclut aussi le processus de fabrication des biomatériaux. (3)

Si tous les chercheurs et tous les ingénieurs se mettent à penser de la même manière, cela pourrait provoquer un bouleversement dans nos modes de consommation et dans la gestion de nos déchets.

Imaginez que tous les objets de votre quotidien puissent être biodégradables depuis les piles, en passant par vos brosses à dents, vos ustensiles de cuisine et les jouets de vos enfants et petits enfants !

Tout serait construit en chanvre, en cellulose de maïs peut-être en carbone ou en graphite. Et tout serait rapidement périssable comme le bois. (11)

Vos vêtements seraient en lin, coton, laine ou chanvre.

Le plastique disparaîtrait ainsi que l’aluminium.

Les emballages seraient tous biodégradables rapidement.

La règle serait qu’aucun bien de consommation puisse durer plus de 20 ou 30 enfouis dans le sol.

Aujourd’hui, il faut 4000 ans pour qu’une bouteille en plastique se décompose. Et cette décomposition en micro plastique est létale pour de nombreux animaux.

Il faut des centaines d’années pour le verre.

Si tout chez vous était périssable rapidement, votre composteur de quartier remplacerait le ramassage des poubelles.

Les éboueurs deviendraient jardiniers.

Il n’y aurait plus de poubelles mais une gestion des déchets organiques.

Quelle révolution !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

Notre dépendance croissante à la technologie génère de plus en plus de e-déchets : c’est un véritable scandale social et environnemental.

Chaque année, nous utilisons des millions de déchets électroniques pour nos téléphones portables, nos ordinateurs, du matériel médical ou pour fabriquer des voitures.

Les enfants sont les premières victimes des e-déchets. Environ 18 millions d’enfants, principalement africains, travaillent dans les décharges électroniques.

Nous ne pouvons pas impunément polluer notre planète et sacrifier des enfants. Des millions de vies sont entre nos mainsRéagissons !

Nous devons réduire notre consommation, favoriser le reconditionné et surtout investir dans les innovations pour que, un jour, tous nos déchets soient biodégradables. 

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.cnrtl.fr/definition/chitine
  2. https://www.nature.com/articles/s41565-022-01112-5
  3. https://www.geo.fr/environnement/des-carapaces-de-crabe-pour-fabriquer-des-batteries-renouvelables-211581
  4. https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/acide_acetique.php4
  5. https://www.apple.com/fr/batteries/why-lithium-ion/
  6. https://atlantico.fr/article/decryptage/voila-pourquoi-le-boom-de-la-demande-de-lithium-ne-nous-mene-pas-forcement-a-la-penurie-matieres-premieres-consommation-batteries-smartphone-vehicules-electriques-transition-energetique-jean-pierre-favennec
  7. https://www.latribune.fr/supplement/fin-du-thermique-en-2035-qu-en-sera-t-il-des-voitures-d-occasion-924145.html
  8. https://www.capital.fr/auto/comme-leurope-la-californie-va-interdire-la-vente-de-nouvelles-voitures-thermiques-des-2035-1444624
  9. https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/transition-ecologique-le-prix-du-lithium-explose-et-cela-va-durer_AN-202208090078.html
  10. https://www.numerama.com/tech/169092-toyota-invente-des-batteries-a-magnesium-plus-efficaces-que-le-li-on.html
  11. https://www.elle.fr/Deco/Pratique/Maison-ecologique/Tout-savoir-sur-le-chanvre
  12. https://www.nuntisunya.com/chanvre-textile/
S’abonner
Notification pour

42 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cath b
19 jours il y a

Bonjour, la seule solution viable pour la planète et donc pour nous les humains c’est de réduire notre empreinte carbone donc réduire nos consommations compulsives, la publicité nous faisant croire que nous avons absolument besoin de ceci ou cela… mais arrêtons nous qq minutes : qu’est-ce qui est le plus essentiel dans notre vie sur cette terre ??? Ayons le courage de boycotter cette course à la consommation !

annie
19 jours il y a

Pour continuer de rouler sans économiser d’énergie, on procèderait donc à l’élimination de milliers de pauvres crabes ? Et dans quelle conditions de douleur ? Pourquoi faut-il toujours aller chercher l’animal pour pallier à nos manques ou à nos besoins ? Multiplions l’usage de l’énergie solaire et éolienne., qui elles ne sacrifient personne…

19 jours il y a

Maria.
Je suis contre cette pétition pour les raisons que les autres intervenants ont si bien développé.

MPC
20 jours il y a

Comme toujours, les animaux trinquent. On n’exploitait pas encore assez les crabes, ça va être chose faite. On aimerait tellement entendre un autre refrain que celui de l’exploitation animale qui semble n’avoir aucune fin.

valerie
20 jours il y a

Bonjour,
Et ce sont les animaux qui seraient encore les pauvres victimes innocentes de ce nouveau « matériau »!!! Car les crabes que vous mangez ne suffiront pas à fournir ce matériau pour tous…. il faudrait donc les élever pour cela et ça, ça me gène énormément!
Les voitures électriques sont une aberration et tout le monde, ou presque, fonce tête baissée. Mais il faut réfléchir un peu plus loin que le bout de son nez. Ce monde me révolte! A qui cela profite il??? On se le demande bien hein!!!

Françoise
20 jours il y a

Je ne signerai pas cette pétition qui sacrifie d’autres espèces pour le bienfait de l’humain cette espèce nuisible ; pourquoi toujours faire pour l’humain au détriment del’Animal !! Laissez en paix les Crabes

20 jours il y a

C’est une aberration où est la protection de la planète dans ce projet ? Depuis quand l’extermination de certaines espèces animales va servir l’écologie ? Il faut vraiment arrêter ces débilités . Je pense que l’espèce à eliminer c’est l’espèce dite humaine en tous cas celle qui nous pond des projets contre nature comme celui-ci . Au lieu de détruire la nature et les espèces animales qu’on commence par arrêter de produire toujours plus de nouveaux portables et autres gadgets pour le plaisir de certains (toujours les mêmes ) . Quand aux voitures électriques elles polluent 3 fois plus qu’une voiture thermique parce que ce que tout le monde refuse de voir c’est l’impact écologique et humain qui se cache derrière tout ça. Bien sûr utiliser une voiture électrique permet de limiter l’empreinte carbone, mais la construction de ces véhicules et leur recyclage c’est 3 fois l’empreinte carbone d’une voiture thermique . Alors où est -ce que c’est bon pour la planète ? Et comment fera-t-on puisque déjà on nous dit qu’on va manquer d’électricité ? C’est quoi la logique ? MAIS NON JE NE SIGNERAI PAS POUR LA DESTRUCTION D’UNE ESPÈCE ANIMALE

Lou Tiénou
20 jours il y a

Quelques ordres de grandeurs seraient les bienvenus, pour vérifier si les « besoins » en batteries tels que projetés, ne se traduiront pas par un génocide de crabes. J’ai des doutes. Les mathématiques sont implacables.

Sophie
21 jours il y a

Ce seraient donc une fois de plus les animaux qui devraient faire les frais de notre « évolution » ? Absolument pas d’accord !

Nat
21 jours il y a

Encore et toujours exploiter les animaux sans vergogne ! Laissez les crabes et les autres animaux tranquilles ! Apprenez à bannir les produits polluants de votre vie quotidienne les choses iront déjà mieux pour tout le monde !
Il est hors de question que je signe une pétition qui propose d’exploiter le vivant encore une fois !

Charet
21 jours il y a

Les produits d’origine biologiques sont fragiles. Or un véhicule électrique nécessite de la puissance. Il n’est pas démontré que ces « bonnes idées » d’origine biologiques supportent des courants électriques de forte puissance.

Rahlf
21 jours il y a

Alors pour les crabes, je crois qu’il y a surpopulation de ceux du Kamchatka, autour des îles Kouriles et les îles Aléoutiennes, dans le détroit de Béring, et la mer de Barents, suite à une introduction artificielle dans les années 60. Je note aussi dans cet article un peu de bon sens puisqu’il y est indiqué que tout pourrait être conçu comme biodégradable et compostable. Effectivement depuis que je suis au monde mes vêtements sont en lin, coton, laine ou chanvre, cuir… Je refuse en faisant des achats conscients de favoriser une industrie pétrolière qui nous enferme dans la dépendance que nous connaissons actuellement. Il y a d’autres alternatives et je rappelle à tous que le principal pouvoir que nous avons n’est pas de voter tous les cinq ans pour des politocards qui se moquent éperdument de nous. Le pouvoir c’est le choix que nous avons chacun de faire nos dépenses en toute conscience de ce qu’elles impliquent et induisent comme conséquences pour nous, notre famille et les autres.

Justin
21 jours il y a

Tans qu’ils y auras des Juifs Business
Rien ne se fera pour le bien de l’humanité

21 jours il y a

Ben voyons…quelle barbarie et quelle régression sociétale !!!
il est inadmissible qu’on puisse encore envisager une telle exploitation animale.
Une honte pour ces « chercheurs » décomplexés.
Qu’ils cherchent dans une autre direction, car ils ne sont pas sur la bonne voie, visiblement.
Hallucinant en 2022 d’oser proposer de sacrifier des crabes pour voler leur carapace, sous prétexte…de quoi, déjà ?
Ah oui, protection de l’environnement, c’est ça ?…😂😂
Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer 😡😡😡

Bouscatel Patricia
21 jours il y a

Pauvres crabes. Jamais on n’arrivera à vivre sans tuer les plus faibles que nous…. Nous sommes vraiment les pires créatures de la création.

Lalloue Sylvie
21 jours il y a

Qu’en est-il du respect de la vie des crustacés ainsi exploités ?
Ou est le progrès dans cette fameuse découverte ?
Le monde dans lequel je vis me dégoûte. J’espère ne pas être là seule à ressentir ce malaise.
Quelle inventivité pour nous mener à notre perte.
Je milite pour la cause animale. Je souhaite que tous ces sans-voix exploités pour leur sang, leur peau, leur capacité, leur force, leur chair, leur intelligence …, tous les animaux soient considérés pour ce qu’ils sont, comme nous, des êtres vivants sensibles nos colocataires de cette planète.
Cette pétition n’aura pas ma signature.
Cette  »decouverte » est écoeurante

Solange VINCENT
21 jours il y a

D’après les commentaires précédant le min, je m’aperçois que mon sentiment est partagé.
Combien faut-il de carcasses de crabes et autres crustacés pour UNE seule batterie ? Compte-tenu de la propension de l’être humain à abuser de tout, ne risquons-nous pas d’aller vers une de disparition de ces espèces ?
D’un autre côté, des batteries véritablement recyclables seraient un avantage considérable pour la planète.
Nous manquons de recul : pas de précipitation.
Je me souviens qu’il y a une bonne dizaine d’années, en Suède, je crois, les gens portaient leurs ordures ménagères pour qu’elles soient recyclées en carburant. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Jean Poinsignon
21 jours il y a

merci pour cet article qui rend optimiste; l’observation et l’imitation de la nature est toujours profitable et j’imagine qu’on ne va pas dissoudre crabe après crabe pour en faire de la tisane de chitine enfin de la chitosane ! mais qu’on peut trouver de la chitine ailleurs

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

42
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x