Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
mine-europe

Faut-il creuser des mines polluantes en Europe ?

À l’heure de la transition écologique, la question peut paraître saugrenue.

Mais passer du pétrole aux énergies renouvelables implique moins d’extraction pétrolière et plus d’extraction minière.

Car pour faire des batteries, des rotors d’éoliennes et des panneaux solaires, il faut des métaux, beaucoup de métaux et notamment des “terres rares”1.

Les plus grandes éoliennes nécessitent parfois jusqu’à une tonne de terres rares1 !

C’est considérable.

“Terres rares” de Chine et d’ailleurs

Or la Chine produit 71% des terres rares1.

Ces métaux, appelés lanthanides, sont surnommés “terres rares” parce qu’au XIXe siècle, lorsqu’on les a découverts, on pensait qu’il n’y en avait pas beaucoup.

En réalité, les réserves sont importantes mais concentrées sur certains territoires comme la Chine. Il y en aurait également en Russie, en Australie ou en Alaska.

Cela donne à la Chine une position ultra dominante sur le marché de ces métaux. Ainsi, elle assure les approvisionnements en batteries du monde entier, ce qui la rend incontournable pour tous les appareils électriques ou électroniques.

Maîtrisant le marché, les Chinois refusent de vendre des terres rares directement. Ils préfèrent vendre des batteries qui coûtent beaucoup plus cher. Aux Français, qui se plaignent, ils rétorquent “vous vendez bien du vin plutôt que du raisin”1.

Une nouvelle révolution industrielle et minière ?

Aucune révolution industrielle ou technologique ne s’est faite sans une maîtrise sûre des matières premières nécessaires à ce tournant.

L’Angleterre est devenue la première puissance économique du monde parce qu’elle disposait de réserves de charbon. Les Etats-Unis ont pris le relais lorsque le pétrole et l’électricité sont devenus les matrices de l’économie.

Aujourd’hui, le pétrole est toujours important mais les terres rares sont devenues une matière première ultra-stratégique.

L’Europe, cependant, n’en possède pas. Cela la condamne-t-elle à rester à la traîne ?

Pas nécessairement.

Cuivre, étain, zinc, magnésium ou… carbone ?

Pour l’Europe, cela passe sûrement par l’utilisation de matériaux de substitution.

Pour les éoliennes par exemple, il est possible de remplacer les terres rares par le cuivre1.

Des chercheurs ont par ailleurs démontré qu’il était possible de produire des composés à base de zinc, d’étain ou d’azote capables d’avoir les propriétés électroniques ou magnétiques des terres rares3.

Une autre piste consisterait à “nano-structurer” des particules contenant des éléments simples et largement disponibles comme le fer, le cobalt et le carbone. L’idée est de recréer des composés capables d’agir comme des aimants à la manière des terres rares4.

À terme, donc, il devrait être possible d’avoir recours à des matériaux de tous les jours pour construire les batteries, les téléphones, les rotors d’éoliennes, etc.

Pour les batteries de voitures, il a été démontré que l’on pouvait substituer au lithium, qui n’est pas une terre rare mais qui est polluant, du magnésium5. Ce métal est très abondant, même en France. En revanche son extraction est plutôt polluante…

Activité minière encadrée 

Toutes ces solutions pourraient faire revenir des activités de minage en France et en Europe.

Evidemment ces projets comportent, par nature, des risques pour l’environnement.

C’est le risque de pollution de l’air et des eaux ou celui de perturber la faune et la flore.

Il est évident que de tels projets devraient être très encadrés, limités dans le temps et dans l’espace, et ciblés. Ils doivent incorporer, dès le départ, un projet pour réhabiliter l’espace après le temps d’extraction.

La France pourrait se spécialiser dans la création de petites “mines propres” dont le modèle pourrait s’exporter partout dans le monde.

Certains ingénieurs travaillent déjà sur le sujet et évoquent la notion de “projet de territoire” plutôt que de “projet minier”. Pour qu’une mine de magnésium, par exemple, ait du sens, le projet doit avoir été conçu en concertation avec la population et toute transparence6.

Cela permettrait d’avoir des lieux d’extraction locaux et maîtrisés.

C’est moins de transport, c’est moins de pollution extrême en Asie et c’est plus de savoir-faire en France. C’est aussi plus d’emploi et la relance d’une activité industrielle qui a besoin d’un renouveau.

En parallèle, la filière “recyclage des terres rares” pourrait aussi être développée. À condition toutefois que les terres rares soient un matériau pour demain. Ce n’est pas dit.

Economies d’énergie demandées 

Pour être cohérent, le retour à des activités ciblées de minage devrait être accompagné de véritables efforts pour diminuer nos dépenses énergétiques.

En baissant la consommation générale d’électricité, on réduit le besoin de production.

Cela passe par :

  • l’isolation des bâtiments : seuls 7% des bâtiments en France sont convenablement isolés !
  • une meilleure maîtrise de l’éclairage : pourquoi ne pas avoir de temps morts lumineux entre 1h et 4h du matin dans les grandes villes par exemple.
  • une meilleure utilisation de la chaleur produite par les activités humaines, à commencer par celle dégagée par les serveurs…

Transition économique et révolution numérique peuvent aller de pair, mais cela passera par notre capacité à faire des choix intelligents… et maîtrisés.

Au travail !

Julien

 

P.S. : Vous avez apprécié ce contenu ? Faites passer le message à votre entourage : transférez tout simplement cet email à vos contacts ou partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

P.P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
61 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michèle AMARY-DUJARDIN
1 année il y a

Oui, on peut facilement faire des économies d’énergie : par exemple, en incitant les commerçants à ne plus placer dans leurs vitrines des écrans qui fonctionnent toute la journée et parfois la nuit, sans aucun intérêt, et inciter les gens à éteindre leur téléphone la nuit (sauf pour ceux pour lesquels ils sont indispensables). J’ai déjà fait la suggestion concernant les commerçants dans la ville où j’habite au conseiller municipal chargé de l’écologie. Depuis lors, les écrans publicitaires ne sont multipliés dans les magasins, centres commerciaux, et même abri bus !

Celine Remy
1 année il y a

Bonjour,
Alors dit comme ça c’est moche et fayaliste mais cela reste réaliste.
La fin de l’humanité est pour la fin du siècle..
A tous ceux qui croivent et ne se sont pas mis dans la tête que c’est très bientôt il faut le répéter..
La machine est deja en marche depuis tres longtemps et si on ne bouge pas, on va mourrir dans des conditions atroces et les pauvres en patiront en premier et on va se dire  » on le savait que ça arriverait et on a rien fait  »
Alors pour moi toutes les idees sont bonnes du moment quon réduit la pollution, et ça commence par nous simple individu sans pouvoir dans nos gestes au quotidien, dans notre consommation, dans nos déplacements..
Il faut agir il faut se reveiller et reveiller les autres et surtout les plus égocentrique qui s’en foutent de laisser crever leur enfants et petit enfants car ce qui nous attend serait terrible..
Et a tout ces industriels bourré de pognon ( les politiciens en font parti ) il faut leur faire corennent par des moyens comme le boycott, comme disait Coluche, tant quil y aura des cons pour acheter, il y aura des cons pour fabriquer..
Je ne vois que ça, je ne suis pas riche, je ne suis pas ingénieur mais il faut agir a notre niveau..
Pourquoi pas faire un spot médiatisé a mort avec des images et des mots choc pour réveiller les gens, ils sont capables de le faire contre le covid et le tabac, pourquoi pas pour sauver la planète..
Il y a des solutions dans plein de pays, ms il faut que les humains le veulent et le reclament pour que ça prennent forme.

Demoulin
1 année il y a

Merci de cette piste d’espoir. Et oui terriens internautes ça passe aussi par encourager politiquement l’autonomie énergétique, les industries et productions locales, le recyclage et la désinflation de nos besoins…l’énergie la moins polluante restant celle qui n’est pas consommée…ça commence par nous😊

Demoulin
1 année il y a

Piste

Mimi
1 année il y a

Intéressant ,plein de bon sens et c’est là qu’il faut que l’état mette les crédits de recherches Cependant l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas Que de réticences des citoyens pour éteindre les lampadaires quelques heures la nuit mais l’argument est que les gens ont peur sans lumière Qui se souvient des sorties à bicyclettes le soir éclairé uniquement avec le phare du vélo
Je fait parti de cette génération et je suis encore là !

Paul Genbrugge
1 année il y a

Dans le contexte d’ aujourd’hui vous proposer quoi,??
C’est facile de dire il faut, mais est ce que on est capable de retourner en arrière comme les informatiquement qui consomme énormément ou les déplacements,
Aussi tous ce qu’ on manipule tous les jours,
Qu’est ce que nous avons dans notre habitas,au boulot,le déplacement,
Tous faire en fer ?? Le caspianche de toujours être op do date, ??

Anouschka Giraud
1 année il y a

Je pense que les temps morts d’éclairage entre 1h et 4h du matin est dangereux pour la sécurité des personnes qui sont dehors, dans la rue dans ces horaires. Par ces temps d’insécurité et de violences, cette mesure n’est pas prudente

callens
1 année il y a

il faut réfléchir avant de décider de tels actes qui nuisent à notre Planète. Diminuons nos consommations d’énergie, nos besoins effrénés de portables et de tous produits qui consomment des TERRES RARES .

Maniu
1 année il y a

Beavi pour tous ces commentaires. Il y a cependant une source d’énergie propre à l’étude en France depuis déjà quelques années ( toujours long avec les administrations) il s’agit de la géothermie profonde qui permet de fabriquer de l’électricité avec un faible impact sur l’environnement et qui permet de récupérer du lithium au passage. Polluant le lithium ? S’il est déjà dans le sol je n’ai pas connaissance de son mode de pollution lorsqu’il est sorti de l’eau au moment du forage pour la géothermie.

Herbert
1 année il y a

Vérifierez la qualité de vos sources. Le premier lien point sur une source peu fiable. Regardez plutôt: https://www.ademe.fr/terres-rares-energies-renouvelables-stockage-denergies

Perret
1 année il y a

Bientot nous aurons l’enerhie libre
des que l’humanité se sera éveillée .

Dominique Berthout
1 année il y a

Bonjour. Votre article est fort intéressant et mets le doigt sur une question importante. Toutefois, il y a un problème concernant l’emploi du mot « minage ». On dit « industrie des mines ». Le mot « minage  » désigne la pose de mines qui explosent. A ne pas confondre donc!

HARMELIN
1 année il y a

Raison de plus pour arrêter avec les éoliennes, destructrices de l’environnement et de la santé

Jacques Namêche
1 année il y a

Je suis loin d’être un savant mais après la lecture de vos commentaires je n’ai aucune nouvelle idée à vous proposer car la plupart donne le bon ton, les commentaires sont justes et sensés ce qui veux dire que mes contemporains voient bien vers quoi nous allons et essaient de trouver la façon de nous sortir de l’ornière sans trop de dommage, les dommages sont déjà là et bien là. J’ai déjà 89 ans et je crois que je ne verrai pas vraiment d’amélioration car de grands intérêts sont en jeu et les grosses fortunes seront toujours un obstacle insurmontable à la survie de l’humanité, j’en suis sur. Merci.

Cholewa
1 année il y a

Une société US vient de fabriquer une « batterie » en récupérant certains déchets inutilisables et peu radio-actif des centrales nucléaire et cette « batterie » serait capable de fournir l’énergie pendant plus d’un millénaire, de plus cette société garanti la sécurité et promet de pouvoir fournir des batteries pour tout type d’usage, du plus petit au plus grand. Alors imaginez une voiture qui pourrait se déplacer sans jamais avoir besoin de recharger les batteries ou tout autre objet, lampe de poche ou ordi portable !!!

Bois
1 année il y a

Analyse intéressante qui associe diminution de notre empreinte écologique, relocalisation de notre industrie, diminution du chômage, mais cela demande une politique à long terme que nos démocraties ne sont plus capables de réaliser.

Olivier CATROU
1 année il y a

Bravo pour cet excellent article clair et pédagogique et critique n en déplaise aux amateurs de solutions démagogiques. Nous aurons besoin d économiser mais aussi d énergie pour produire tout ce qui nous est vital. Les pistes évoquées sont crédibles à condition d’avoir la volonté politique et de mettre les moyens de recherche. Un grand Merci !

Livenais
1 année il y a

Je trouve projet intéressant, à creuser.. 😉

Bernard Morin
1 année il y a

Tout à fait d’accord. Une analyse mesurée et réaliste.

JNMONTEREY
1 année il y a

C’est un point de vue de bon sens.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

61
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x