Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Hydrogène vert : le Chili veut devenir l’Arabie Saoudite de demain

Depuis plus de 10 ans, le Chili se prépare à devenir l’un des grands leaders mondiaux de l’énergie.

L’ambition du Chili est d’atteindre cet objectif tout en devenant neutre en émission de CO2. (1)

Les autorités chiliennes estiment être en avance sur ces prédictions. Il y a 5 ans, elles pensaient qu’en 2050, 70% de leur énergie pourrait être verte, désormais elles pensent pouvoir atteindre cet objectif en 2030. (1)

C’est ce qu’a affirmé en 2020, dans un webinaire sur l’hydrogène, le jeune ministre chilien de l’énergie et des mines, Juan-Carlos Jobert. (1)

En 2050, 95% de l’énergie chilienne pourrait venir des énergies renouvelables. Mieux, le Chili pourrait être l’un des plus grands exportateurs d’énergie du monde !

Et pour réaliser ce rêve, le gouvernement chilien compte sur l’hydrogène vert.

 

Hydrogène vert ?

L’hydrogène est représenté sur le tableau périodique des éléments ou tableau de Mendeleïev par le symbole H.

C’est le plus simple de tous les éléments. Il est composé d’un proton et d’un électron. (2)

C’est l’élément le plus abondant de tout l’univers.

Avec l’hélium, l’hydrogène est sans doute le premier élément à s’être formé dans l’univers après le Big Bang. (3)

Sur la planète terre, l’hydrogène est répandu mais jamais seul.

Il est souvent associé à d’autres éléments. Par exemple dans l’eau avec l’oxygène (H2O)ou encore dans le méthane avec du carbone. (CH4.) (4)

Pour obtenir de l’hydrogène sur terre, il faut donc une transformation.

L’hydrogène est appelé vert s’il a été produit à partir d’énergies renouvelables. (5)

Il est dit gris s’il a été produit à partir d’énergie fossile.

Le méthane en utilisant des énergies fossiles, notamment par vaporeformage.

Mais en vrai, vert ou gris, il s’agit du même hydrogène !

Pur, l’hydrogène est un gaz incolore et non toxique. (2)

 

Comment produit-on l’hydrogène ?

50% de l’hydrogène actuellement produit dans le monde viendrait du vaporeformage du gaz naturel, composé pour l’essentiel de méthane.

À une température comprise entre 700° et 1000°, la vapeur d’eau réagit avec le méthane et produit du monoxyde de carbone (CO) et de l’hydrogène (H4).

L’oxydation du pétrole ou du propane permet également la production de l’hydrogène ainsi que la gazéification du charbon.

Ces procédés se font dans des raffineries ou près des centres d’extraction des énergies fossiles.

Ils sont malheureusement très polluants même si les choses pourraient être en train d’évoluer. (4,5)

L’électrolyse est un autre procédé connu. Cette technique est elle aussi en pleine évolution. (6).

Il en existe aujourd’hui différentes sortes.

Dans tous les cas, on utilise des molécules d’eau (H2O) dont l’on sépare les éléments : d’un côté l’hydrogène et de l’autre l’oxygène (O).

Le dihydrogène est composé de deux atomes d’hydrogène liés entre eux.

La séparation de ces deux atomes d’hydrogène produit une quantité importante d’énergie.

1 kg de dihydrogène permettrait ainsi de produire 4 fois plus d’énergie que 1kg d’essence. (6)

Si l’électricité produite pour effectuer l’électrolyse est recyclable, ce procédé est beaucoup moins polluant. (6)

 

Les avantages de l’hydrogène

Le Chili mise sur l’hydrogène vert pour différentes raisons.

D’abord, il s’agit d’une électricité stockable.

Les centrales solaires, éoliennes ou hydrauliques fabriquent de l’électricité qui peut à son tour servir à produire de l’hydrogène.

Stockée dans des piles à énergie, elle peut également être transportée assez facilement.

L’hydrogène permet par ailleurs de gérer les surplus de production liés aux aléas des énergies renouvelables.

Lorsqu’il y a beaucoup de soleil l’été ou lorsque les éoliennes tournent à plein régime à cause d’un vent fort, le surplus d’énergie sert à produire de l’hydrogène.

Plus tard, si l’énergie vient à manquer, l’hydrogène des périodes fastes permet de créer de l’électricité.

Enfin les techniques d’électrolyse progressent (6) et le prix de cette opération diminue. (1)

Pour le Chili, qui en plus dispose de larges réserves de lithium qui permettent de faire des batteries, développer le secteur électrique grâce à l’hydrogène est très avantageux. (7)

 

Le Chili : un eldorado pour l’énergie solaire

L’enthousiasme des autorités chiliennes vient de que leur pays dispose d’une situation géographique exceptionnelle. (1)

Le potentiel du pays sera 70 fois supérieur à ce qu’il est actuellement. Or, le Chili produit déjà près de 20% de son électricité avec des énergies renouvelables. (1)

Au nord, du pays, l’ensoleillement est très présent. C’est là que se trouve le désert d’Atacama.

Une immense centrale solaire y a été inaugurée en 2021. Le site s’appelle Cerri Dominador. (8)

La centrale utilise une grande tour, des panneaux solaires et des miroirs comme la centrale de Phoenix aux Etats-Unis (9) ou celle de Ouarzazat au Maroc. (10)

Ce type d’énergie est appelée thermodynamique à concentration. L’énergie du soleil y est transformée en chaleur par de nombreux miroirs. Cette chaleur est utilisée pour produire de l’électricité.

Au Chili, le gouvernement estime que le potentiel pour ce type d’énergie serait de 587 Gigawatts. (1)

Toujours selon les estimations officielles, cette énergie solaire pourrait être complétée par des panneaux photovoltaïques dont le potentiel serait de 878 GW. (1)

 

Les autres atouts du Chili : montagnes, vents forts et longue côte

Plus au sud, les chaînes de montagne et les nombreuses rivières du Chili offrent la possibilité de développer des centrales hydrauliques. Le potentiel du pays serait de 15 GW. (1)

Enfin en Patagonie de puissants vents balayent le Chili et permettraient de produire jusqu’à 295 GW. (1)

On l’a vu l’hydrogène stockée dans les piles à combustible se transporte bien.

Et le Chili peut produire beaucoup d’hydrogène.

Ce pays est aussi doté d’une longue côte si bien que les unités d’hydrogène produites pourraient être exportées aisément dans le monde entier.

En effet, où que l’on se trouve au Chili, on n’est jamais bien loin d’un port !

Les exportations se feraient par voie maritime.

À terme, les navires devraient être eux-mêmes propulsés avec de l’énergie produite par de l’hydrogène embarqué sur des piles à combustible. (11)

 

La situation géographique spécifique du Chili lui donne un autre avantage…

Le gouvernement chilien envisage déjà des exportations en Asie notamment en Corée du Sud, aux Etats-Unis et en Europe.

Quel est son argument principal ? Le coût !

D’après les prédictions du cabinet de conseil McKinsey, qui travaille avec de nombreux gouvernements dont celui du Chili, le coût de 1 kg d’hydrogène vert en 2030 sera de :

  • 1,4 $ au Chili
  • 1,7 $ en Australie
  • 2,1 $ aux Etats-Unis
  • 2,2 $ en Chine
  • 2,6 $ en Europe

 

Ainsi, pour le Chili, le coût de transport lié à l’hydrogène vert serait largement compensé par son faible coût de production.

En tout cas, l’enthousiasme de Juan Carlos Jobert et sa vision claire des choses est plutôt encourageante pour le Chili !

Le Chili peut-il devenir l’un des plus gros fournisseurs d’énergie au monde demain, comme l’Arabie Saoudite aujourd’hui ?

Cela dépendra peut-être de la capacité des autres pays à développer leurs propres ressources à un prix attractif.

La course est lancée !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.youtube.com/watch?v=pNwpkPzWNQY
  2. https://www.engie.fr/hydrogene/
  3. https://home.cern/fr/science/early-universe
  4. https://www.h2life.org/fr/hydrogene/sources/vaporeformage
  5. https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/produire-de-lhydrogene-sans-co2-sakowin-y-parvient-grace-au-plasma-et-a-partir-de-methane-105161/
  6. https://www.orygeen.eu/docs-actus/glossaire/hydrogene-vert/
  7. https://www.argentina-excepcion.com/guide-voyage/economie-politique-argentine/lithium-argentine-chili-bolivie
  8. https://www.reuters.com/article/us-chile-energy-solar-idUSKBN1X9132
  9. https://www.phoenixnewtimes.com/news/solana-10-facts-you-didnt-know-about-the-concentrated-solar-power-plant-near-gila-bend-6651174
  10. https://www.afd.fr/fr/carte-des-projets/le-plus-grand-complexe-solaire-thermodynamique-des-pays-du-sud-ouarzazate
S’abonner
Notification pour
47 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nicosia
14 jours il y a

Et le Sahara?

NOCHIM
15 jours il y a

Pourriez vous mieux expliquer l’extraction de l’Hydrogène à partir de l’eau ?
En pratique, quelles sont les étapes?
Comment dissocie-t-on H2 pour obtenir 2 atomes d’hydrogène séparés?
Merci de donner des réponses.

WORINGER
15 jours il y a

Passionnant cet article, comment faire pour participer à cet essor ?

Men
15 jours il y a

LE DI HYDROGENE est un avenir pour réaliser la combustion d’un moteur thermique, sans aucun résultat de pollution ! Les études à ce propos seront connues tôt ou tard.

Zomer
15 jours il y a

Prédiction du cabinet McKinsey, ah bon!!!! . Vu ce que ces gens sont capables de faire et dire, faut-il avoir confiance ?

Coco28
15 jours il y a

Question de chimie : si l’on sépare l’hydrogène de l’oxygène, y a t’il diminution du volume d’eau sur terre. Peut-on utiliser l’eau salée des mers et des océans ou faut-il utiliser de l’eau douce. Rien se crée, tout se transforme mais en quoi ???? Attention aux apprentis sorciers….

DESANDRE
15 jours il y a

Ma fille vit au Chili depuis 6 ans à Santiago dans le quartier Providencia la nouvelle lubie de la municipalité est de couper deux arbres sur quatre soi disant pour préserver l’eau une aberration !!! Dans de nombreux districts du pays l’eau est détournée au détriment des populations souvent issues des premières nations quand elles s’y opposent c’est l’armée qui gère les conflits avec de nombreux morts !!! Concernant l’extraction de l’hydrogène êtes-vous au courant des problèmes écologiques que subissent également les premières nations au Canada ??? Sans parler du coût du transport !!! À ce jour aucune solution est propre concernant les énergies à part le solaire implanté trop tardivement sur cette planète en raison du lobbying des hydrocarbures ces 200 dernières années.

iordanoff
15 jours il y a

J’ai une question: Quels sont les besoins en eau de l’hydrogène? que devient l’eau traitée après qu’on en ait séparé l’oxygène ? L’eau perd t’elle ses qualités après qu’on en ait enlevé l’oxygène ? Est-ce « réparable? ».
Merci aux scientifiques qui voudront bien répondre.

Merci pour les commentaires ci dessous. je suis également fâchée de voir MC Kinsey continuer à sévir mais hélas … Je ne crois personnellement plus à la source d’énergie salvatrice qui va nous permettre de jouer encore longtemps comme des gamins immatures. La sobriété ne serait elle pas la seule solution envisageable pour partager ensemble la vie de manière plus équitable ?.

J’espère que ce type de tribune n’est pas écrite juste pour nous faire réagir et alimenter la vie du site … Très consommateur en énergie. bonne semaine

parodi
15 jours il y a

Formidable ! mais il faut avant toute chose que cela profite au peuple chilien et non pas aux gros milliardaire américain,car tous le monde le sait,le Chili est sous l’emprise des milliardaires américains

lionel2
15 jours il y a

Si McKinsey le dit c’est surement vrai :)) :)) :)) mdrrrr

Daniel Beretz
15 jours il y a

Tout d’abord, pourquoi ne pas afficher les commentaires directement après le texte !
deuxièmement, l’hydrogène n’est pas une source d’énergie mais seulement un vecteur, qu’il faut créer et transporter : le 1ère opération consomme de l’énergie (pas rentable) et la deuxième est techniquement très délicate, contrairement à ce que vous affirmez !
Et comme l’ont dit beaucoup de commentateurs/trices de cet article, la meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas… et qu’on n’importe pas ! Allons dans ce sens au lieu d’avoir des visions euphoriques « l’Arabie Saoudite de demain ! ». On voit où nous a mené le pétrole, cela suffit pour imaginer où nous mènerait l’hydrogène partout !

catherine
15 jours il y a

Juste ce qui me vient automatiquement à l’esprit,…..il n’y aura pas de vrai concurrence, comme pour bien des grands groupes d’aujourd’hui, et je suis d’accord avec les interventions précédentes…..la sobriété d’abord !!! mais qui va vouloir, de ces grands groupes qui manipulent le monde, que l’on aille vers cette sobriété ? déjà on nous impose des soins , en plus non indispensables et même contraire à notre santé !!!!

BATHILDE
15 jours il y a

Enfin une nouvelle qui fait du bien !

Patricia Vanesse
15 jours il y a

Cet article, avec son argumentation si bien développée et structure, touche directement au but. Ce sujet est passionate!

Oster Grellety
15 jours il y a

Je regrette de ne pouvoir partager cette publication.

Cambie
15 jours il y a

C’est une bonne nouvelle !
Cependant, je n’apprécie pas le lien direct avec l’Arabie Saoudite !
Pays, ultra capitaliste, ne respectant pas les droits humains,pays guerrier, etc

15 jours il y a

Enfin un pays visionnaire !
Il est quasi-évident que l’hydrogène vert (ie produit par électrolyse avec de l’électricité renouvelable) sera le pétrole de demain.

Et peu importe le faible rendement de la chaîne complète solaire-ou-éolien –> électricité –> hydrogène vert –> transport (qui devra être zéro émission !) –> pile à combustible –> électricité (ou combustion propre –> chaleur/énergie), car la source d’énergie (soleil ou vent notamment) est gratuite et inépuisable !!

François
15 jours il y a

Ce qui est très inquiétant, c’est ce discours complètement mégalo qui fait que le discours devient l’objectif à atteindre. On n’a pas fini de mettre sous le tapis toutes les dégradations environnementales qui vont avec cet hydrogène « vert » car visiblement, ce n’est pas en ville qu’ils vont mettre leurs installations, mais dans les milieux naturels (c’est peut-être pour sa consommation d’espaces verts que cet hydrogène est vert ?).

Martine Fardeau-Labia
15 jours il y a

C’est un gaz très explosif même pas en rêve je ne roulerai avec ce carburant !!!

Bertrand
15 jours il y a

L’électrolyse décompose l’eau, l’eau est précieuse, quelle quantité d’eau sera nécessaire ?

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

47
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x