Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Faut-il installer des unités de dessalement sur tout le littoral pour faire face à la sécheresse ?

Les deux tiers de la surface du globe sont recouverts par les océans. 

La ressource en eau est abondante sur terre. 

Mais pour l’essentiel, elle est salée !

L’eau douce ne représente que 3% du total. Elle se trouve dans les rivières, les lacs, les nappes phréatiques mais aussi piégée dans les glaciers. (1)

L’eau douce permet aux êtres humains de boire, d’irriguer les champs etc. Elle est absolument nécessaire à la survie de l’espèce et de tout l’écosystème qui l’entoure. 

La vie sur terre telle que nous la connaissons et que nous l’aimons, dépend des 3% d’eau douce disponibles !

C’est évidemment un bien très précieux que nous traitons malheureusement assez mal. 

Tous les ans et sur tous les continents, des quantités importantes de médicaments, de pesticides, de plastiques, de déchets industriels, de déchets des villes, etc. sont déversés dans les rivières ! (2)

Les récentes sécheresses ont accentué la pression exercée sur l’eau douce.

La gravité de la situation a poussé certaines localités de France à se doter de machines pour dessaler l’eau de mer. (3,4,5)

Est-ce une solution durable ? 

Osmose inverse ou distillation 

Deux procédés sont utilisés aujourd’hui pour dessaler l’eau de mer : la distillation et l’osmose inverse. (6)

La distillation consiste à chauffer l’eau de mer. 

Cela peut se faire au moyen des rayons du soleil ou d’une chaudière. 

L’idée est de laisser les molécules d’eau s’évaporer tout en laissant au sol les sels et autres matières solides. Puis la vapeur d’eau est captée. Elle est devenue de l’eau douce consommable !

L’osmose inverse nécessite une étape préalable : le filtrage. L’eau est également désinfectée. Les bactéries sont donc supprimées. Puis l’eau salée est pressurisée et passée à travers une membrane semi-perméable qui retient le sel. (6)

Ces systèmes fonctionnent mais ils sont très coûteux ce qui explique pourquoi jusqu’à présent seuls des pays disposant de très peu d’eau mais d’une certaine richesse les utilisaient. 

Ainsi, l’Arabie Saoudite ou le Koweït disposent de grandes installations de dessalement depuis de longues années. (6)

En méditerranée, d’autres pays ont également installé des unités de dessalement d’eau de mer, notamment l’Algérie, l’Espagne, l’Italie, Chypre ou encore Israël. (5)

Les scientifiques continuent d’innover pour combler notre besoin croissant d’eau douce.

Mais ces nouveaux systèmes sont très souvent énergivores et temporaires.

Les installations de dessalement peuvent nous aider à résister à certaines sécheresses mais ce n’est pas une solution durable !

La vraie solution ne serait-elle pas de mieux réguler notre consommation d’eau ?

Les ressources naturelles s’épuisent petit à petit. On draine nos nappes phréatiques pour le bon fonctionnement de l’agriculture intensive.

La nature ne nous fera pas ce cadeau éternellement. Il est temps d’agir !

Prenons des mesures MAINTENANT pour empêcher l’épuisement de cette ressource vitale !

L’Île de Groix en Bretagne investit dans l’eau de mer

Différentes localités ont décidé d’investir dans le dessalement de l’eau de mer.

Ainsi l’Île de Groix au large de Lorient en Bretagne a investi 815 000 euros dans une usine à dessalement d’eau de mer. (4)

L’installation utilise l’osmose inversée pour dessaler 500 m³ d’eau par jour.

L’île garde en permanence un réservoir de 250 m3 d’eau de mer qui peuvent être dessalés à tout moment en cas de nécessité. (4)

Par ailleurs, tout est fait pour économiser l’eau au maximum.

 

Corse : le village de Rogliano s’y met aussi

En Haute Corse, la mairie du village de Rogliano a prévu d’installer une unité de dessalement afin de faire face aux pénuries d’eau.

Cette installation devrait être fonctionnelle dans les prochains jours. (5)

L’eau de mer sera captée et traitée puis l’eau douce sera injectée dans les réserves d’eau de la commune.

Comme à Groix, l’unité utilise l’osmose inverse et peut traiter 500 m³ d’eau salée par jour ce qui permettra de faire face aux sécheresses d’été ou d’hiver. (5)

Un recours d’urgence qui a ses limites…

L’osmose inverse est plus efficace que la distillation de l’eau. Néanmoins son efficacité varie de 30 à 70%. (5)

Concrètement, cela veut dire que pour 100 litres d’eau de mer on obtient au mieux 70 litres d’eau douce.

Le résidu d’eau est jusqu’à trois fois plus salé que l’eau de mer.

Cela crée des concentrations locales de sel qui mettent une forte pression sur les écosystèmes marins.

Par ailleurs, l’eau rejetée est plus chaude que l’eau prélevée, ce qui accentue encore l’effet du réchauffement climatique sur l’eau. C’est une pression de plus sur le milieu marin local qui risque de se détériorer rapidement. (5)

Enfin, ces procédés, même s’ils s’améliorent, ont un coût énergétique important, ce qui ne va pas vraiment dans le sens des économies d’énergie et du développement durable !

Ces unités ont le mérite d’exister et peuvent s’avérer utiles mais elles doivent être un dernier recours !

 

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

Les scientifiques continuent d’innover pour combler notre besoin croissant d’eau douce.

Mais ces nouveaux systèmes sont très souvent énergivores et temporaires.

Les installations de dessalement peuvent nous aider à résister à certaines sécheresses mais ce n’est pas une solution durable !

La vraie solution ne serait-elle pas de mieux réguler notre consommation d’eau ?

Les ressources naturelles s’épuisent petit à petit. On draine nos nappes phréatiques pour le bon fonctionnement de l’agriculture intensive.

La nature ne nous fera pas ce cadeau éternellement. Il est temps d’agir !

Prenons des mesures MAINTENANT pour empêcher l’épuisement de cette ressource vitale !

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour

35 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fontaine
2 mois il y a

Bonjour
Je ne peux m’empêcher de réagir lorsque je lis de telles énormités
On draine les nappes phréatiques
D’après vous à quelle profondeur realiset-on les drainages?
A quelles profondeurs se situent les nappes phréatiques?
Absolumentnt rien de comparable

Guyteau Bayard
2 mois il y a

Merci pour ce bel article qui sensibilise au problème du dessalement de l’eau de mer. Je suis heureux de vous annoncer que c’est un problème qui est résolu depuis longtemps, mais la solution, non appliquée. Un nouveau procédé de dessalement qui se passe d’osmose ou de distillation existe. Je vous invite à le consulter sur le réseau: Academia.edu et rechercher: New method for Desalination of seawater
Bonne lecture!

woody
2 mois il y a

Pourquoi ne pas laisser s’évaporer l’eau des résidus comme avec les marais salants, et récupérer le sel ?

Leclerc
2 mois il y a

Bonjour a tous. Merci Berthou Pierrick. Tu me reassures. Ya tellement de gents ki jacassent sur « les solutions » pour h2o contre la secheresse……..
Tas tout dit Man. PLANTEZ les humains. Vite plein de tout surtout des arbres et si possible des fruitiers des aromatiques et l’eponge Kai la Foret jouera a nouveau son role. Voir les initiatives de Tucson au Texas. Une moyenne de 40 degre C ya 20 ans. 28 today. Revegetalisation regeneration resurrection ET blablablabla.
Dardos GUYANE

2 mois il y a

Nous ne consommons pas l’eau nous l’utilisons.
https://berthoupi.wixsite.com/pierrick-berthou
Une lettre ouverte qui alimentera votre réflexion.
Merci.

2 mois il y a

Bonjour.
Dessaler l’eau de mer…..du grand n’importe quoi!
L’eau n’est pas une ressource, l’eau obéit à un cycle! L’eau est présente exactement comme l’air que nous respirons. Depuis que la terre existe la quantité d’eau est rigoureusement la même. Il ne manque pas d’eau et il ne manquera pas d’eau. Notre problème vient de notre incapacité à gérer le flux de l’eau. Nous sommes coincés entre la continuité écologique et l’interdiction de créer le moindre stockage de l’eau. La nature nous montre comment faire avec les mares, les étangs et les lacs, imitons là. Si nous voulons retrouver des pluies(donc de l’eau douce) en abondances nous devons REVEGETALISER notre environnement, campagne et ville. C’est la végétation qui fait le climat et non pas l’inverse! C’est pour cela qu’il ne pleut pas dans le désert et qu’il pleut quasi constamment dans les forêts équatoriales!
Nous devons revoir notre façon d’envisager l’eau.

Céline
2 mois il y a

Pourquoi ne pas utiliser des filtres à décantation ?
Et garder le sel évidement !
Arrêtons de polluer l’eau tout simplement, et de faire caca dans l’eau potable. Ce serait mieux, et moins coûteux que d’installer d’énormes machines polluantes. Qu’il faudrait encore dépolluer et dépolluer….et payer ? Nos enfants ne pourrons pas car il devront déjà payer le covid et toutes sortes d’aberrations.
Y en a qui font de réels efforts pour éviter les produits toxiques, sur tout le cheminement depuis sa non extraction-transport-production-distribution, donc sa non consommation in fine.
Pourquoi les faire payer plus que les pollueurs sans fois ni lois ???? Qui eux ne partagent que leur dictats, et de toute façon, si les pollueurs payaient, leur facture nous retomberait dessus (tout comme leur produits toxiques)
Pourquoi lorsqu’on a des toilettes sèches doit-on réaliser le même assainissement qu’une maison avec toilette eau potable ????
Pourquoi lorsqu’on a un seul bac jaune, on paie autant de recyclage que celui qui en a 24 ???
Quelle aliénation !

La faune et la flore aquatique, est ce une poubelle ?un musée ? un cimetière ? Pour le bon plaisir de certains humains ?
Quelle mafia ces indus poli pollu, ils nous entraine chaque jour dans leur piège, qu’il soit technologique ou toxique, ne nous laissons pas duper, restons unis.
Une seule solution: arrêter la pollution c’est ce que nous voulons

Karine Ferret
2 mois il y a

Y a t il des solutions pour récupérer l’eau des pluies ?
J’ai entendu que l’eau des inondations au Pakistan allaient mettre 4 à 6 mois pour se résorber et en été c’est la sécheresse. Les excès d’une saison pourraient ils compenser ceux d’une autre saison ou au moins diminuer leurs conséquences désastreuses.

Bartholot
2 mois il y a

C’est du grand n’importe quoi. Cette peur incessante et le je sais tout pour mobiliser les plus fragiles. Il nous appartient de mieux gérer nos ressources d’eau par une agriculture moins consommatrice, des habitations pourvues d’un réseau separitif afin de gérer les eaux usées avant l’envoi dans les stations d’épuration. Il est de revoir notre façon de vivre sans pour cela en remettre une couche avec la desalination coûteuse. C’est comme l’énergie, il y a des solutions. Vous vous mettez à la merci des grands groupes comme pour l’électricité. Alors invintons demain, plus humain et plus humble dans ses prétentions.

JFF
2 mois il y a

Pour l’eau de mer le rendement est de 35% max (soit 35 litres d’eau produite à partir de 100 l d’eau de mer du fait de l’énorme pression osmotique de l’eau de mer (60 bars) qui contient environ 30 g de sel par litre). L’énergie requise peut être produite par des installations photovoltaïques (en Méditerranée) ou par éolienne (en Bretagne).

Bartholot
2 mois il y a
Répondre à  JFF

Nous n’avons pas encore assez de piller les ressources terrestres qu’il faut polluer et détruire les fonds marins. Arrêtons cette course à gaspiller et à vouloir produire plus.

Garance
2 mois il y a

Nous sommes bien obligés de nous adapter. Aucune solution ne sera plus efficace et aussi gratuite que la belle eau naturelle que coule dans nos rivières. Donc il faut s’adapter et déjà ne pas rejeter le sel dans l’océan mais trouver des idées de stockage. J’en n’aurais jamais cru vivre une telle situation et ce n’est pas fini ! J’espère que nos ingénieurs trouveront des solutions pour que chacun puisse avoir accès à une eau potable car si ces sont seulement les pays riches qui ont accès au dessalement…

Francine
2 mois il y a

A bon escient il est impératif d utiliser cette source d eau. Bien réglementée elle aiderait les agriculteurs en cas de sécheresse.

Bartholot
2 mois il y a
Répondre à  Francine

L’agriculture intensive est source d’épuisement des sols comme elle est consommatrice d’eau pour l’alimentation animal. Il nous appartient de changer nos habitudes alimentaires en gaspillant moins.

Jef
2 mois il y a

Bonjour, concernant la pénurie d’eau, je vous invite à lire l’article du magasine Nexus n°142 sur l’eau mère. Vous apprendrez que la terre regorge d’eau potable, mais bien sûr, comme l’eau se vend, il ne faut surtout pas que cela se sache..

Boulart
2 mois il y a

Et ben y a qu’a garder le sel au lieu de le rejeter à la mer !!pourquoi les humains sont ils aussi c***? alors que l’on extraie le sel ailleurs de la mer? du 2 en 1, les humais n n’ont pas de cerveau pour utiliser les 2 ?: eau douce, et sel.

2 mois il y a

Tout ceci a un coût – lequel – qui seront les payeurs ?

Céline
2 mois il y a

Nous et nos enfants !

Bartholot
2 mois il y a

Vous 😭

Martine
2 mois il y a

Je ne suis pas une spécialiste,mais il est certain que lorsqu’il y a de la végétation cela amène la pluie!!!!! Alors ne peut-on pas inverser les choses pour la planète !!

Remy NICOLAS
2 mois il y a

Oui à l’écologie de la raison et la sagesse ne réside pas dans la déconologie , l’excés pathétique des analyses conduit à la certitude de tous les dérèglements et destruction .

Bartholot
2 mois il y a
Répondre à  Remy NICOLAS

Oui oui

jean-marc
2 mois il y a

Postulat faux!! l’eau mère vous neconnaissez pas
volume d’eau douce bien supérieur aux océans

Céline
2 mois il y a
Répondre à  jean-marc

Oui l’eau de mer s’évapore et devient eau douce
L’eau douce va dans la mer. C’est donc la même qui se mélange !
Ce serait super que les humains évitent de la rendre impropre, cela éviterait d’énormes machines pour traiter ce foutu gaspillage.
De plus on se sent mieux dans nos basket à respecter le vivant.

Ladsous
2 mois il y a

Pourquoi ne pas gérer mieux les pluies qui sont gratuites et stockages.et ne pas arroser et utiliser l eau potable pour le menager ..WC et

2 mois il y a

Pourquoi ne pas simultanément faire des progrès sur la distribution d’eau, le traitement des eaux usées et sur la desalinisation de l’eau de mer?

Daphné
2 mois il y a
Répondre à  Christophe

je suis parfaitement d’accord avec Christophe. Il faut une action dans toutes les directions. Le plus grave problème du dessalement est le rejet en mer d’eau hyper concentrée en sel. En Méditerranée l’eau « normale » entre 36 et 40g/l de NaCl passe à 70g/l. C’est un poison marin qui détruit la faune et la flore marine indispensable en régions côtières. Plus l’eau est concentrée en sel plus il faut de pression=énergie pour la dessaler pas osmose inverse mais par distillation elle sèche plus vite et on peut collecter le sel ou le mettre dans des endroits où il est inoffensif et où il peut être exploité… Dans nos pays du nord c’est un solution coûteuse. Mais dans les pays côtiers où le désert domine le dessalement pas osmose inverse par des énergies renouvelables est la solution d’avenir. Elle permettait d’étendre les aires cultivables d’un côté . De l’autre, l’eau hyper concentrée peut être rejetée dans des bassins désertiques voisins et constituer d’immenses salars. Ils sont blancs, réfléchissent les rayons du soleil, créent de nouveaux courants d’air et peuvent même modifier le climat… et être exploités pour leurs richesses minières.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

35
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x