Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

La Colombie, futur leader de l’hydrogène vert ?

La Colombie pourrait être l’un des pays les plus riches du monde.

Sa position stratégique entre deux océans, sa taille, ses richesses minières et naturelles, la jeunesse relative de sa population et la stabilité de ses institutions en font un pays de cocagne.

La Colombie est grande comme deux fois la France.

Le pays compte 51 millions d’habitants. Et sa capitale, Bogota, est une mégalopole de près de 9 millions d’habitants. (1)

Son patrimoine culturel et son histoire sont riches. C’est aussi un pays magnifique.

Et de fait, depuis quelques décennies, le pays enregistre une croissance annuelle de plus de 3%. (2)

C’est l’une des économies d’Amérique latine qui grandit le plus vite. (3)

Cette dynamique est liée en grande partie à une amélioration de la situation intérieure du pays depuis le début des années 2000. (4)

Aujourd’hui, la Colombie est à la croisée des chemins.

Le pays est sorti du schéma binaire du 20e siècle et essaye de se trouver une troisième voie entre développement et respect de l’environnement.

Le succès ou les échecs du modèle que les Colombiens tentent de mettre en place pourraient avoir une influence sur de nombreux pays en Amérique latine et ailleurs dans le monde.

 

Conservateurs et libéraux

Pour comprendre, un peu mieux ce qui se passe aujourd’hui en Colombie, il faut revenir un peu arrière, faire un peu d’histoire.

Schématiquement, depuis l’indépendance acquise en 1819, aux dépens de l’Espagne, il existait, en Colombie, deux grandes forces politiques (5) :

  • Les conservateurs, héritiers de la pensée de Simon Bolivar, fondateur de la Colombie. Ils défendent un État central fort qui s’appuie sur l’Église, l’égalité des droits et la justice sociale.
  • Les libéraux, héritiers de la pensée du général Francisco de Paula Santander, également héros de l’indépendance. Ils sont anticléricaux, fédéralistes, progressistes et libéraux.

 

Un pays déchiré par les guerres civiles

Les libéraux et les conservateurs se sont opposés durant tout le 19e siècle. Ces affrontements ont provoqué de nombreuses guerres civiles.

Elles débouchent, au 20e siècle, sur deux grandes guerres (6) :

  • 1889 – 1902 : la Guerre des mille jours fait plus de 100 000 morts et débouche sur l’indépendance du Panama. Ce dénouement se fait sous l’influence des États-Unis qui souhaitent créer et contrôler un canal sur ce territoire.
  • 1948 – 1953 : la Violencia est un conflit sanglant. Il oppose la droite catholique et la gauche libérale à nouveau, après l’assassinat de Jorge Eliécer Gaitán, un chef politique libéral.

300 000 personnes meurent lors de ce conflit qui donne naissance à une nouvelle mouvance politique : les FARC ou Forces armées révolutionnaires de Colombie.

Les marxistes sont entrés dans la danse.

 

Guerre et paix avec les FARC

Les deux grands partis se sont alors partagé le pouvoir.

Puis, les années 80 et 90 ont donné l’avantage aux libéraux, tandis que les années 2000 ont remis les conservateurs au pouvoir avec Alvaro Uribe.

Depuis 2014, l’offre politique s’est diversifiée. En 2022, un président socialiste a été élu.

Après la Violencia, l’armée colombienne contrôle l’essentiel du territoire, mais reste en guerre contre certaines factions libérales ou communistes. Ce sont notamment les FARC ou Forces Armées Révolutionnaire de Colombie. (7)

Des milices paramilitaires viennent prêter main-forte à l’armée.

L’argent de la drogue, et de la cocaïne en particulier, finance les armes et nourrit le conflit.

En 2016, un accord de paix est malgré tout conclu. Les FARC sont désarmées et participent à l’arrachage de plants de coca. (8)

Le trafic de drogue a baissé même s’il reste présent.

Du libéralisme au socialisme, la nouvelle route de la Colombie

La Colombie est aujourd’hui un pays à peu près en paix.

Voilà un événement rare dans son histoire.

Après avoir longtemps été un bon élève du Fonds Monétaire International et avoir mis en place une économie de marché plutôt libre, la Colombie pourrait opter pour une économie davantage planifiée. (9)

C’est en tout cas ce que souhaite le gouvernement socialiste actuel.

Le président Gustavo Petro voudrait mettre en place une nouvelle politique industrielle fondée sur (10) :

  • la fin des exportations du pétrole, puis de son utilisation tout court,
  • la construction d’une filière hydrogène compétitive,
  • les biotechnologies,
  • une agriculture industrielle,
  • la construction d’avions.

Ce n’est donc pas un tournant 100% écologique…

 

La fin du pétrole représente un coût important à court terme

L’annonce faite par le président Petro de cesser l’exploitation du pétrole dans son pays a fait le tour de monde. (11)

Il a demandé de l’aide internationale pour atteindre cet objectif.

Ses opposants politiques parlent de “suicide économique”.

Car le pétrole aujourd’hui compte pour au moins 30% des exportations du pays. (12)

En 2014, quand le cours du pétrole a chuté, le cours du peso colombien a perdu 50% ! (13)

Le pétrole est donc essentiel à l’économie de la Colombie.

Selon les experts locaux, une filière hydrogène, arrivée à maturité, ce qui nécessiterait de nombreux investissements, permettrait de faire rentrer 1/5e de ce que le pétrole fait aujourd’hui gagner au pays. (14)

Le sacrifice serait donc conséquent pour les années qui viennent.

 

Moins de pétrole, mais plus de charbon

Le gouvernement, toutefois, rappelle que les réserves de pétrole du pays diminuent. (15)

Au rythme de production actuel, la Colombie n’en disposerait plus que pour 5 ans.

Cette décision serait donc plutôt réaliste.

La Colombie n’aurait, en réalité, pas d’autres choix que de se tourner vers de nouvelles sources d’énergie.

Par ailleurs, la Colombie est le 5e ou 6e exportateur mondial de charbon avec 90 millions de tonnes produites par an. (16, 17)

Les exportations vers l’Europe et l’Allemagne en particulier ont augmenté récemment au détriment des tribus indigènes qui vivent près des mines et dont l’eau et l’air sont pollués. (18)

Le gouvernement n’a pas l’intention de toucher à cette manne-là.

 

Une situation géographique exceptionnelle

Les autorités colombiennes, toutes tendances politiques confondues, misent sur l’hydrogène vert pour l’avenir du pays. (19, 20)

Il s’agit d’hydrogène obtenu à partir d’énergies renouvelables.

À l’heure actuelle, la Colombie dispose déjà d’une excellente production d’hydroélectricité qui représente 73 % de sa production électrique. (21)

15% viennent du méthane, 10% viennent du charbon et du pétrole et le reste est produit par diverses sources d’énergie.

Mais la Colombie est aussi un pays équatorial dont l’ensoleillement est exceptionnel. (22)

Et, pour l’instant, l’énergie solaire n’a que très peu été développée même si les choses sont en train de changer.

Enfin, l’ouverture sur l’océan Atlantique au nord et sur le Pacifique à l’est font de la Colombie un pays parfaitement situé pour exporter son hydrogène vert aux pays qui voudraient améliorer leur bilan carbone. (23)

 

Les bus de Bogota

En tout cas, pour l’instant le pays y croit.

Les autorités ont convaincu le géant national de l’énergie, Ecopetrol, de soutenir et d’investir dans les projets liés à l’hydrogène. (24)

Et ainsi, la ville de Bogota espère convertir l’ensemble de sa flotte de bus à l’hydrogène. (25)

Pour l’instant, la ville compte une centaine de bus électriques.

Et pour l’hydrogène ? Il y en a…. un !

C’est un bus turquoise de conception et de fabrication locale.

L’hydrogène est fabriqué par électrolyse alimentée par de l’hydroélectricité.

Mais la ville espère doter les presque 4 hectares de parkings des bus en panneaux solaires.

Le service de bus serait alors autonome en énergie.

28 autres projets de ce type ont été lancés dans le pays. (26)

Dans ce pays, si meurtri par les conflits à répétition, espérons que cette nouvelle apporte à l’ensemble de la population la prospérité et la quiétude à laquelle elle aspire.

La Colombie sera-t-elle un modèle pour le monde demain ?

L’avenir seul le dira.

 

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.P.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

 

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

(1) https://www.unwto.org/investment/tourism-doing-business-investing-in-colombia
(2) https://gfmag.com/country-report/colombia-frontier-market-record-economic-growth-2/
(3) https://foreignpolicy.com/2023/11/07/colombia-petro-oil-industrial-policy-green-economy-energy-transition/
(4) https://www.crisisgroup.org/latin-america-caribbean/andes/colombia/colombia-total-peace-back-track
(5) https://www.larepublica.co/analisis/gustavo-moreno-montalvo-2565659/breve-historia-de-colombia-2894731
(6) https://www.cidob.org/publicaciones/documentacion/dossiers/dossier_proceso_de_paz_en_colombia/
(7) https://cnnespanol.cnn.com/2022/06/28/cual-es-historia-farc-colombia-orix/
(8) https://www.hrw.org/world-report/2022/country-chapters/colombia
(9) https://foreignpolicy.com/2023/11/07/colombia-petro-oil-industrial-policy-green-economy-energy-transition/
(10) Idem
(11) https://www.ouest-france.fr/environnement/climat/la-colombie-s-engage-a-ne-plus-exporter-son-petrole-et-a-ouvrir-de-nouveaux-puits-6acea83c-9be8-11ed-a46e-299a25da9690
(12) https://foreignpolicy.com/2023/11/07/colombia-petro-oil-industrial-policy-green-economy-energy-transition/
(13) https://www.coface.com/fr/Actualites-Publications/Actualites/L-Amerique-latine-penalisee-par-la-baisse-des-prix-du-petrole
(14) https://foreignpolicy.com/2023/11/07/colombia-petro-oil-industrial-policy-green-economy-energy-transition/
(15) https://vivreencolombie.co/le-petrole-en-colombie/
(16) Idem
(17) https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMElection?codePays=COL&dateElection=COL2002526&codeInstitution=3
(18) https://reporterre.net/Le-charbon-achete-en-Europe-tue-en-Colombie
(19) https://gh2.org/countries/colombia
(20) https://www.globalmaritimeforum.org/news/colombias-hydrogen-potential-opportunities-for-shipping
(21) https://www.edc.ca/fr/blogue/colombie-potentiel-inexploite-energies-propres.html
(22) https://www.velatia.com/en/blog/the-solar-future-of-colombia/
(23) https://www.globalmaritimeforum.org/news/colombias-hydrogen-potential-opportunities-for-shipping
(24) Idem
(25) Idem
(26) Idem

S’abonner
Notification pour

10 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
philippe oprea
2 mois il y a

vous parlez dans votre article de la mise en place voulue d’une agriculture industrielle . quelles pratiques agricoles cela englobe-t-il au juste?

G.R.
2 mois il y a

Je ne peux pas signer une pétition sur l’hydrogène car je ne suis pas assez informée.
Quant à l’écologie je comprends maintenant que c’est un problème créé de toute pièce par des influences financières et mondialistes, donc je ne signe plus de pétition sur l’écologie.
G.R.

Hubert de CHEFDEBIEN
2 mois il y a

Très intéressant.
Petite remarque: l’océan Pacifique est à l’ouest et non à l’est de la Colombie.
Amicalement

Yoyi
2 mois il y a

Les paramilitaires ont tué toutes sortes de gens dans les années 90, en particulier des propriétaires de fermes et de terrains dont ils faisaient disparaître les corps pour pouvoir voler les biens aux héritiers, à une époque où les media étrangers ne parlaient que des exactions des FARC qui eux pratiquaient des enlèvements contre rançon.(à cette époque la journaliste colombienne spécialiste de la Colombie pour RFI avait une soeur otage des FARC, ce qu’on a su quand elle a été libérée).Donc des informations partiales.
La ‘violencia » a commencé suite à la non reconnaissance de l’arrivée de la gauche au pouvoir suite à une élection dont le résultat a été confisqué.Important de savoir ça quand on parle d’élections volées.

2 mois il y a

Faire un large point de situation sur la Colombie sans aborder le problème de la production de cocaïne ? Colombie: 1er producteur mondial et patrie des gangs mafieux trafiquants de drogue dans le monde ! Plus le problème posé par l’agriculture qui rapporte moins aux paysans que la coca …
Ne pas évoquer la drogue est absurde et suscite de la méfiance sur le contenu alors même qu’il apparaît correct !

2 mois il y a

Combien n’a ton pas entendu de projets écologiques de toutes sortes dans le monde sans jamais de suivis concrets. Il n’y a nulle part de volonté pour évoluer vers un bien être de vie, de respect pour l’ensemble de la nature. Les gens qui sont aux manettes ne souhaitent pas que les populations soient autonome en énergie et s’en foutent totalement de l’écologie. Et ce rêve Colombien suivra tous les autres tombés en désuétude.

Aymeric
2 mois il y a

L’hydrogène est trop énergivore pour les transports. Avec l’électricité nécessaire pour faire 100 km avec un bus à hydrogène, on pourrait faire rouler 4 bus électriques à batterie sur la même distance, et pour quatre fois moins cher au km.

milekitch
2 mois il y a

Attention : vous ne dites pas ce qu’est « l’hydrogène vert » … destruction de la nature ?
 fabriqué par électrolyse alimentée par de l’hydroélectricité. ???? Et quelle « prospérité » ? Quid de la sobriété ?

Joël Piard
2 mois il y a

Il faut attendre la fin de ce papier pour comprendre que le titre est sans rapport avec la conclusion. L’hydrogène en question n’est donc pas une énergie disponible comme l’est le pétrole ou l’hydroélectricité, mais seulement un moyen de stockage de l’électricité. C’est très différent et c’est aussi oublier le mauvais rendement des opérations intermédiaires. Remonter l’eau dans un barrage avec des pompes électriques est aussi un moyen de stockage de l’électricité, mais il ne viendrais pas à l’idée de considérer cela comme énergie en soit.

Mathieu Cruce
2 mois il y a

L’arrivée du socialisme a tout changé…..lol
Étude macro économique faite à partir d’articles et de brochures touristiques
La réalité Petro est tout autre pour y avoir vécu avant pendant et après son arrivée
Il me semble que vous oubliez volontairement l’avant colonisation espagnole….la Colombie ou petite France a été créée dans toutes ses structures par Napoléon avec,le même sénat,même assemblée même code du travail même code pénal
Ce superbe socialisme a ouvert la porte en grand aux venezueliens qui détruisent toutes les villes les unes après les autres
A la grande tradition socialiste petro est arrivé au pouvoir comme sanchez maduro chavez et autres présidents « socialistes » par des élections volées

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x