Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Les cheveux des sénateurs sont imbibés de pesticides !

En juillet 2022, 26 sénateurs socialistes ont accepté de faire tester leur exposition à différents produits toxiques. (1)

Ils ont confié une mèche de leurs cheveux à un laboratoire privé et indépendant.

 

Les cheveux ont la mémoire longue

Cette entreprise s’appelle ToxSeek. (2)

Elle est spécialisée dans l’analyse de cheveux qui permet l’étude d’une longue période d’exposition aux polluants.

Les cheveux utilisent, en effet, des protéines présentes dans le sang, pour pousser.

Or les polluants circulent par le sang.

Ils sont captés par la trame de cheveux lorsqu’ils poussent et restent figés. (3)

 

Toute la population est concernée !

D’après ce laboratoire, 100 % de la population est intoxiquée par les polluants. (4)

Sur le site il est écrit que les polluants :

“… sont présents partout, dans notre alimentation, dans notre cadre de vie et de travail, dans l’air que nous respirons. Mais chaque personne réagit différemment à cette exposition. Nous avons donc voulu recentrer le problème sur l’homme et non plus seulement sur l’environnement.” (5)

Et chez les sénateurs…

Ces derniers ne font pas exception à la règle.

Leurs cheveux ont été dépistés pour 1800 polluants organiques et 49 métaux. (6)

Résultats : (7)

  • 93 % des sénateurs ont des terres rares dans les cheveux qui sont des métaux servant à fabriquer les téléphones, les batteries, les éoliennes, les véhicules électriques, etc.
  • 100% des sénateurs ont du mercure dans le corps, qui est probablement lié aux amalgames dentaires ou aux vaccins, qui, autrefois, pouvaient contenir du mercure, ou encore à la consommation de poissons intoxiqués comme ceux de l’Atlantique Nord, (8,9)
  • 100% des sénateurs sont intoxiqués par un pesticide au moins,
  • 45 pesticides ont été identifiés dans les cheveux des sénateurs,
  • 1 pesticide interdit en Europe depuis 2008, le carbofuran, a été identifié,
  • 69% des sénateurs ont du « di-n-octyl phtalate » (DNOP) dans les cheveux, une substance toxique qui permet de rendre les plastiques plus souples.

Mi-juillet, l’EFSA a donné son feu vert pour la réautorisation du glyphosate en Europe.

Cette évaluation est cruciale car elle guidera la décision de la Commission européenne quant à la ré-autorisation du glyphosate, et cette fois-ci, pour une période de 15 ans!

Pourtant, les éléments attestant des risques potentiels du glyphosate pour la santé humaine et l’environnement sont incontestables.  La décision devrait être claire : en vertu du principe de précaution inscrit dans la constitution européenne, le glyphosate doit être interdit.

Le vote crucial pour l’interdiction du glyphosate aura lieu en octobre 2023. C’est notre dernière chance d’agir! 

Nous exigeons que la France soutienne sans réserve l’interdiction du glyphosate !

Toutes les enquêtes vont dans le même sens…

La sénatrice à l’initiative de cette opération, Angèle Préville, a expliqué qu’il s’agissait de tirer la sonnette d’alarme pour réveiller les consciences. (10)

D’autres opérations de communication semblables ont déjà eu lieu.

En mai 2016, près de 50 députés européens avaient accepté de faire tester leur urine. (11)

Ils ont tous été contrôlés positif au glyphosate, une substance probablement cancérogène d’après le Centre International contre le Cancer, situé à Lyon, et qui dépend de l’OMS.

Les concentrations de glyphosate étaient élevées chez chacun d’entre eux.

Plus récemment, à l’occasion d’une émission d’Envoyé spécial, consacrée aux pesticides (diffusé le 19 janvier 2019), Elise Lucet a fait tester un panel de consommateurs et une quinzaine de personnalités. (12)

Lilian Thuram, Jamel Debbouze, Laure Manaudou, Julie Gayet, Thierry Lhermitte, Kevin Mayer, etc. se sont pliés au jeu.

Tous ont été surpris de voir qu’ils étaient exposés au glyphosate. (13)

Le pire dans l’histoire, c’est que la concentration était souvent plus élevée chez les enfants que chez les adultes.

En ce qui concerne les plastiques, une étude néerlandaise de mars 2022 a montré que 77% des personnes testées avaient des microplastiques dans le sang. Il s’agissait d’un panel de 22 personnes. (14)

 

Combien d’alertes faudra-t-il pour que l’on se réveille ?

Nous vivons dans un environnement qui nous rend malade, qui nous intoxique à petit feu.

Mais il y a deux bonnes nouvelles dans cette histoire :

  1. Nous avons créé nous mêmes cet environnement, ce qui veut dire que nous pouvons aussi en sortir par les choix que nous pouvons poser, dès maintenant.
  2. Il existe de nombreuses solutions pour améliorer notre exposition aux polluants.

La mauvaise nouvelle c’est que nos choix individuels ne suffisent pas toujours.

Il faut parvenir à convaincre la majorité et les élus de faire évoluer les choses dans le bon sens.

Cela commence par des décisions collectives majeures telles que :

  1. Interdire définitivement l’utilisation du plastique et le remplacer par des filières naturelles : chanvre, caoutchouc naturel, bambou, etc. (15,16,17)
  2. Interdire définitivement le glyphosate et les pesticides les plus dangereux.
  3. Créer des régions ou des zones 100 % bio.

À titre individuel, vous pouvez déjà :

  • sortir vos smartphones de votre chambre à coucher et les tenir éloignés de votre cerveau,
  • consommer des fruits, légumes et céréales bios,
  • réduire votre consommation de viande et choisir des filières de qualité comme Bleu Blanc Coeur,
  • éviter les emballages en plastique (autant que possible),
  • éviter les peintures chimiques,
  • faire vos cosmétiques vous-mêmes ou choisir des marques les plus naturelles possibles,
  • utiliser des produits ménagers naturels : vinaigre, citron, menthe, cendre, etc.
  • acheter moins de vêtements et uniquement en fibres naturelles,
  • garder vos biens de consommation le plus longtemps possible et les acheter d’occasion,
  • choisir des teintures de cheveux les plus naturelles possibles ou ne plus vous teindre les cheveux,
  • réduire au maximum votre consommation de médicaments et privilégier les actifs naturels : tisanes, homéopathie, huiles essentielles de plantes abondantes et locales, acupuncture, etc.

Ce ne sont là que des idées bien sûr et je suis certain que vous en avez de nombreuses autres en tête.

Il est temps en tout cas que nous apprenions à traiter notre environnement avec plus de douceur et de respect.

Car, en attendant, cet environnement pollué nous intoxique !

 

Solidairement,

Julien

P.S. : Le 1er septembre prochain à 13h30, a lieu un rassemblement en soutien du Pr Gilles-Eric Séralini. Cet événement est organisé par l’association Secrets Toxiques. Il a lieu devant le Tribunal de grande instance de Paris 17e (Métro Clichy). (18)

 

P.S.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article et/ou cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

Mi-juillet, l’EFSA a donné son feu vert pour la réautorisation du glyphosate en Europe.

Cette évaluation est cruciale car elle guidera la décision de la Commission européenne quant à la ré-autorisation du glyphosate, et cette fois-ci, pour une période de 15 ans!

Pourtant, les éléments attestant des risques potentiels du glyphosate pour la santé humaine et l’environnement sont incontestables.  La décision devrait être claire : en vertu du principe de précaution inscrit dans la constitution européenne, le glyphosate doit être interdit.

Le vote crucial pour l’interdiction du glyphosate aura lieu en octobre 2023. C’est notre dernière chance d’agir! 

Nous exigeons que la France soutienne sans réserve l’interdiction du glyphosate !

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références :

(1)https://www.geo.fr/environnement/un-cocktail-toxique-de-terres-rares-de-pesticides-et-de-plastifiant-depiste-dans-les-cheveux-des-senateurs-215375
(2)https://toxseek.com/fr
(3)Idem
(4)Idem
(5)Idem
(6)https://www.geo.fr/environnement/un-cocktail-toxique-de-terres-rares-de-pesticides-et-de-plastifiant-depiste-dans-les-cheveux-des-senateurs-215375
(7)Idem
(8)https://www.academie-medecine.fr/le-mercure-et-les-vaccins/
(9)https://www.asef-asso.fr/production/mercure-peut-on-encore-consommer-du-poisson-la-synthese-de-lasef/
(10)https://www.geo.fr/environnement/un-cocktail-toxique-de-terres-rares-de-pesticides-et-de-plastifiant-depiste-dans-les-cheveux-des-senateurs-215375
(11)https://www.usinenouvelle.com/article/les-deputes-europeens-controles-positifs-au-glyphosate.N391267
(12)Envoyé spécial. Glyphosate : comment s’en sortir ? – 17 janvier 2019 (France 2), Youtube
(13)Idem
(14)https://www.radiofrance.fr/franceinter/on-trouve-aussi-des-microplastiques-dans-notre-sang-revele-pour-la-premiere-fois-une-etude-scientifique-8534085
(15)https://sensiseeds.com/fr/blog/plastique-de-chanvre-quest-ce-que-cest-comment-se-fabrique-t-il/
(16)https://bambamboo.fr/2021/09/12/le-caoutchouc-naturel-un-excellent-remplacant-au-plastique/
(17)https://www.thegood.fr/bambou-amidon-canne-a-sucre-les-alternatives-au-plastique-sont-elles-serieuse/
(18)https://secretstoxiques.fr/2023/07/18/pr-seralini-attaque-ceux-qui-defendent-monsanto-bayer/

S’abonner
Notification pour

6 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Brun guy
7 mois il y a

Je suis entièrement d’accord pour contrôler et interdire l’alimentation etc…
mais avant d’interdire , il faut autoriser les produits de remplacement,…
Le comble est d’acheter officiellement des produits de consommation
alimentaire provenant de pays étrangers auxquels ne s’appliquent pas
les mêmes règles imposées en France .
Nos agriculteurs et nos jardiniers en crèvent .
Il faut investir pour mettre à disposition les produits de remplacement.
ceci , avant d’interdire les produits dénoncés à juste titre .

7 mois il y a

Ne rien lâcher jusqu’à la victoire du juste, du beau et bon pour tous et pour la santé de tous

Roulee
7 mois il y a

Le but ultime, la réponse unique à toutes nos questions, c’est que « on » a pour objectif de diminuer la population mondiale . On veut supprimer le maximum de créatures de Dieu. Cette lutte de toujours est exacerbée aujourd’hui. Elle se déroule sans bruit de façon qu’on ne puisse accuser personne de crimes contre l’humanité. On dira que je yoyote de la touffe mais , Dieu qui a , de toujours , envoyé des messages, a transmis celui-ci dernièrement.

7 mois il y a

Impossible de partager l’article terrifiant sur les analyses deds cheveux des sénateurs sur FB…….la pétition passe mais l’article non!!!!!……Les algorhytmes ont oeuvrés……

gautier
7 mois il y a

vous etes des manipulateurs irresponsables des abomonables imbéciles

Saloua B.
7 mois il y a

Merci beaucoup pour cet article très instructif. Effectivement, on vit dans un monde qui nous tue à petit feu mais on ne sait vraiment plus quoi faire.
Je travaille dans l’agroalimentaire, et si vous voyez ce que ces industries nous font manger, vous allez jeûner toute votre vie …

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x