Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
lucioles

Une précieuse lumière dans la nuit s’éteint à petit feu

Avec les lampyres que l’on appelle aussi vers luisants, elles forment une famille de 2000 espèces de coléoptères.

Elles produisent une lumière jaune ou verte et les enfants aiment les regarder dans la nuit.

Elles ne volent pas, bien qu’elles soient cousines des papillons. En revanche, leur rôle dans la nature est primordial.

Cachées, sous les feuilles, dans les hautes herbes ou les buissons, ce sont de redoutables chasseresses. Elles traquent avec délectation les chenilles, escargots et limaces qui passent à leur portée. Elles les paralysent, puis les dévorent… (1)

Si vous repérez un soir d’été une petite lumière verte dans la haie de votre potager. Rassurez-vous !

Votre gardienne est là. Vous l’aurez sans doute compris, c’est de la luciole que je parle !

Avec son compère hérisson, elle veille. Tous les deux assurent une régulation savante des populations herbivores dévoreurs de laitue, mâche, choux et autres merveilles que vous avez planté de vos vertes mains.

Une belle histoire d’amour

Ce sont les femelles qui émettent la lumière la plus puissante.

Le signal lumineux des mâles est bien plus faible mais la nature a bien équilibré les choses. Ils sont dotés de gros yeux noirs très sensibles à la lumière.

Et c’est ainsi que même sans clair de lune ils retrouvent leur belle et les différentes espèces de lucioles depuis la nuit des temps parviennent à se reproduire.

Même les œufs et les larves peuvent émettre de la lumière !

En revanche pour les mâles, cette histoire finit souvent mal : ils servent de repas à leur dame de la nuit ! (2)

Des stars en Asie !

Au Japon, ces animaux fascinent le public au point que des festivals pour observer les lucioles sont organisés ! (3)

Cet engouement existe dans de nombreux pays d’Asie, notamment en Chine et au Népal.

Ces pays comptent de nombreuses espèces de lucioles qui, sur certains sites peuvent avoir de fortes concentrations de population avec un effet lumineux garanti !

En France, il n’y aurait qu’une douzaine d’espèces de lucioles. Mais cet insecte a tout de même ses adeptes !

Le chercheur du CNRS, Marcel Koken, qui a créé en 2015 ‘L’observatoire des vers luisants”, a recensé plus de 15 000 témoignages en 2018 de personnes ayant aperçu des lucioles ou des vers luisants. (4)

Pour l’instant, ce programme vise surtout à récolter des informations sur les lucioles tout en sensibilisant le grand public sur leur existence et leur utilité.

Les lucioles jouent un rôle important dans notre propre survie, et sont essentielles au processus de pollinisation.

La première cause de leur déclin, c’est notre mode de vie. 

En agrandissant nos villes, nous anéantissons leurs habitats naturels. S’ajoute à cela l’usage intensif de pesticides et d’insecticides qui polluent l’air, l’eau et le sol dans lesquels ces insectes évoluent.

La bioluminescence, un phénomène fascinant

La lumière produite par les lucioles est liée à une réaction chimique qui se produit à l’intérieur de leur abdomen.

Elles disposent d’organes chargés de produire de la lumière.

Les scientifiques les appellent les photophores. Ils contiennent des cellules appelées photocytes.

Il se fait au sein de ces cellules une réaction entre de l’oxygène capté par les lucioles, du magnésium et des enzymes que leur découvreur, le biologiste Raphaël Dubois, à la fin du XIXe siècle, a nommé luciférase et luciférine. (5)

Le signal lumineux prend fin avec l’intervention d’un autre gaz : le monoxyde d’azote.

Quelle merveille !

Les différentes espèces de lucioles clignotent à un rythme qui leur est propre. Et parfois, elles font cela en groupe, ce qui donne un peu plus de chances aux mâles de trouver leurs partenaires.

C’est un ballet nuptial.

La lumière du futur ?

Les lucioles n’ont pas le monopole de la bioluminescence. 76% des animaux marins utilisent ce phénomène pour communiquer ou pour se reproduire. C’est notamment le cas de nombreuses méduses et de certains poissons.

Certains champignons et certaines plantes utilisent également ce procédé.

Et en 2016, deux biologistes français, Rose-Marie et Ghislain Auclair, ont lancé une start up dans le but de commercialiser des plantes luminescentes destinées à remplacer l’éclairage public ! (6)

Quel avenir pour les lucioles ?

Une grande étude menée sur 2000 espèces de lucioles dans le monde et publiée dans la revue Bioscience en mai 2020 indique que leurs populations déclinent de manière inquiétante. (7,8)

Et les raisons de cette dépopulation progressive sont connues des scientifiques :

  • les insecticides communément utilisés dans l’agriculture moderne joue aussi sur les lucioles et les vers luisants de deux manières : ils sont intoxiqués et le nombre de leurs proies diminue ;
  • la destruction de leurs habitats causés par la déforestation, la suppression des haies ou l’extension urbaine ;
  • la pollution lumineuse déconcertent ces animaux. La lumière artificielle trouble leur cycle de reproduction ;
  • le dérèglement climatique, notamment les changements de pluviométrie jouerait un rôle important sur les populations de lucioles et de lampyres

Pour eux, il est temps d’agir pour préserver les lucioles et les vers luisants.

Cela passe par :

  • le développement d’une agriculture plus respectueuse de la nature de type biologique ou permaculture ;
  • un meilleur contrôle de la pollution lumineuse. Les villes pourraient décider d’éteindre leurs lumières entre 1h et 4h du matin par exemple : cela ferait des économies d’énergies et offrirait un peu de répit à la nature.
  • un ralentissement de l’urbanisation qui dans le monde ne cesse d’augmenter au détriment des espaces naturels et agricoles.
  • une meilleure connaissance de la luciole et des enjeux environnementaux autour des insectes : c’est le rôle de l’Observatoire des vers luisants. Mais le public a sa part de responsabilité. En étant mieux informés et conscients des enjeux nous aidons les responsables politiques à prendre de meilleures décisions !

Solidairement,

Julien

P.S. : Cliquez ici pour partager la pétition « Préservons notre biodiversité en évitant l’extinction des lucioles ».

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Les lucioles jouent un rôle important dans notre propre survie, et sont essentielles au processus de pollinisation.

La première cause de leur déclin, c’est notre mode de vie. 

En agrandissant nos villes, nous anéantissons leurs habitats naturels. S’ajoute à cela l’usage intensif de pesticides et d’insecticides qui polluent l’air, l’eau et le sol dans lesquels ces insectes évoluent.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
17 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
TAILLANDIER Serge
1 mois il y a

Habitant dans un espace boisé du Montaiguet.aix en Provence. J’ai constaté la diminution très forte voire cette année 2021 l’absence des lucioles. Je déplore le réchauffement climatique et aussi le débroussaillage violent sans égards pour aucune plantes des sous bois.ce qui induit un assèchement accru.

François
1 mois il y a

Nous habitons à Sochaux ou est intallé PSA – Citroën ce gigantesque site industriel est éclairé toutes les nuits d’ une façon très intense sans se soucier des riverains qui doivent fermer leurs volets, même aux grandes chaleurs, pour dormir dans l’ obscurité; une pollution pour toute la faune et la nature:
• POURQUOI LES AUTORITÉS NOUS IMPOSENT – ELLES CELA ??!!!.
NOUS N’ AVONS AUCUN RECOURS SVP ???.

harvey
1 mois il y a

Après avoir vu le documentaire américain « Kiss the ground » (netflix), je pense que la stratégie de montrer du doigt les utilisateurs de « cides » (pes, insec et herbi) n’est pas bonne. La valorisation des agriculteurs partisans d’une agriculture régénératrice ou bio et ne plus parler des autres serait plus payante.

Marcel koken
1 mois il y a

Bonjour, on nous a mis au courant de cette pétition. Je représente l’ « Observatoire des Vers Luisants et des lucioles », observatoire participatif français. Bien que l’intention derriere cette petition est louable, le text qui l’accompagne comporte beaucoup de fautes sur nos petits amis, et, je crois, devrait être corrigé pour ne pas « mal-instruire » le grand public. Serait-il possible d’en discuter?

GERALDINE RIDARD
1 mois il y a

Ceux du jardin n’ont pas d’ailes : rayés et luisant

mille goyenn
1 mois il y a

Je ne veux m’inscrire s/ facebook
Dommage!

Sintenac
1 mois il y a

Bel article que j’ai eu du plaisir à lire, bien écrit
encore une curiosité de Dame Nature,
quand Science et Poésie se rejoignent…

monique BOUVARD
1 mois il y a

quand elle vole allumée

luciole 2.jpg
monique BOUVARD
1 mois il y a

pour coll difficile de mettre une photo car beaucoup de sortes différentes la plus courante est celle ci

luciole.jpg
monique BOUVARD
1 mois il y a

j’adorais ce phénomène étant petite et dansait avec eux. mais feu follet au cimetière et lucioles ont quasi disparu des jardins .
il est vrai qu’en lorraine surtout pas loin de Verdun les feux follets n’ont + de raisons d’être comme dans les années 50, mais les lucioles reviennent de moins en moins souvent:; même dans un département assez vide comme le nord meusien, le dernier grand nuage vu dans le jardin était pendant le confinement en 2020. j’ai aimé cette période où l’on voyait renard, blaireau se balader dans le village , silence dans le ciel et sur les routes était vraiment bienfaisant .
C’est sur que la pollution lumineuse coute un bras et perturbe nombre d’animaux à plumes et à poils et bien sûr insectes
oui aux fermetures des lumières de minuit a 6h du mat

Coll
1 mois il y a

Peut-être que qq photos permettant l’identification (de jour) de cet insecte compléterait le descriptif ?
Cordialement,
V Coll

CARTIER
1 mois il y a

Il faut faire des pétitions contre les pesticides en général mais pas pour chaque espèce menacée

Domenger
1 mois il y a

Merveilleux article ! Je signe pour la préservation de l’echo systeme. Sans lui nous n’existerions plus. Merci

Pascale
1 mois il y a

Une association semble très active dans la lutte contre les pesticides : Collectif infos Médoc pesticides. Vos combats, différents peuvent se rejoindre.

Campredon
1 mois il y a

J’habite Avignon et ai pu en voir 3 fin août pendant plusieurs jours, en bordure d’une voie ferrée, donc en milieu urbain mais sur une zone végétalisée.
Ça fait du bien…presque magique…

Marcel koken
1 mois il y a
Répondre à  Campredon

Et est-ce que vous les avez rapporté à l » »Observatoire des Vers luisants et des lucioles  » ? http://www.asterella.eu/NEOKIPOS/formulaire0.php?pays=FRANCE&p=
Ils sont content avec chaque observation. Merci

Denis Cécile
1 mois il y a

c’est merveilleux!
En effet j’ai acheté un terrain en réserve naturelle il y a 19 ans, on en voyait pas mal à cette époque..;
Depuis plusieurs années, je n’en ai plus qu’aperçu qu’une!…

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

17
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x