Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
microplastiques-bebe

Microplastiques : attention bébé s’expose beaucoup trop !

Dès leur plus tendre enfance, les enfants sont assiégés de plastique.

Ils sont allongés dans un fauteuil en plastique, ils mâchent une tétine en plastique avec ou sans biberon, jouent avec des jeux en plastique et roulent sur un tapis de sol… en plastique, toujours.

Le problème est que ces objets perdent des microplastiques et que les enfants les avalent à longueur de journée.

Les premières selles des nourrissons seraient chargées en microplastiques !

Et ce n’est pas une surprise puisqu’ils goberaient tous les jours près de 83 000 nanogrammes par kilo de poids corporels de PET et 860 nanogrammes de polycarbonate (PC). (1)

Le PET ou polyéthylène téréphtalate (PET) est un polymère obtenu par la condensation de deux substances chimiques :

  • l’acide téréphtalique ou acide benzène-1,4-dicarboxylique. On l’obtient à partir de dérivés du benzène qui est un hydrocarbure, classé cancérigène par le CIRC (2).
  • l’éthylène glycol est un liquide que l’on obtient à partir de l’éthylène, un hydrocarbure. L’éthylène glycol a révolutionné l’aéronautique parce qu’il a remplacé l’eau comme liquide de refroidissement dans les moteurs.

Ces hydrocarbures sont très bien pour les moteurs ou pour l’industrie. En revanche, ils n’ont rien à faire dans la bouche de bébé !

Toutefois, le PET est un matériau léger et résistant, plutôt facile à recycler, que l’on présente même parfois comme écologique à cause de cela ! (3)

En réalité, aucun plastique n’est réellement “écologique”.

Ces matériaux utilisent du pétrole, c’est-à-dire des molécules végétales mortes depuis des millions d’années.

Bien sûr la planète Terre peut s’accommoder de ces substances parce qu’elle a le temps pour elle, ce n’est pas le cas du monde vivant et notamment des êtres humains !

Or vous trouverez du PET dans les bouteilles, les flacons, le rembourrage de coussins, les peluches, les ustensiles de cuisine, les vêtements, les jouets et même dans votre carte de crédit – qui elle n’est pas pour bébé.

Votre enfant est entouré de plastiques et il en ingère quotidiennement.

Quels sont les effets sur sa santé ?

Le phénomène, quoique très répandu, n’a pas encore été très étudié chez les humains.

Toutefois, chez les animaux de laboratoires, et notamment les souris, la présence de nanoplastiques de polystyrène pose de nombreux problèmes de santé :

  • troubles respiratoires ;
  • inflammation ;
  • perturbation du cycle de vie des cellules.

Est-ce également le cas chez les humains ?

Pour l’heure la science ne tranche pas.

A priori, si on les retrouve dans le micromium des nourrissons, c’est-à-dire leurs premières selles, c’est que les microparticules de plastique traversent tout leur système digestif. C’est donc une exposition totale et dès le plus jeune âge.

Elle a nécessairement une influence sur le système endocrinien et les défenses immunitaires du petit.

Les microplastiques sont présents absolument partout. On les trouve aussi bien sur les continents que dans les océans. Nous cultivons des terres polluées par les microplastiques.

Vous pensez manger sainement mais vous avalez en réalité de nombreux microplastiques. Pourtant, le plastique est un perturbateur endocrinien, il peut favoriser le cancer, impacter le système respiratoire, affaiblir le système immunitaire ou encore causer des problèmes de fertilité.

Ne laissons pas nos petits-enfants avoir des soucis respiratoires à cause du plastique !

La problématique du biberon

Pour éviter une exposition trop massive des nourrissons la première chose à faire est donc d’écarter les dangers les plus évidents.

Les biberons en plastique pourraient relâcher jusqu’à 16 millions de microparticules.

Et le micro-ondes qui chauffe et secoue le lait du biberon aurait un effet démultiplicateur. Il faut donc à tout prix, privilégier les biberons en verre et préférer le bain-marie pour faire chauffer le biberon.

Et l’eau du robinet ?

L’eau du robinet, même si elle est nettoyée par les autorités sanitaires, serait polluée à 83% par des particules de plastiques…

Ce n’est hélas pas vraiment une surprise.

Les microparticules de plastique sont partout, même là où on ne soupçonnerait pas du tout leur présence.

Ainsi, des chercheurs d’une institution Canadienne, Ocean Wise, estime que les lave-linges sont en grande partie responsables de la pollution des eaux en particules de plastique.

Ils produiraient 533 millions de microfibres, soit 135 grammes de plastique sur le continent Nord-Américain. Cela ferait un total de 878 tonnes de microplastiques directement déversés dans les rivières puis les océans.

Toutes ces particules proviennent des vêtements synthétiques.

Or, des lave-linges, il y en a à peu près partout dans le monde…

À terme, il est évident que nous aurons besoin d’une régulation mondiale pour limiter la pollution au plastique.

Que faire pour se protéger – et protéger bébé – du plastique ?

En attendant, vous pouvez prendre quelques bonnes habitudes pour protéger votre famille ou vos proches et leurs bébés :

  • Éviter les fibres synthétiques, évitez les vêtements avec des PET et autres plastiques ;
  • Mettez du charbon ou des billes de porcelaine dans vos carafes d’eau. Ainsi de nombreuses particules d’hydrocarbures ou de plastique sont piégées. Vous en buvez moins.
  • Évitez de consommer de l’eau en bouteille en plastique à la fois parce que l’eau est contaminée par du plastique et pour éviter que la bouteille ne pollue. En effet, le recyclage du plastique n’est jamais parfait. Il ne s’agit pas d’un matériau biodégradable. On utilise du vieux plastique que l’on mélange avec du neuf. C’est un recyclage partiel. Par ailleurs, il y a toujours une limite au nombre de recyclages qui peuvent être effectués avec ces matériaux.
  • Faites attention au choix de vos moquettes. Certaines contiennent du PET que bébé va dévorer en rampant ;
  • Faites attention aux jouets que vous offrez. Préférez des jouets sans plastique. Toutefois, je sais que ce n’est pas évident !

Solidairement,

Julien

P.S. : Cliquez ici pour partager la pétition « STOP aux microplastiques dans nos assiettes ! ».

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Les microplastiques sont présents absolument partout. On les trouve aussi bien sur les continents que dans les océans. Nous cultivons des terres polluées par les microplastiques.

Vous pensez manger sainement mais vous avalez en réalité de nombreux microplastiques. Pourtant, le plastique est un perturbateur endocrinien, il peut favoriser le cancer, impacter le système respiratoire, affaiblir le système immunitaire ou encore causer des problèmes de fertilité.

Ne laissons pas nos petits-enfants avoir des soucis respiratoires à cause du plastique !

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
7 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anne Thoraval
1 mois il y a

Bonjour,
Je suis curieuse de savoir comme de la porcelaine capte les molécules de plastique! Expliquez-moi, ça mintéresse beaucoup! Sinon vive l’allaitement au sein et les tapis d’éveil en coton!

Lorant
1 mois il y a

Les premières selles d’un nourrisson s’appellent le méconium et non pas le micromium (titre d’une nouvelle littéraire).

Anne Thoraval
1 mois il y a
Répondre à  Lorant

Il y a aussi 2 ou 3 autres fautes se syntaxe et de vocabulaire dans votre prose outre les approximation scientifiques mais je renonce à tout noter…

Nathalie HODEMOND
1 mois il y a

Est que les gouttières orthodontiques portées par les enfants 24h sur 24h pendant au minimum 1 an après leur dé-baguage sont fabriquées avec du PEP ?

Anne Thoraval
1 mois il y a
Répondre à  Nathalie HODEMOND

Les bébés aussi portent des bagues???

Bland
1 mois il y a

Ce n est pas un commentaire sur le sujet qui est très bien comme tous vos sujets traités mais sur l obligation d accepter vos cookies, que je ne veux pas accepter.. j ignore si toutes les pétitions que j’ai signées ont été enregistrées car je n’accepte pas vos cookies

Simonot
1 mois il y a

Le

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x