Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
Share on whatsapp
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on facebook
Share on whatsapp
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
bac-compost

Qu’est-ce qu’un bon compost ?

L’art du compostage est sujet à beaucoup de discussions sur les réseaux sociaux.

Il s’agit de transformer des déchets organiques – vos pelures de légumes par exemple – en engrais naturel.

Ce sont les bactéries et les petites bêtes du sol qui font le travail. Comme pour tous les travailleurs, ce qui leur faut ce sont de bonnes conditions de travail et du temps.

Une fois la décomposition achevée, vous disposerez d’un engrais naturel pour nourrir la terre de votre jardin. (1)

En plus, le compostage, pourrait vous permettre de faire baisser vos déchets ménagers de 30%. (1)

À l’échelle d’une ville, voire d’un pays entier, c’est autant de déchets qui ne sont pas incinérés. C’est tout sauf neutre.

Il y a également un intérêt fiscal à composter. Car les déchets biodégradables sont souvent les plus lourds. Or le prix du traitement des déchets est calculé au poids !

Si tout le monde fait son compost dans une agglomération, le prix du traitement des déchets – en théorie – devrait baisser.

Néanmoins, un compost mal réalisé pourrait être une source de pollution. C’est exactement ce que l’on essaye d’éviter !

Comment s’y prendre pour réussir l’opération ?

1/ Procurez-vous ou fabriquez-vous un composteur

Il est possible d’acheter un composteur dans des magasins de bricolage ou de jardinage.

L’ennui, c’est qu’il sont souvent en plastique, or ce matériau même recyclable n’est pas écologique. Le plastique, en effet, ne peut être recyclé qu’un nombre limité de fois, et à chaque fois en réutilisant du neuf…

Il est préférable, par conséquent, d’utiliser des matériaux naturels en espérant qu’ils n’aient pas été trop traités chimiquement…

Dans le commerce, vous trouverez des composteurs en bois. Ils ne sont pas toujours donnés. Comptez 60 à 70 euros pour l’entrée de gamme.

Cela dit, le fabriquer soi-même n’est pas très compliqué.

Il s’agit simplement de respecter quelques règles.

Votre objectif est d’avoir une boîte sans fond.

Vous pouvez assembler trois montants ensemble avec des vis et une visseuse ou un tournevis pour les plus courageux.

Votre quatrième montant a besoin d’être coulissant. Vous devez pouvoir le remonter. Pour y parvenir, utilisez des tasseaux de bois.

Il vous en faut six : deux en haut vissés, horizontalement et séparés avec un espace, puis quatre verticaux : deux de chaque côté, séparés du même espace que les deux du haut.

Les espaces laissés entre les tasseaux du côté et celui du haut doivent correspondre.

Une fois que vos tasseaux sont vissés, il vous suffit d’intercaler la dernière planche entre vos tasseaux. C’est la “porte”. Vous pourrez la lever légèrement pour prélever le compost, une fois que celui-ci sera prêt.

La dernière étape est de poser un couvercle. Cela protège votre compost, notamment des fortes pluies.

Certains fabriquent leur composteur avec des palettes ! La vidéo est ici.

Si vous habitez en appartement, vous n’avez peut-être pas la place d’avoir un composteur.

Il existe néanmoins des solutions comme le lombricompostage que vous pouvez installer dans votre cuisine.

Attention, cette solution demande un peu plus d’attention que le compost en extérieur. Mais c’est une alternative crédible. (3)

2/ Installez votre composteur au bon endroit

Pour que l’opération fonctionne, il vaut mieux que le composteur ne soit pas à l’autre bout du jardin.

Le lieu choisi doit être ombragé, aéré et bien drainé.

Avant toute chose, mettez de la matière sèche comme du paillage sec au fond de votre composteur, à même la terre.

Les bactéries et les champignons du sol sont à votre disposition pour lancer les opérations.

18 millions de tonnes. C’est le poids de biodéchets (déchets organiques, issus de végétaux ou animaux) produit par les ménages français chaque année.

Seulement 30% des ménages français font le tri des déchets organiques, c’est une minorité : cela signifie donc que les 70% restants les mettent avec leurs déchets classiques qui seront incinérés ou enfouis sous terre.

3/ Gérez les déchets que vous allez mettre dans votre composteur

Il y a deux grandes règles à respecter (1,3) :

  • Evitez les restes de viandes et de produits de la mer ;
  • Respectez globalement l’équilibre entre matière humides et matières sèches.

Les matières humides “azotées” qui vont dans votre composteur sont :

  • vos épluchures de légumes ;
  • vos épluchures de fruits, mais faites attention aux agrumes qui sont plus longs à se décomposer. Votre choix de mettre ou non les agrumes dépend du temps que vous mettrez à utiliser le compost. Les agrumes sont justes plus longs à se décomposer. (4)
  • vos tailles fraîches de plantes et arbustes broyées ;
  • la tonte de votre pelouse.

Les matières sèches « carbonées » que vont dans votre composteur sont :

  • vos sciures ;
  • vos feuilles sèches ;
  • vos tailles de jardins séchées et broyées ;
  • du paillage ;
  • vos papiers et cartons (attention à l’encre et au plastique) ;
  • vos coquilles d’œufs

Lorsque vous mettez des déchets humides, répartissez-les sur toute la surface du composteur. Si nécessaire, ajoutez une couche de matières sèches.

Cela suppose, que vous ayez à disposition, des matières sèches : c’est du paillage en stock, ce sont des feuilles sèches mises de côté…

La répartition doit être d’environ 50% de matières humides et 50% de matière sèche.

Certains préfèrent un tiers de matières sèches pour deux tiers de matières humides. À vous de voir !

Un bon compost doit être compact, ni trop humide, ni trop sec.

4/ Quand utiliser le compost ?

N’oubliez pas d’aérer votre compost régulièrement. Il faut de l’oxygène pour que la décomposition puisse se faire. Surveillez-le également.

Le temps, les bactéries et les champignons font ensuite le travail.

Entre 6 et 10 mois, votre compost est encore jeune. Il peut vous servir de paillage

Entre 10 et 12 mois, il est mûr. Il peut servir pour vos plantations en le mélangeant avec du terreau.

Bon jardinage !

Julien

P.S. : Cliquez ici pour partager la pétition « Contre les déchets en masse, généralisons le compostage ! ».

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

18 millions de tonnes. C’est le poids de biodéchets (déchets organiques, issus de végétaux ou animaux) produit par les ménages français chaque année.

Seulement 30% des ménages français font le tri des déchets organiques, c’est une minorité : cela signifie donc que les 70% restants les mettent avec leurs déchets classiques qui seront incinérés ou enfouis sous terre.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notifier de
16 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
13 jours il y a

En complement, le compost « Compost sous toutes ses formes, en tous lieux et pour toutes surfaces » : http://www.contemplavert.com/accueil/compost-sous-toutes-ses-formes-en-tous-lieux-et-pour-toutes-surfaces/

Anne Thoraval
26 jours il y a

La difficulté c’est quand on vit en ville. Un composteur dans un petit jardin, c’est compliqué à gérer. Les bacs collectifs: à développer. A Rennes, il y en a partout… A Dinan officiellement 3: 2 sont introuvables, pour aller au 3ème, je dois rouler 3 km pour y accéder… Pas terrible…

Helson Eric
26 jours il y a

Chez moi les coquilles d’oufs et les fleurs d’hortensia se dégradent mal . 6 mois après lorsque je prélève du terreau ,ils ne sont pas biodégradé.
Depuis deux mois j’ai supprimé le couvercle du bac.
J’ai utilisé ce terreau pour planter des fraisiers dans des bacs de 30 cm de long. Sur 32 pieds de fraisiers , j’en ai environ 15 qui ont crevés !

MARTINEZ
26 jours il y a

Bonjour, je mets les déchets dans une poubelle-compost de table avec filtre mais je suis en appartement! mon souci, si j’achète un bokashi, où déverser mon compost. Je n’ai que deux plantes!!! Merci de votre réponse

William Mourey
27 jours il y a

On peut aussi fabriquer un composteur avec des agglos de ciment (ce que j’ai fait) ou des briques. Cela évite que les sangliers ne viennent tout détruire chez moi ils sont très très nombreux.

Jean
27 jours il y a

Bonjour, vous oubliez d’évoquer un inconvénient majeut d’avoir un compost dans son jardin : cela attire les rats et autres rongeurs…
Que faire pour les éloigner ?

Christophe
26 jours il y a
Reply to  Jean

J’ai un composteur et pas de rats et autres rongeurs ne pas mettre de produits carné et laitiers

Helson Eric
26 jours il y a
Reply to  Jean

Chez moi ,cela attire plutôt les mouches et autres insectes et les escargots

Payen
27 jours il y a

Bjr, le compostage cela fait plus de 10 ans que je le pratique sur Avignon…2003 ordures ménagères 272 euros, 2021….j’aborde les 700 euros…chercher l’erreur…le porte monnaie permettrait une bonne incitation pour une croissance forte du compostage…

PROTIN
27 jours il y a

Bonjour, je suis toujours désolée de lire toutes ces restrictions au compostage, la terre et ses « petits soldats » font ce qu’aucune création de l’homme est capable de faire transformer toute matière sauf le verre et le plastique, en les digérant, les assainissants, la terre n’est pas sale, elle est saine.
il suffit pour l’aider au lieu de balancer tel quel, parfois voir des légumes entiers défraîchis, simplement en coupant en morceaux le contenu de votre poubelle à composter, et en menus morceaux les peaux d’agrumes trognons de choux, noyau d’avocat etc…., il en est de même pour les déchets carnés il suffit de les couper en tout petits morceaux et de bien les mélanger aussitôt dans le compost qui entamera le process. de décomposition rapidement.et il n’y aura pas de gaz malodorants.
Une grand’mére qui respecte l’héritage de nos enfants

Etienne LAGRANGE
27 jours il y a

Les déchets de viande qui ne vont pas au compost vont à la poubelle… où ils vont pourrir, dégager une mauvaise odeur (les poubelles ne passent chez moi qu’une fois par semaine), amener un élevage de mouches si le sac n’est pas bien fermé, attirer les chats, rats, renards… Les mêmes problèmes vont se répéter en décharge.
Pour ma part, je donne les restes de viande au chat et aux poules, je met ce qui n’est pas mangé au compost (au fond du jardin) en le mélangeant bien aux autres déchets et en recouvrant le tout de tontes de gazon (ou autres), sans que ça génère de problèmes d’odeur ou d’invasion de rats et autres bestioles.

Anne VILARD
27 jours il y a

Je ne suis pas une spécialiste, mais je me suis toujours posée cette question : doit-on mettre des pelures de légumes et de fruits non bio (on nous dit de les enlever si on n’achète pas bio car elle sont bourrées de pesticides) pour faire du composte qui pourra être utilisé ensuite pour des cultures dites bio? Si ce critère est important comment cela peut être surveillé par exemple en ville dans les compostes collectifs ?

Nicole Brown
27 jours il y a

Il ne faut pas oublier le rôle joué pas les vers de terre quand on réussit à les attirer. Et il faut aussi mentionner que les feuilles sèches sont très importantes et qu’il faut maintenir un certain taux l’humidité. Pour moi composter est un devoir civique car les fruits et légumes en putréfaction produisent un liquide qui devient toxique au contact de certains métaux. Merci de lancer cette pétition!

M. Laurence
28 jours il y a

Le compostage est aisé quand on a un jardin, sinon il faut trouver des solutions, notamment en ville.

Dany
28 jours il y a

Bonjour, L’on parle du compostage des déchets organiques depuis plus de trente ans et je constate que les gens n’ont toujours pas compris le but et l’avantage de la chose puisque vous êtes obligé de publier un article sur le béaba du truc pourtant simple à comprendre. Désolant !

Escrivá
27 jours il y a
Reply to  Dany

N’oubliez pas pour la matière sèche, les boites à oeufs déchirées, le marc de café, l’intérieur des rouleaux de papier toilette, des ingrédients faciles à stocker pour avoir de la matière sèche

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

16
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x