Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp
Votre prochaine voiture ? Electrique, Hybride, Essence

Quelle sera votre prochaine voiture ?

Chers lecteurs,

Électrique ou hybride, qui va remporter le débat ?

Akio Toyoda est le Président Directeur Général du constructeur automobile Toyota. Il a été nommé à ce poste en 2023. (1,2)

Il est entré chez Toyota en 1984. Il y a exercé de nombreuses fonctions. Il est passé par les services du marketing, de la production ou encore du développement de produit. (1)

Il a accompagné les rapprochements avec d’autres constructeurs internationaux, notamment Général Motors en 1998. Il s’est occupé de la coopération avec la Chine et du développement des ventes sur Internet. (1)

Puis, il est entré au Conseil d’administration de Toyota. (1)

Or, Toyota, aujourd’hui, c’est l’un des plus grands constructeurs automobiles mondiaux. (2)

C’est une entreprise qui a plus de 150 ans et qui, tous les ans, vend plus de 9 millions de voitures dans le monde. (2)

Bref, la parole d’Akio Toyoda, dans le secteur automobile, vaut de l’or. (3)

Et pourtant, il y a quelques années, lorsqu’il a dit que le 100% électrique dans l’automobile n’était peut être pas certain, on s’est moqué de lui. (3)

Pour lui, le marché des véhicules électriques ne dépassera jamais le tiers du marché automobile total.

Il reste persuadé que les voitures hybrides sont l’avenir. (3)

Plus globalement, il pense que le marché mondial de l’automobile va se structurer autour d’une offre technologique diversifiée avec des voitures électriques, des voitures thermiques moins polluantes, des hybrides et peut être même des véhicules à l’hydrogène. (3)

Pour l’instant, les faits semblent lui donner raison.

L’enthousiasme américain était un feu de paille

Aux Etats-Unis, depuis quelques années, l’avenir de l’automobile suscite de nombreux débats.

Et l’aventure Elon Musk avec Tesla a suscité de grands espoirs. (4,5)

Pendant une décennie environ, les promoteurs des véhicules électriques ont eu le vent en poupe. (4,5)

Cet enthousiasme a poussé l’Agence de protection de l’environnement (Environmental Protection Agency) à miser sur un parc automobile à 67% électrique dès 2032. (6)

Elle a d’abord été soutenue dans ses objectifs par l’administration Biden. (6)

Ils imaginaient sans doute que tous les américains, fans de pick-up, allaient se ruer sur des Tesla afin de sauver le climat.

Mais, pour l’instant cette révolution n’a pas eu lieu… (3)

De multiples résistances contre le tout électrique

Et finalement, le gouvernement américain a fait volte face. (6)

Les objectifs ont été revus à la baisse. (3,6)

Car le marché des voitures électriques ne progresse plus. Et les investisseurs dans ce secteur ont perdu beaucoup d’argent. (3,6)

De même, le syndicat de l’automobile UAW n’est pas convaincu. Ses représentants craignent qu’un passage à l’électrique ne provoque des licenciements massifs chez les constructeurs automobiles. (3)

Par ailleurs, au plan politique, la Cour Suprême des Etats-Unis a demandé à l’EPA d’oublier les voitures et de se concentrer sur la pollution de l’air et de l’eau. (6)

Or, aux Etats-Unis, c’est la Cour Suprême qui contrôle les agences fédérales.

Et, à l’heure actuelle, 6 des 9 juges de cette institution sont conservateurs et modérément favorables à une action trop engagée contre le réchauffement climatique.

Globalement les consommateurs américains ne sont pas encore conquis par les véhicules électriques. Ils estiment que ces derniers sont trop chers et pas assez fiables. (3,6)

Ils constatent aussi que le pays n’est pas encore doté de toutes les infrastructures nécessaires pour que tout le monde puisse passer, en quelques années, au véhicule électrique.

Et finalement, l’EPA elle-même s’est rendue à l’évidence.

Son nouvel objectif est de 33% de véhicules électriques aux Etats-Unis d’ici 2032. (3)

Cela reste ambitieux.

Car en 2023 les voitures électriques représentent 7% des voitures neuves aux Etats-Unis, soit un million de véhicules vendus par an. (7)

Ce n’est pas rien mais on est loin des 67% rêvés par l’EPA !

La production et l’utilisation des voitures électriques entraînent
des impacts écologiques et financiers considérables. 

Ne restons pas passifs ! 

Exigeons des alternatives plus vertes et viables. 

Signez et partagez pour un changement nécessaire.

La montée des véhicules hybrides aux Etats-Unis

Mais la conscience écologique a progressé chez de nombreux consommateurs.

Ces derniers souhaitent faire un effort tout en disposant d’un véhicule qui réponde à leur besoins.

Résultat, ce sont les véhicules hybrides qui en ont profité. Leurs ventes sont montées en flèche et dépassent celles des voitures électriques.

Les hybrides représentent désormais 9% du marché automobile américain (3,7)

Et dans ce domaine, c’est le constructeur Toyota qui a remporté la mise comme l’avait prévu son pdg, Akio Toyoda. (3)

Ce succès est facile à expliquer : les voitures hybrides sont plus fiables et moins chères que les voitures électriques. (3)

Pour l’instant, les véhicules électriques ne correspondent pas aux critères de la majorité des consommateurs.

Elles mettent encore du temps à se charger et leur autonomie est moins élevée que celles des voitures thermiques ou hybrides.  (3)

Et en Chine ?

Le plus grand marché de l’automobile électrique est en Chine.

Le pays compte plus de 20 millions de véhicules électriques. (8)

Et en 2023, plus de 5 millions de véhicules électriques ont été vendus dans ce pays. (8,9,10)

En Chine, une voiture vendue sur 5 est électrique.

Mais comme dans de nombreux autres pays du monde, la vraie progression vient des véhicules hybrides.

En 2023, 8 millions de ces véhicules ont été vendus, soit près de 30% du marché. (8,9,10)

En tout, les hybrides et les électriques représentent près de la moitié des voitures vendues en Chine. (8,9,10)

Cela dit, pour l’instant, seuls les ménages les plus aisés sont équipés d’une voiture.

Quelle technologie choisiront les ménages moins aisés lorsqu’ils auront accès à leur premier véhicule ? (8,9,10)

Et le vieux continent ?

En Europe, la situation varie beaucoup d’un pays à l’autre.

La Norvège est le pays le plus électrifié du continent avec plus de 80% de voitures électriques. (7)

Suivent la Suède et les Pays-Bas où elles représentent un tiers du marché. (7)

La Suisse et l’Allemagne sont autour des 20%. (7)

La France et le Royaume Uni sont entre 16 et 17%. (7)

Les autres pays d’Europe sont à moins de 10 %. (7)

Et comme partout ailleurs, le marché du véhicule électrique stagne tandis que celui des véhicules hybrides est en forte hausse.

Il représente 29% des véhicules vendus. (7)

Et il existe un autre marché dont on parle peu : celui des voitures d’occasion ! Lui aussi se porte bien. (11)

Alors ?

Quelle sera votre prochaine voiture ?

Si Jean-Marc Jancovici, a raison et que nous allons vers un scénario de décroissance subi, ce véhicule pourrait bien être électrique, mais ce ne serait pas une voiture, ce serait plutôt un vélo !  (10)

Solidairement,

Julien

La production et l’utilisation des voitures électriques entraînent
des impacts écologiques et financiers considérables. 

Ne restons pas passifs ! 

Exigeons des alternatives plus vertes et viables. 

Signez et partagez pour un changement nécessaire.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références
1. « Akio Toyoda », Toyota
2. « Groupe Toyota », Toyota
3. « Présentation du Toyota Mirai à hydrogène », Toyota sur YouTube
4. « Plugged In », The New Yorker
5. « Can Elon Musk Lead the Way to an Electric Car Future? », Tesla
6. « As Electric Vehicle Sales Slow, U.S. Relaxes Plans for Stricter Auto Emissions Standards — for a While », El País
7. « Parts de marché des voitures électriques par pays », Statista
8. « Pourquoi les modèles hybrides cartonnent en Chine, pays de la voiture électrique », La Tribune
9. « Global EV Data Explorer », International Energy Agency
10. « Automobile en Chine », Team France Export
11. « Auto : les ventes de voitures électriques au ralenti en Europe, les hybrides en forte hausse », Sud Ouest
12. « The Truth About Electric Cars », Tesla sur YouTube
S’abonner
Notification pour

10 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
17 jours il y a

on se trompe de génération!!! le vrai moteur n’est plus ni thermique ni à batterie mais à ENERGIE LIBRE QUE L’INDE UTILISE DÈJÀ renseignez-vous plutôt que de rester agrippé dans l’ancien monde

LaidCommeUnPou
16 jours il y a
Répondre à  verin

stop la fumette

Pascal Stroobant
18 jours il y a

Le patron de Toyota parle pour sauvegarder la croissance et les volumes de son entreprise. La vraie solution que ce genre de gens ne peut pas aborder, c’est qu’il faut uniquement des voitures partagées, ce qui fait que nous en aurons besoin de 4-5 fois moins.

Michel JP
18 jours il y a

les utilisateurs passent à l’ HYBRIDE pour se donner bonne «conscience »

Baecno
18 jours il y a

Mon futur véhicule sera d’occasion et thermique

Joël
18 jours il y a

Le vélo ? certes, mais aussi la petite voiture légère… il faudra bien se décider un jour à accepter d’y venir. Là aussi Janco a raison (ce qui n’oblige pas d’être en accord avec toutes ces conclusions).

Simon
18 jours il y a

J’ai oublié de préciser que c’était ma désillusion sur les Toyota hybrides qui m’avait fait passer à la voiture électrique…

Bambi
18 jours il y a

J’ai une yaris hybride j’en suis ravie

Simon
18 jours il y a

L’argument du manque de fiabilité des véhicules électriques est à éliminer : par principe, un mécanisme comportant moins de pièces mobiles qu’un autre sera moins sujet à une défaillance de ces dites pièces. Grosse erreur de raisonnement, donc.
Toyota mise sur l’hybride. J’ai possédé une Toyota hybride pendant trois ans. Après l’enthousiasme de la nouveauté, j’ai pris conscience du fait que Toyota avait misé sur un concept absurde : le moteur thermique ébranle la voiture et le moteur électrique prend le relais une fois que celle-ci est lancée.
L’absurdité consiste à faire fonctionner ces deux moteurs sur des plages de fonctionnement où ils sont les moins performants .
En effet, l’intérêt du moteur électrique est son couple à l’arrêt. Il est idéal pour ébranler et mettre en mouvement une masse, contrairement au moteur thermique, qui est le moins efficient pour cette tâche…
Honda, qui a quasiment autant d’expérience que Toyota dans le domaine des véhicules hybrides, tient compte de ces faits : le moteur principal est électrique, et le moteur thermique ne démarre qu’une fois la voiture lancée…
Bref, arrêtons de prendre Toyota en exemple. Leurs choix technologiques ne sont pas bons. Et on pourrait aussi parler du problème des anodes et cathodes des piles à hydrogène, technologie dans laquelle Toyota s’est aussi lancée…

Aymeric
18 jours il y a

Pétition totalement à côté de la plaque.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x