Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Qui va faire le ménage dans l’espace ?

Il y aurait à l’heure actuelle plus de 11 000 satellites dans l’espace. (1)

Le chiffre évolue en permanence parce qu’il y a de nouveaux lancements tous les jours ou presque.

Depuis quelques années, l’activité spatiale a beaucoup augmenté et plus de 2 000 satellites sont envoyés tous les ans.

Qui utilise des satellites ?

Plus de 105 pays, ainsi que des dizaines de multinationales disposent de satellites.

Les États-Unis possèdent plus de 8 000 satellites, la Russie 3 600 et la Chine 900.

Ce sont les trois plus gros opérateurs de l’espace.

Les pays européens se classent loin derrière.

La France en possède près de 180, l’Allemagne une centaine et l’Espagne près de 30.

Le Royaume-Uni en compte plus de 400.

L’Inde en compte 130.

Les pays ou organisations internationales qui envoient des satellites sont les États-Unis, l’Union européenne, la Russie, la Chine, l’Iran, l’Inde et le Japon. (2,3)

Où sont ces satellites ?

Il existe différents types de classement des satellites, l’un se fait par zone d’orbite, ce qui donne (3,2) :

  • 84% de satellites OTB, c’est-à-dire, d’orbite terrestre basse, soit entre 500 et 2 000 km de la terre ;
  • 3% de satellites OTI, c’est-à-dire d’orbite terrestre intermédiaire, soit entre 2 000 et 35 000 km de la terre,
  • 12% de satellites OTL, c’est-à-dire d’orbite terrestre longue au-delà des 35 000 km.

La très grande majorité des satellites se trouvent donc proches de la Terre.

La plupart d’entre eux servent à la fourniture de services de communication, comme Internet ou la navigation.

Et sans que l’on s’en rende vraiment compte, ils font partie de notre quotidien.

Chaque habitant de la planète utiliserait 50 satellites par jour ! (1)

L’information qu’ils donnent sur la Terre est utilisée par des populations dans le monde entier.

Elles servent pour l’agriculture, la météo, etc.

La course aux satellites met en péril notre environnement spatial.

SpaceX, Amazon, Facebook… tous veulent s’approprier l’orbite terrestre.

Le résultat ?

Une pollution lumineuse massive et un risque accru de collisions.

Ne laissons pas notre ciel devenir une poubelle spatiale.

Ensemble, protégeons notre ciel nocturne et notre avenir.

La course de l’espace est lancée…

Le premier satellite à être envoyé dans l’espace était russe et s’appelait le Spoutnik.

C’était en 1957.

À l’époque, les États-Unis et l’URSS se battaient pour savoir qui allait remporter la conquête de l’espace.

70 ans plus tard, les technologies ont évolué.

Envoyer des satellites est devenue une activité commerciale, comme l’a montré la société Space X d’Elon Musk, qui néanmoins, travaille avec la NASA.  (1,2)

Ce n’est plus seulement une aventure scientifique ou militaire.

Le secteur est promis à une grande expansion dans les prochaines années.

Certains prévoient même qu’en 2030, il y aura près de 100 000 satellites dans l’espace !

Il y en aurait 10 fois plus qu’aujourd’hui alors que le ciel est déjà bien rempli de ces engins.

Va-t’on vers des bouchons spatiaux ?

Cette démesure est-elle dangereuse pour la vie terrestre ?

Les dangers des satellites

Les satellites contribuent à la luminosité diffuse du ciel nocturne.

Ensemble avec les lumières des villes, cet excès de pollution lumineuse perturbe la biodiversité et nuit à la recherche scientifique. (1,2)

Le ciel est moins propice à l’observation au point que certaines informations spatiales pourraient passer inaperçues ce qui inquiète les scientifiques.

Les collisions représentent un autre risque.

Par ailleurs, les satellites tombent en panne, cessent de fonctionner ou s’abîment ce qui crée une masse de débris dans le ciel.

Ces fragments de satellites créent des traînées qui accentuent encore le problème de la visibilité dans l’espace.

Mais le vrai problème, c’est qu’ils finissent par tomber sur la terre !

L’atmosphère les dégrade à 80%. (1)

Mais il reste 20%…

Et lorsque l’on parle d’un débris, de 5 tonnes, cela fait tout de même 1 000 kg qui tombent sur la terre.

Mieux vaut éviter qu’ils ne tombent dans votre jardin ou votre quartier !

Heureusement, les zones les plus densément peuplées de la terre ne représentent que 3% de la surface du globe.

Des lasers pour détruire les engins spatiaux

Il y aurait, à l’heure actuelle, quelque 36 000 objets de plus de 10 cm dans l’espace.

Et parmi eux, près de 10 000 objets sont énormes. (1)

Ce sont de vieux satellites ou des étages de fusées, notamment.

L’une des solutions pour éliminer ces déchets spatiaux est de les détruire avec des lasers.

En 1996, la NASA avait construit le laser Orion pour protéger l’agence spatiale internationale des débris spatiaux (déjà !). (1,2)

Mais ce laser consommait l’énergie que produit une petite centrale nucléaire. Il a fini par être fermé.

D’autres technologies plus efficientes sont venues remplacer ce premier laser, notamment grâce à la société japonaise EX-Fusion, qui est spécialisée dans la production de laser. (1,2)

Parmi les lasers utilisés, certains sont au sol, d’autres sont en orbite eux-mêmes.

Lorsque ces machines sont au sol, la maintenance est facile et moins coûteuse.

Dans l’espace, c’est évidemment, une tout autre opération !

En revanche, le laser de l’espace est plus proche des débris à détruire et donc plus efficace et moins énergivore dans sa mission de nettoyage.

Une autre solution, consiste à aller capturer les objets dans l’espace et de les désorbiter.

Il est également possible d’envoyer des satellites réparateurs et nettoyeurs.

Mais tout cela a un coût et le travail de nettoyage reste très en dessous des besoins.

Et demain ?

Si l’on doit atteindre les 100 000 satellites d’ici 5 ans, comment va t’on faire pour nettoyer l’espace ?

Il n’existe pas, aujourd’hui, d’accords internationaux sur le sujet, sachant que 98% des déchets sont américains, russes ou chinois. (1,2)

Ces pays-là doivent donc être impliqués dans n’importe quel accord.

Il n’existe pas non plus de programme international ou d’initiative particulière pour dépolluer l’espace.

Si les ingénieurs de Space X travaillent sur la luminosité des satellites, la question de l’excès de trafic spatial ne semble pas être tellement à l’ordre du jour. (1,2)

La conscience sur le sujet augmente, cependant.

Il semble qu’à un moment donné, il faudra bien établir une limite à l’envoi de satellites.

Il faudra alors mieux penser les envois et la vie spatiale des satellites.

Mais il y a encore un peu de chemin à faire avant que l’on n’y parvienne.

La course aux satellites met en péril notre environnement spatial.

SpaceX, Amazon, Facebook… tous veulent s’approprier l’orbite terrestre.

Le résultat ?

Une pollution lumineuse massive et un risque accru de collisions.

Ne laissons pas notre ciel devenir une poubelle spatiale.

Ensemble, protégeons notre ciel nocturne et notre avenir.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références
1. « Combien de satellites autour de la Terre ? Comment peuvent-ils ne pas entrer en collision catastrophique ? », TaMéTéO.
2. « Satellite Database », Union of Concerned Scientists.
3. « How Many Satellites Are in Space? », NanoAvionics.
4. « Débris spatiaux : des lasers pour dépolluer l’espace et éviter les collisions de satellites », National Geographic.
S’abonner
Notification pour

8 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
23 jours il y a

Ça ressemble étrangement aux éoliennes :
On a juste…. « oublié »…de provisionner le démantèlement !
Encore un bel héritage laissé à nos enfants.

Benhacene
23 jours il y a

Les pollueurs doivent payer. Ce n’est pas aux pays pauvres de payer.

Gatzler
24 jours il y a

Même si je trouve que les pétitions sont honorables, les argumentaires sont trop trop longs. Impossible pour moi de tout lire. SOYEZ PLUS CONCIS, merci d’avance

Jeannot
24 jours il y a

Ne pensez vous pas qu’en envoyant tous ces engins conçus avec des matériaux issus de notre planète Terre, que c’est du tort fait en premier lieu à notre chère Planète ???

GAUJARD
24 jours il y a

et quelle influence sur le climat que cette couverture artificielle autour de la terre???? pas d’allusion a ce risque

24 jours il y a

Surtout n’envoyez pas le message à micron!
Cet abruti est capable, quoi qu’il en coûte, d’imposer le casque lourd à tous
Et même le masque en plus aux non-vaccinés juste pour les emmerder.

LD17
24 jours il y a

Détruire les vieux satellites à l’aide de laser ne consiste pas à les anéantir : la matière ne disparaît pas.
Le résultat est simplement la transformation d’un gros « déchet » en une multitude de petits déchets.
Ces petits déchets, extrêmement rapides, sont très dangereux : ils multiplient les risques de collision avec d’autres satellites, provoquant alors une explosion générant elle-même une multitude de petits déchets supplémentaires.
De plus, lorsqu’un satellite est complet, il peut être récupéré pour être désorbité. Opération coûteuse mais réalisable.
Au stade de petits débris, c’est trop tard.
Notre espace pourrait devenir le théâtre d’une gigantesque réaction en chaîne lorsque trop d’éléments s’y percuteront.
Et alors, plus de satellites, retour aux cavernes !

Carchereux Bruno
24 jours il y a

Merci pour cette synthèse intéressante et inquiétante; une poubelle de satellites sur nos têtes … des nuits lumineuses et des jours assombris; et des gaulois qui ont raison d’avoir peur que le ciel leur tombe sur la tête …

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x