Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
viande-qualite

Viande : développons les filières de qualité… et vite !

Il est grand temps que cesse la consommation industrielle de viande.

Certes, elle permet aux consommateurs d’avoir accès à une viande pas cher, mais ces produits sont de piètre qualité. On se demande si l’on peut encore appeler cela de la viande !

Je vais vous prendre l’exemple du cochon.

Sur les étalages de votre supermarché, les tranches de jambon sont bien emballées, bien alignées, bien roses et la couenne suit parfaitement la courbe de la tranche.

Tout cela pourtant est factice. Même le goût est faux !

Dans son livre Vous êtes fous d’avaler ça1, Christian Brusset, un ancien cadre de l’industrie agroalimentaire, raconte les pratiques qu’il a vues et auxquelles il a consenti durant des années.

Dans ce récit invraisemblable, il consacre un chapitre au jambon.

Il explique que pour les jambons de base, dont le goût est très fade tant ils sont gorgés d’eau et d’additifs, on ajoute des arômes de synthèse : jambon simple, jambon braisé, bouquet garni, paprika, herbes fraîches,… faites votre choix !

Du jambon au mètre

Ce chapitre raconte sa première commande de jambon. Le récit est savoureux :

“La première fois que j’ai discuté avec un charcutier industriel, j’étais à la recherche d’un produit tout bête : des tranches de jambon. Il m’en fallait de grosses quantités pour un nouveau produit.

Notre conversation téléphonique a donné à peu près cela :

  • Bonjour, j’ai besoin de jambon, c’est pour des croque-monsieurs. (…). Il me faut des tranches de 10 centimètres par 10 centimètres.
  • Pas de problème, je peux vous faire des blocs de 10 centimètres de côté, sur un mètre de long.
  • Ah!?

Je me suis demandé quelle race de cochon pouvait bien avoir des jambons d’un mètre de long.”

Quelques pages plus loin, Christian Brusset explique que lorsque les jambons frais arrivent de l’abattoir, ils commencent par subir un traitement de choc.

Ils sont gonflés à bloc avec des produits que personne n’aurait envie de manger.

Voici les mots de l’expert :

“…on injecte sous pression, en intramusculaire avec de grosses aiguilles, des solutions contenants des additifs :

  • polyphosphates, protéines de sang, et gélifiants pour retenir l’eau,
  • sucre, glutamates, arômes et fumée liquide pour le goût,
  • ascorbate de sodium et sels nitrités pour la conservation.”

Il ajoute plus loin :

“Ensuite, les jambons sont systématiquement découennés et le gras est retiré. Il ne reste que le muscle. Ils sont alors placés dans des moules avant d’être cuits. On leur ajoute ensuite une couche régulière du gras que l’on a précédemment retiré, et on remet la couenne par-dessus. »

Voilà pour le jambon de “qualité supérieure”.

Le jambon bas de gamme n’est que du muscle malaxé avec des additifs dans une baratte industrielle.

C’est ainsi que vous pouvez commander chez votre charcutier industriel des “rouleaux” de jambon comme d’autres achètent chez Saint Maclou des rouleaux de moquette…

La malbouffe est associée à 1 décès sur 5 dans le monde (maladie cardiaque, obésité, diabète…).

Des publicités toujours plus alléchantes, produits ultra-transformés, manque de transparence… les industriels ne souhaitent surtout pas nous empêcher d’acheter ce qui serait mauvais pour notre santé.

Je fais appel à vous, citoyens et consommateurs, pour boycotter autant que possible les industriels qui nous vendent des produits alimentaires qui nous tuent.

Une viande qui rend malade

Selon Brusset, son croque-monsieur contenait près de 5% d’additifs ! C’était une véritable arme à créer de l’hyperactivité chez les enfants et de l’obésité chez les adultes.

Il est en effet avéré désormais que les additifs alimentaires peuvent provoquer ou renforcer certains troubles du comportement, dont l’hyperactivité et même les troubles autistiques2.

Par ailleurs, les additifs, notamment ceux utilisés pour la charcuterie industrielle comme le rouge cochenille ou les nitrites, sont potentiellement cancérigènes3.

Bref, cette viande pas cher sur les étals pourrait avoir un coût sanitaire très élevé pour tous ceux qui la consomment.

Un cauchemar en amont

Si cette viande est aussi mal traitée par le charcutier industriel, peut-être est-ce parce qu’en amont elle n’a pas reçu beaucoup d’attention.

Car il y a pire que le charcutier industriel, il y a l’abattage industriel.

Sans doute ne faut-il pas généraliser, mais l’association L214 a réussi à filmer, par le biais de ses militants, différentes vidéos montrant que les règles d’abattage ne sont pas toujours respectées4.

Récemment, une vidéo tournée en Belgique dans l’abattoir de Tielt a fait scandale5.

6000 à 7000 cochons y sont tués tous les jours.

Un militant a réussi à se faire embaucher durant un mois dans cette entreprise.

Il a pris de nombreuses vidéos. Il les a réunies et les a divulguées dans un petit film.

Les images sont ici. Elles sont franchement insoutenables. J’ai eu du mal à les regarder jusqu’au bout alors que cela ne dure que quelques minutes.

On y voit des cochons blessés maltraités, des animaux qui auraient dû mourir étouffés par un gaz, plongés encore vivants dans des bassines d’eau à 60° d’où ils sautent dans tous les sens en se tordant de douleur, etc.

Ces images ne sont pas possibles.

Ces actes ne sont pas acceptables.

Nous sommes au XXIe siècle.

Nous devons changer nos habitudes alimentaires pour que ces animaux ne souffrent pas autant.

Évidemment si nous mangeons moins de viande il n’y aura pas autant de cochons.

Mais ces vies de cochons enfermées dans des fermes concentrationnaires avant d’être abattus dans des conditions suspectes méritent-elles vraiment d’être vécues ?

N’est-il pas préférable d’avoir des petites fermes bio où les cochons vivent à l’extérieur dans un grand espace et sont tués de manière artisanale au fur et à mesure de l’année ?

Cette viande est beaucoup plus chère, c’est vrai. Mais elle est bien meilleure et l’on en consommerait moins.

Surtout, c’est de la vraie viande. Elle se savoure et s’apprécie. Elle n’a pas besoin d’être sucrée, salée, fumée et aromatisée pour avoir du goût !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : Vous avez déjà signé cette pétition ? Faites passer le message à votre entourage : transférez tout simplement cet email à vos contacts ou partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

La malbouffe est associée à 1 décès sur 5 dans le monde (maladie cardiaque, obésité, diabète…).

Des publicités toujours plus alléchantes, produits ultra-transformés, manque de transparence… les industriels ne souhaitent surtout pas nous empêcher d’acheter ce qui serait mauvais pour notre santé.

Je fais appel à vous, citoyens et consommateurs, pour boycotter autant que possible les industriels qui nous vendent des produits alimentaires qui nous tuent.

S’abonner
Notifier de
20 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Marie jeanne sottas
5 mois il y a

Je suis d accord avec vous il faut respecté les animaux ils ont besoins de sortir ne pas faire souffrir quant ont les tues

Laurent
5 mois il y a

Entièrement d’accord avec d’autres commentateurs. Arrêter de manger des produits animaux !? Le problème se résout avec la disparition de celui-ci.

5 mois il y a

Et bien, cher tous; il est grand temps de ne plus manger de viande. une personne digne de ce nom ne m ange pas d’animaux. Si les gens stupides meurent en mangeant leur viande achetée là ou ailleurs et bien cela fera des abrutis de moins. Vous n’avez qu’à visualiser les vidéos de Peta, concernant le calvaire des veaux, et autres animaux et vous envie de vomir.

Pouliquant
5 mois il y a

Je ne signe pas cette pétition scandaleuse, triste reflet d’une société qui se cherche chaque jour un combat nouveau. Il y a effectivement des process pour transformer de la viande, et alors ??? Vous mettez en avant des cas extrêmes correspondant à 1 à 2% des pratiques déviantes pour en tirer une généralité. C’est malhonnête. J’encourage tous les industriels qui produisent de la nourriture saine, de qualité et à bas coût. Très peu de consommateurs sont prêts à augmenter de 15 à 20% leur budget alimentaire. Quand les denrées alimentaires viendront à manquer, c’est à dire dans moins de 10 ans, les questionnements seront tout autre.

Marion
5 mois il y a

Bonjour,

C’est déjà bien de prendre conscience de tout cela mais je ne signerais pas cette pétition parce-que tout simplement manger de la viande qu’elle soit industrielle ou non est un problème en soi. Je n’en mange plus depuis des années et je me porte très bien (corps et esprit) Si vous trouvez ces pratiques scandaleuse, n’achetez plus, il y a tellement de recettes délicieuses à découvrir sans viande 🙂

ROBERTSON
5 mois il y a

Bonjour, je viens de regarder la vidéo, en effet c’est assez horrible! Même si des enfants aussi sont maltraités dans le monde et que c’est affreux mais c’est encore un autre débat. De mon coté je mange de moins en moins de viande ou fais attention aux étiquettes quand j’achète. Et la question qu’on peut se poser c’est: » comment font les hommes qui travaillent dans ces abattoirs ???? Comment font-ils quand ils rentrent chez eux, quel sentiment éprouvent-ils face aux animaux dans la rue ? » Et si cet abattoir ferme, que devient le personnel ? Bref, merci de nous faire partager. Je signe la pétition.

colançon
5 mois il y a

Bonjour
Je ne signe pas cette pétition , car pour moi, que ce soit viande bio ou viande industrielle l’acte de manger de la viande est devenu une offense à Dieu .Le fait de tuer la Vie pour satisfaire des besoins non fondés, entraine l’homme dans un acte d’offense. Qui est derrière? Quelle est l’intelligence caché qui nous pousse à commettre de tels actes? Qui sert-on? Et qui en tire les bénéfices? Voila les questions qu’il me semblent plus important de se poser plutôt que de débattre sur des points de vus stériles qui alimentent le sournois .
Pour le respect de tous les êtres, visibles et invisibles , pour le respect notre Grande Mère la Mère universelle de tous les mondes. Le 22.04 en son hommage, dans le monde des hommes, je vous offre à toutes et tous mes plus belles pensées parfumées des 144 vertus.

Martin
5 mois il y a

Personne ne t’oblige à manger de la viande. Boycotte ce qui ne te plaît pas mais ne joue pas au facho en voulant imposer ton point de vue. C’est avec ta sale mentalité qu’on interdit en France le tabac, le cannabis, l’euthanasie, le sexe tarifé et bientôt l’alcool et le jambon ? Ras le bol des Savonarole verts.

Garcia
5 mois il y a

Il est surtout temps d être vegan… le zoocide est 1 des si ce n est LA raison de l ecocide!!!

5 mois il y a

Qui tolère, consent.
Grande honte ! Le seul but, ce sont les $.
A nous donc de réagir, cela d’autant plus que n’avons nul besoin de telles « cochonneries ».

van Horenbeeck
5 mois il y a

Je n’ai pas voulu regarder ce reportage, mais j’en ai déjà vus, et me demande comment je serais si je devais faire ce métier pour vivre ? je pense ne pas pouvoir le faire.
Ces personnes doivent être devenues totalement insensibles, sinon il n’y a pas moyen…
Personnellement, j’ai beaucoup réduit ma consommation de viande et n’achète que du bio, et remplace les protéines animales par des légumineuses de tous genres.
C’est un apprentissage, mais si nous voulons garder le respect envers le vivant : nous, les animaux, les plantes aussi, sans compter le bien être de la planète, il faut que tous les humains s’y mettent.
A force de produire du bon, les prix chuteront et nous finirons en meilleure santé.
Mais…….il y a tellement de bénéfices pécuniaires dans ces chaînes alimentaires de mauvaise qualité !!!!!! Y arriverons-nous un jour ?

REVERDY
5 mois il y a

Vous parlez de l’abattage artisanal mais il me semble qu’en France c’est interdit, les bêtes doivent impérativement être tuées en abattoir pour être vendues aux consommateurs : en tous les cas il me semble (et de plus la plupart des abattoirs sont maintenant hallal sans le dire). Si je me trompe (sur cette nécessité de l’abattage en abattoir) je serais très heureuse que vous me le disiez !

forgi
5 mois il y a

Nous devons changer nos habitudes alimentaires pour que les animaux ne souffrent pas du tout ! nous n’avons plus besoin de manger de chair animale pour être en bonne santé.

Clément Messager
5 mois il y a

Ayant assez de tous ces scandales alimentaires nous avons fait le choix de partir de Bordeaux pour nous installer à la campagne. Grand bien nous a fait. Car au-delà du bien-être que nous ressentons avec nos 3 enfants en vivant dans un petit village du sud-ouest de moins de 200 habitants, nous avons la chance d’élever 2 cochons de Gascogne par an que nous tuons nous-mêmes. Nous mangeons donc moins de viande mais nous trouvons que de cette façon, comme faisaient nos grands-parents, nous respectons la dignité de l’animal et nous transmettons à nos enfants des valeurs bien plus saines!!

Romain
5 mois il y a

C’est interdit ce que tu fais Clément, t’as pas honte de faire deux assassinats par an ? Criminel !

Patrick
5 mois il y a

Je suis entièrement d’accord avec vous , c’est inadmissible, mais que pensez-vous des bandrilles et des lances qu’on plante dans le dos des taureaux de corridas qui mettent quelques heures à mourir dans des douleurs qu’on imagine.
Ce n’est pas en France mais on pourrait demander aux français de ne pas y aller

5 mois il y a

La nécessité de travailler pour avoir un minimum d’argent pour vivre (ou survivre) et la peur d’un chômage qui croît, pousse des milliards de gens à collaborer à ce système compétitif où seul compte la rentabilité. On sacrifie la planète, les gens, les animaux pour courir après une croissance qui profite à quelques millions de gens.
https://lejustenecessaire.wordpress.com/2021/03/18/le-rmu-premier-pas-ecologique/
On sait tous, que le toujours plus n’est pas la solution, mais il faut se donner les moyens de vivre avec moins, mais vivre mieux.

Jocelyne
5 mois il y a

Je ne mange plus de viande depuis plus de 20 ans, ayant pris conscience depuis longtemps de la souffrance des animaux en élevage industriel.
On vit dans un monde de fous qui a perdu tout repère de normalité et ne sait même plus qu’un animal n’est pas un objet insensible.

Lirola
5 mois il y a

De la barbarie autorisée, c’est insoutenable

Renaudin
5 mois il y a

Impossible d’afficher la publication pour la partager !

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

20
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x