Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Voyager dans l’espace donne du recul !

Thomas Pesquet est une fierté nationale.

Le spationaute rouennais est le dixième français à être allé dans l’espace. (1)

Il a une formation d’ingénieur aéronautique, il a été pilote de ligne, et il sait s’exprimer dans six langues, dont le russe et le mandarin. (2)

Il a participé à deux grandes missions dans l’espace :

  • La Mission Proxima : du 17 novembre 2016 au 2 juin 2017, il est monté à bord du Soyouz MS-0S, un vaisseau spatial russe pour rejoindre la station spatiale internationale. (ISS) (3)

Il était ingénieur de vol tandis que le commandant de bord était le russe Oleg Novitski. Peggy Whitson, également ingénieur de vol et chimiste, complète le trio. (4)

Le soyouz a décollé du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Durant cette mission, Thomas Pesquet a effectué deux sorties extravéhiculaires pour assurer la maintenance de l’ISS. L’une d’entre elles avait pour but d’identifier une fuite. (5,6)

  • La Mission Alpha : du 23 avril au 8 novembre 2021, Thomas Pesquet s’est rendu à nouveau à l’ISS. Cette fois, il est monté à bord de la capsule Crew Dragon construite par SpaceX, une entreprise américaine fondée en 2002 par Elon Musk. Thomas Pesquet a effectué 4 sorties extravéhiculaires au cours de cette mission. (7,8)

Ces deux missions font du français, le plus expérimenté des cosmonautes européens.

En tout, il a passé plus de 400 jours dans l’espace ! (9)

 

Retour sur terre et allocution à l’Académie des sciences

Le 10 octobre 2017, à l’issue de sa première mission spatiale, Thomas Pesquet s’est rendu à l’académie des sciences pour une séance un peu particulière. (10,11,12)

Il était accompagné de son collègue et commandant de bord, Oleg Novitski. (13)

Il y a fait une présentation qui s’est achevée par des questions avec des lycéens. (14)

Il y avait dans la même salle, de vénérables scientifiques dans leur habit vert et or d’académiciens, Thomas Pesquet dans sa blouse bleue et la jeunesse, promise on l’espère, à un bel avenir. (15)

Au lieu de faire un grand discours, le spationaute a commenté un film présentant l’activité des astronautes dans l’espace ainsi que leur préparation sur terre. (16)

Les images sont magnifiques.

Le petit film d’introduction donne le ton : la vie de Thomas Pesquet est placée sous le sceau de l’aventure et de la découverte. (17)

C’est prouvé, pollution et cancer du sein sont bien liés.

L’exposition à certains polluants augmente le risque de cancer du sein jusqu’à 19 % ! 

Jusqu’à 9 % des cancers du sein pourraient être prévenus en France, si les femmes étaient exposées à des taux de dioxyde d’azote inférieurs au seuil actuel recommandé par l’OMS.

Nous devons enclencher dès maintenant les politiques nécessaires pour la réduction des concentrations de polluants de l’air.

La santé de nos femmes, de nos mères, de nos filles en dépend. Réagissons !

7 ans de préparation !

La vidéo révèle différentes séquences de la mission.

On voit notamment de nombreuses images des préparatifs qui sont très longs. (18,19,20)

Ces préparatifs portent sur :

  • le voyage vers la station au bord du Soyouz ;
  • les relations entre les membres d’équipages : travail sur les langues, moments de préparation vécus ensemble, etc ;
  • le voyage retour et notamment l’atterrissage qui peut se faire en mer ou en milieu hostile comme une forêt gelée ;
  • les conditions de vie au sein de l’ISS : deux heures de sport par jour, formation aux soins, à l’usage du matériel, etc.;
  • les expériences scientifiques qu’il vont devoir mener : il y en aura beaucoup !

Les images montrent l’équipe :

  • faire de la spéléologie,
  • s’entraîner dans un simulateur de vol de la cité des étoiles de Moscou,
  • évoluer avec le scaphandre dans une gigantesque piscine de la Nasa ;
  • courir sur des tapis roulants ;
  • Etc.

 

Un laboratoire dans l’espace

Il faut deux jours de voyage dans l’espace avant que le vaisseau spatial ne vienne s’arrimer à l’ISS.

Thomas Pesquet explique que l’entrée dans le sas de l’ISS a été “le plus beau jour de sa vie.” (21)

Une fois sur place, les spationautes ont un programme de travail chargé qui les attend.

Ils travaillent de 7h30 à 19h30. Leur temps est consacré à la réalisation d’études scientifiques ou à la maintenance de la station spatiale. (22,23,24)

Ce laps de temps inclut leur deux heures d’exercices physiques quotidiens.

Thomas Pesquet a participé à 200 études lors de la mission Proxima, soit en moyenne une par jour ! (25)

Ainsi, l’ISS permet :

  • de faire avancer la recherche médicale et physiologique ; les astronautes sont alors autant des opérateurs d’expériences que des cobayes ; sont analysés leur cerveau, leur squelette, leurs muscles etc. ;
  • d’observer et de mieux comprendre la loi de la gravité ;
  • d’observer et d’analyser l’action des océans ;
  • d’observer l’espace ;
  • de faire de la biologie : de la salade est produite au sein de l’ISS et consommée sur place !
  • de réaliser des expériences à vocation éducatives.

L’ISS est doté de très nombreux équipements qui sont accrochés aux parois pour ne pas qu’ils se retrouvent tous à flotter ! (26)

Thomas Pesquet précise qu’il est très agréable de flotter.

Il ajoute que l’ISS est alimenté régulièrement par des vaisseaux ravitailleurs.

C’est ainsi que son saxophone est venu le rejoindre à bord de l’ISS ! (27)

 

Echanges avec les lycéens

Sa présentation étant achevée, Thomas Pesquet, ainsi que les scientifiques qui l’ont aidé dans sa mission, depuis le sol, répondent aux questions posées par les lycéens. (28)

Toutes les questions sont excellentes. Elles portent sur les études menées au sein de l’ISS ou encore sur le défi psychologique que représente un tel exil, etc.

Tout se passe très bien, jusqu’à ce que vienne la question d’une jeune fille.

Je vous retranscris presque intégralement l’échange car cela en vaut la peine.

Lycéenne : Bonjour Monsieur, je me demandais si l’empreinte de l’homme est visible depuis l’espace ?

Thomas Pesquet (lentement) : Oui, on la voit. On la voit très très bien même. On la voit extrêmement bien de nuit.

De nuit, il y a des endroits, comme l’Europe, les Etats-Unis qui sont couverts de lumière donc, c’est un vrai tapis de lumière qui se déroule sous nos pieds. Alors, c’est très très beau, c’est certain.
Mais malheureusement, ça pose aussi des questions. On se dit que l’espace est peut-être sur-utilisé, qu’il y a de la pollution lumineuse ,que tout ça a des impacts sur l’environnement, c’est certain. (…)

De jour c’est peut-être un peu moins net, mais on le voit tout de même régulièrement. On voit, malheureusement, la fonte des glaciers en Patagonie. C’était une cible d’observation privilégiée pour nos appareils photo.

On voit la pollution. On voit la pollution atmosphérique. Il y a des endroits que je n’ai jamais réussi à prendre en photo parce que c’était toujours pollué. On voit la pollution des rivières. On voit des choses comme ça, on voit les coupes dans la forêt amazonienne.

Donc malheureusement, la réponse à ta question, c’est oui on voit les effets de l’activité humaine, on voit les effets nocifs des activités humaines.

Et c’est pour ça que tous les astronautes, cosmonautes, spationautes quand ils reviennent ils se transforment en d’ardents défenseurs de l’environnement parce que de l’avoir vu en vrai ça fait vraiment réfléchir.

Tout est dit dans ces quelques lignes.

Et surtout, toutes les priorités environnementales sont parfaitement esquissées :

  • la pollution lumineuse,
  • la pollution de l’air,
  • la pollution des rivières,
  • la déforestation,
  • la fonte des glaciers.

La terre est fragile nous dit Thomas Pesquet. Il faut en prendre soin !

 

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.


 

Pétitions en lien avec cette thématique

 

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

(1) Thomas Pesquet : « Je serai le 10e spationaute français quand je serai dans l’espace », RMC, DailyMotion
(2) https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/louverne-53950/ce-que-tout-le-monde-veut-savoir-sur-thomas-pesquet-avant-qu-il-ne-vienne-louverne-6371680
(3) #Proxima – Décollage de Thomas Pesquet en direct, CNES, Youtube
(4) https://www.esa.int/About_Us/Exhibitions/Proxima_mission
(5) #Proxima – Décollage de Thomas Pesquet en direct, CNES, Youtube
(6) https://www.esa.int/About_Us/Exhibitions/Proxima_mission
(7) https://www.thalesgroup.com/fr/monde/espace/news/thomas-pesquet-proxima-mission-alpha
(8) https://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Alpha
(9) https://www.numerama.com/sciences/753355-thomas-pesquet-etablit-un-nouveau-record-dans-lespace.html
(10) https://www.academie-sciences.fr/fr/Ceremonies/seance-thomas-pesquet-2017.html
(11) L’empreinte de l’homme est-elle visible depuis l’espace ? – Thomas Pesquet, YALEFEU, Youtube
(12) Revivez l’intégralité de la conférence de presse de Thomas Pesquet, BFMTV, Youtube
(13) https://www.academie-sciences.fr/fr/Ceremonies/seance-thomas-pesquet-2017.html
(14) Idem
(15) Idem
(16) Idem
(17) Idem
(18) Idem
(19) L’empreinte de l’homme est-elle visible depuis l’espace ? – Thomas Pesquet, YALEFEU, Youtube
(20) Revivez l’intégralité de la conférence de presse de Thomas Pesquet, BFMTV, Youtube
(21) https://www.academie-sciences.fr/fr/Ceremonies/seance-thomas-pesquet-2017.html
(22) Idem
(23) L’empreinte de l’homme est-elle visible depuis l’espace ? – Thomas Pesquet, YALEFEU, Youtube
(24) Revivez l’intégralité de la conférence de presse de Thomas Pesquet, BFMTV, Youtube
(25) https://www.academie-sciences.fr/fr/Ceremonies/seance-thomas-pesquet-2017.html
(26) Idem
(27) Idem
(28) Idem

S’abonner
Notification pour

20 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
François DG
7 mois il y a

J’aime beaucoup ta conclusion (ou celle de Pesquet), la terre est fragile il faut en prendre soin !
Non seulement elles est fragile, mais elle est précieuse et unique.
Aujourd’hui nous sommes aux prises avec des lobbies environnementaux qui sont destructeurs des écosystèmes et ne sont là que pour faire du business sur la crédulité et la culpabilisation des peuples au travers de la manipulation des esprits…
N’oubliez surtout jamais que le vrai nom du GIEC (qui est l’interprétation frauduleuse de l’acronyme d’origine), est IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change). Nulle part il n’est question d’expertise ! Leur nom révèle le postulat de départ, qui est le changement climatique dont personne ne parlait en 1988, date de leur fondation…
La voilà l’anarque du siècle…

Alain Bourgeais
7 mois il y a

Malgré tout ces avertissements de ces scientifiques les politiciens ne les écoutent pas ils sont bien plus préoccupés par l’économie que par la pollution quel qu’elle soit

7 mois il y a

Il faudrait imposer ces reportages à tous les lycées et écoles du monde entier…

Henriette Morin
7 mois il y a

Grand merci à Thomas Pesquet d’avoir choisi de sensibiliser les jeunes, ce qui est déjà une position engagée remarquable et je l’en félicite
Cet homme a t il eu la possibilité de s’exprimer sur les médias aux heures de grande écoute ?
Il est évident que son témoignage est précieux, a t il reçu au contraire une invitation à se taire ?
quelle est son action actuellement dans cette direction de protection de notre Terre ?
Comment vit-il après ces expériences exceptionnelles ? Encourage-t-il ses proches à cultiver leurs propres légumes, à circuler à vélo, à prendre soin de leur santé par des méthodes naturelles (marcher, nager, rire, danser, chanter…respirer du bon air, être en lien profond avec la nature ), profite-t-il de sa situation pour agir auprès des gouvernements tellement sollicités par les lobies qui détruisent tant notre belle planète ou se l’approprient sans vergogne…..
C’est peut-être beaucoup lui demander, car ce n’est pas sans danger pour sa propre existence dans ce monde sans scrupule, mais je pense que c’est le devoir de ceux qui savent de diffuser leurs connaissances à la population tout autant qu’aux personnalités pouvant exercer leur influence sur les actions simples (comme de baisser l’intensité de l’éclairage publique , exiger des magasins d’éteindre leur vitrine la nuit ) et quotidiennes en rectifiant toutes nos actions polluantes (je passe beaucoup de temps en Espagne, aux abords d’une grande ville, où la quantité de détritus au sol donne la sensation de se déplacer dans une décharge !!!) ou sur les décisions de grande envergure dépendant des choix nationaux, décrets et lois (car, que penser des hectares de terres cultivables convertis en champs de panneaux solaires quand il existent tant d’immenses parkings et bâtiments d’usine ou de centres commerciaux qui pourraient en être couverts !!!,,,)
J’espère que Thomas Pesquet aura le courage et trouvera les circonstances pour diffuser sa prise de conscience

7 mois il y a

Pourquoi Pesquet se teint il les cheveux ? Est-ce éco logique ? Il pollue l’eau que je consomme … Pesquet objet de propagande comme le père noel…

7 mois il y a

Thomas pesquet, c’est aussi le type qui a donné des leçons d’écologie a des habitants de la forêt amazonienne afin de leur apprendre à sauvegarder leur milieu de vie .. chercher l’erreur..

Lou
7 mois il y a

Bonjour je me demandais…si l exploration aérospatiale n était pas elle aussi polluante et peu respectueuse de la nature?? Et surtout, le cout qu elle engendre ne pourrait-il pas plutôt servir à être investi dans la protection de la terre et de ses habitants??

Velcin
7 mois il y a

pourtant ce brave homme n’a pas beaucoup de recul quant à la politique française, européenne et mondiale…un vrai cireur de pompes du système !

Françoise
7 mois il y a

Thomas Pesquet est un bon acteur de la pollution terrestre. Dommage qu’il ne s’en excuse pas et semble désigner les méchants pollueurs, les autres. L’envoi d’engins spatiaux pollue énormément et pour un bénéfice surtout militaire. Alors, pour les faire passer aux yeux de l’opinion publique, on les présente comme des recherches scientifiques. Thomas parle du plaisir qu’il a eu dans son périple. On veut bien le croire mais la pollution et les milliards que ces fusées coûtent, c’est nous qui payons !

Prévot
7 mois il y a

Les explications de Thomas Pesquet sont passionnantes et probablement pertinentes lorsqu’il évolue dans son domaine de compétence.
En revanche, qu’il reste à sa place et n’insulte pas une généticien de renom comme le Dr Alexandra Henrion Caude.

Gorzelak
7 mois il y a

Arrêtez !!!!!! Cela suffit !!!! Il faut s’occuper du vivant sur Terre. Après avoir bousiller la planète l’homme continue dans l’espace. STOP !!!!!

Duke
7 mois il y a

Bonjour,

Et la pollution de l’espace avec tous les débris laissés par ces astronautes, on en parle?

https://www.rtl.fr/actu/sciences-tech/espace-l-idee-insolite-de-la-nasa-qui-veut-nettoyer-les-debris-orbitaux-avec-des-sacs-poubelle-7900294019

Cdt

7 mois il y a

Merci pour ce temoignage qui participe au développement de la nécessité de la protection de notre planète sur laquelle nous vivons ainsi que nos enfants et petits-enfants. Que leurs transmettrons nous. Comment les edu quons nous. Nous sommes tous responsables.

denis peltant
7 mois il y a

comment faire quand vous voyez des chemtrails régulièrement dans le ciel qui met pas de la vapeur d’eau mais des produits toxiques pour rendre malade et voulu pas le gouvernement et d’autres .on nous prend pour des imbéciles .réveillez- vous ..aujourd’hui Ilya pas de vrai écologie c’est l’écologie pour faire du bisness pauvres de nous .virer l’état profond tous les peuples du monde …

Patricia
7 mois il y a

C’est quand même dommage de déployer AUTANT d’énergie (dans tous les sens du terme!!) pour alimenter ce triste constat… à quand une mission spatiale outre-galaxie pour constater la pollution de l’espace par les satellites et autre? Sans dénigrer l’appétit d’exploration de l’homme, la situation actuelle donne envie de privilégier le lien avec les salades germées et enracinées dans la terre.
Ceci dit, merci en général pour tous vos très bons articles.

7 mois il y a

Nos démesures ordinaires d’occidentaux ! Ne croyez-vous pas que l’habitabilité de la planète ne devrait pas passer en priorité, avant le promenade de Thomat Pesquet, avant le boson de HIC ?

7 mois il y a

L’espace est envahi de satellites qui rendent d’énormes services, mais la privatisation de cet espace, à cause de la concurrence (GPS, communication et tourisme…), va multiplier le nombre de satellites qui feront les mêmes choses, mais pour des capitaux différents.
La concurrence dans beaucoup de domaines crée une redondance et une surproduction d’appareils qui font la même chose, et qui ont comme objet nourrir un capital de dividendes sans apporter de plus-value pour l’utilisateur.
Par contre cela est source de gaspillage (matières premières), pollution publicitaire (éclairage la nuit, écrans), nouveaux produits avec gadgets pour attirer le consommateur, et exploitation toujours plus importante de la planète, dans une finalité de compétition économique qui impose aux plus de 8 milliards d’humains de payer un loyer au capital pour vivre (dividende 11%/an, + publicité 4-5% du PIB, + corruption et lobbies) dont seul une minorité profite.
https://lejustenecessaire.wordpress.com/2023/04/13/on-ne-freine-pas-on-accelere/
Pour la majorité (et tous les pays), restrictions sur les budgets sociaux, pour rembourser une dette sur l’argent que le capital et les banques prêtent aux états (argent fourni par les banques centrales… qui créent l’argent qu’on emprunte aux banques).

Pierre LUKEBA
7 mois il y a

notre inconscience sert à la destruction lente de notre TERRE COMMUNE.

decraene
7 mois il y a

en fait il me semble qu’avant de vouloir priver les humains de leur voiture ou de leur faire manger du quinoa et tuer l’agriculture a cause des pets de vache ce serait bien de supprimer les sur emballages de yaourts les bouteilles plastique alors que le verre consigné était tres bien arreter de jeter des fruits et legumes sous pretextes qu’ils sont trop petits ou mal calibrés etc il t a des tas de mesures de bon sens avant d’appliquer la coercition que le GIEC veut nous imposer
1 cargo pollue plus que l’ensemble des vehiciles

Floraline
7 mois il y a

A t’on besoin d’aller polluer l’espace pour savoir que la terre est fragile ? A mon sens non. Après avoir pourri la terre l’homme est en train de pourrir l’espace.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

20
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x