Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
sauver-les-oiseaux

7 actions pour sauver les oiseaux

Vos jardins et vos balcons ne sont plus autant visités par les oiseaux qu’ils pouvaient l’être autrefois. En 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux ont disparu en Europe. Même le moineau domestique est touché1 !

De même les hirondelles de fenêtre, jadis si communes, ne nichent plus chez vous ou chez vos voisins.

Si dans votre jardin ou votre rue vous voyez un verdier d’Europe ou une fauvette pitchou, réjouissez-vous ! Ce spectacle est devenu une rareté.

Les raisons de ce désastre sont connues. Ce sont les pesticides, l’arrachage des haies, la chasse au lacet et à la glu, les chats domestiques ou encore le braconnage.

Sans haies, ni insectes dans les champs, les oiseaux meurent de faim. Parfois, ils se heurtent aux éoliennes ou aux grandes baies vitrées.

Malgré tout, il vous est possible d’agir pour éviter ce drame. De manière indirecte, si vous consommez des aliments bio, moins de céréales, plus de légumes bio et moins de viande, vous aurez une influence sur les modes d’agriculture.

Mais cela prend du temps.

Alors en attendant, vous pouvez aussi faire des choses chez vous pour les oiseaux.

Voici 7 idées.

1/ Si vous avez un jardin, même petit…

Vous pouvez y placer un petit bassin d’eau avec une pente douce. Il faut que les oiseaux puissent entrer et sortir sans se noyer. Les oiseaux pourront s’y désaltérer et même y faire leur toilette.

Il y a une contrainte cependant : vous devez changer l’eau avant qu’elle ne croupisse. Une eau trop chargée en bactéries pourrait rendre les oiseaux malades.

Par ailleurs, si vous êtes au cœur d’un hiver gelant, vous pouvez mettre de l’eau très froide dans votre récipient. Elle mettra plus de temps à geler que de l’eau tiède. On appelle ce phénomène “l’effet Mpemba” du nom d’un étudiant tanzanien qui en avait fait l’expérience dans les années 602.

L’eau tiède ou chaude est, de toute façon, à éviter. La différence de température de cette eau et celle de l’air frais pourrait être fatale aux oiseaux car ils auraient beaucoup plus de mal à se sécher ensuite1.

Vous pouvez également prévoir des endroits avec de la boue au sol. S’il y a des hirondelles chez vous, elles s’en serviront pour faire leur nid.

2/ Si vous avez un balcon…

Quand la température descend sous zéro et que la nourriture est plus difficile à trouver pour les oiseaux, vous pouvez les aider.

Il vous suffit de de prendre de la graisse végétale dans laquelle vous glissez des morceaux de fruit et des graines. Versez votre mélange dans un pot de yaourt en verre (vide).

Placez-le sur votre balcon.

3/ Si vous aimez nourrir les oiseaux…

Toutefois, certains aliments sont toxiques pour les oiseaux. Il est donc préférable de ne pas leur donner. C’est la pomme de terre crue, l’oignon cru, le lait ou les agrumes1.

Les miettes de pain ou de biscotte, ainsi que les aliments trop gras ne sont pas non plus recommandés pour les oiseaux.

Les graines d’arachides ne sont pas idéales non plus. Mais il y a bien d’autres graines !

N’oubliez pas, si vous mettez de la nourriture pour oiseaux sur votre balcon ou dans votre jardin, de penser aux chats.

Vous pouvez par exemple installer une coupelle en hauteur tenue par des ficelles. Les oiseaux s’y poseront délicatement, tandis que les chats peineront à y parvenir sans tout renverser.

Enfin, les filets à nourriture pour oiseaux que l’on voit parfois dans le commerce sont à proscrire parce que les oiseaux peuvent s’y casser les pattes.

4/ Si vous avez la main verte…

N’hésitez pas à planter sur votre terrasse ou dans votre jardin des arbustes à baies.

Par exemple, le berbéris donne d’excellente baies, riches en vitamine C, dont certains oiseaux raffolent. Comme il est également équipé d’épines, les prédateurs ne s’en approchent pas trop.

En alternative, vous pouvez planter un amélanchier dont les fleurs blanches égaieront votre jardin tandis que les fruits sucrés feront la joie des oiseaux de passage chez vous.

Si vous avez de l’espace, plantez un sophora japonica. Cet arbre majestueux orne de nombreux parcs au Japon. Il produit des guirlandes de fleurs jaunes légères qui attirent les butineuses et autres insectes, et qui à leur tour nourrissent les oiseaux.

Enfin, n’hésitez pas à planter des haies. Ce sont de merveilleux garde-manger pour les volatiles !

5/ Si vous avez un chat…

Ce dernier est un vrai danger pour les petits oiseaux. Mettez-lui un grelot autour du cou. Sa chasse sera moins facile, mais vous aurez plus d’oiseaux vivants dans votre jardin.

6/ Si vous avez des baies vitrées…

Placez des stickers anti-collision dessus pour que les oiseaux les repèrent. Il existe des autocollants ayant la forme d’oiseau mais de simples bandes ou bulles suffisent3.

L’important est que les oiseaux comprennent qu’il y a un obstacle. Ils l’éviteront. Ainsi, ils ne se casseront ni la nuque, ni les ailes…

7/ Si vous avez l’âme d’un militant…

Vous pouvez devenir un refuge affilié à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Pour cela, il vous suffit de respecter les règles d’accueil des oiseaux prévues par la LPO et d’obtenir un agrément de la part de cette association4.

Il existe aujourd’hui 29 860 Refuges LPO en France. 26 223 sont des jardins, 782 des balcons de particuliers, 2257 des établissements scolaires, 420 des collectivités, 178 des entreprises. Cela représente 40800 ha de terrains préservés en faveur de la biodiversité4.

Votre balcon n’attend qu’une chose, c’est de s’ajouter à la liste !

Solidairement,

Julien

P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
90 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christophe René EMBERGER
1 année il y a

Merci pour vos conseils Julien. J’aime les oiseaux, libres repères du vivant, ils m’orientent, me guident et me font confiance, du moins me semble-t-il. Je vais voir ce que je peux faire pour les oiseaux en réfléchissant à une mise en application sur mon balcon. Ce dernier étant exposé à de forts vents, la concrétisation n’est peut-être pas optimale. Personnellement en tant qu’adulte, je ramasse les papiers dans la rue, action individuelle collectivement utile pour la nature & les enfants. Satisfaction d’adulte du devoir en cours d’accomplissement. A suivre…
Pour répondre à Boumat, je pense qu’un compromis, un juste équilibre entre nature et enfants ou enfants et nature, selon vos priorités, est possible, souhaitable, peut-être même une nécessité. Les parents ont les cartes en main. C’est via l’éducation que nous transmettons présentement à nos enfants, que nous construisons notre vision du monde dans lequel ils vivront. L’un n’existe pas sans l’autre ou plutôt l’un existe ponctuellement dans son individualité, l’autre tente de perdurer dans sa globalité. Une juste balance est possible. Beaucoup de travail ! Les oiseaux aiment si peu le bruit que nous trouvons pourtant encore le moyen de les embarrasser en faisant exploser de couteux pétards dont il faudra pourchasser les débris.

Cordialement.

Frederique Nicoli
1 année il y a

Attention à ce que vous écrivez. Bien sûr on veut sauver les oiseaux, mais mettre une clochette à son chat c’est criminel car ils finissent par devenir fous et sourds à cause de la clochette! C’est vraiment à proscrire. Merci de penser à eux aussi!

mortier
1 année il y a

La défense des Uns n empêche nullement la protection des autres … bien au contraire !
Quant à vos conseils et renseignements utiles : merci Julien !

Marie-Hélène Oliete
1 année il y a

Conseils judicieux,je pense qu’on peut s’occuper de la cause infantile et de la cause des oiseaux………

Nass
1 année il y a

Bonjour, moi aussi j ai signé des petitions pour les enfants, merci beaucoup pour vos bon conseils, je vais les mettre en pratique dès aujourd’hui. Dieu vous bénisse ❤

UGOLIN
1 année il y a

On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. » Gandhi

carré
1 année il y a

J’ai un balcon et chaque jour je lance des graines ( que j’achète ) aux pigeons et aux oiseaux et l’été j’accroche une jardiniere sur le garde corps de mon balcon pour y mettre de l’eau et je veille tjr qu’elle soit propre et fraîche ne vous en déplaise Bounat !

carré
1 année il y a

Monsieur Bounnat si vous aimez pas les animaux c votre droit mais restez correct et respectueux envers les personnes qui se mobilisent pour des etres vivants qui sans aucun doute ont plus le mérite d’etre sur cette terre que vous ! alors sortez vous le doigt du cul vous aurez l’air moins con !

jean-Marie COCHART
1 année il y a

Solidarité avec tous les règnes ! Magnifique ! Sans modération !

Battut
1 année il y a

J’habite à Paris ou j’ai la chance d’avoir une terrasse j’ai de nombreuses plantes qui poussent et 2 murs plein de lierre . J’ai installé 2 belles mangeoires et toute la journée j’ai des petites mésanges qui se relayent avec des perruches vertes magnifiques qui raffolent de cacahuètes . Le confinement m’a donné l’occasion de m’occuper de tout cela et ça me ravit de les voir heureux

BRUNO
1 année il y a

Bonjour,
Pendant trois décennies, j’ai nourri les oiseaux en hiver, en Sud Essonne, dans une mangeoire fait maison placée sur mon balcon, j’y ai vu toutes sortes d’oiseaux et un jour est arrivé des perruches à collier, un perroquet gris du Gabon et plein d’autres, magnifique. A ce jour ils vivent toujours et se sont reproduits.
Depuis bientôt 10 ans c’est en Bretagne que je perpétue cette activité. Les mangeoires et boules de graisses sont accrochées dans les arbres du jardin. Le balai des mésanges bleues ou charbonnières, moineaux, roitelet troglodytes, merles, grives, pies, pivert et geais sont un régal pour les yeux.
Quand les petits enfants sont là, le cours de sciences naturel est dispensé.
Au menu, graines de tournesol, et mélange de petites graines spéciales oiseaux.

Philippe
1 année il y a

bonjour chez moi les oiseaux son heureux il viennent mangé en rafale et y boire et ce baigner des qu’il le souhaite dans des récipient en hauteur pour que les chats ne puissent les prendrent .un vrais spectacle du canapé de mésange ou autre et pigeon ect .

Pierre Attal
1 année il y a

Bravo pour cet article plein de bons conseils.
Et un grand merci.

Dubois
1 année il y a

Bonjour , je nourris les oiseaux de jardin mangeoires suspendus , graines de tournesols vers de farine etc ….c est le bonheur des oiseaux mais malheureusement je subis le passage regulier de rapaces comment faire ???

françoise, henriette, michèle couasnon-vernus
1 année il y a

j’aime beaucoup les petits oiseaux de jardin et du ciel, et ai un petit coin ; je mets les graines; françoise;

Lasante daniele
1 année il y a

Monsieur Boumat veut laisser aux enfants un monde sans oiseaux. Un monde sans oiseaux est un monde sans vie. J ai connu cela il y a 40 ans au Canada.
Je nourris tous les hivers les oiseaux sur ma terrasse. Cette
annee, il y a une armee de petits perroquets verts qui viennent manger tout ce que je mets pour les petits oiseaux mesanges, rouge gorge etc. Ils sont plus grands qu une perruche et plus petits qu un perroquet. Je n arrive pas a suivre avec la nourriture ils bouffent tout et attirent tous
Les pigeons du quartier, et il ne reste plus rien pour les petits. J aimerais un avis avise svp.

marie ange Abelin
1 année il y a

il est hors de question de mettre des colliers à mes chats et encore moins de grelots ça les rends fous , ayant une ouïe très fine , d’autre part ils préfèrent les mulots . Quant aux oiseaux ils vont bien toute l’année , le rouge gorge est là , les mésanges sont revenues et le troglodyte mignon chante . Les pinsons sont moins nombreux ainsi que les verdiers 🙁 Contre les chats on dirait les agriculteurs contre les loups 🙁 pas d’accord .

Genevet
1 année il y a

Bravo pour votre article. Ayant un jardin et aimant les oiseaux, je fais déjà la plupart de ces actions mais j’ignorais l’existence de stickers anticollision. En effet j’ai de grandes baies et il n’est pas rare que des oiseaux s’y cognent. Je vais pouvoir agir.

Stefano Vertuani
1 année il y a

Merci pur les informations

orilou
1 année il y a

Il y a belle lurette que chaque hiver, nous installons une cabane sur le bord d’une fenêtre où les oiseaux viennent se régaler de graines de tournesol et de boules de graisse + graines. Jusqu’à récemment, nous ignorions que les filets étaient dangereux. Mon mari est en train de fabriquer des tours en grillage dont le modèle figure sur Rustica. Cette année, j’ai l’impression qu’il y a moins d’oiseaux. Peut-être est-ce également parce qu’il n’a pas fait vraiment froid jusqu’ici.
A propos d’hirondelles, tous les ans elles arrivent dès le mois de mars pour s’installer dans notre écurie. Nous accueillons une bonne cinquantaine de nids. Après leur départ, nous débarrassons les nids de quelques saletés : coquilles d’oeufs, oisillons morts etc.
Pour éviter les déjections sur le dos de nos chevaux, mon mari a placé des plaques (contreplaqué) en dessous des nids. Après le départ des hirondelles, un bon nettoyage des murs au karcher est nécessaire. Nous sommes étonnés de la proximité de ces oiseaux avec les hommes. Elles savent faire la différence entre notre chienne berger allemande et la chatte. A leur cri et à leur façon de voler bas, en piqué dans une direction donnée, nous savons qu’un chat rode dans l’écurie et l’endroit exact où il se planque. Elles ont compris que nous allons le faire déguerpir. Un vrai régal.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

90
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x