Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
baleine

Chant des baleines ou chant du cygne ?

Lorsque j’étais enfant, j’avais une passion pour les baleines.

Elle m’était venue d’un film que tout le monde a oublié : La grenouille et la baleine.

C’est l’histoire de l’amour que voue une petite fille – Daphné – aux baleines. Elle habite au bord du golfe du Saint-Laurent et passe ses journées à enregistrer le chant des baleines, qu’elle est capable par ailleurs d’entendre mieux que personne grâce à son ouïe exceptionnelle. (1)

Ses grands-parents tiennent l’auberge du bord de mer et accueillent des touristes de passage. Les affaires toutefois ne sont pas bonnes et ils décident de vendre les lieux.

La petite fille va se battre pour que ce terrible projet n’aboutisse pas.

C’est un film destiné aux enfants. Les émotions sont simples. L’héroïne est sincère et joyeuse et les images sont magnifiques.

On voit la mer, les dauphins et les baleines.

Ce sont les baleines à bosse que Daphné préfère parce que leur chant est extraordinaire.

C’est leur manière de communiquer entre elles.

Les baleines, les dauphins et les orques utilisent ces sons comme sonars pour s’orienter sous l’eau. Cela leur permet de plonger à de grandes profondeurs là où la lumière n’est presque plus perceptible.

Toutefois seules les baleines à fanons, les mysticètes, produisent des sons à basse fréquence que l’on appelle “chant des baleines”.

La grande baleine bleue

De mon côté, j’étais fasciné par le grand rorqual bleu ou grande baleine bleue.

Elle aussi, chante.

Mais j’étais surtout séduit par sa puissance, son élégance majestueuse.

Elle est si grande ! Et pourtant si gracieuse.

La planète n’a jamais connu d’animal plus grand qu’elle !

Le diplodocus et l’Argentinosaure n’ont jamais atteint une taille semblable. Eux ne pesaient que 80 tonnes environ.

Le rorqual bleu pèse entre 100 et 130 tonnes ! (2)
Certains disent plus. (3) Il fait plus de 30 mètres de long !

Sa langue pèserait près de 4 tonnes et son cœur plusieurs centaines de kg.

C’est un géant des mers.

Mais il se gorge d’aliments minuscules ! Il ne se nourrit quasiment que de krill, les petites crevettes des mers.

C’est aussi un animal marin très rapide.

Il vogue à 20 km/h avec des pointes à 50 km/h.

Cette vitesse lui a permis d’échapper aux grandes chasses à la baleine du XIXe siècle racontées, entre autres, dans Moby Dick, le roman de Melville.

En 1910, les baleines bleues étaient encore abondantes dans tous les océans de la planète! Elles auraient été plus de 200 000.

Mais le progrès technique a changé la donne.

La vapeur, puis le pétrole ont permis aux navires de pêche d’aller plus vite.

Et au XXe siècle une pêche effrénée a fait chuter ses populations. En 40 ans, les baleiniers ont mené l’espèce au bord de l’extinction.

Elle a été protégée en 1955.

Cétacés en danger !

Le rorqual bleu, comme de nombreuses autres baleines, est en grand danger.

Il ne resterait aujourd’hui que 5 000 à 10 000 rorquals bleus dans le monde.

L’espèce est menacée mais moins que la baleine franche dont il ne resterait que plusieurs centaines d’individus ! (6)

Ces grands cétacés aux chants si marquants, que l’on peut encore voir de temps à autre, dans la baie du Saint-Laurent, subissent de plein fouet :

  • les risques liés au réchauffement climatique ;
  • l’activité humaine en mer qui crée beaucoup de bruit et de perturbations, les baleines ne s’entendent plus chanter !
  • des collisions avec des navires ;
  • la pollution des mers et plus particulièrement celle due au plastique. Chaque année, un peu partout dans le monde on retrouve des baleines échouées, l’estomac saturé de plastique !
  • les filets de pêche qui traînent dans les océans.

Que peut-on faire pour aider les baleines ?

L’une des premières actions à faire est de cesser autant que possible de consommer du plastique.

C’est mieux pour les baleines, pour les oiseaux marins, pour nos rivières dans lesquelles le plastique se décomposent en microparticules et étouffe tout ce qui passe à sa portée !

Vous pouvez également soutenir des associations qui militent et défendent les projets de sauvegarde des baleines.

Par exemple, le sanctuaire Pelagos en Méditerranée est un lieu de sauvegarde des cétacés et des animaux marins.

Enfin, soutenez les responsables politiques qui ont le courage d’aller dans la bonne direction.

Les Canadiens ont fait de gros efforts pour réguler le transport maritime dans la baie du Saint-Laurent mais le trafic maritime y est encore dense.

Si nous souhaitons sauver les baleines, il va falloir aller plus loin.

Cela passe par une réduction du transport maritime, un véritable nettoyage des mers et la fin de la pollution des rivières…

Est-ce possible ?

Notre civilisation parviendra-t-elle à continuer à vivre avec les baleines ?

Saurons-nous les préserver ?

Ce n’est pas une question anodine. De notre capacité à gérer notre relation avec le monde sauvage, dépend aussi notre avenir.

Nous ne pouvons pas nous contenter d’un monde où plus rien n’est beau, plus rien n’est libre, plus rien n’est naturel.

Et il n’est pas dit, par ailleurs, qu’un tel monde soit vivable !

Alors, sauvons les baleines tant qu’il est encore temps. N’attendons pas le chant du cygne !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
50 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
van Horenbeeck
3 mois il y a

C’est vraiment déplorable de constater que, tant qu’il y a des enjeux financiers, les animaux ne sont plus respectés, et ne pèsent pas lourd dans la balance des profits.
L’homme se détruit lui-même en détruisant le vivant.

Bargetto
4 mois il y a

Bonjour. Toute cause pour sauver les espèces diversifiées est juste et devrait être obligatoire et lourdement sanctionnée en cas de non respect.
. Mais quels sont les dirigeants honnêtes au plan mondial capables d’agir ainsi, quand on constate comment ils se comportent avec leurs congénères.? Au rebus tous ces destructeurs et le monde sera bien meilleur.

ALINE MARTIN
4 mois il y a

texte trop beau et vrai.Ces créatures majestueuses doivent être protégées ainsi que tous les cétacés au même titre que tous les animaux de la terre.Notre planète est vraiment en danger

Pivoine
4 mois il y a

Dire que les baleines ont frôlé l’extinction à cause de la cupidité humaine !
Quant au plastique qui se retrouve dans les océans, que dire de ces masques (inutiles) que l’on voit partout : dans les rues, au bord des routes, etc. et qui finiront, eux aussi, dans les mers et les océans ???

Stauder
4 mois il y a

A chacun de nous d’agir à son niveau pour contrer ces danger du vivant

Marie-Claude Chicaud
4 mois il y a

Il faudrait certainement obliger tout navigateur à lister et montrer à des douaniers de la mer le nombre de filets qu’ils ont avant et après chaque pêche ! et que la moindre abscence de ces filets au retour soit sanctioné par une Amande !
Je pense aussi aux globicéphales tués par famille entière à Féroé, ils n’ont plus de famine là-bas, pourquoi ce génocide annuel et systhématique ? Je pense aussi à la faune du pacifique menacée par Xi ji Pin (pourvu qu’on écrive un jour Ci jit Pin, tout ça pour s’accaparer l’ile de Taïwan ! sans compter le génocide des requins pour les ailerons qui ne profite qu’aux Chinois et extrêmes orientaux ! Notre monde est-il vendu aux enchères ? Là dessus je suppose que l’on va subir dans quelques années une effroyable famine et c’est logique ! Faut dire qu’avec le super armement dont se dote certains états, vu les reportages, notre monde ne glisse pas vers la Paix !

Cécile
4 mois il y a

Vivre en harmonie c’est une évidence, c’est dame Nature qui nous a tous et toutes mise au monde : l’être humain n’a aucun droit sur le vivant

Monique
4 mois il y a

Je suis gaspésienne et j’ai vu parfois de grandes baleines bleues venir s’échouer sur les rivages , c’est un spectacle impressionnant et déchirant .En passant, une petite correction: on parle du Golfe Saint- Laurent et non la Baie du St-Laurent, en revanche on dit la Baie de Gaspé. Merci pour vos articles toujours si intéressants.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

50
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x