Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Des carapaces de crabe pour fabriquer des batteries renouvelables

Les crustacés comme les crabes, les homards, les araignées de mer ou encore les crevettes disposent d’une carapace dans laquelle se trouve une substance appelée la chitine. (1)

On la trouve également sur le tégument, c’est-à-dire l’enveloppe protectrice, des insectes ou encore sur certains champignons et lichens.

L’industrie agro-alimentaire en produit également sous forme de déchets.

Cette substance organique azotée ne représentait aucune valeur marchande jusqu’à présent.

Mais des chercheurs du Maryland aux Etats-Unis sont parvenus à utiliser une substance dérivée de la chitine, appelée chitosane pour faire fonctionner des batteries électriques. (2,3)

En ajoutant à la chitine un mélange d’eau et d’acide acétique qui est le principal composant du vinaigre, les chercheurs ont obtenu du chitosane. (3,4)

Il s’agit d’un simple gel. Mais il a la particularité de conduire l’électricité. Cela pourrait supprimer la dépendance qui existe aujourd’hui à l’égard du lithium.

En effet, la plupart des batteries utilisées dans l’électronique portable utilisent aujourd’hui ce métal.

De même les batteries de voitures électriques utilisent du lithium. (5,6)

Or le chitosane pourrait être utilisé avec du zinc, un métal beaucoup plus répandu que le lithium et bien plus facile à recycler. (2,3)

Les chercheurs du Maryland ont ainsi produit un prototype de batterie qu’ils estiment plus sûr et moins cher que les batteries au lithium.

Ils estiment par ailleurs que leurs batteries seraient fiables et efficaces.

En effet, le prototype mis en avant pourrait être rechargé plus de 1000 fois. (2,3)

Ce serait donc une alternative crédible au lithium dans des domaines comme l’éolien ou le transport. Les chercheurs estiment par ailleurs que leurs batteries seraient biodégradables.

Enfouis dans la terre, les différents composants de la batterie s’y fondraient. Seul le zinc resterait mais il peut être récupéré et recyclé.

 

Une bonne nouvelle pour le marché  automobile ?

Pour l’Europe, cette découverte arrive à point nommé puisque le Parlement européen a récemment voté un texte visant à interdire les voitures thermiques à partir de 2035. (7)

La Californie a également pris une décision allant dans ce sens. (8)

Or, si l’ensemble du parc automobile européen devait se renouveler pour devenir électrique, cela mettrait un pression accrue sur le lithium dont le marché est déjà tendu. (9)

En effet la demande en métal blanc a explosé ces dernières années et il faudra que le filière s’organise très vite pour répondre à la demande. (6,9)

L’existence d’une alternative au lithium, si elle se confirme, est donc une bonne nouvelle pour tout le monde :

  • les industriels parviendront à faire basculer le marché de la voiture thermique à la voiture électrique
  • les écologistes seront ravis de mettre en avant un mode de production plus respectueux de l’environnement.
  • les politiciens y trouveraient également leur compte car leur loi qui, il y a quelques mois paraissait irréaliste, pourrait finalement être appliquée.

À moins, bien sûr, que derrière cet accord sur la suppression de la voiture thermique se cache une volonté de supprimer la voiture tout court pour la plupart des citoyens…

Par les temps qui courent tout est possible !

Notre dépendance croissante à la technologie génère de plus en plus de e-déchets : c’est un véritable scandale social et environnemental.

Chaque année, nous utilisons des millions de déchets électroniques pour nos téléphones portables, nos ordinateurs, du matériel médical ou pour fabriquer des voitures.

Les enfants sont les premières victimes des e-déchets. Environ 18 millions d’enfants, principalement africains, travaillent dans les décharges électroniques.

Nous ne pouvons pas impunément polluer notre planète et sacrifier des enfants. Des millions de vies sont entre nos mainsRéagissons !

Nous devons réduire notre consommation, favoriser le reconditionné et surtout investir dans les innovations pour que, un jour, tous nos déchets soient biodégradables.

Vers des biens de consommation biodégradables ?

Mais le vrai intérêt de ces travaux ne se situe peut-être pas au niveau de l’énergie.

L’avenir seul peut dire quel rôle exact joueront les batteries dans l’énergie de demain.

Il est possible, du reste, que d’autres technologies fassent leur apparition.

Le constructeur automobile japonais, Toyota, avait par exemple lancé des batteries à base de magnésium (10)

Non, le vrai intérêt de cette étude et de son prototype réside dans la volonté des chercheurs de créer un bien de consommation réellement biodégradable.

Le directeur des recherches du projet, Liangbing Hu, aurait déclaré qu’il souhaitait à terme que tous les composants de la batterie soient biodégradables, ce qui inclut aussi le processus de fabrication des biomatériaux. (3)

Si tous les chercheurs et tous les ingénieurs se mettent à penser de la même manière, cela pourrait provoquer un bouleversement dans nos modes de consommation et dans la gestion de nos déchets.

Imaginez que tous les objets de votre quotidien puissent être biodégradables depuis les piles, en passant par vos brosses à dents, vos ustensiles de cuisine et les jouets de vos enfants et petits enfants !

Tout serait construit en chanvre, en cellulose de maïs peut-être en carbone ou en graphite. Et tout serait rapidement périssable comme le bois. (11)

Vos vêtements seraient en lin, coton, laine ou chanvre.

Le plastique disparaîtrait ainsi que l’aluminium.

Les emballages seraient tous biodégradables rapidement.

La règle serait qu’aucun bien de consommation puisse durer plus de 20 ou 30 enfouis dans le sol.

Aujourd’hui, il faut 4000 ans pour qu’une bouteille en plastique se décompose. Et cette décomposition en micro plastique est létale pour de nombreux animaux.

Il faut des centaines d’années pour le verre.

Si tout chez vous était périssable rapidement, votre composteur de quartier remplacerait le ramassage des poubelles.

Les éboueurs deviendraient jardiniers.

Il n’y aurait plus de poubelles mais une gestion des déchets organiques.

Quelle révolution !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

P.S.S. : Cliquez ici pour consulter la pétition écrite par l’un des membres de notre communauté liée à cet article.

P.S.S.S. : Cliquez ici pour partager cet article sur Facebook.

Notre dépendance croissante à la technologie génère de plus en plus de e-déchets : c’est un véritable scandale social et environnemental.

Chaque année, nous utilisons des millions de déchets électroniques pour nos téléphones portables, nos ordinateurs, du matériel médical ou pour fabriquer des voitures.

Les enfants sont les premières victimes des e-déchets. Environ 18 millions d’enfants, principalement africains, travaillent dans les décharges électroniques.

Nous ne pouvons pas impunément polluer notre planète et sacrifier des enfants. Des millions de vies sont entre nos mainsRéagissons !

Nous devons réduire notre consommation, favoriser le reconditionné et surtout investir dans les innovations pour que, un jour, tous nos déchets soient biodégradables. 

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.cnrtl.fr/definition/chitine
  2. https://www.nature.com/articles/s41565-022-01112-5
  3. https://www.geo.fr/environnement/des-carapaces-de-crabe-pour-fabriquer-des-batteries-renouvelables-211581
  4. https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/acide_acetique.php4
  5. https://www.apple.com/fr/batteries/why-lithium-ion/
  6. https://atlantico.fr/article/decryptage/voila-pourquoi-le-boom-de-la-demande-de-lithium-ne-nous-mene-pas-forcement-a-la-penurie-matieres-premieres-consommation-batteries-smartphone-vehicules-electriques-transition-energetique-jean-pierre-favennec
  7. https://www.latribune.fr/supplement/fin-du-thermique-en-2035-qu-en-sera-t-il-des-voitures-d-occasion-924145.html
  8. https://www.capital.fr/auto/comme-leurope-la-californie-va-interdire-la-vente-de-nouvelles-voitures-thermiques-des-2035-1444624
  9. https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/transition-ecologique-le-prix-du-lithium-explose-et-cela-va-durer_AN-202208090078.html
  10. https://www.numerama.com/tech/169092-toyota-invente-des-batteries-a-magnesium-plus-efficaces-que-le-li-on.html
  11. https://www.elle.fr/Deco/Pratique/Maison-ecologique/Tout-savoir-sur-le-chanvre
  12. https://www.nuntisunya.com/chanvre-textile/
S’abonner
Notification pour

42 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michèle
21 jours il y a

Bien d’accord avec Gérard, complétement DEBILE de puiser dans le monde animal ou végétal pour fabriquer des voitures « écolos ». Tuer un animal pour se nourrir, on peut le comprendre mais pour produire de l’énergie, c’est un NON SENS ! Pas plus intelligent que le bio carburant, quand on sait que des hommes et des animaux crèvent de faim.

21 jours il y a

et combien de millions de crustacés à tuer pour produire toutes ces batteries ? j’ai bien peur que les écolos et la protection animale réagissent fortement et à juste titre car risques d’extinction des crustacés (qui sont les nettoyeurs de la mer) à vitesse grand V

DJIAN
21 jours il y a

on peut toujours rêver ! que tout soit dégradable serait merveilleux

Paquot Louis
21 jours il y a

Après leurs gestions désastreuses successives, mais prétentieuses, ils vont vous faire croire à une nouvelle ineptie, qui commencera par le recyclage de crabes morts naturellement pour très vite passer au massacre de l’espèce, et, si les américains s’y collent, comme dans les autres domaines, il vaut mieux tourner le dos à cette idée !

San luca
21 jours il y a

A boire et à manger

Monique Liberman
21 jours il y a

Laissez les crabes tranquilles SVP.
Il y a suffisamment d’espèces en voie d’extinction.
Je ne signerai évidemment PAS cette pétition…

MPC
20 jours il y a
Répondre à  Monique Liberman

Moi non plus!

Marion
21 jours il y a

Suite à votre article sur la fabrication de batteries renouvelables à partir de carapaces de crabes, et même si je suis extrêmement enthousiaste à l’idée de créer des batteries renouvelables biodégradables, je suis indignée que l’on envisage d’exploiter encore des animaux. Si cette technologie serait une avancée pour l’écologie, elle serait en même temps une énième exploitation de l’animal par l’être humain, et cela est indéfendable. Nous n’avons aucun droit de vie ou de mort sur les animaux non humains, nous sommes colocataires de cette planète avec eux !

Françoise
20 jours il y a
Répondre à  Marion

Je pense comme vous

charles benedetti
21 jours il y a

idée à retravailler énormément. je ne signerai pas car cela signifie le déclin et la souffrance pour les crabes

Françoise
20 jours il y a
Répondre à  charles benedetti

Bravo

la Nuche
21 jours il y a

Pauvres crabes ! Ils étaient à peu près tranquilles jusqu’à présent. Voilà le malheur qui arrive sur eux ! Et par qui, encore et toujours ? L’homo dit sapiens, celui qui a pris plaisir à saloper à peu près toute la création.

Françoise
20 jours il y a
Répondre à  la Nuche

De tout cœur avec vous

21 jours il y a

Bonjour,
Votre batterie à base de chitine/chitosane, si ce n’est pas une fake news, mérite une explication technique un peu plus poussée que la dissolution d’une carapace de crabe dans du vinaigre..Pourriez vous nous renvoyer vers un site pertinent ,
Merci

KoraS
21 jours il y a

Un monde comme ça est impossible, ça bascule une fois de plus dans l’extremisme. On va pas tous bouffer dans des assiettes en cartons avec des couverts en papier vous êtes des grands malades. Certe il faut faire attention et reduire le plastique, etc mais arrêtez de basculer sans cesse dans l’extrémisme comme ça vous saoulez tout le monde avec vos imbécilitées !

Dalibert
21 jours il y a

Si ce n’est pas une ‘fakenews’, c’est une formidable nouvelle pour l’Humanité!! Elle permettrait de concilier nombre d’objectifs antagonistes en réduisant considérablement le délai de leur « conciliabilité »(?).. et la résolution de l’antagonisme ‘économie vs écologie’.
Un seul petit problème, à mes yeux, cette formidable découverte pourrait s’accompagner pour moi, et quelques autres, d’un effet pervers possible si elle devenait une concurrence à mon attrait gustatif pour les coquillages et les fruits de mer 🙂

Valérie picollo
21 jours il y a

Je ne signerai pas cette pétition qui par cette nouvelle déclare la guerre aux crabes.

claire
21 jours il y a

Merci de répondre à toutes ces questions concernant l’imoact sur les crustacés

claire
21 jours il y a

Que cela supposerait-il pour les ccrustacés en question? A moins que cette substance ne soit créé indépendamment de celui-ci?

21 jours il y a

……….l’ aveuglement VOLONTAIRE est évident en presque tous domaines ; dès l’ avènement des plaques en plomb pour les batteries principalement pour les automobiles qui inclue aussi des acides dont trop peu de scientifiques s’ y sont inquiétés POUR LE * APRÈS USAGE * , maintenant qu’ on semble prendre conscience qu’ il faut quitter les *DÉRIVÉS du APRÈS USAGE* , moi j’estime que d’ autres ***pandémies*** que la COVID affecteront nos sociétés surtout à cause de la course ¨¨¨à TOUT À L’ÉLECTRICITɨ¨¨puisqu’il nous faudra boire , «  » » BOIRE DE L’EAU SAINE et POTABLE «  » » laquelle est à …*** APRÈS USAGE *** sur et dans les sols .

Laurence Celis
21 jours il y a

Quelle sera la quantité de crustacés nécessaires ? Quel sera l’impact écologique par rapport au rôle joué par les crustacés ?
Destruction programmée d’une espèce ?

21 jours il y a

Si je comprends bien cela correspond à l’exploitation des crabes et à leur mise à mort.
Donc je suis contre et ne signerai pas votre pétition.

Steph
21 jours il y a

Je ne comprends pas, plutôt que d’apprendre à réduire, dès à présent et de façon urgente, le nombre de véhicules particuliers pour la survie sur terre (GIEC) et favoriser les transports en commun dans les zones rurales et périurbaines, vous proposez de réindustrialiser la pêche au crabe et à l’araignée de mer pour le marché de l’automobile?

Alexis
21 jours il y a

Bonjour,

il faudra bien tuer tout ces crustacés..?
Pour extraire cette substance de leurs carapaces..?

Alors où est l’amélioration ?

Je pense qu’on en finit plus de dire et faire n’importe quoi,
pour soit disant conserver et améliorer notre mode de vie,
qui de toutes façons n’est pas pérenne.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

42
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x