Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
Share on whatsapp
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on facebook
Share on whatsapp
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
mine-europe

Faut-il creuser des mines polluantes en Europe ?

À l’heure de la transition écologique, la question peut paraître saugrenue.

Mais passer du pétrole aux énergies renouvelables implique moins d’extraction pétrolière et plus d’extraction minière.

Car pour faire des batteries, des rotors d’éoliennes et des panneaux solaires, il faut des métaux, beaucoup de métaux et notamment des “terres rares”1.

Les plus grandes éoliennes nécessitent parfois jusqu’à une tonne de terres rares1 !

C’est considérable.

“Terres rares” de Chine et d’ailleurs

Or la Chine produit 71% des terres rares1.

Ces métaux, appelés lanthanides, sont surnommés “terres rares” parce qu’au XIXe siècle, lorsqu’on les a découverts, on pensait qu’il n’y en avait pas beaucoup.

En réalité, les réserves sont importantes mais concentrées sur certains territoires comme la Chine. Il y en aurait également en Russie, en Australie ou en Alaska.

Cela donne à la Chine une position ultra dominante sur le marché de ces métaux. Ainsi, elle assure les approvisionnements en batteries du monde entier, ce qui la rend incontournable pour tous les appareils électriques ou électroniques.

Maîtrisant le marché, les Chinois refusent de vendre des terres rares directement. Ils préfèrent vendre des batteries qui coûtent beaucoup plus cher. Aux Français, qui se plaignent, ils rétorquent “vous vendez bien du vin plutôt que du raisin”1.

Une nouvelle révolution industrielle et minière ?

Aucune révolution industrielle ou technologique ne s’est faite sans une maîtrise sûre des matières premières nécessaires à ce tournant.

L’Angleterre est devenue la première puissance économique du monde parce qu’elle disposait de réserves de charbon. Les Etats-Unis ont pris le relais lorsque le pétrole et l’électricité sont devenus les matrices de l’économie.

Aujourd’hui, le pétrole est toujours important mais les terres rares sont devenues une matière première ultra-stratégique.

L’Europe, cependant, n’en possède pas. Cela la condamne-t-elle à rester à la traîne ?

Pas nécessairement.

Cuivre, étain, zinc, magnésium ou… carbone ?

Pour l’Europe, cela passe sûrement par l’utilisation de matériaux de substitution.

Pour les éoliennes par exemple, il est possible de remplacer les terres rares par le cuivre1.

Des chercheurs ont par ailleurs démontré qu’il était possible de produire des composés à base de zinc, d’étain ou d’azote capables d’avoir les propriétés électroniques ou magnétiques des terres rares3.

Une autre piste consisterait à “nano-structurer” des particules contenant des éléments simples et largement disponibles comme le fer, le cobalt et le carbone. L’idée est de recréer des composés capables d’agir comme des aimants à la manière des terres rares4.

À terme, donc, il devrait être possible d’avoir recours à des matériaux de tous les jours pour construire les batteries, les téléphones, les rotors d’éoliennes, etc.

Pour les batteries de voitures, il a été démontré que l’on pouvait substituer au lithium, qui n’est pas une terre rare mais qui est polluant, du magnésium5. Ce métal est très abondant, même en France. En revanche son extraction est plutôt polluante…

Activité minière encadrée 

Toutes ces solutions pourraient faire revenir des activités de minage en France et en Europe.

Evidemment ces projets comportent, par nature, des risques pour l’environnement.

C’est le risque de pollution de l’air et des eaux ou celui de perturber la faune et la flore.

Il est évident que de tels projets devraient être très encadrés, limités dans le temps et dans l’espace, et ciblés. Ils doivent incorporer, dès le départ, un projet pour réhabiliter l’espace après le temps d’extraction.

La France pourrait se spécialiser dans la création de petites “mines propres” dont le modèle pourrait s’exporter partout dans le monde.

Certains ingénieurs travaillent déjà sur le sujet et évoquent la notion de “projet de territoire” plutôt que de “projet minier”. Pour qu’une mine de magnésium, par exemple, ait du sens, le projet doit avoir été conçu en concertation avec la population et toute transparence6.

Cela permettrait d’avoir des lieux d’extraction locaux et maîtrisés.

C’est moins de transport, c’est moins de pollution extrême en Asie et c’est plus de savoir-faire en France. C’est aussi plus d’emploi et la relance d’une activité industrielle qui a besoin d’un renouveau.

En parallèle, la filière “recyclage des terres rares” pourrait aussi être développée. À condition toutefois que les terres rares soient un matériau pour demain. Ce n’est pas dit.

Economies d’énergie demandées 

Pour être cohérent, le retour à des activités ciblées de minage devrait être accompagné de véritables efforts pour diminuer nos dépenses énergétiques.

En baissant la consommation générale d’électricité, on réduit le besoin de production.

Cela passe par :

  • l’isolation des bâtiments : seuls 7% des bâtiments en France sont convenablement isolés !
  • une meilleure maîtrise de l’éclairage : pourquoi ne pas avoir de temps morts lumineux entre 1h et 4h du matin dans les grandes villes par exemple.
  • une meilleure utilisation de la chaleur produite par les activités humaines, à commencer par celle dégagée par les serveurs…

Transition économique et révolution numérique peuvent aller de pair, mais cela passera par notre capacité à faire des choix intelligents… et maîtrisés.

Au travail !

Julien

 

P.S. : Vous avez apprécié ce contenu ? Faites passer le message à votre entourage : transférez tout simplement cet email à vos contacts ou partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

P.P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notifier de
61 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
PBTZ
6 mois il y a

personne ne sauvera la planète en exportant la pollution , que chacun garde la sienne .

montoya
6 mois il y a

on interdit la recherche pétrolières qui a très peu d impacte dans l air environnante après l’exploitation est la mise en service il ne reste que 3 ou 4 vannes apparente pour allez creuser a ciel ouvert des cratères qui vont détérioré les paysages simplement quelque kilo de produit tout ces produits a grand coup de bulldozer qu’ il faudra après traité zinc terre rare et autre pour alimente les industries d avant garde
on marche sur la tète quoi que l on dise les nouvelles technologie sont gourmande des produits que détiens la terre est la mer elles seront aussi polluante meme plus dangereuse sur certain cite si l on veut jouer dans la cour des grands certaine sont plus polluante que le pétrole qui par sa transformation apporte énormément de produits a nos besoin

Gelin Daniel
6 mois il y a

Bonjour
Merci pour les alternatives positives énumérées
Il y en a d’autres, notamment développer l’énergie
solaire à concentration locale
Pourquoi locale?
Parce qu’elle permet de tirer profit des énergies
« résiduelles » : vapeurs issues des turbines en thermodynamique, et de
passer d’un rendement de 30 ou 40 % à 90 %, ce qui ne sera jamais accessible
avec les centrales mieux exposées (Pyrénées, altitude…) car ces énergies
considérables sont renvoyées dans l’atmosphère, au risque, du coup, de
réchauffer la « serre » de l’intérieur
Lire le livre de Jean Luc Perrier d’il y a 40 ans suite à
sa réalisation de four solaire de 12 x 8,6 m, production d’H², stockage d’eau à
100 °C pour un an de chauffage de maison…
Il annonçais la possibilité d’être autonome à 100% en
France avec les chômeurs, les outils et ateliers désafectés, et seulement 2
mois de formation… et ceci en 5 ans. il ne divaguait pas, il l’avait réalisé
pendant ses « loisirs » il n’y avait plus qu’à copier.
Avec le soleil, pas besoin de décroissance énergétique;
il y en a pour 5 milliards d’années; 1 heure de soleil sur la planète suffit
pour tous les besoins domestiques de l’humanité
https://drive.google.com/file/d/1cpLM2GVHqcmi7uEDuGlN0OMmtnzn2CrU/view
De mon côté, je suis en train de réaliser une forme de
souveraineté alimentaire, énergétique, et voire alternative de santé vu l’état
des constats que nous vivons. défenses immunitaires!
Un petit reportage de ce que j’essaie de réaliser jour
après jours : qui veut essayer avec moi ?:
 https://www.notele.be/it61-media83008-daniel-gelin-pepinieriste-retraite-et-experimentateur.html  3 minutes

Olivier Hernandez
6 mois il y a

Bonjour Amis Terriens,
Quand est-ce que les autorités de ce monde autoriseront la fabrication de générateur HHO à plasma froid avec pompe à vide comme accélérateur. 🤔 Le problème avec ça, finis les centrales nucléaire, le pétrole dans vos voitures ou camions poids lourds, finis à 90% la production de batteries.
Bonne chance Amis Terriens, j’espère que vous allez y arriver avant de détruire irrévocablement notre planète 🤑

Lacassin
6 mois il y a

encourageant mais sera t- on capable d’aller jusqu’àu bout et développer ce savoir faire ou laisseraton faire les autres.La France a beaucoup d’idées qui n’aboutissent pas chez elle.,pourquoi ?certains lobi sont trop puissants et font tout pour avorter certains projets si ça ne leur rapporte pas directement. M

Leroy stephane
6 mois il y a

Pendant qu’ on y es rouvron les mines a charbon comme au xvlll ciecle

Marc KELLER
6 mois il y a

L’écologie est une chose beaucoup trop sérieuse pour être laissée entre les mains des écologistes politiques de gauche. Des agitateurs comme Cohn-Bendit, plus rouges à l’intérieur que verts à l’extérieur, sont des gens dangereux qui, au lieu de faire progresser la cause de l’écologie, la font régresser. Preuve: l’abandon précipité du nucléaire par l’Allemagne, au profit du charbon. La promotion de l’éolien et du photo-voltaïque qui sont l’équivalent pour l’écologie d’une cautère sur une jambe de bois…

ASTRED
6 mois il y a

Tout cela est très logique, mais ne sommes nous pas déjà trop nombreux sur cette planète? Plus de mines voudraient dire moins de terres cultivables. N’a t-on pas déjà détruit suffisamment notre écosystème? Cela pose question. Nous avons pour habitude d’engager beaucoup d’argent en réponse à une problématique mais avec une vision à court terme. Il faut penser développement du territoire et en même temps mondialisation tout en préservant notre planète; pas facile. Nous nous posons la question mais nos chers voisins se la posent-ils? Je ne crois pas vue la pollution que les mines génèrent, mais cela ne les dérangent pas puisqu’ils gagnent de l’argent à court terme. Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut rien faire. Dure réalité!!

Eric OULLEREAU
6 mois il y a

1 problème en amont, avec vue courte : on est trop nombreux, il faudrait arrêter de promouvoir la natalité.

1 problème encore plus en amont : nous ne sommes pas faits pour avoir besoin de technologie in fine car nous ne sommes pas faits pour habiter en zone froide comme la France. Nous sommes frugivore véritable normalement, pour la vraie banane mûre sur le plant mangée sur place, …Et dont pas besoin d’outil quand on pense aussi à la culture des bons arbres fruitiers avec éléphants, idée scientifique reconnue par le CITES. Voir ma page « culture avec éléphant » de mon site rajeunissement.jimdofree.com

Boisderose
6 mois il y a

Aucune extraction n’est propre, tout ce que l’on peut chercher au mieux c’est de de faire le moins sale possible. Depuis que l’homme est entré dans l’ère industrielle il a pollué, et cette pollution n’a fait que s’amplifier pour aboutir à ce qu’on connait aujourd’hui et qui est en constante augmentation…jusqu’à l’extinction de l’humanité

Christine Delage
6 mois il y a

Vous voulez continuer à exploiter la terre pour votre propre compte pour satisfaire cette course à la consommation au détriment de la création du monde ?
Quid des enfants qui naissent aujourd’hui ? Réveillez-vous. Allez regarder du côté de la physique quantique. Tapez Nicolas TESLA sur Google et surtout patientez encore un peu. Si l’humain fait le choix du RESPECT, de réunir plutôt que de séparer, elle est à la veille d’utiliser ses pouvoirs psychiques. Changez votre regard.

Janie
6 mois il y a

Article très intéressant qui ouvre à la réflexion et donne un peu d’espoir dans ces temps bien sombres. Il faudrait que cela ne doit pas qu’un rêve inaccessible , nous devons tous nous mettre au travail pour faire bouger les habitudes.

arthur
6 mois il y a

1) on diminue drastiquement notre consommation d’énergie particuliers, industries, Etat.
2) on ne créé pas de nouvelles pollutions. On travaille à améliorer, à rendre plus propre notre production électrique dé carbonée qu’est le nucléaire
3) on n’installe pas d’éoliennes inefficaces car intermittentes, polluantes et néfastes à la bio diversité sur nos terres cultivables, on ne fait pas pour se chauffer, de coupes rases dans nos forêts pour les remplacer par des plantations de résineux.
Bref on cesse pour le profit d’industriels peu scrupuleux, de faire l’inverse de ce qui devrait être fait pour préserver la bio diversité!
Heureusement que l’on sait quoi faire!!!!!

Michel Delepaut
6 mois il y a

Très lnterressant, mais peut être aussi pour bien gérer les projet, interdire l’exportation, ce qui éviterait une flambée des prix et aussi l’obligation de créer des entreprises sur place

callens
6 mois il y a

Si nous faisons cela en France, il ne faut le faire qu’à petite échelle.Cela ferait de l’écologie locale ! !. Mais surtout aller voir en Afrique, où un pays (lequel ) qui extrait des métaux rares mais où les ouvriers ne sont pas payés de leur peine et où la Chine leur vole cet extrait en accord avec le président ! ! ! ! !

ACyrski
6 mois il y a

« Si non e vero e ben trovato«  disait mon père…mais merci Julien Qui(?) ; ce serait très beau si on pouvait s’orienter vers cela… et vivre dans le respect pour le monde et pour nous-mêmes… Il faut dire tout cela très haut et très fort!

Jack C
6 mois il y a

Merci pour cet article limpide. Il nous faudra diminuer nos besoins en énergie, Consommer équitable dans tous les domaines.

numa
6 mois il y a

réflexion intéressante… à creuser au figuré, et peut-être au propre aussi

manuel van thienen
6 mois il y a

rien compris le julien… l’éolien, le photovoltaique, l’hydrogène ne sont pas des alternatives ! ils sont le  »greenwashing » censé faire perdurer le capitalisme mortifère. pas d’industrie extractive ni ailleurs, ni ici.

loiret
6 mois il y a

on commence par considérablement diminuer les besoins énergétiques qui au contraire ne cessent
d’augmenter

Last edited 6 mois il y a by loiret

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

61
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x