Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Faut-il décarboner l’économie ?

Quand on parle de décarboner l’économie, on pense surtout aux émissions de CO2 liées aux activités humaines. (1)

Le méthane ou gaz naturel est aussi concerné mais il est moins souvent cité. (1)

Il est vrai que le dioxyde de carbone (CO2) a mauvaise presse.

Pourtant, il fait partie de la vie.

Certains organismes vivants ne se nourrissent même que de lui. (2)

C’est le cas, par exemple, des bactéries anaérobies qui ne se nourrissent pas d’oxygène et que l’on trouve par exemple dans votre intestin. (3)

Au début de la vie sur Terre, il n’y avait du reste que des organismes se nourrissant de CO2.

Et, en effet, il y a plus de 4 milliards d’années, l’atmosphère était composée de vapeur d’eau, de diazote et de dioxyde de carbone. (4,5)

Quand la vie est apparue sur terre, elle s’est nourrie de CO2

Mais le processus de l’évolution a changé la donne.

La vie est apparue il y a 3,8 milliards d’années sous la forme de cyanobactéries aquatiques. (4,5)

Pendant 3,4 milliards d’années, la vie est restée sous l’eau. (4,5)

Et il y a 2,45 milliards d’années ces cyanobactéries ont appris à utiliser l’énergie du soleil : la photosynthèse faisait son apparition sur Terre ! (4,5)

Et les bactéries se sont mises à produire de l’oxygène. (4,5)

Mais il a fallu encore 2 milliards d’années environ pour que les plantes terrestres apparaissent ! (4,5)

Puis la faune, les dinosaures, les mammifères et au bout du bout : Homo sapiens et quelques autres.

La terre s’est peuplée d’innombrables êtres vivants. Et vous êtes l’un d’entre eux.

L’atmosphère qui nous permet de vivre est une création des bactéries en relation avec le soleil.

Il y a quelque chose de très improbable dans l’arrivée de la vie, quelque chose de mystérieux. Et c’est aussi très beau.

Il paraît incroyable que de l’effroyable fracas des étoiles, soit née une si petite planète bleue.

Et que de tout ceci émerge des bactéries, des plantes, puis des animaux et des humains.

Merci le CO2 !

Sans lui la vie n’aurait pas prospéré.

Un gaz très minoritaire dans l’atmosphère mais dont la présence augmente

Aujourd’hui, ce gaz représente 0,04% de l’air soit 415 ppm (parties par million). (6)

Mais depuis un siècle, cette concentration a augmenté de 30%. (7,8)

Elle est restée autour des 300 ppm pendant des siècles. (7,8)

Les concentrations de CO2 dans l’air ont toujours varié.

Toutefois depuis plusieurs millions d’années, ces variations ont toujours été contrôlées.

Il semble que l’augmentation actuelle soit la plus rapide que l’humanité n’ait jamais connue.

Sans les vers de terre, notre terre souffre.

Leur extinction alarmante menace notre environnement.

Apportez votre soutien pour préserver ces gardiens de la biodiversité.

Protégez les fondements de notre écosystème en partageant et signant cette pétition.

Un problème pour les humains mais pas pour la Terre

La Terre, elle en a vu d’autres.

Elle a connu 5 extinctions massives des êtres vivants dont la pire il y a 252 millions d’années. (9)

À l’époque, 95% des espèces vivantes ont disparu. Et la température est montée à plus de 60°C sur le globe ! (9)

Plus de CO2, c’est d’abord plus de végétation !

L’augmentation du CO2 a eu pour conséquence une croissance accrue et plus rapide de certains végétaux.

Une étude australienne de 2019 a montré que l’augmentation de la photosynthèse a suivi celle de l’augmentation du CO2. (8)

Cela a-t-il aidé à améliorer les rendements agricoles depuis 1900 ?

Les scientifiques n’osent pas l’affirmer. (10)

En revanche, certains agriculteurs n’hésitent pas à injecter du CO2 dans leur serre pour augmenter leurs rendements ! (11)

Il est possible, toutefois, que ces pratiques jouent sur la qualité des aliments et notamment leur teneur en nutriments. (10)

Une augmentation de la concentration de CO2 dans l’air serait donc préjudiciable à terme pour les plantes et les écosystèmes.

Le climat est une science complexe !

Le CO2 fait-il monter la température de l’atmosphère ?

Ce qui inquiète de nombreux scientifiques c’est le rôle que pourrait jouer le CO2 dans le réchauffement de la planète.

Cette hypothèse est fondée sur un phénomène physique connu depuis longtemps : le CO2, comme d’autres gaz, absorbe les rayonnements infrarouges du soleil.

Et cela aurait des conséquences sur le climat.

Par ailleurs, les scientifiques constatent que l’augmentation du CO2 dans l’air et le réchauffement climatique se font en parallèle.

Mais y a-t-il un lien de cause à effet ?

En tout cas, il va falloir s’adapter à ces deux phénomènes.

Où faut-il décarboner ?

Beaucoup d’écologistes en Europe prônent, pour ce faire, une décarbonation totale de l’économie.

La vérité est que l’Europe vieillissante n’est plus le cœur battant de la planète.

Les Européens peuvent décarboner leur économie, cela les rendra plus pauvres mais ne changera probablement pas grand-chose au niveau des émissions de gaz à effet de serre planétaires !

Car les grandes économies du monde se trouvent en Chine, en Inde et demain en Afrique.

Par ailleurs, la plupart des biens consommés en Europe sont produits en Asie…

Cela explique pourquoi les émissions de gaz à effet de serre ont chuté de 30% au sein de l’UE depuis 1991 ! (13)

L’Europe a délocalisé son bilan carbone…

Décarbonons et surtout dépolluons !

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire ou qu’il faut absolument ignorer les conclusions du GIEC.

Car il y a une urgence environnementale.

Mais le CO2 n’est pas forcément la première des priorités.

La perte de la biodiversité est probablement plus importante. (14)

La pollution au plastique est un sujet majeur. (15)

La question des ondes est rarement abordée et pourtant ces dernières ont des effets délétères sur les écosystèmes. (16)

La question centrale est de savoir comment restaurer un lien durable et respectueux entre les activités humaines et l’environnement.

Et cela suppose, en effet :

  • d’avoir des activités neutres en émission de gaz à effet de serre,
  • de limiter la bétonisation,
  • d’utiliser le béton de chanvre qui peut être coulé (17),
  • de diversifier le type de voitures utilisées (électricité/gpl/pétrole),
  • de développer une agriculture 100% biologique,
  • de faire pousser des forêts vivrières,
  • de végétaliser nos environnements autant que possible,
  • de disposer de biens de consommation 100% biodégradables (qui existent déjà), (17)
  • d’utiliser des “mix énergétiques” intelligents et évolutifs,
  • etc.

Il y a énormément de choses à mettre en place, ou à retrouver, comme des filières de recyclage efficaces pour de nombreux matériaux comme les métaux.

Il y aura aussi des tâtonnements, des mauvais choix dont font sans doute partie les investissements massifs dans l’éolien ou l’électrisation totale et rapide des transports.

La sobriété fera sans doute partie du tableau.

Mais elle n’est pas nécessairement la pauvreté ou le retour à l’âge de pierre !

Solidairement,

Julien

Sans les vers de terre, notre terre souffre.

Leur extinction alarmante menace notre environnement.

Apportez votre soutien pour préserver ces gardiens de la biodiversité.

Protégez les fondements de notre écosystème en partageant et signant cette pétition.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour

32 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CHEL Gabriel
24 jours il y a

Texte très intéressant, MERCI !

Nicole Guetal
24 jours il y a

Je suis tout à fait d’ accord avec Julien.

25 jours il y a

Bonjour 👋 à ceux qui font bouger les lignes, la pollution de l’économie est sa financiarisation, la production humaine ( agricole, industrielle, recherche et développement, etc… ) mondiale décroît car une oligarchie ploutocratique mondialiste s’accapare le contrôle social sur les ressources naturelles et humaines. Ces physiocrates pensent qu’il y trop de monde pour s’acquérir ces ressources naturelles et nient absolument la créativité humaine pour découvrir de nouveaux processus économisant ses ressources pour produire plus d’énergie, de produits. De l’histoire de la Terre, différentes périodes ont été froides ou chaudes selon des cycles naturels et parfois évolutive de façon non linéaire.

Mitch
25 jours il y a

Donc le CO2 dans l’atmosphère est de 0,04 %. L’activité humaine génère de 3 à 5% de CO2. Le reste est produit par les volcans, les océans etc… La France représente 1% des émissions mondiales de CO2. Bref, on est dans l’infinitésimal et il faudrait culpabiliser ? LOL

Zétèque
25 jours il y a

Bonjour,
Pour une fois vous ne dites pas trop de conneries : Oui l’atome de carbone est source du vivant … décarboner l’atmosphère conduirait à l’asphyxie généralisée … La concentration en CO² actuelle est identique à ce qu’elle était au pleistocène alors que les humains n’étaient pas encore apparus sur terre … Dire que le CO² absorbe les rayons infrarouges venant du soleil devrait conduire à une refroidissement généralisé ce qui est une stupidité. Par contre les écologistes politiques qui nous emmerdent et qui ont la particularité qu’aucun d’entre eux n’a fait d’études d’écologie … n’évoquent jamais le fait que la terre a un noyau en fusion et que les volcans deversent chaque année des milliards de tonnes de fumées, ils n »évoquent pas non plus les dizaines de millions d’hectares de orêts partis en fumée … Ils ne parlent pas non plus de la surpopulation humaine qui détruit la nature et pollue les océans … Bref ils se focalisent sue ce qu’ils ne connaissent pas : le CO² Stupidité d’ignares …

25 jours il y a

Bonjour je suis tout à fait d’accord avec vous la terre se guérit elle même.
Le trou de l’ozone on en parle plus
Pour moi c’est comme le bouchon de la cocotte minute ça permet la dépression de l’air.
Quand pensez vous ?

Xavier Desmit
25 jours il y a

Bonjour,

Je ne suis pas sûr que vous ayez bien compris la complexité des enjeux climatiques. Il y a beaucoup d’approximations dans votre texte. La façon de présenter les choses est incorrecte à plusieurs titres, par exemple quand vous mettez en avant l’avantage d’une augmentation de CO2 pour la photosynthèse. C’est négligeable par rapport à tous les effets délétères liés au réchauffement. D’ailleurs c’est l’un des arguments typiques des climatosceptiques. Votre priorétisation des enjeux est mal abordée car vous ne voyez pas les liens qui existent entre climat, biodiversité et les autres enjeux (acidification, cycles biogéochimiques, eau potable, perte des écosystèmes et de leurs fonctionnalités). Dès lors, vous ne voyez pas bien quelles sont les causes réelles de tous ces problèmes. D’un point de vue scientifique, vous ne comprenez pas les effets de seuil, les changements d’état des grands systèmes physiques, et les boucles de rétroaction positive (e.g., l’amplification polaire, la transformation de l’Amazonie en savane etc.) Vous ne voyez donc pas la nécessité de maintenir le réchauffement sous les +1.5 C. Vous préférez aborder de nombreux sujets différents de manière superficielle, ce qui ne sert pas votre cause.

De ce fait, votre texte n’est pas convaincant, il ne clarifie pas les contradictions apparentes entre climat et activités humaines (le sujet du texte, d’ailleurs), et il n’incite pas à agir. Au contraire, on dirait une plaidoirie climatosceptique qui mélange tout pour produire de la confusion.

Lisez les rapports du GIEC (au lieu de les citer sans les lire). Lisez Steffen et al. 2015 (planetary boundaries). Lisez Steffen et al. 2018 (trajectories of the system Earth). C’est un début pour comprendre la nature du problème que nous devons affronter.

Xavier Desmit

Gavard
25 jours il y a

Nous sommes bien tous d’accord que notre système pose problème à notre environnement et que l’écologie n’est pas une question politique et que les écologistes nous l’ont fait à l’envers et qu’ils sont comme voir pire que les autres politiciens donc ma question est qui fait tourner cette pétition
la seconde à quoi servira-t-elle et à qui vous la remettrez?

Apostolo95
25 jours il y a

Très bon texte, clair, simple et complet

BERGER
25 jours il y a

le co2 a toujours été présent sur la terre certainement dès le départ, il est un élément influençant fortement le climat et donc la vie sur terre. La vie sur terre actuelle avec toute sa biodiversité dont les humains est le résultat d’une évolution très lente ou le C02 à été présent avec un taux certainement des plus bas favorisant l’évolution qui nous amené à la situation actuelle. Le CO2 qui a été retiré de l’atmosphère et stocké dans le sous sol sous différentes formes (pétrole, charbon, gazs, …) a fait évolué le climat. Donc si aujourd’hui l’on remet dans l’atmosphère ces énormes quantités de CO2, eh bien oui le climat va à nouveau changer, permettant certainement une autre évolution, mais qui supprimera la forme actuelle et donc de fait l’humanité. Il est quand même dommage que ce soit a cause de humains que cette nature actuelle sur terre si belle, d’une diversité et d’un fonctionnement extraordinaire disparaissent. La terre a connu déjà des extinctions remettant le compteur a quasiment zéro, mais qui et reparti sur un tout autre système. Mais la cause a été chaque fois accidentelle. Mais cette fois cela sera du a la faute des humains. Il est quand même invraisemblable que l’humanité qui a une intelligence capable de créer, soit bête a ce point de scier la branche sur la quelle il est assis et créant ainsi sa propre destruction.

25 jours il y a

je lis dans ce texte:
« : le CO2, comme d’autres gaz, absorbe les rayonnements infrarouges du soleil. »

C’est une ânerie! le CO2 absorbe les rayonnements infrarouges du sol terrestre ( pas du soleil), et les renvoient vers le sol, empêchant la Terre de se refroidir.

L’effet de serre du CO2 (et des autres gaz) est très semblable à l’effet de couette: ma couette empêche mon corps de se refroidir par rayonnement vers le plafond.

25 jours il y a

Tout en développant l’électrique et les recherches sur l’hydrogène, ne pas supprimer le thermique mais l’améliorer afin de laisser un choix et trouver un juste équilibre économique. Éviter les précipitations démagos et politiques !

Painpaul
25 jours il y a

Des explications ici bien claires pour nos connaissances jamais rassasiés. Merci

Elegehesse
25 jours il y a

Qui est Julien ?

Courtine Michèle
25 jours il y a

Il y a un gros même très gros problème .L’argent mène le monde Malheureusement !!!!

BLANCHET Christophe
25 jours il y a

Bonjour, je n’ai habituellement rien à redire à vos messages mais là, attention, votre message sème du doute et ce n’est vraiment pas souhaitable pour la planète! Oui, le CO2 est utile, car les organismes autotrophes s’en nourrissent effectivement, il s’en serve pour fabriquer les molécules organiques en le réduisant grace à la potosynthèse ou parfois la chimiosynthèse. Mais c’est aussi un déchet de la respiration. Oui aussi, une légère augmentation de la concentration en CO2 stimule la photosynthèse, mais c’est avant tout pour ce qui nous intéresse ici, une molécule à effet de serre et l’augmentation de la température au-delà de 40°C diminue bien plus la photosynthèse et la plupart des processus biologiques. C’est une molécule à effet de serre car effectivement elle capte mais aussi réémet les infrarouges, mais ce n’est pas la capture des infrarouges en provenance du soleil qui cause son effet de serre et les problèmes qui vont avec, mais la capture des infrarouge émis par la terre et les organismes (émission de « corps noir »), empéchant la dissipation de chaleur depuis la surface et les couches inférieures de l’atmosphère (les infrarouges émis par la terre et les organismes captés par le CO2 sont réémis dans toutes les directions donc pour moitié environ vers la surface; les infraouges sont ainsi « piégés » dans les basses couches et chauffent les corps).
Oui, les hommes polluent gravement et sont responsables de la sixième extinction de masse de différentes manières. Mais, contrairement à ce que vous dites, c’est l’émission de CO2 fossile (et des autres gaz à effet de serre liés aux activités humaines) qui est le problème majeur, car les effets sont à très long terme (il faut plus de 10000 ans pour éliminer le CO2 fossile émis aujourd’hui) et l’augmentation de température due à l’effet de serre provoque déjà et provoquera de plus en plus de disparition d’espèce car cet effet est beaucoup trop rapide pour que les organismes, et notamment les arbres (qui ne peuvent se déplacer) puissent s’adapter. Oui la Terre à déjà connu des augmentations de la concentration en CO2, mais jamais à un tel rythme que depuis la révolution industrielle et surtout depuis la deuxième moitié du 20ème siècle. Les seules périodes terrestres où il y a eu de fortes augmentations rapides naturelles ont été lors de très fortes et durables activités volcaniques intenses, mais ces phénomènes ont été très rares depuis l’apparition de la vie.
Les autres problèmes sont graves, mais LES EMISSIONS DE CO2 FOSSILE SONT LE PROBLEME MAJEUR!!!
Cordialement
C. Blanchet (Enseignant-chercheur)

jms
23 jours il y a
Répondre à  BLANCHET Christophe

Votre avis n’est pas celui de plus de 200 vrais scientifiques dont des prix Nobel (voir Wikipédia) qui ne sont pas d’accord sur l’urgence climatique et le rôle de l’activité humaine dans le soi – disant réchauffement climatique qui n’est pas réel puisque la terre n’aurait pas augmentée de T° depuis 9 ans et inférieure à celle de l’époque romaine.

Moreno
25 jours il y a

Je note une grosse bêtise dans ce texte : il est dit que le CO2 monte en parallèle avec la température. C’est faux, il arrive APRÈS l’augmentation de la température. Il est une conséquence et non une cause.

La décarbonation est essentiellement un chiffon rouge agité par les officines étatiques et la secte des « scientifiques » (la majorité du GIEC) qui savent et proclament, oubliant la notion de doute, et dont la prétention à agir sur les forces titanesques de la nature (du climat) ferait sourire, si elle n’était nocive notamment aux points de vue écologique et éthique.
Les « lois climats » en préparation dans divers pays oublient quelques éléments de base que voici:

– interdiction des tarifs dégressifs et forfaitaires, qui favorisent le gaspillage énergétique et la pollution.
– intégration des taxes de base aux prix/kWh
– garanties des biens vendus d’au moins 10 ans (au lieu des 2 actuels – en Suisse) évitant donc l’obsolescence programmée et des « innovations » polluantes et parfois globalement nocives (énergie et responsabilité)
– taxation du kérosène des avions et versement de la taxe ainsi produite aux ONG vraiment écologiques
– le résultat (économie d’énergie) prime sur l’obéissance à la procédure et à des « lois » n’existant essentiellement que pour alibi de l’État
– éviter la centralisation de la production d’énergie et favoriser l’indépendance des petits producteurs plutôt que le raccordement au réseau (liberté constitutionnelle)
– interdire les limitations de cette indépendance par des mesures juridiques ou techniques
– taxer le kérosène et verser le produit de cette taxe dans les ONG réellement environnementales, c’est à dire indépendante des producteurs d’énergie sale (nucléaire, gros éolien (qui est sale de par la concentration du pouvoir énergétique à trop peu de mains – monopoles, donc profits abusifs et polluants, pétrole, charbon)
– aucune opacité (caviardage ou censure notamment) sur les accords entre gros producteurs et services baptisés « publics »

25 jours il y a

Bonjour, merci pour votre article, qui me semble va dans la bonne direction. Non seulement le CO2 n’est pas responsable de l’augmentation de l’effet de serre, vu son faible pourcentage dans l’atmosphère terrestre, mais en plus il ne s’élève pas dans l’air et retombe au niveau du sol. L’effet de serre naturellement est générée par la vapeur d’eau dans l’air et heureusement car sinon nous serions gelés en permanence. 99,41% de l’effet de serre est généré par la vapeur d’eau, selon le climatologue René Giraudon, et ceci à cause des ondes électromagnétiques solaires, mais depuis les années 1960 l’augmentation de l’effet de serre exponentielle est liée directement à la croissance phénoménale des ondes de radio télécommunication artificielles. Depuis le protocole de Kyoto, le GIEC a supprimé la vapeur d’eau de l’air, qui fausse totalement les conclusions des  » experts « .
La course à la décarbonation avec le tout électrique et le tout connecté nous précipite encore plus vite vers une catastrophe inévitable et peut-être irréversible..!
Jacques Antonin.
http://www.etre-souverain.com

Aymeric
25 jours il y a

Ce n’est pas la peine d’utiliser le conditionnel en ce qui concerne le rapport entre production de CO2 et dérèglement climatique/hausse tes températures globales : c’est un fait scientifique avéré et prouvé.
Je pense qu’il est le pb numéro un pour plusieurs raisons :
1 : il englobe celui de la biodiversité. Il n’y a pas que l’Humain qui est menacé par les températures extrêmes. Des espèces ont déjà disparu à cause de ça, et ça sera le cas de toutes.
2 : l’inertie du climat a été calculée par les scientifiques du Giec et cela avoisine les 75 ans. Ce qui veut dire que les efforts que l’on fait aujourd’hui ne verront leurs effets que dans 75 ans. Et le dérèglement climatique s’accélère : aurons-nous le temps de freiner ? Les humains peuvent-ils prendre des résolutions contraignantes dont ils ne verront sans doute pas les effets de leur vivant ?
3 : passé un certain seuil, le réchauffement climatique s’auto-alimente, et les puits de carbone ne font plus baisser le taux de co2. Plus de retour en arrière possible alors : la Vie pourrait bien disparaître totalement de la planète, bactéries comprises. Et ce seuil se rapproche.

jms
23 jours il y a
Répondre à  Aymeric

Plus de 200 scientifiques dont des prix Nobel contestent la thèse du réchauffement climatique et du rôle de l’activité humaine (voir Wikipédia) mais ceux – ci ont rarement la parole. Al Gore qui avait obtenu le prix Nobel avec le GIEC dans les années 90, date de commencement de l’arrivée de la thèse du réchauffement climatique, n’avait -il pas déclaré que la banquise serait fondue avant 2014!!!!

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

32
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x