Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
Share on whatsapp
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on facebook
Share on whatsapp
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
consigne-verre

Faut-il un retour de la consigne ?

En 2019, en France, chaque citoyen produit en moyenne 571 kg de déchets par an1,2.

Cela veut dire que chaque homme français produit 7 fois son poids en déchets3 et que chaque femme française produit 9 fois son poids !

Sur cette demi-tonne de déchets par personne, entre 30 et 50% seraient des emballages4 !

Cela veut dire que chaque année, chaque Français jette plus de 200 kg d’emballages dans sa poubelle.

Entre 1950 et 2010, la quantité de déchets produite en France a été multipliée par 2,55.

Elle s’est stabilisée depuis les années 2000.

Mais, la pollution causée par ces déchets reste un problème majeur. Car le recyclage n’a absolument pas réglé le problème.

L’ère du jetable

L’explosion du nombre de déchets dans les années 60 est liée :

  •  à l’arrivée du plastique qui a révolutionné l’industrie des emballages. Soudain, il a été possible d’avoir des emballages faciles à produire, peu coûteux et modulables à l’envie.
    Cette apparition a tué la consigne6. Jusque-là les aliments étaient transportés, pour l’essentiel, grâce aux bouteilles en verre consignées. Tous les magasins ou presque disposaient d’un système de consigne. Mais les emballages en plastique léger et jetable ont rendu ces mécanismes caducs. Ils ont disparu.
  • aux stratégies d’obsolescence programmée des produits, notamment dans le domaine de l’électroménager et de l’électronique mais pas uniquement. Les vêtements par exemple ont perdu en qualité7.
  • l’avènement de l’économie du “jetable”.

Pendant des siècles, les populations rurales, dont les ressources étaient limitées, avaient développé des stratégies de réutilisation des matériaux.

La question des déchets se posait peu parce que l’on ne jetait pas. Les matériaux étaient naturels, simples et réutilisables.

L’arrivée du plastique, des alliages, de la production et de la consommation de masse a changé la donne.

88% des Français plébiscitent les emballages réemployables.

Réutiliser les emballages permettrait d’économiser 75% d’énergie et 33% d’eau par rapport au recyclage et de réduire de 65 à 85 % son impact environnemental global.

Signez pour que des mesures concrètes soient inscrites dans la loi « anti-gaspillage ».

L’illusion du recyclage 

Mais les nouveaux emballages et l’avènement de la société de consommation ont très vite posé des problèmes aux pouvoirs publics.

Le coût de la gestion des déchets par les communes a considérablement augmenté au point de mettre en péril leurs fragiles équilibres budgétaires.

En France, aujourd’hui l’économie du déchet représente 20 milliards d’euros dont 14 sont à la charge des communes7.

On a décuplé le nombre de déchetteries et de centres d’incinération et surtout on a inventé le recyclage.

Les déchets devenaient une ressource et un marché.

Cette révolution s’est faite via deux grandes lois de 1975 et 1992 qui ont posé le principe du pollueur-payeur.

L’idée n’était pas mauvaise. Mais cela a été un échec.

Les industriels ont versé une cotisation annuelle en faveur d’un organisme de gestion des déchets et un nouveau système s’est développé.

Dans le fond, les industriels ont acheté leur droit de polluer. Cela leur a donné la maîtrise du sujet.

Le problème c’est que le plastique se recycle beaucoup moins bien que le verre, qui peut être réutilisé 50 fois.

Pour le plastique, c’est plus compliqué :

  • certains plastiques ne se recyclent pas ;
  • certains plastiques ne peuvent pas être recyclés en France car il n’existe pas de filière spécialisée pour les traiter ;
  • la plupart des plastiques ne se recyclent que plusieurs fois et à chaque fois, il faut réutiliser la matière neuve. Un plastique “recyclé”, c’est en réalité un mélange entre plastique vieux et plastique neuf7

On n’est très loin d’un système circulaire dans lequel l’usage et le recyclage des matériaux seraient infinis.

Retour à la consigne 

En France, la consigne a disparu partout sauf :

  • En Alsace, où il existe encore un réseau moderne et efficace soutenu par des entreprises de brasserie, des associations et les citoyens8 ;
  • Dans certains restaurants qui ont gardé cette habitude6.

Ailleurs, cette pratique a été abandonnée.

Pourtant, il s’agit sans doute d’un des seuls systèmes qui puissent à court terme nous permettre de faire baisser notre niveau de déchets et de limiter la pollution causée par ces derniers.

Mais cela suppose une volonté politique forte.

Pour que la consigne revienne et qu’elle soit efficace, il faudrait commencer par :

  • interdire les emballages en plastique non recyclables ;
  • harmoniser, au niveau européen, les emballages en verre : cela suppose de standardiser les pots de yaourts, de confitures ou encore les bouteilles d’huile, etc.
  • mettre en place une consigne incitative : en rendant les bouteilles achetées vous recevriez de l’argent ou des bons d’achat.

Ainsi l’initiative de l’action liée aux déchets changerait.

Elle ne serait plus du côté des industriels qui peuvent se contenter de payer pour polluer mais du côté des consommateurs qui se mobiliseraient afin de faire des économies…

Le nombre de déchets baisserait, ainsi que le coût du ramassage…

Les communes ne diraient pas non !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : Vous avez déjà signé cette pétition ? Faites passer le message à votre entourage : transférez tout simplement cet email à vos contacts ou partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

P.P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

88% des Français plébiscitent les emballages réemployables.

Réutiliser les emballages permettrait d’économiser 75% d’énergie et 33% d’eau par rapport au recyclage et de réduire de 65 à 85 % son impact environnemental global.

Signez pour que des mesures concrètes soient inscrites dans la loi « anti-gaspillage ».

S’abonner
Notifier de
34 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
Adrien
9 mois il y a

la faute ce n’est pas l’autre l’autre il faut commencer par soi même!!! pour finir ensemble!!!

Nous sommes petit producteur de yaourts de brebis en région centre, nous tournons le problème dans tout les sens et le problème n’est pas le retour de la consigne mais la logistique de collecte et de nettoyage des consignes. Tout seul on ne fait rien et les industriels sont de moins en moins des entreprise localisé sur l’ensemble du territoire et sur lequel on peut arriver à compter. Donc les projets tombent très rapidement à l’eau et nous sommes souvent seul pour répondre à cette demande/nécessité. Un jour viendra…
Vu les quelques réponses précédentes je crains que les consomm’acteurs ne soient pas assez nombreux pour agir!!!
Par exemple : quand une personne âgée ne peut pas porter quelque chose de lourd elle doit pouvoir compter sur la solidarité de quelqu’un qui est en forme! Nicolas Hulot avec un « O » merci!
En fait l’horizon est plus loin que le bout de son nez…

Raybaud
9 mois il y a

J’ai connu la consigne, c’etait notre argent de poche. Si l’on continue nous allons vivre sur une poubelle géante. Chacun devrait faire un effort et surtout les gros pollueurs. STOP

Marchnd
9 mois il y a

Lorsque je clique pour partager sur facebook, le lien ne marche pas.
Merci

Chri Gra
9 mois il y a

Bonjour, ça serait super la consigne en effet. Juste une remarque sur «chaque homme français produit 7 fois son poids en déchets3 et que chaque femme française produit 9 fois son poids»: mauvaise idée de séparer hommes et femmes, surtout si le 7 et le 9 viennent seulement d’un calcul basé sur le poids moyen des hommes et femmes, ou leur nombre.

Anne-Marie MANSUY
9 mois il y a

bravo…..pour les jeunes en bonne santé Pensez-vous UN SEUL INSTANT à toutes les personnes fragiles, malades (ossature…) âgées qui ne peuvent plus porter des poids et qui, en rural ne peuvent se faire livrer ? Certaines eaux minérales sont en fait des médicaments NATURELS ( magnésium, calcium … bien plus assimilables par les eaux. Avez-vous raison de vouloir les en priver et détériorer leur santé . Un pack pèse 6 ou 9 kg avec bouteilles en plastique , quels poids avec du verre ???

Theis
9 mois il y a

En france rien n est possible nous sommes frontalier avec l Allemagne et j achete ma boisson chez nos voisin donc je n ai plus de plastique a jetercar leurs bouteilles sont consignées à o.35 cent je laissent mes emballages dans les conteneurs qu’ils lmettent à disposition mais vous pouvez toujours attendre que cela se fasse chez nous on est même pas capable de bien gérer une déchetterie

Françoise Csoka
9 mois il y a

En Allemagne, la grande majorité des bouteilles en verre ET en plastique sont consignées…. ça fonctionne très bien, juste une habitude à prendre… Question d’éducation.

Bernard
9 mois il y a

Bonjour, le problème numéro 1 est l’incivisme d’un pourcentage non négligeable de la population, qui jettent leurs déchets n’importe où. Donc, OK pour faire un système de consignes pour toutes les bouteilles y compris celles en alu et en plastiques pour que ceux qui jettent au lieu de ramener payent enfin comme c’est le cas en Allemagne depuis 20 ans. Mais seulement sur le verre en interdisant le plastique, c’est une fois de plus détruire l’industrie française des plastiques. A quand une écologie qui se soucie de l’économie et de notre industrie comme le font les allemands ?

Didier RODDE
9 mois il y a

Bonjour, j’imagine que oui, mais a-t-on fait la balance économique entre les déchets que l’on recycle, et la prise en charge des consignes, le lavage, la stérilisation, et la remise en service ?

Aline L
9 mois il y a

« Cela veut dire que chaque homme français produit 7 fois son poids en déchets3 et que chaque femme française produit 9 fois son poids ! »
Oh les vilaines femmes qui produisent plus de déchets que les hommes… 🙂 Heureusement que ce sont souvent elles dans la famille qui essaient de faire des choix écologiques « intelligents » en faisant les courses – même si monsieur les accompagne souvent maintenant, fort heureusement…
Je suis pour le recyclage et pourquoi pas la consigne, mais pensez aussi aux plus anciens qui n’ont plus forcément de « bras » – et personne autour pour leur en prêter gracieusement sans rechigner ou s’immiscer ensuite dans leurs affaires… Bonne continuation.

Britta
9 mois il y a

J’utilise la carafe filtrante Brita et donc l’eau du robinet. Le problème se pose pour les autres bouteilles que l’eau ( soda, alcool, vin) se serait bien qu’on puisse les rapporter et gagner un sou.

Madeleine MICHEL
9 mois il y a

Les bouteilles sont un problème, mais acheter 2 tranches de jambon dans un emballage de polystyrene avec un autre couvercle en plastique non recyclable par dessus, est une abomination…on n’a plus le temps de faire la queue devant le rayon pour être servi  » à la coupe » et on saute sur les produits emballés, plus chers mais ça va plus vite! n’est ce pas aussi le problème????RE-trouver le temps de vivre………….

Bescond
9 mois il y a

On ne peut que soutenir l »initiative, mais le recyyclage du verre est celui qui fonctionne le mieux. D »accord pour in terdire l’utiliation de plastiques non recyclabes: il ffaudrait aussi une collecte correcte de ce produit pour que ça marche…Continuez à lutter
Cordialement

Winkler
9 mois il y a

Ecrire que la proposition de recyclage des contenants en verre n’est pas faisable est absurde puisque cela se pratique dans un nombre non négligeable de pays développés et voisins dont l’Allemagne. Les prix des produits emballés sont simplement par exemple pour la Norvège où j’ai vécu, majorés d’une valeur équivalente à 0,1 €, ou 1 NOK (couronne norvégienne), que le consommateur se voit restituée lors de la restitution de l’emballage dans le collecteur automatique placé à l’entrée du magasin. Le prix de la consigne figure sur le récipient, et il figurera aussi sur le ticket de caisse lors de l’achat. Il sera affecté par l’Etat au reconditionnement.
Ce n’est pas qu’un gain en énergie ou en non pollution, puisqu’en Norvège par exemple, l’usine de lavage reconditionnement emploie plus de 500 ouvriers, ce qui à l’échelle de la France représenterait 6500 emplois payés par la taxe lors de l’achat.
Quant aux flemmards inconscients, qui abandonnent les produits consignés dans les corbeilles ou sur le chemin, les sans revenus eux qui en ramènent de pleines charrettes au déconsignement y trouvent de quoi manger.

Françoise Fauré
9 mois il y a

Je pense que nous devons prendre nos décisions, le gouvernement ne semble pas pouvoir régler ce problème ….continuons à éduquer nos jeunes c’est LA solution 😀

Gege
9 mois il y a

Bonjour, je souhaiterais faire cette remarque: combien pèsent les emballages plastiques recyclables ? Si vous mettez les mêmes quantités de produits dans des emballages en verre, quelle sera la différence de poids pour les transporter les acheminer vers les lieux de distribution et quel sera le surcoût et surtout la pollution engendrée par l’utilisation de plus de carburant pour tracter la charge supplémentaire? Vous y avez pensé?

callens
9 mois il y a

Dans mon hypermarché, une entreprise a déposé des casiers pour ramasser les bouteilles consignée de sa marque. C’est simple de les déposer quand on s’y rend.Oui! le tri écologique est une astreinte mais pensons aux dégâts déjà irréparables que notre négligence a fait sur notre planète. Quand on sa it pourquoi on se donne du mal,on est plus léger. oui! les bouteilles de verre sont plus lourdes que celles en plastique mais il parait qu’on en a déjà fabriqué de plus légères et plus solides. Quand je fais de la marche, je ramasse les plastiques laissés par négligence par d’autres. Apprendre aux enfants à ne pas laisser s’envoler leur plastique de goûter ou autre.

TES
9 mois il y a

Je recycle tout ce que je peux.. mais rapporter les consignes de bouteilles en verre, ok,si le livreur les reprend, pensez aux seniors, papis et mamis, qui n’ont plus la force pour porter des paquets lourds, notamment les pacs d’eau ou de lait.. et se font livrer. Merci

HARMELIN
9 mois il y a

C’est plus une UTOPIE, un voeu pieu, que quelque chose de réalisable concrètement. Déjà que la collecte des emballages recyclés n’est pas suivie à une grande échelle (surtout dans les régions du Midi, insouciantes), pas grand monde ne prendra la peine de ramener du verre consigné, même si c’est rétribué, avec ces inconvénients : distinguer verre consigné et non consigné, aller le déposer à un nouvel endroit différent des containers habituels, obligation de les stocker chez soi (en attendant de les déposer) dans un nouveau récipient supplémentaire (en plus des récipients pour le verre non consigné, les emballages, le compost, …)

Allard jm
9 mois il y a

C’est très bien ce que vous dites. Je pense que vous mangez dans le même plat. Les Nicolas hulau, ministre ecolo et j’en passe. Vous pensez que les pauvres débattent et s’entretuent pendant que vous prenez le pactole. Je ne suis pas d’accord avec vous. Commencez par votre éducation.et corriger votre intelligence dévastatrice avant tout. Merci

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

34
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x