Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
eolien-flottant-golfe-lion

Le lion du golfe s’est réveillé !

Il était écrit quelque part qu’une partie de l’énergie de France viendrait du golfe du Lion.

Ce golfe représente une bonne partie de la Méditerranée française.

Son nom a plusieurs origines possibles.

L’une d’entre elles, la plus poétique peut-être, veut que ce nom ait été donné par des marins qui trouvaient que le Pic St Loup, près de Montpellier, ressemblait à un lion couché. (1)

Dans la tête des marins, c’était comme si un lion avait gardé le golfe.

Mais pour d’autres, le vrai gardien, c’était les vents de Méditerranée.

Les marins romains, eux, l’appelaient la mer des Gaulois. (1)

Le golfe du Lion s’étend du Cap de Creus en Catalogne au Cap Sicié dans le Var.

Il comprend la Côte d’Améthyste, la Camargue ou encore les calanques qui sont également de magnifiques parcs naturels nationaux.

Il est fouetté par les vents, notamment le mistral et la tramontane ou par l’argade qui est un vent marin.

Le golfe du Lion est à la fois un lieu d’histoire, de culture et de trésors naturels.

L’activité humaine y est importante avec ses grandes villes historiques comme Narbonne, Sète ou Marseille. C’est une zone de passage, de commerce, d’industrie et de tourisme.

Un forage de 1700 mètres

Avez-vous déjà entendu parler du projet GOLD ? (2,3,4)

Cela n’a rien à voir avec les plages du débarquement, dont l’une s’appelle Gold.

Il s’agissait du Gulf of Lion’s Drilling.

C’est de l’anglais pour dire forage du golfe du Lion.

En effet un consortium international réunissant différents pays (mais pas la France) et surtout différents industriels du pétrole dont Total, Statoil, Sonatrach, etc. avait décidé de carotter le fond marin pour voir si à tout hasard, il ne s’y trouverait pas du pétrole.

L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) qui dépend du Ministère de l’économie et du Ministère de l’écologie était partenaire du projet.

Les scientifiques se passionnaient pour tout ce que l’on allait apprendre grâce à ce forage qui devait se faire dans une zone à 200 km des côtes et sous 2400 mètres d’eau !

Il y avait là des sels et des sédiments à traverser avant d’espérer trouver des terres rares, du pétrole ou les trois.

Entre 2010 et 2013 le projet à été étudié puis abandonné à la fois parce qu’il suscitait une opposition forte et que de toute façon le consortium n’avait pas réuni les fonds nécessaires pour le mener à bien.

Le lion préfère le Mistral !

Quelques années plus tard, il est bien prévu que l’on trouve des terres rares dans le golfe du Lion. (5)

Mais celles-là auront été importées de Chine et installées sur les fermes à éoliennes flottantes du golfe du Lion.

Mais c’est une loi du 17 août 2015 qui relance le projet. Ce texte fixe à la France deux objectifs d’ici 2030 :

  • 32% d’énergies renouvelables pour la consommation finale brute ;
  • 40% d’énergies renouvelables pour la consommation d’électricité.

La loi et les textes d’application posent ainsi le cadre juridique pour le développement de l’éolien en mer.

Quatre zones sont retenues pour l’éolien flottant :

  • Faraman en Provence ;
  • Gruissan et Leucate en Occitanie
  • Groix en Bretagne

C’est ainsi que le projet Eoliennes flottantes du golfe du Lion est né.

Ce projet au large de Leucate devrait voir le jour en 2022.

L’éolien flottant a le vent en poupe

Cette technologie se distingue de l’éolien en mer posé, qui existe par exemple au large de Saint Nazaire. (6)

L’éolien posé est fixé à la terre sous l’eau par du béton.

L’éolien flottant est ancré au sous-sol par des câbles. Cela permet d’installer les machines plus loin en mer. (7)

Par ailleurs, ces installations ont un impact environnemental plus faible et sont plus économiques.

Elles profitent souvent d’un vent au large plus fort et plus constant. (8)

Ces avantages font que la France mise sur le flottant pour tenter de rattraper les autres pays européens dans l’éolien marin.

Et le lion rugit

Le projet de ferme pilote est porté par la société LEFGL : Les éoliennes flottantes du golfe du Lion.

21 km de câble sous-marins ont été installés pour raccorder le parc au poste électrique de Saint-Laurent-de-la-Salanque ! (9)

Les trois éoliennes flottantes doivent produire 10 MW et devraient pouvoir fournir de l’électricité à 50 000 habitants.

La ferme pilote devrait être opérationnelle en 2022 et exploitée en 2023.

Si l’expérience est concluante, d’autres projets du même type devraient voir le jour le long de la côte du golfe des Gaulois…

Affaire à suivre !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
100 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
martin
2 mois il y a

voir les catastrophes dues aux éoliennes en bretagne…
encore de « l’écologique » polluant !

Le Quéré
2 mois il y a

Nous avons les centrales nucléaire qui marche bien ,nous sommes en pointe technologique et en plus, de plus en plus sécurisées.je suis pas pour les éoliennes, qui pollue les paysages et envoies des ondes négatifs sur la fores,animaux et les gens . Bien-sur il y a les déchets nucléaire ,avec le temps nous trouverons des solutions pour les réutilisés ou les rendre inactifs.
en résumé je suis contre les éoliennes…

Colette Treboutte
2 mois il y a

Non content de polluer la terre avec les ondes électromagnétiques l’homme pollue la mer de la même façon. a t on demandé aux géobiologues les conséquences d’un tel projet ? Enfouies ou pas elles y sont comment faut il l’expliquer ? et tout ça pour le confort et le profit!!

Régine
2 mois il y a

Bonjour,
je suis pour la sortie des énergies dites fossiles, mais pas n’importe comment ni pour n’importe qui.
Comme le disent les derniers commentaires (Michel Q,Mannick,Someil, Naïf) ce n’est malheureusement pas aussi « vert » que cela : impact sur la flore et la faune, pollutions diffuses, tant en mer que sur terre, etc.(et pourtant, je suis écolo,ceci pour LEBEAU…)
Les » terres rares » servant à produire la plupart de ces équipements proviennent de pays que l’on saccage pour les obtenir, mais « soyez tranquile, pas d’impact carbone pour notre pays.
Mais ce que vous semblez tous ne pas comprendre c’est le fait que toute énergie produite en France VA à l’EUROPE, et ensuite est re-dispatchée selon les besoins, ou autres.
Lire dans votre article « …Les trois éoliennes flottantes doivent produire 10 MW et devraient pouvoir fournir de l’électricité à 50 000 habitants… », il serait bien de dire quels habitants recevront cette électricité.
En France, depuis le « démantèlement d’EDF-GDF », l’électricité produite en France ne reste pas en France, ce n’est plus le surplus de production qui est vendu à l’extérieur de l »hexagone.
Les barrages hydroélectriques sont, parait il, vendus à des consortiums étrangers, heureusement, certaines « associations régionales » remettent en fonctionnement les moulins à eau pour une production « locale » (quoi que ???)mais au moins, il y a une réelle énergie « verte » qui sert (propriétaires du moulin)
Penser que si vous participez à un « achat » d’éolien ou photovoltaïque coopératif pour la production locale, en réalité vous êtes, à petite échelle, comme ses grands groupes qui réalisent des parcs photovoltaïques ou éoliens et votre production va au même endroit , en « Europe », sauf que vous ne gagnez pas d’argent…alors, pensez un peu à la manière dont fonctionnaient les communes ou départements avant qu’EDF ne se crée et ne devienne Électricité de France : en syndicats de productions en local, mais je crois que ceci est maintenant interdit en France.
en conclusion, je ne vous parlerai pas de l’utopie « voiture électrique » qui complète le tableau

Navarro JM
2 mois il y a

il est pourtant urgent d’agir pour lutter contre le dérèglement climatique. Depuis que les constructeurs d’éoliennes fabriquent leurs produits et ont connaissance des effets potentiellement néfastes, comment se fait-il qu’ils n’aient pas mis en place des technologies plus élaborées pour limiter l’impact négatif sur l’avifaune et le bruit (turbine avec grillage), pour mettre au point un amarrage plus respectueux de environnement. Nos décideurs n’arriveront jamais à se projeter sur le long terme. ça fait longtemps qu’on aurait dû investir dans les recherches sur les énergies renouvelables. De même les décideurs aiment les gros projets qui se voient: par exemple l’implantation de panneaux photovoltaïques dans des champs ou des forêts arasées plutôt que d’équiper les toits des zones industrielles ou les parkings.

Riquelme
2 mois il y a

venez voir comment l Escandorgue est defigué ,dans l herault ,je suis en colere contre ces urbains ,bobos soit disant écologistes qui pronent les eoliennes a tout va!

Goedgebuer
2 mois il y a

Désolée mais l’éolien est une fausse énergie verte et une belle arnaque qui sert uniquement à certains politiques et mouvement à se donner bonne conscience. Lire le livre et regarder les interviews de Fabien Bouglé sur le sujet est édifiant.

Mangin
2 mois il y a

Destruction de la nature, le lion rugira de colère. Comme des habitations construites sur des zones inondables. Un jour la nature se rebéle

Mannick
2 mois il y a

Je dois encore m’exprimer: au lieu de chercher à produire plus d’énergie pour nos besoins quotidiens, ne serait-il pas temps de revoir notre façon de vivre?
En appartement: 25° pour être en t-shirt été comme hiver ou 20° et un pull?
En ville: la voiture perso ou les transports publics?
Le vélo électrique ou faire travailler les muscles( économie electrique et peut-être médicamenteuse😉)
L’augmentation des tarifs ces dernières semaines vont peut-être amener l’être humain à revoir son mode de vie !
Je suis pessimiste-optimiste😏.

Pascal Varin
2 mois il y a

Si l’on veut sortir du nucléaire et du gaz et pétrole russe, nous avons la solution d’arrêter de consommer ou de trouver des solutions alternatives comme les éoliennes, le photovoltaïque, …
Pour moi l’éolien en mer est une solution, avec une production relativement importante par rapport à la surface de panneau pour une production équivalente. C’est à mon sens ce qui laisse le moins de déchets en fin de vie. Il n’y a pas de solution parfaite, mais il faut arrêter de dire non à tout et de continuer de consommer.

Nicole LEPAGE
2 mois il y a

Désolant !! Tous ces auteurs de commentaires négatifs préfèreraient-ils avoir une centrale nucléaire au bout de leur jardin ? L’énergie nucléaire est propre… !! Elle néttoierait parfaitement votre jardin en cas de fuite !… Elle est durable ! C’est sûr ! , même à 100 lieues sous terre ! elle est moins chère ? Voir le coût de la construction de l’EPR,, sans compter le coût de démantèlement (quasi impossible, d’ailleurs). Même si elle peut être une gène visuelle, même si elle n’est pas idéale ( la recherche sur l’énergie a tout misé sur le nucléaire, d’où le retard dans les énergie renouvelables, parent pauvre jusqu’à présent), Une éolienne peut être déconstruite sans laisser un terrain, un pays contaminé à jamais, si, un jour, elle n’est plus utile . C’est sans parler du danger d’une centrale nucléaire en cas d’accident majeur ou d’attentat qui anéantirait toute vie.
L’éolienne est vraiment un moindre mal pour le moment. Je suis consternée de voir que ce bon sens n’est pas partagé.

ARRIBAT
2 mois il y a

C’est un projet LA-MMEN-TA-BLE .

CGG
2 mois il y a

Il faut arrêter de faire n’importe quoi ! Comment pouvez-vous dire que c’est une avancée ? les éoliennes terrestres sont déjà une catastrophe écologique et ce pour une production d’énergie ridicule. Commençons par maintenir nos usines hydrauliques que certains veulent vendre aux chinois, devenons économes dans tous les domaines et surtout agissons en communauté pour la production locale et la valorisation des déchets.
Et pour ceux qui croient que tout est mieux pour éviter le nucléaire, ce sont le mêmes qui vont rouler en voiture électrique et qui pleureront parce qu’ils ne trouvent pas assez de bornes. Nous ne pouvons malheureusement plus nous passer du nucléaire.
Tout n’est que greenwashing , exemple : les leds -impossibles à recycler, sont parmi le pire des pollutions contemporaines.

René
2 mois il y a

Nous avons déjà des éoliennes en bord de falaise et le rendement n’est pas extraordinaire. Ce sera une énergie alternatives et qui nécessitera une production constante alimentee au gaz russe ou au charbon

comte Michel-Roch
2 mois il y a

ces éoliennes fabriquées en Bavière avec des composants chinois abîment le paysage et polluent la nature environnante, pour produite une énergie dérisoire comparée au nucléaire bien français qui, lui, ne pollue pas !

Paupardin
2 mois il y a

Je ne suis pas certaine que ce soit une solution écologique, par contre je pense qu’il y a destruction du fonds de mer et que les oiseaux en subissent les conséquences

DENY
2 mois il y a

Tous les Scientifiques non corrompus s’entendent pour dire que l’éolien c’est de la merde. Voilà.

LALANNE-AULET
2 mois il y a

Et toujours pas d’éolienne à axe vertical?
Moins puissantes, mais moins encombrantes, moins envahissantes, beaucoup moins chères à construire et plus facile et plus rapide à poser….

Mannick
2 mois il y a

Un lien qui montre l’influence des éoliennes en milieu marin( malheureusement en allemand car il concerne un parc éolien au nord de l’Allemagne)
https://www.nabu.de/natur-und-landschaft/meere/offshore-windparks/12138.html

François
2 mois il y a

Je remercie Julien de ce très bel article bien documenté.
Cependant sans vouloir être rabat-joie pour les adaptes de l’écologie de comptoir et les fervents défenseurs du lobby environnemental devenu une croyance, il faut savoir garder mesure avant de se fixer des objectifs, rester pragmatique, savoir compter, et mettre en adéquation le budget dont on dispose par rapport à l’investissement à réaliser.
L’objectif de 40% énergie renouvelable en 2030 est irréalisable et à n’en point douter, il est fixé par des « petits hommes en gris » déconnectés de la vraie vie et appuyés par des lobbyistes grassement payés.
C’en est même terrifiant comme le dit quelqu’un dans son commentaire.
1) le coût de production du MW éolien est de 82 € en moyenne.
2) le coût de production du MW nucléaire est de 48 € en moyenne (70% moins cher).
3) le coût d’un parc éolien offshore produisant 500 MW est estimé à 1,5 Milliards €
4) le coût moyen des 58 réacteurs nucléaires français produisant 1 050 MW en moyenne est de 1,5 Milliards € le réacteur (2 fois moins cher).
5) l’ensemble du parc nucléaire français est calibré pour produire 61 000 MW.
Donc remplacer 40% de ce parc signifie le remplacer par 24 500 MW d’éolien.
L’intensité des vents étant très variable, même en haute mer, et de ce fait la production d’une éolienne pourra se voir divisée ponctuellement par un facteur de 6 à 10.
En comptant large et sans tenir trop compte des baisses d’intensité de vent, voir leur absence ponctuelle obligeant le recours au très écologique gaz de schiste que nos grands amis US tentent de nous vendre en provoquant une guerre, voir l’utilisation de centrale à charbon que nos écolos gauchos bobos ont décrété brusquement beaucoup moins polluant.
Il faut donc prévoir une valeur nominale de production éolienne de 30 000 MW minimum.
6) 30 000 MW d’énergie renouvelable correspond à 60 parcs éoliens !!!
7) chiffré en coût de revient, on arrive à un budget de 90 Milliards €, tout cela pour avoir une énergie que l’on va payer 70% plus cher…
Quand on sait que le durée de vie d’une éolienne est de 20 ans et celle d’une centrale nucléaire de minimum 40 ans (la centrale du Bugey vient de souffler ses 43 bougies…), alors on réalise que l’énergie renouvelable n’est qu’une idéologie inculquée aux masses pour enrichir les industriels et appauvrir les français.
Et on ne parle même pas du recyclage…
Merci de votre attention

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

100
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x