Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
pollution-numerique

La pollution numérique : une oubliée de taille du débat politique

Pas un jour ne passe sans que vous ne receviez un mail sur votre ordinateur ou une notification sur votre téléphone vous expliquant à quel point votre vie est en danger face au réchauffement climatique.

Si vous n’aviez ni téléphone, ni ordinateur et si tous les habitants de la terre étaient comme vous, cela aurait deux conséquences :

1/ Vous ne pourriez pas recevoir ce genre de messages ;
2/ Il y aurait moins de pollution numérique.

Rassurez-vous, je ne dis pas cela pour vous donner mauvaise conscience.

Car je suis comme vous, équipé comme il se doit pour participer à la vie active et citoyenne du XXIe siècle.

En revanche, jusqu’à récemment, j’ignorais à quel point il était temps de prendre conscience des effets de la pollution numérique sur notre environnement.

Qu’est-ce que la pollution numérique ?

Cette notion a été étudiée de près par un cabinet d’experts appelé Green It. (1)

Elle correspond aux effets sur l’environnement de la fabrication et de l’usage des produits électroniques.

La société Green It travaille auprès d’associations et d’entreprises.

Elle les aide à faire baisser leurs émissions de gaz à effet de serre, notamment de CO2.

Ces experts intègrent dans la notion de pollution numérique :

  • la fabrication des objets électroniques ce qui comprend les smartphones, les tablettes mais aussi tout le matériel connecté par exemple dans les maisons ou les voitures ;
  • l’utilisation de ressources naturelles comme les minerais, la terre excavée pour l’extraction de ces minerais, l’eau ou encore l’énergie nécessaire à ces opérations.
  • le réchauffement climatique ;
  • le stockage des données et les centres informatiques ;
  • l’infrastructure et les réseaux de téléphonie.

Le cabinet Green It publie régulièrement un rapport sur la pollution numérique au bureau.

Le plus récent est sorti le 1er novembre 2021. (2)

D’après cette étude, la pollution numérique au bureau est liée :

  • aux utilisateurs de matériel numérique ;
  • aux services informatiques des entreprises et institutions ;
  • à l’infrastructure générale développée pour le numérique.

Une pollution en constante augmentation

Le secteur du numérique est l’un des rares à être en croissance constante depuis près de 20 ans. (3)

En 2021, le secteur numérique représente plus de 4 milliards d’utilisateurs et 34 milliards d’appareils. Il serait à l’origine de 2 à 4% des émissions à effet de serre dans le monde. (4,5)

Il s’est du reste immiscé dans tous les secteurs de la vie moderne avec les objets connectés.

Ces objets se retrouvent dans le milieu médical ou domestique.

En tout, l’empreinte carbone du numérique en France serait 5 fois supérieure à celle du parc automobile français, qui comprend près de 40 millions de véhicules. (4,6)

Cette tendance devrait être confirmée dans les années qui viennent. La pollution numérique pourrait doubler voire tripler.

Je vous donne un exemple : les objets connectés ne représentent aujourd’hui que 1% de la pollution numérique. En 2025, ils pourraient représenter entre 18 et 23% de cette dernière. (4)

Les recommandations de Green It

D’après l’étude du cabinet d’experts, trois actions simples sont très efficaces au bureau (2) :

  • réduire le taux d’équipement par travailleur en évitant notamment l’utilisation d’un 2e écran ;
  • allonger la durée de vie du matériel ;
  • développer le télétravail des collaborateurs des départements d’informatique.

Green It ajoute 2 autres pistes :

  • privilégier l’utilisation du papier recyclé labellisés FSC ;
  • réduire les besoins en refroidissement des salles informatiques.

Une loi votée en France sur le sujet

En France, les responsables politiques ont pris la mesure du problème.

Un texte destiné à verdir le secteur du numérique a été voté le 2 novembre 2021 par le Parlement. (5,7)

Ce texte est venu d’un constat établi par une mission d’information sénatoriale sur la pollution numérique.

Les mesures proposées visent notamment à:

  • renforcer le réemploi et le recyclage des appareils numériques ;
  • mieux encadrer l’activité des centres de données en matière environnementale ;
  • encadrer la fabrication et l’utilisation des box.

Il est possible que ces mesures aient un effet mais elles restent limitées.

Elles ne correspondent pas à une véritable politique de réduction de la pollution numérique que ce soit au bureau ou à la maison.

Des Français conscients du problème

Le sénateur ayant porté le projet s’en désole lui-même. Patrick Chaize estime que c’est du “gâchis”. (7)

Disons que c’est un premier pas timide.

C’est un peu dommage parce que les Français semblent disposés à agir sur la question.

8 Français sur 10 se disent prêts à acheter des appareils d’occasion. (8)

Ils seraient par ailleurs 2 Français sur 3 à être prêts à modérer le visionnage en ligne de vidéos. (8)

En dépit de ces déclarations, il n’y aurait toutefois pas de vraie évolution des comportements des consommateurs de vidéos.

Pour l’instant, après avoir beaucoup augmenté ces dernières années, la consommation de vidéo sur Internet a tendance à stagner.

Or, le streaming constituerait l’un des points noirs de la pollution numérique. Cela concernerait notamment la consommation de pornographie en ligne. (8)

Comment les responsables politiques pourraient-ils aller plus loin ?

Voici quelques idées :

  • Utiliser les centres de données pour réchauffer l’eau utilisée dans les bureaux ou les habitations ;
  • Baisser voire supprimer la TVA pour les biens numériques achetés d’occasion ;
  • Développer une filière de production de matériel informatique en France ou en Europe : cela éviterait d’importer l’essentiel de ces biens d’Asie du Sud-Est ;
  • Rendre payant l’accès aux sites pour adultes ;
  • Investir dans la recherche pour développer l’usage de matériaux moins polluants dans l’informatique comme le magnésium au lieu du lithium, ou le plastique de chanvre au lieu du plastique de pétrole ;

Et vous quelles sont vos idées pour lutter contre la pollution numérique ?

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
82 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LARTIGUE
1 mois il y a

Je ne vois pas apparaitre la pollution des systèmes de refroidissement de tous ces centres informatiques.

Van Weyenbergh
1 mois il y a

Il faudrait imprimer les documents pour faire de la place dans la memoire

MURIEL WOLFF
1 mois il y a
Répondre à  Van Weyenbergh

et revenir au papier, recyclé bien sur,

RAPENNE
1 mois il y a

Une action simple et à la portée de tous consiste au nettoyage de ses boites mail qui contiennent souvent des milliers de mails sans aucun intérêt et qui font tourner des serveurs pour rien.

Eric GIRAUD
1 mois il y a
Répondre à  RAPENNE

Je suis un handicapé de la souris de près de 70 berges et de ce fait (l’ignorance, pas les années, quoique ..), probablement un pollueur involontaire faute de savoir faire le ménage dont vous parlez. Je vais tâcher de m’améliorer.

Francoise ALBEROLA - VERGIER
1 mois il y a

Réduire la pollution passe d’abord par nos propres comportements….vider nos portables et autres : de mails images vidéo pas si importantes que ça voire inutiles…réduire les consommations numériques….aller vers la sobriété! …La député Delphine Batho a de très bonne idées … voir vidéo sur Thinkervieww interview du 29 Janv 2020…si nous réduisions toutes les consommations secondaires de confort et de luxe inutiles dans tous les domaines nous réduirions 30% la pollution: commençons par ça !Simple BON SENS et après ajustons là où il faut !!!

Maxime
1 mois il y a
  • Supprimer ses emails pour qu’ils ne restent pas stockés ! le stockage des données est energivore !!

C’est dont important de supprimer les emails que vous n’avez pas besoin de garder.

  • idem avec les conversations de groupe whatsapp / messenger etc

les supprimer régulièrement !

  • se retirer des news letters que vous ne lisez pas !
Bagnasco Martine
1 mois il y a
Répondre à  Maxime

Bonjour Maxime, oui je les supprime sitôt lus, mais où vont ils , lorsqu’on a vidé la corbeille? n’est ce pas cela qui génére la pollution numérique? cordialement Martine Sartène

Bernalleau Sabine
1 mois il y a
Répondre à  Maxime

ça serait bien aussi que les boites mail suppriment automatiquement tout ce qui a été lu, Idem sur messenger etc… parce que dans la journée on est bombardé de pub en tout genre qui plombent la messagerie.

Jean-Charles PERDRIAU
1 mois il y a

Le tout numérique est en train de tout détruire : environnement, socialement, économiquement…

MURIEL WOLFF
1 mois il y a

En effet!!!! Dramatiquement ! Urgent de revenir à la raison et de le limiter au strict essentiel

Arlette Gendrot
1 mois il y a

Je suis d’accord… Un peu plus d’humain ferait du bien…

Marchaut
1 mois il y a

Tout à fait d’accord avec cette préoccupation , de taille !
je ne me sens pas de taille , mais je fait le vœux
que les plus jeunes se saisissent de ce problème….
mille mercis à eux ,
et à vous de soulever le sujet
cirdialement

CAUX
1 mois il y a
Répondre à  Marchaut

OUI ET NON avec vous. Que les jeunes se saisissent du problème… OUI! Mais leur faire payer nos dettes financières, nos âneries politiques et nos cloaques…NON! J’entends trop souvent des gens dire: » Oh ben moi, j’crains plus rien à mon âge! Après moi le déluge! »
Bien fraternellement!

Bagnasco Martine
1 mois il y a
Répondre à  CAUX

Vous avez raison Caux, mes petits enfants payent et payeront assez cher le réchauffement climatique et ce qui en découle. Depuis 60 ans, nous détruisons chaque jour davantage par tous ces excés de consommation. Peu de décisions sont prises pour remédier aux catastrophes climatiques des prochaines années!! . cordialement Martine Sartène

LE GRAND
1 mois il y a

La pollution dénoncée dans cet article est à mes yeux bien moins inquiétante que la pollution des esprits par les contenus véhiculés ! Il y a donc une prise de conscience à faire faire sur ce plan dont l’importance est difficilement « chiffrable », mais réelle et qui pourrait s’avérer capitale.

niko
1 mois il y a

Bonjour, la meilleure idée qui aurait également beaucoup d’autres répercutions (positives essentiellement) serait de supprimer la publicité. L’interdire, tout simplement. Économies draconiennes à la clé, et confort de vie augmenté.

Bagnasco Martine
1 mois il y a
Répondre à  niko

Très bonne idée Niko, revenir à un système plus normal de consommations. Mais là c’est toucher aux richissimes du CAC 40!!! Cordialement Martine Sartène

Hapiak
1 mois il y a

Bonjour ,
Envoyer moins de courriels en tout genre parfois vu et recus

Brogniart Colette
1 mois il y a

J’ai entendu une émission sur l’utilisation pour la mémorisation numérique de molécules qui auraient une capacité considérable et ne pollueraient pas. Il faudrait favoriser cette recherche.

Banach
1 mois il y a

Bonjour, le numérique abîme gravement la planète cette mais aussi notre société ,on a besoin d’une solution alternative pour les documents administratifs pour économiser les ressources naturelles et on pourait très bien ce passer du numérique car avant ce n’était pas un problème .il n’y a pas d’évolution pour la protection de la planète si on conserve toutes ses machines numériques ( pc, téléphone portable , tablette polluent)

joelle
1 mois il y a

a fond pour tout ce qui est écrit…

Leni
1 mois il y a

Article très intéressant par contre je ne suis pas d’accord sur un point : rendre payant les sites pour adultes. Cela creuserait une inégalité sociale déjà existante (comme quand les politiques ont augmenté le prix du pétrole au noms de l’écologie et que plusieurs foyers ce sont retrouvé dans la panade à cause de cette mesure censée être bienveillante). Les gens font déjà ce qu’ils peuvent avec ce qu’on leur donne. Beaucoup de gens vivent seuls avec peu de moyen et le numérique permet de combler se vide (appeler régulièrement ses proches qui sont loin ou avoir une présence grâce à la télé ou aux vidéos) et il y a des familles monoparentales qui ne peuvent pas s’offrir une nourrice ou une baby-sitter alors la console, la télé ou le smartphone gardent l’enfant le temps de l’absence du parent ou le temps qu’il/elle fasse tous ce qu’il/elle a à faire pour donner une vie décente à sa chair au quotidien (faire à manger, le ménage, les prises de rendez-vous chez les professionnels de santé si besoin est, etc)
Alors faire porter la responsabilité des pollutions numériques aux utilisateurs n’est pour moi pas une bonne solution (en plus d’être extrêmement compliqué à mettre en place). On est déjà tous sensibilisé à l’écologie et la plupart des gens font déjà ce qu’ils peuvent. Maintenant c’est aux gouvernements et aux constructeurs de se responsabiliser en investissant dans des énergies propres, en créant leur nouveaux modèles avec des matières moins polluantes, en recyclant tous ce qui peut l’être, etc..
Je délivre ces mots avec Bienveillance <3

Bagnasco Martine
1 mois il y a
Répondre à  Leni

Oui Leni, vous avez raison, ce sont les gouvernements qui doivent agir de toute urgence pour sauver cette pauvre planéte. Ils se réunissent mais ne parviennent pas à des accords logiques, efficaces pour remédier à ce vaste probléme de la surconsommation et de la pollution!! Cordialement Martine Sartène

odile DODOS
1 mois il y a

Appareils d’occasion , stopper les maisons connectées , payer le téléphone à l’appel ,il est temps de réagir

Marielle
1 mois il y a

Si le téléphone était payant comme autrefois les gens téléphoneraient juste par besoin et cela serait moins polluant et les personnes seraient plus disponibles à leur entourage et on ne serait plus dérangé lors des transports.

Fabienne
1 mois il y a

A-t-on réellement besoin de réfrigérateurs ou d’aspirateurs connectés ? A-t-on vraiment besoin d’une Alexia ou d’une Siri pour écouter de la musique ou connaître la météo du jour…? On y voit le progrès, j’y voit la dépendance, la surveillance, la perte de nos capacités de vivre, de faire, de chercher par soit même. Je ne veux pas de ce monde.

Wayan JC
1 mois il y a

Bonjour,
Il est vrai que la polution existe en tout genre depuis que l’homme est venu sur terre.
Si la population se laisse bercer par les politiques et les medias sur le changement climatique, la terre se moque bien de nous et son evolution continue.
La fonte des glaciers, les volcans, les tremblements de terre et tout ce que nous avons l’habitude d’appeler catastrophe naturelle sont le resultat de la transformation des plaques, de la nature et de toute vie environnante.
Si les gens etaient un peu plus developpes mentalement, elles auraient un interet a lire et s’informer dans l’histoire de la terre et les nombreux documents scientifiques et non pas poluer inutilement l’atmosphere avec les reseaux sociaux.

Roch Debaste
1 mois il y a

Merci

Etienne G.
1 mois il y a

Je pense qu’ éduquer l’acheteur à l’aquisition de matériel évolutif et à haut taux de réparabilité serait un plus. Inciter aussi les acheteurs à se former à la technicité de base pour réparer et upgrader leur machine. Commentaire écrit d’un laptop de 2012, écran+clavier+batterie changés, disque dur remplacé par un SSD, RAM doublée, pâte thermique renouvelée et nettoyage régulier…le tout à la maison.

ELISABETH COPREZ
1 mois il y a
Répondre à  Etienne G.

c est EVIDENT CETTE SURCONSOMMATION TUERA L’HOMME
LE PIRE CE SONT LES ENFANTS QUI NAISSENT AVEC CETTE POLLUTION

NE DORMENT PLUS BIEN. BREF C EST UN EXCES PARTOUT..
LES EOLIENNES C’EST DU BETON CA TUE LES PAYSAGES.
PLUS VERTE QUE LES VERTS…!!! JE DETESTE LES EOLIENNES
ET TROP C’EST TROP COMME CE NUMERIQUE
J aI TOUT SUR PAPIER BUG SUPER BUG UN JOUR TOUT S ARRETERA

Bagnasco Martine
1 mois il y a
Répondre à  Etienne G.

Bonjour Etienne, vous avez raison, le souci est que les appareils sont tous conçus pour durer 1 an 2ans 5ans afin que l’on rachète encore! J’ai du changer 1 cumulus de 5 ans, le précédent avait 20 ans! il en est de même pour tout l’électroménager! C’est dramatique et toujours pour les riches du CAC 40!! Martine Sartène

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

82
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x