Facebook
Twitter
Telegram
Email
WhatsApp

Quand un Texan parle d’écologie, faut-il l’écouter?

Il y a quelques jours, j’ai pris le temps d’écouter ce que le géologue Scott Tinker avait à dire sur le débat écologique.

Cet homme est le directeur du Bureau of Economic Geology, un organisme public du Texas.

Scott Tinker est aussi Professeur à l’Université de Austin. (1)

Il a également fondé une ONG, appelée Switch Energy Alliance, qui promeut l’accès à l’énergie pour tous.

Scott Tinker n’est pas lui-même Texan puisqu’il est né en Illinois, près des grands lacs.

Mais le Texas est devenu sa terre d’adoption depuis de nombreuses années.

Et la pensée de Scott Tinker est forcément influencée par les gens de cet Etat qui en quelques génération s’est transformé profondément.

En 200 ans, le Texas est passé d’une terre de chasse, à une terre d’élevage, puis d’industrie et de services.

Les amis du Texas

Le Texas est le 28ème Etat à avoir intégré les Etats-Unis. C’était en 1845. (2)

Avant, cela ce territoire avait été habité par de nombreuses tribus amérindiennes.

Le mot “Texas” lui même vient du mot “taysha” qui dans la langue des indiens Caddo veut dire “les amis”. (3)

Mais les Caddo, qui occupaient l’est du territoire, n’étaient pas les seuls à vivre dans la région. (3)

Ils avaient pour voisin à l’ouest les Wichita, les Tawakoni et les Kitsai qui eux-mêmes étaient entourés des Kiowas, des Commanche et des Bidai. Au sud des Caddo se trouvaient les Tonkawa, les Karankawa puis vers le Mexique les Coahuireci et les Carrizo. (3)

A l’ouest se trouvaient les Apache, les Jumano et les Pueblos.

Parmi toutes ses tribus l’amitié ne régnait pas forcément.

Apaches et Comanches : la lutte à mort

Les Apaches étaient les plus puissants. Ils avaient tendance à terroriser la région. (4)

Ils maltraitèrent les Comanches durant de nombreuses générations, les obligeant à se réfugier dans les montagnes Rocheuses.

À cette époque, les Comanches étaient chasseurs-cueilleurs. Et tout le monde se promenait à pied. (4)

Les Comanches étaient petits quoique râblés. Les Apaches étaient plus grands et plus forts.

En combat singulier, les Apaches l’emportaient, le plus souvent.

Puis, les Espagnols sont venus. Et avec eux, le cheval.

Les Comanches sont tombés sous le charme des chevaux que les Apaches ont dédaignés.

Le guerrier Comanche est devenu cavalier de jour comme de nuit. On ne le voyait plus quitter son cheval.

Il s’est mis à chasser le bison et l’Apache à cheval. Le rapport de force s’est inversé.

Et les Comanches se sont vengés. (4)

Une immigration anglophone

Longtemps les européens ont peu pénétré le Texas.

Ils n’étaient pas assez nombreux et ils avaient une peur terrible des indiens de la région.

Le premier à y avoir établi une colonie est un français : 1685, René-Robert Cavelier, Sieur de La Salle. Elle s’appelait Fort Louis. (2)

Mais le site a été détruit au bout de trois ans.

Les Espagnols ont créé des villages et, petit à petit, ont grignoté le territoire.

Lors de l’indépendance du Mexique, le Texas a fait partie de ce nouvel État. (2)

Et les mexicains, qui voulaient peupler ce territoire, ont fait appel à une main d’œuvre anglophone. (2)

Et en 1834, on comptait un peu plus de 30 000 anglophones pour 8000 mexicains. (2)

Finalement, les texans ont pris leur indépendance en combattant contre le Mexique.

Et le Texas est devenu une république indépendante avant de rejoindre les Etats-Unis.

Des chevaux, du coton et du pétrole

Les Texans ont gardé l’amour des Comanches pour les chevaux.

Ils sont devenus éleveurs. Et la maison du Texan est devenue le ranch.

Ils ont aussi fait pousser du coton.

Puis, au début du 19e siècle on a découvert du pétrole dans cet État : dans les terres et le long de la côte.

Le Texas est devenu un pays industriel et une terre de cocagne.

De nombreuses personnes sont venues y habiter.

Cet État compte aujourd’hui 30 millions d’habitants. L’économie y est diversifiée et plutôt tournée vers les services. La taille de son économie est proche de celle de la France. (5)

C’est un État qui compte aux Etats-Unis et un territoire qui a une influence sur le monde.

Mais les habitants n’ont pas oublié ce qu’ils doivent à la terre et au pétrole.

Et c’est ainsi qu’ils ont créé un Bureau de géologie économique : ce n’est pas tout d’étudier la terre, il faut aussi en tirer quelque profit !

Voilà donc l’univers dans lequel Scott Tinker a travaillé depuis les années 80.

Face à l’urgence climatique, repenser notre approche de l’énergie est indispensable.

La France a l’opportunité de mener une révolution dans le domaine du nucléaire grâce à une alternative plus propre et plus efficiente (le thorium) pour atteindre l’autosuffisance énergétique.

Signez, partagez la pétition pour accélérer cette transition vitale vers une énergie durable et sûre.

Trois questions que l’on ne pose jamais

Et, ses trois interrogations dans le débat actuel sont (6):

1/ Peut-on débattre de l’écologie et du climat sans tomber dans le jugement des uns et des autres ?

2/ Peut-on espérer qu’il y ait une véritable activité économique avec zéro émission carbone ?

3/ Peut-on changer l’état du monde sans prendre en compte ce que veulent les populations ?

Quelle énergie veut-on ?

Scott Tinker rappelle que la science est fondée sur le doute. (6)

Le travail du scientifique est d’abord de poser des hypothèses et de voir si elles sont confirmées dans le temps.

Si plus personne ne doute, il n’y a plus de science. Et il s’inquiète de voir le débat sur l’écologie devenir un combat dogmatique.

Il s’inquiète de voir les certitudes écologiques mettre l’être humain de côté.

Pour lui, ce que l’on demande aujourd’hui, c’est de l’énergie :

  • fiable,
  • aux coûts abordables,
  • qui émet le moins de CO2 possible.

C’est ce qui permet d’avoir des hôpitaux et des écoles qui fonctionnent. (6)

À l’échelle du monde

Pour donner un peu de perspective au débat, Scott Tinker parle du monde.

Il explique qu’il a visité plus d’une 60aine de pays. Il a vu les populations pauvres, sans accès à l’énergie. (6)

Il rappelle que 2,2 milliards d’être humains cuisinent avec du bois ou de la biomasse. (6)

Ces populations sont souvent exposées à des fumées toxiques.

Lui-même a visité des hôpitaux où meurent des mamans atteintes de pathologies respiratoires ou de cancers des poumons causés par des années de cuisson au bois. (6)

L’accès à l’énergie fiable est un luxe que 5 milliards d’habitants sur terre ne connaissent pas. (6)

De nombreuses populations d’Afrique et d’Amérique Latine, notamment, ont accès à une énergie à relativement bon prix mais sans fiabilité.

Pour ces populations, les priorités vitales sont l’accès à de l’eau propre, à une énergie fiable et à l’école pour leurs enfants.

La pollution et le CO2 viennent en second plan.

“Les énergies renouvelables n’existent pas”

Voilà ce qu’explique Scott Tinker.

Il faut des métaux pour les panneaux solaires et l’éolien. Il faut des métaux pour les batteries sans lesquelles l’électrisation du monde n’est pas possible. (6)

Et pour tous ces métaux, il faut creuser la terre.

Or, rappelle le géologue, l’activité minière n’est pas une activité écologique.

Et ces métaux doivent être transformés. Il faut des hauts fourneaux, des usines.

L’essentiel de cette transformation a lieu en Chine. (6)

La transition énergétique, si elle a lieu, ne se fera pas sans ce pays !

Scott Tinker ajoute que pour savoir ce que pensent les dirigeants, il faut regarder ce qu’ils font plutôt que ce qu’ils disent.

Car pendant que des accords sont signés et proclamés lors des fameuses COP, partout la consommation de charbon, de pétrole et de gaz naturel augmente. (6)

Scott Tinker explique que l’Asie émet plus de CO2 que l’ensemble du monde.

Mais cela est dû à la consommation du monde, à commencer par celle de l’Europe et de l’Amérique du Nord qui ont délocalisé leur production en Asie.

 

Construire le bon équilibre entre les énergies fiables et les énergies intermittentes

Scott Tinker rappelle que le charbon a changé le monde parce qu’il s’agit d’une source d’énergie très dense, très efficace. (6)

Ont suivi d’autres sources d’énergies très denses comme le pétrole, le gaz naturel et le nucléaire. (6)

Ces énergies polluent mais elles apportent aux êtres humains les services dont ils ont besoin.

L’hydraulique, le solaire et l’éolien émettent moins de CO2 mais ce sont des énergies intermittentes.

Par exemple, en 2022 la production d’électricité des barrages hydrauliques a chuté à cause de la sécheresse. (7)

Les panneaux solaires peuvent être transpercés par la grêle. (8)

Et l’éolien est par nature aléatoire.

Sortir des logiques manichéennes

Enfin Scott Tinker propose de sortir de la vision moraliste de l’écologie.

Il n’y a pas, selon lui, une énergie propre et une énergie salle, il n’y a pas les bons élèves et les mauvais élèves. (6)

Il y a des molécules chimiques qui se combinent d’une manière ou d’une autre. (6)

Pour lui, l’avenir appartient à ceux qui trouveront la bonne formule.

Alors, évidemment, le problème est que le temps presse.

Il me semble que l’on aura du mal à passer à une économie qui émet peu de carbone sans une dose de sobriété, de planification et d’innovation, qui nécessite de la liberté.

Mais Scott Tinker a raison, aucun changement ne fera sans prendre en compte les gens et leurs besoins.

Face à l’urgence climatique, repenser notre approche de l’énergie est indispensable.

La France a l’opportunité de mener une révolution dans le domaine du nucléaire grâce à une alternative plus propre et plus efficiente (le thorium) pour atteindre l’autosuffisance énergétique.

Signez, partagez la pétition pour accélérer cette transition vitale vers une énergie durable et sûre.

Références

  1. https://www.beg.utexas.edu/people/scott-tinker
  2. https://www.thestoryoftexas.com/discover/texas-history-timeline
  3. https://morganesque.org/2018/03/07/mon-texas-a-moi/
  4. https://www.youtube.com/watch?v=ZSYN7GF_ll0
  5. https://www.texastribune.org/2023/12/19/texas-2023-population-growth-census/
  6. https://www.youtube.com/watch?v=aTfwqvNuk44
  7. https://www.tf1info.fr/environnement-ecologie/secheresse-la-production-hydroelectrique-deja-menacee-en-france-2249292.html
  8. https://www.energy.gov/femp/hail-damage-mitigation-solar-photovoltaic-systems
S’abonner
Notification pour

26 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
JBernard
1 mois il y a

Ah!le rêve écologique !Cela restera bien un rêve…coûteux.Et rien ne changera

ZAMPA Brise
1 mois il y a

MERCI pour cette excellente leçon de géographie concernant un peuple que l’on connaissait notamment à travers les films d’aventures….Et Merci pour ce condensé d’économie.
La suite m »interesse !!!!!
Cordialement
Brise ZAMPA

1 mois il y a

C’est tout à fait ma pensée depuis une bonne vingtaine d’année. Effectivement, tous les moyens de production d’énergie ont leur lacune, soit ils ne sont pas « propres », soit les matériaux ou les produits de base eux-mêmes ne sont pas recyclable !
Oui, la seule solution est de diminuer notre utilisation de manière rationnelle.
Dans mon pays, au Sénégal, des immeubles entiers de bureaux laissent la climatisation tourner de jour comme de nuit. Non seulement cet usage excessif d’électricité (au pétrole chez nous) est un gaspillage immense, mais en plus, la ville de Dakar a pris au moins 6degrés supplémentaires en deux ou trois ans. Cette année est la pire de doute : là où nous avions 23 degré au mois de février l’année dernière, nous sommes actuellement depuis 3 semaines à 34 voire 3. Et je n’ose parler de la pollution car s’y rajoutent les embouteillages d’automobiles… climatisée bien sûr : depuis 3 mois, nous vivons dans un « fog » de pollution et de poussière qui s’immisce et se colle partout.
C’est un Enfer quotidien

Christophe
1 mois il y a

Bonjour,

Il est toujours dommage que des gens bien intentionnés comme vous reprenne en boucle l’argument du CO 2 en trop grande quantité, qui serait néfaste.

Le Co 2 c’est la vie, et plus il y en a mieux la végétation se porte (photosynthèse).
Et le réchauffement climatique apporte aussi beaucoup d’avantages, c’est ainsi que l’empire romain s’est développé avec des températures moyennes de 3 à 4 degrés supérieures à celles de notre époque. Il ne semble pas que les populations et les espèces en souffraient particulièrement à l’époque.

L’extinction des espèces provient sans doute davantage du brouillard électro-magnétique croissant (4 G, 5 G, 6 G) et d’autres phénomènes artificiels inconnus, que du réchauffement climatique proprement dit.

La théorie du réchauffement climatique par le CO 2 est imposée par les élites qui polluent, pour nous culpabiliser et détourner l’attention sur les vrais problèmes écologiques. Les climatologues qui soutiennent cette ineptie sont subventionnés par ces mêmes élites, et les autres climatologues qui dénoncent cette arnaque ne sont tout simplement pas subventionnés. Ce n’est pas très compliqué à comprendre..

Puis n’avez-vous jamais entendu parler de géo-ingénierie, et ne regardez-vous jamais le ciel ? D’immenses traînées chimiques épandues quasi quotidiennement par de nombreux avions, qui se développent en nuages laiteux qui finissent par voiler le soleil. Et au lieu de crier au complotisme regardez le ciel par vous-même sur des jours, des semaines, des mois et vous comprendrez peut-être alors une des causes de ce réchauffement climatique, causé par l’homme d’accord, mais pas pour les raisons qui nous sont imposées sans discussion possible.

Ils réchauffent artificiellement le climat pour nous culpabiliser et pour finalement nous contrôler et nous appauvrir. Il faut bien comprendre qu’ils n’en ont jamais assez et que tout ce nous possédons les intéresse (même nos corps, nos organes, etc.).

C’est donc une stratégie de prédation très efficace avec des populations anesthésiées de propagande, et si nous laissons faire ça finira mal pour nous.

Arrêtons de perdre du temps avec ces bêtises et posons enfin les vrais problèmes de ce monde.

BROUCHET ANDRÉ
1 mois il y a

La solution EXISTE ! Elle s’appelle HACE et elle est développée par Jean Luc STANEK…
La POC (preuve de la validité du concept) à été faite et usine doit être construite pour livrer ce HOULOMOTEUR performant aux clients potentiels qui se sont déclarés très intéressés !
20 à 30 millions à trouver. Les investisseurs français se réveilleront TROP TARD…
Comme d’hab’ !

Sylvie O
1 mois il y a

Je suis heureuse d’avoir lu ces propos de bon sens. Tout le monde devrait avoir accès à ce discours. Merci et bravo pour cette synthèse.
Sylvie O

Le Thorium n’est pas fissile (il ne crée pas la réaction nucléaire), il est seulement fertile. Cela signifie que la filière nucléaire « au Thorium » est en réalité celle des SURGÉNÉRATEURS de type Superphénix.

La différence est que, au lieu de bombarder de neutrons l’Uranium 238 (fertile) pour obtenir du plutonium 239 (fissile), on doit bombarder le Thorium 232 (fertile) pour obtenir de l’Uranium 233 (fissile)

SAUF QUE ! Sauf que ça fait 50 ans que l’industrie nucléaire mondiale échoue à faire fonctionner des surgénérateurs, avec la filière la moins compliquée (uranium). Alors ce n’est pas demain matin que ça marchera avec du Thorium. Et si ça fonctionne un jour, il est notable que le sel à haute température est extrêmement corrosif pour les structures du réacteur.

De plus, l’uranium 233 donne toujours de l’uranium 232, un combustible aux radiations très énergétiques et dangereuses.

Enfin, l’uranium 233 peut lui aussi être utilisé pour faire des bombes atomiques.

On voit donc que les vertus « miraculeuse » de l’option thorium ne sont absolument pas au rendez-vous. Une fois de plus avec l’industrie nucléaire, beaucoup de blabla pour décrocher des milliards d’argent public et faire… de jolies expériences assurément très intéressantes pour les physiciens, mais pour un résultat parfaitement nul… 

1 mois il y a

Bien sur qu’il a raison.
Sans CO2 pas de nature, aucune vie sur terre, nous en dépendons tous.
Ce gaz qui n’est pas un poluant, participe actuellement à une élévétion de la végétation, il était beaucoup plus important au début de notre monde, il y a bien longtemps.
Les déclarations du GIEC sur lesquelles repose toute cette théorie n’est pas fondé. Le consensus n’existe pas en science. D’ailleurs cet groupement n’est autre que politique. La traduction de cet organisme (IPCC) sur internet est trompeuse, à aucun moment le mot expert ne se trouve dans ce titre, pourtant traduit en français avec le mot « EXPERT ». Si un scientifique omet d’aller dans le sens de ces politiques, alors les budgets lui sont coupés. Donc si vous voulez avoir de quoi travailler, vous savez ce que vous devez faire …
Le CO2 a bon dos, grace à lui vous avez une multitude de loby minoritaires qui appuient sur une politique qui leur rapporte des profits et ont convaincu un grand nombre de gents bernés par les discours ambiants.
Les discours sur le climat ne repose sur aucun fondements, la complexité du climat est inconnu, aucun modèle n’est capable de reproduire avec les données anciennes le climat d’aujourd’hui, sauf a modifier les données pour arriver a leur conclusions.
Oui le climat évolu comme depuis toujours, en ce moment il est plus chaud, et alors, comme au moyen age. 1,5 degré c’est tout !
Mettons a profit l’argent dépensé dans la vrai rechercher afin de parvenir à faire de notre monde un monde meilleur pour tous.

POLITIS
1 mois il y a

Il s’agit d’évidence. Le problème est que rien n’est encore dans les tuyaux pour aborder ces problématiques très complexes et que le système ne propose pas par exemple de dégager des ressources financières absolument indispensables pour aborder la situation.

Blandine Vue
1 mois il y a

L’éolien est une catastrophe pour la santé humaine et animale, on est en train de faire des mesures d’infrasons indépendants, dans les logements : jusqu’à plus de 10 km, on dépasse les seuils d’infrasons admis dans l’industrie pour 8 h/jour et 5j/semaine! Et dans nos maisons, on y est exposé bien plus! N’importe quelle usine serait obligée de sortir ses employés si elle atteignait ces seuils! Et nous on y vit depuis des années ! Hécatombe dans les fermes aussi, avec des hémorragies internes notamment et une mortalité énorme, des problèmes de reproduction…. Graves problèmes de santé chez les habitants, maladies auto immunes, cardiaques, cancers, même chez les enfants! Mais on a à faire à de tels lobbies (pour rester modérée!) que les états refusent de voir la réalité qui est endurée sur place!

yolande OLIVAIN
1 mois il y a
Répondre à  Blandine Vue

tout à fait d’accord avec vous. On croit que les technologies « vertes » vont sauver le monde, mais c’est un leurre. Elles vont faire de nous des dépendants de la Chine qui de son côté va sacrifier tous ses espaces naturels pour produire de quoi faire des panneaux photovoltaïques et des éoliennes ! la terre va devenir un gruyère pour trouver les métaux dont l’humanité aura besoin. Est-ce bien ça qu’on veut ?

Baudin
1 mois il y a

Une extinction massive des espèces dont l’humain est en marche réchauffement de la basse atmosphère, pollution, maladies, guerres, une démographie dégringolante au nord , envahi par une population du sud à la démographie grimpante qui aura chaud et faim , Scott peut continuer sa sieste, c’est irréversible.

yolande OLIVAIN
1 mois il y a
Répondre à  Baudin

j’adhère à 200%. nous sommes « faits comme des rats » si je puis dire.

Philippe D
1 mois il y a

A l’image des quotas de peche , le monde avancera quand les producteurs de petrole limiteront drastiquement la production au strict minimum. L’économie s’adaptera, et l’innovation prendra enfin le relais . (prétendre que l’éolien et le solaire sont aléatoires est encore un dogme facile pour freiner toute avancée: les solutions de recuperation/transformation de cette energie et son stockage pour en faire de l’electricité a la demande existent et peuvent largement progresser et se généraliser.). Quid de la geothermie, du thorium , de la recuperation des « dechets » nucleaires , …
Donc quel est l’objet et l’objectif de cette signature ??

nadine carre
1 mois il y a

La question : A qui profite le crime?
Ne serait il pas souhaitable que les Profiteurs
Évalue le pourcentage de leurs degàts pour repercuter celui ci sur une Somme â payer proportionnelle et consentie? Ce serait un bon début☘️

1 mois il y a

👍👍👍

Holistique
1 mois il y a

Je ne comprends pas cet article qui est au depart très intéressant, mais qui finit dans un vaste marasme d’information décousu.

L article est nul pour nous faire adhérer à l’utilisation du thorium!!! Il n en parle même pas.
On a beau y est déjà favorable il ne donne pas envie de signer !…

Nicole
1 mois il y a

Sujet très intéressant sur le Texas, mais d’ après des scientifiques non corrompus il n y a pas d ‘urgence climatique

yolande OLIVAIN
1 mois il y a
Répondre à  Nicole

ah bon? vous pensez que Haroun Tazieff était un « corrompu »? il nous avertissait déjà du danger en 1973. Pourquoi les corrompus seraient du côté des scientifiques qui ont publié les 14 000 études sur lesquelles est basé le rapport du Giec ? et pas sur ceux qui veulent surtout que rien ne change, pour pouvoir continuer de faire leur business?

1 mois il y a

Très bien argumenté. Nul doute qu’il y’a un problème avec le monde politique et les gens sont toujours mis de côté dans l’ensemble. Il faut changer les mentalités et dénoncer les 🤥 mensonges pour les faire connaître on demande ou pas les choses à faire valider. Si oui selon moi il faut y aller tous ensemble et maintenant les choses doivent changer oui l’histoire nous rappelle qu’il est très important que les gens soient informés pour être heureux sans être dupes !

Do Ski
1 mois il y a

Une critique proche de l’objectivité !

Sébastien Desroches
1 mois il y a

Cela change de ne pas entendre un(e) extrémiste parler énergie. On pourrait rajouter dans la balance l’exploitation des populations locales pour extraire les métaux indispensables à la création des batteries mais ça nos ecolos bobos ne veulent pas en parler

Laurence T
1 mois il y a

le CO2 est indispensable à la vie des arbres, de la végétation

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

26
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x