Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Sensibiliser au gaspillage alimentaire de manière festive et participative, mettre en avant le partage, voici les objectifs de l’association Les Bons Restes installée à Reims.

L’équipe Les Lignes Bougent donne la parole à :
Sandrine Libeaut, Coordinatrice de l’association Les Bons Restes

Dans le monde, chaque année, un tiers de la production de denrées alimentaires destinées à la consommation humaine part à la poubelle. En France, le poids annuel du gaspillage alimentaire est estimé à 10 millions de tonnes, 10 milliards de kilos. Un gâchis déconcertant qui a lieu à tous les étages, de la production à la consommation, en passant par la transformation, la distribution et la restauration.

Face à ce constat, une bande d’amis a décidé d’agir ! C’est en chantant « le gâchis, c’est fini ! » avec des perruques colorées et en dansant sur une musique disco qu’ils cuisinent des fruits et légumes glanés auprès de maraîchers et magasins de la région. Lors de ces évènements « Disco Soupe » organisés sur l’espace public, ils invitent les passants à cuisiner avec eux puis distribuent les soupes, salades, et jus de fruits concoctés gratuitement ou à prix libre. Dans l’objectif de pérenniser et diversifier les actions de sensibilisation au gaspillage alimentaire et à l’alimentation durable, ce groupe de p’tits choux décide en novembre 2016 de créer l’association Les Bons Restes.

Vous souhaitez soutenir l'association ? Voici les manières de le faire

Aujourd’hui, l’association Les Bons Restes propose différentes activités telles que des Disco Soupe, des ateliers bocaux, des jeux de sensibilisation et porte également un projet de cantine anti-gaspi !

Cette cantine est un lieu de restauration pas comme les autres.

Les menus sont élaborés à partir d’invendus glanés chez les producteurs et les magasins locaux. La cuisine est participative le matin, ici il n’y a pas de chef cuisto ! Chaque personne est libre de cuisiner, d’ajouter son grain de sel et de partager ses astuces avec les autres participants du jour.

Midi approche, ça s’active dur en cuisine : les plats gratinent, les tables se dressent et les premiers convives arrivent. Seul, entre amis ou en famille, tout le monde est logé à la même enseigne ici, on s’installe sur de grandes tables partagées. Les fourchettes s’agitent, les papilles se régalent et les langues se délient au fil du repas. Au moment de l’addition, le repas est à prix libre, permettant à chacun de payer en conscience en fonction de sa satisfaction et de ses moyens.

Une fois le ventre bien tendu, des participants se lancent dans la vaisselle participative. Tout comme la préparation des repas, c’est une expérience en soi et les places sont rares sur le marché, il y a même du troc !

Après la réussite de plusieurs semaines de cantines éphémères en 2020 et 2021, l’association compte bien ouvrir les portes de son local début 2022. Structuration et montage du projet, campagne de financement participatif, recherche de partenariat, les p’tits choux sont bien actifs en attendant l’inauguration et continuent à faire parler du projet en organisant des semaines de cantines éphémères dans différents lieux rémois.

www.lesbonsrestes.fr

Défendez votre propre cause !

Vous êtes membres d'une association ?

Faites la découvrir à notre communauté

Les Lignes Bougent a à coeur de mettre en lumière des associations qui oeuvrent dans l’ombre au quotidien.
Nous voulons faire découvrir vos missions !
Cliquez ici pour nous parler de votre association.
C’est toujours un plaisir pour notre équipe d’échanger avec vous
S’abonner
Notification pour
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x