Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
velo

C’est si chic le vélo !

La crise sanitaire que nous traversons a provoqué des politiques radicales, comme on n’en avait plus vues en Europe depuis longtemps.

Les confinements à répétition, la fermeture des écoles lors du premier confinement, l’état d’urgence permanent, tout cela n’avait pas été connu par les générations du XXIe siècle.

Il faut remonter les siècles pour trouver la trace d’un confinement provoqué par telle ou telle peste. En France le dernier date de 1832 et une épidémie de choléra. (1)

En revanche, personne n’avait jamais connu le “pass sanitaire” ou la vaccination quasi-obligatoire.

Les thérapies géniques sont également une nouveauté.

D’ores et déjà, ce que nous avons vécu, nous fait basculer dans une époque nouvelle.

Tout a changé : la manière de faire les lois, la manière de communiquer des gouvernants, la coopération ou le mimétisme des gouvernements dans le monde, la conscience des citoyens du monde entier de dépendre d’un même système, voire d’une même oligarchie pour les plus pessimistes.

Le rapport entre gouvernants et gouvernés semble avoir changé aussi.

Personne ne fait confiance à Emmanuel Macron mais tout le monde le regarde quand il prend la parole. Ces derniers mois, il a multiplié les records d’audience ! (2)

Les habitudes ont évolué.

Parmi elles, le télétravail qui donne de la liberté dans son organisation mais peut faire perdre le sens du travail.

Enfin, les modes de transport ont changé.

C’est mon sujet du jour.

Le vélo trace son chemin

Depuis 2020, le vélo fait son grand retour. Désormais près d’un Français sur deux se déplace en bicyclette. (3)

En ville, on dit qu’il fait partie des “mobilités douces”. (4)

Il coche toutes les cases positives du moment.

Il ne pollue pas, il est bon pour la santé, il se pratique seul ou à deux. Il est convivial et facile à utiliser.

Dans de nombreuses villes, les confinements et les restrictions de circulation, liés au couvre-feu ont permis la mise en place de pistes cyclables que certains appellent les “coronapistes.” (5)

Dans la capitale française, à Paris, du Louvre à la Bastille, les vélos sont désormais légion.

Les voitures ont disparu. Elles saturent le périphérique et la proche banlieue.

Il existe même une piste cyclable entre Neuilly et la Défense qui jusque-là ressemblait surtout à une vaste autoroute urbaine à huit voies. Plus de 5700 vélos passeraient sur ce grand axe routier tous les jours. (4)

Plus de 700 km de pistes cyclables ont été dessinées ou organisées en France. Cela concerne les grandes villes, le littoral et même de nombreuses petites villes s’y sont mises.

Le vélo est à la fête !

Grenoble et Strasbourg sont en tête dans ce domaine avec 17% des trajets domicile-bureau effectués en vélo. (4)

À Bordeaux, à Nantes, à Lyon ou à Lille ou Dunkerque, le nombre de cyclistes aurait augmenté. Ils utilisent les services de vélos urbains et finissent par se racheter une bécane. (6)

Entre mai et juin 2020, la vente de deux-roues neufs a augmenté de 117% par rapport à 2019.

Par ailleurs, l’aide gouvernementale de 50 euros prévue pour 300 000 vélos a servi à plus d’un million de personnes. (7)

Certains magasins de vélo peineraient toujours à satisfaire la demande en 2021 notamment pour les réparations.

Le vélo électrique décolle

Les professionnels du secteur les appellent VAE : vélo à assistance électrique.

En 2020, ils ont représenté 45% du marché du vélo en valeur. Leur prix est en effet plus élevé que ceux des vélos classiques.

500 000 vélos électriques ont été vendus en 2020. C’est une augmentation de 12% par rapport à 2019. (8)

Reprise économique dans le monde du vélo

L’engouement en France est tel que certaines entreprises historiques comme Mercier ont décidé de revenir en France après avoir quitté le pays. (9)

Ce fabricant créé en 1919 était parti en Chine. Il ouvrira une nouvelle usine dans les Ardennes en 2022 où l’entreprise prévoit d’embaucher 120 personnes.

De même, la Manufacture française du cycle, en redressement judiciaire en 2013, a réussi à remonter la barre. Sa production de vélo est passée de 130 000 à 450 000 vélos ! (10,11)

Tous en piste !

Pendant longtemps la bicyclette était l’apanage des classes populaires avant de devenir un élément de l’identité des bobos urbains.

Désormais, 66% des cadres se déplacent à bicyclette. (3)

Les seniors s’y sont mis aussi et le nombre de femmes cyclistes a augmenté également. (4)

Du patron à l’ouvrier, tout le monde pédale.

Certains dans les côtes sont plus à l’aise que d’autres.

Quand les cyclistes font cela sans effort apparent, ni sueur, c’est qu’il s’agit d’un vélo électrique !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
117 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
C Jay
2 mois il y a

Mouais, c’est bien beau de dire qu’un français sur deux se déplace à vélo, mais j’ai vraiment l’impression que beaucoup de statistiques récentes sont établies avec des choix géographiques très précis et très « favorables » au thème de l’article. Désolé de venir plomber le moral des optimistes de la bicyclette, mais pour ma part, résidant en véritable campagne (un lotissement en bord de petite ville, c’est pas la campagne), comme des millions d’autres français, je roule au diesel 70% des kilomètres que je fais chaque année avec mes véhicules personnels, soit 20000km minimum, le reste se faisant à l’essence avec ma moto quand le temps le permet.
Et professionnellement, les milliers de tonnes que je suis amené à transporter chaque année ne peuvent pas l’être autrement qu’avec un 44 tonnes qui tourne aussi au diesel et qu’on ne remplacera jamais par de l’electrique car cette technologie n’aura jamais la rentabilité nécessaire pour assurer ce boulot là.
Le vélo (normal, pas électrique, ça c’est polluant pour sa conception, ridicule dans son concept, et intéressant seulement pour les personnes qui ont des difficultés musculaires), c’est beau, c’est propre, j’en ai un, mais je m’en sers peu, les pistes cyclables n’existant pas à la campagne, les routes n’étant pas en bon état, les véhicules motorisés roulant à 90km/h et les 10km minimum entre mon domicile et les premiers magasins rendant ce choix de locomotion ridiculement inadapté.
Donc le vélo, le VAE, et ces escroqueries ambulantes de voitures électriques ne sont pas prêtes de coloniser la véritable campagne.
J’aime le diesel pour ses aspect pratiques, son autonomie remarquable, et sa totale adéquation avec mes besoins, et j’ai pas besoin qu’un article de propagande écolo bobo atterrisse dans ma boite mail.
Bonne journée à tous, y compris ceux qui ont des véhicules thermiques.

Philippe Mermin
2 mois il y a

Victime d’un accident du vélo du en grande partie à l’infrastructure je suis mitigé pour reprendre le vélo. Moi même élu, je connais la difficulté de faire suivre des structures sécurisées et adaptées au même rythme que le développement que vous décrivez. De toutes façons il est évident que cette tendance est nécessaire pour accompagner le changement que nous vivons.

Hélène
2 mois il y a

Bonjour,
Oui c’est chic le vélo, c’est bobo comme il faut mais c’est surtout pour les endroits à larges voies de circulation et relativement plats. Où j’habite pour sortir du village, il n’y a que des côtes, les routes sont étroites et les conducteurs un brin tarés par moment.
Donc je m’abstiens du vélo tant que j’habite aux Anses d’Arlet….

Janine Perrin
2 mois il y a

Bonjour, le vélo c’est Super agréable et par chez nous dans le sud il y a de plus en plus de voie verte , pour faire de belles balades .

guennoc
2 mois il y a

Ben oui lors qu’on citadin bobo’ venez donc en Bretagne ou en Creuse,faire votre vélo pour allé au boulot,la pas de problème très vite retour au diesel,bande de réveurs,le français n’a pas une station de metro au pied de son immeuble……..

Eloy Béatrice
2 mois il y a

Le vélo, je le pratique tous les jours mais c’est en maison. Mais c’est tant mieux si beaucoup de citoyens y ont adhéré c’est moins de pollution donc très bon contre le réchauffement climatique ! Bravo à tous ceux qui l’utilisent !

yolaine doncker
2 mois il y a

Le vélo oui, mais pas au détriment des piétons, nous ne pouvons plus marcher en toute sécurité, même et surtout sur les trottoirs

Thierry Mechin
2 mois il y a

Des fadaises ! Developper le vélo dans un pays de papyboomer. C’est pure démagogie ! Moyen de transport du passé ! Fabriqué majoritairement en asie, le vélo a bien pollué pour être vendu en Europe ! Quant au vélo electrique pure heresie écologique !Neuf vélos sur 10 finissent au garage ou à la cave, vous avez dit utile ? Il est idnamissible que les cyclistes ne participent pas au financement de leurs pistes et autres amenagements. Une taxe de circulation est nécessaire ainsi qu’une plaque d’immatriculation pour les verbalisations. De plus, en ville, la limitation de vitesse devraient être de 10km/h pour les vélos et maximum 30 sur route pour être coherente avec celle des voitures.
Egalement suppression des lois badinter totalemenr iniques.

Raff
2 mois il y a

le vélo c’est bien par contre le vélo électrique non c’est de la merde ! Ça utilise les énergies fossiles avec le lithium tout ça ! Pour moi c’est du Greenwashing comme les bagnoles électriques !
l’huile de coude c’est l’avenir !

paule heili
2 mois il y a

j’habite en zone rurale alors es urbains en tenue de sportif du dimanche restez en ville car nous à la campagne pas de métro des autobus très rare et des trains inexistant le velo c’est le truc des bobos parigos qui bénéficient des transports en commun et tout le reste mais qui ne voient pas les cotes et tous les faux plats qui jalonnent nos campagnes et hiver avec la neige comment fait on le vélo c’est magnifique pour les autres mais pas pour le gouvernement les députés les sénateurs et toute la bande des élus qui se prélassent à paris

Christelle
2 mois il y a

Les vélos c’est très bien sauf que certains cyclistes prennent les voies cyclable pour des autoroutes, ils roulés partout où ils peuvent même sur les trottoirs aux dépens des piétons.
Il serait plus que nécessaire de mettre un vrai code de la route pour les vélos et trottinettes
Merci

Drouguet
2 mois il y a

Chez nous, toute la famille se déplacent depuis des années exclusivement à vélo pour nous rendre à l’école, toute l’année et par tous les temps. Mon mari réalise 22 km par jour, mes enfants 6 km et moi 18km. C’est tout bénéfs… Écologie, économie, santé, forme (s)😉… Et pour ceux qui seraient septiques, il est plus facile de monter tous les jours sur sa bécane plutôt qu’une fois au bout d’une lune😉.

Rémi
2 mois il y a

Ce qu’il manque surtout ce sont des pistes cyclables utilisables et sécurisées reliant les différentes communes.

Christine APPELGHEM
2 mois il y a

Je suis a mobilité réduite. J’habite Grenoble et le centre ville est fermé aux voitures. Ne pouvant ni marcher autant, ni pédaler, je suis confinée en permanence…pensez donc aux malades et aux anciens avant de tout bloquer…

Sébastien Richard
2 mois il y a

Perso je suis en fauteuil roulant donc c’est quasi pareil

Diane
2 mois il y a

Où est mon commentaire????

Dominique Duval
2 mois il y a

Les écolos prennent ils le vélo, comme cette Idalgo qui nous fait son cinéma ?
Je demande à voir … Sinon pour le plaisir, le vélo c’est sympa, mais que cela soit une obligation, non !

Dom
2 mois il y a

merci d’avoir envoyé cette propagande à bobos climatalibans ( voyez comment Mercier n’a PAS reouvert dans les ardennes , voyez comment les coronapistes vides provoquent des embouteillages dans toutes les avenues de Paris…)j ‘ai résilié ma souscription directement.

Roselyne Sanial
2 mois il y a

Super le velo surtout dans les embouteillages. A nous les vapeurs toxiques pour nos poumons . Comment résoudre cet épineux problème ?

Heloise Georget
2 mois il y a

Petite information moi j’ai du mal à rentrer dans mon vélo mais à cheval sur mon vélo oui! Ainsi devrions nous tous dire à l’avenir je vais à vélo au travail et non en vélo ! 😉

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

117
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x