Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Conquête de l’espace : est-ce un enjeu raisonnable ?

La conquête de l’espace est un vieux rêve humain.

Et Elon Musk, le milliardaire sud-africain dont les nombreuses entreprises se trouvent surtout aux Etats-Unis, souhaite ardemment devenir celui par qui la colonisation de l’espace se fera.

Dans les années 50 et 60 déjà les russes et les américains avaient lancé les débuts de l’exploration spatiale avec le spoutnik et la mission Apollo 11 avec Neil Armstrong.

Depuis, européens et chinois sont entrés dans la danse. Des sondes ont été envoyées, de multiples données collectées.

Mais nous sommes encore loin d’une première installation sur Mars.

Il s’agit cependant de la priorité d’Elon Musk. Il aimerait que d’ici 2050, plus d’un million d’habitants puissent vivre sur Mars. Il s’agit de sans aucun doute de son projet le plus ambitieux ou le plus fou… (1,2)

Avec la technologie actuelle dont son entreprise, Space X, dispose, cela suppose un invraisemblable tour de force.

Un voyage long et périlleux

D’abord, le voyage pour Mars en lui-même prendra du temps et du matériel.

SpaceX prévoit un voyage en trois étapes ::

  • Etape 1 : La première fusée est envoyée en orbite par un propulseur très puissant. Cela permet à la fusée de quitter la nature en surmontant sa gravité. Le propulseur, une fois son travail fait retombe sur Terre et est normalement récupéré. Il pourra ainsi être réutilisé. (2)
  • Etape 2 : La première fusée est ravitaillée en carburant en orbite grâce à une deuxième fusée, envoyée grâce au propulseur récupéré.
  • Etape 3 : Lors de l’étape 2, seul du carburant a été envoyé pour ne pas trop charger la fusée au moment de la faire sortir de l’orbite. Il faut donc lors de l’étape 3 la ravitailler à nouveau avec tout le matériel de recherche, de construction et la nourriture.

Une opération délicate à réaliser de très nombreuses fois

La fusée de SpaceX appelée Starship, littéralement le vaisseau des étoiles, peut emmener 100 personnes.

Pour en emmener 1 million, il faudrait envoyer 10 000 vaisseaux sans compter les fusées de rechargement en carburant ou en matériel. (1)

Pour y parvenir, SpaceX prévoit d’apprendre à maîtriser le voyage retour, ce qui permettrait de réutiliser des starships.

Par ailleurs, les planètes Terre et Mars n’ont pas la même orbite. Elles sont parfois très éloignées l’une de l’autre (400 millions de km) et parfois beaucoup plus proches (55 millions de km).

Les voyages doivent donc se faire sur la période où elles sont les plus proches. Cela arrive tous les 26 mois.

Si vous partez pour une expatriation sur Mars, le retour ne se fera pas de sitôt !

Un voyage stressant pour l’organisme humain

Même lorsque les deux planètes sont les plus proches il faut compter entre 6 et 8 mois pour faire le voyage ! (1)

Et les conditions de vol en apesanteur ne sont pas aussi simples que dans un avion !

Les astronautes d’aujourd’hui ne restent pas aussi longtemps sur la station spatiale internationale existante ! (ISS)

À défaut de gravité, il y a un risque d’affaiblissement des muscles du corps humain.

Cela veut dire que les terriens en passe de devenir martiens auraient à faire des exercices physiques tout au long du voyage.

Pour limiter tous ces problèmes, une solution serait de construire une station spatiale entre la Terre et Mars.

L’envoi de starships depuis cette station serait plus facile.

L’installation sur Mars : un vrai casse-tête !

La température sur Mars est de – 63°. (1)

La planète n’est pas, par ailleurs, protégée des radiations du soleil par une atmosphère.

Il faudrait donc créer des villes sous terre, puiser de l’eau dans les calottes glaciaires, installer des centrales solaires ou nucléaires pour produire de l’énergie. (1)

Enfin, pour que la vie puisse s’installer, il faudrait développer une agriculture locale, sous serre d’abord puis à l’air libre si les colons parvenaient à changer la surface de Mars en créant une atmosphère…

Les scientifiques les plus optimistes pensent qu’il faudrait entre 300 et 1000 années pour y parvenir. Les sceptiques pensent qu’un ou deux millions d’années ne suffiraient peut-être pas !

Est-ce un projet qui mérite d’être mené ?

Aujourd’hui la production d’un starship coûte 8 milliards de dollars ! (1)

À ce coût, il faut ajouter celui des fusées de ravitaillement, voire des starships de fret.

Il faut également ajouter le coût d’une station spatiale qui pourrait s’élever à plusieurs centaines de milliards de dollars.

Le coût environnemental est également important.

Le 13 juin dernier la société SpaceX a reçu l’autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA), de lancer ses starships en orbite à partir de son site situé dans le sud du Texas. (3)

Toutefois, il est demandé à SpaceX de limiter les effets de ses lancements sur les plages publiques et sur la faune autour de son port spatial de Boca Chica Beach. (3)

Une partie des habitants de la région est inquiète de l’effet qu’auront potentiellement tous ces voyages vers Mars sur leurs écosystèmes.

Ils demandent s’il est vraiment nécessaire de détruire leur bout de terre pour espérer constituer une colonie sur Mars.

La question n’a rien d’anodin.

C’est un projet hasardeux, coûteux et au très long cours.

La Terre a d’autres urgences à régler !

Répondre à un profond besoin humain de découverte et de conquête

Je vois tout de même les avantages de ce projet.

D’abord, c’est une quête existentielle.

L’expansion de la connaissance et l’exploration du monde font partie de la vie d’homo Sapiens.

Ce dernier a visité tous les recoins du monde.

Il lui reste encore bien des choses à apprendre sur la Terre mais cette soif intarissable de conquête mérite d’être nourrie.

À défaut, elle risquerait de se retourner vers les habitants de la Terre, qui finiraient par détruire leur planète sans même le regretter, par ennui presque.

Mais c’est aussi une occasion extraordinaire d’améliorer les connaissances humaines en matière de physique, de biologie, d’agriculture, etc.

Si la conquête de Mars nous permettait dans le même temps d’apprendre à mieux gérer les atmosphères des planètes, cela faciliterait, par exemple, le travail de gestion du climat sur Terre.

Ce n’est pas rien !

Mais nous y gagnerions peut-être aussi en préservation des espèces ou dans la lutte contre la désertification des sols, etc.

Bref, il y a certainement de bonnes choses à apprendre de cette aventure.

SpaceX peut-il y arriver ? L’avenir le dira.

Après tout, une partie de l’équipage de Christophe Colomb pensait que la Terre était plate et qu’à un moment donné, ils tomberaient tous dans le vide !

 

Solidairement,

Julien

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.youtube.com/watch?v=gnPRis4QRkwe
  2. https://www.usinenouvelle.com/editorial/decryptage-video-comment-spacex-parvient-a-ramener-ses-boosters-sur-terre.N667619
  3. https://www.nationalgeographic.fr/espace/spacex-a-franchi-un-nouvel-obstacle-pour-le-lancement-du-starship
S’abonner
Notification pour
128 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sellami
15 jours il y a

Impossible ! Pas d’atmosphère…

Jurado
21 jours il y a

Ces milliardaires devraient plutôt consacrer leur fortune à la recherche médicale,à la lutte contre la pauvreté et abandonner cette utopie

Anatole
22 jours il y a

Bonjour,
Je me permets également une réaction sur ce sujet.
Envoyer des colons sur mars (ou toute autre planète ou vaisseau) reviendrait à proposer à des familles entières (éventuellement plusieurs générations), d’aller s’enfermer dans un réseau de bunkers sous-terrains sur Terre. Qui souhaiterait un tel avenir ? C’est ridicule, insensé, scandaleux. Avec un regard rigoureux, une vraie démarche scientifique, on arrive à ces conclusions en quelques heures.
Par ailleurs, l’énergie et les ressources terrestres à mettre en œuvre pour un tel projet sont à l’opposé des économies d’énergie urgentes que nous devons réaliser aujourd’hui sur Terre.
En tant que scientifique, je suis tout à fait pour la recherche en général, l’exploration spatiale… Mais réalisées par des professionnels, avec des moyens raisonnables qui ne mettent personne en danger (sauf quelques astronautes préparés). Or SpaceX sature le ciel nocturne de satellites qui empêchent justement l’observation précise du ciel (cf. Aurélien Barrau sur ce sujet) et la dégradation de la région de Boca Chica Beach serait incontournable dans le projet que vous décrivez.
J’ai moi-aussi grandi avec Starwars que j’ai adoré, mais soyons sérieux : George Lucas est un grand réalisateur, pas un grand astrophysicien. Ces films de science fiction devraient plutôt alerter sur un avenir non souhaitable plutôt que donner envie de s’enfermer dans des bunkers en béton.
Lorsque l’Homme tente de copier la Nature par sa technologie, il le fait cent fois moins bien, avec grossièreté, par l’utilisation de ressources non renouvelables… Comparez un panneau photovoltaïque et un arbre, ou une libellule et un drone (cf. Gilles Boeuf / émission : Des fleuves à l’océan, itinéraire d’un plastique ravageur).
Ces analyses nous invitent surtout à une grande modestie.
De la démarche scientifique, oui, accompagnée de mesure, de raison et de respect de l’environnement. Soyons sérieux.
Anatole
PS : J’aime beaucoup les articles de Julien sur les lignes bougent ! Mais ici j’ai été choqué par un certain enthousiasme à ce délire mégalomane de Musk et sa comparaison à Christophe Colomb.

Françoise Drouet
28 jours il y a

A l’echelle de l’Humanité & de notre planète , je pense ce projet totalement improbable (en restant correct), même en supposant de nouvelles connaissances….quand elles seront utilisables ce sera pour qui pour quoi?….Par contre à l »échelle des humains financiers & autres actionnaires des bourses c’est déjà un régal…..Pas besoin de leur souhaiter bon appétit ni bon voyage. Françoise, soixantehuitarde & des poussières,
vielle bourrique, encore rêveuse de la terre à la lune !

Pionchon
28 jours il y a

les arguments en faveur du projet sont d’une légèreté stupéfiante. Ce n’est pas la peine de faire une description assez fouillée du désastre prévisible pour ensuite troubler la réflexion par des fadaises bien naîves. Le désir de connaître et d’explorer …. mais non, on est loin de tout connaitre de cette terre, et je pense que Mars est une fuite technocratique devant les difficultés et un déni face au véritable esprit de dépassement et d’aventure qui serait d’ouvir les esprits pour commencer au sens d’une égalisation des conditions de vie sur la planète, l’effort vers le contrôle des naissances, et une réduction de nos besoins par moins de faux besoins. La biologie a un large champ de recherche et d’action pour limiter la part de cerveau reptilien qui subsiste en nous, pour l’extension de l’intelligence pure (via notamment un accès à la mobilisation de notre mémoire beaucoup plus important). Les efforts sur l’atmosphère: pourquoi s’occuper de cela sur Mars ? ici on a déjà beaucoup, beaucoup à faire. Quant au plan social et politique, il n’est pas abordé: qui partira, sur quels critères inégalitaires ? en cas de naufrage, ne dit-on pas les femmes et les enfants d’abord ?

christophe GUILLOUX
29 jours il y a

Je pense qu’Elon Musk est un être complètement mégalomane. Il a tellement d’argent et de pouvoir, qu’il est capable de sacrifier notre pauvre planète TERRE juste pour satisfaire ses ambitions…

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

128
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x