Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
voiture-electrique

Quelle est la meilleure voiture à avoir contre le réchauffement climatique ?

Que la Terre se réchauffe ne semble plus faire débat.

Tout le monde le constate, même si en Europe, les répercussions restent limitées pour l’heure.

Les débats d’aujourd’hui portent davantage sur la part de la responsabilité humaine dans ce réchauffement et surtout sur les mesures qu’il faudrait prendre pour la limiter.

L’une des raisons admises de ce réchauffement est l’augmentation depuis 150 ans des émissions de CO2

Les transports font partie des activités qui polluent le plus et émettent le plus de CO2.

En France, ils compteraient pour 31% des émissions. (1)

Ce chiffre est semblable dans toute l’Union européenne dans laquelle, par ailleurs, 72% des émissions de CO2 liées au transports seraient dues à la route. (2)

Dans le monde, 60% des émissions seraient liées au transport des passagers et 40% au fret. (3)

Les voitures dans le collimateur des autorités publiques

Au niveau européen, les voitures personnelles représenteraient 60,7% des émissions totales dues au transport routier en Europe.

C’est pour cela que dans certaines villes des politiques anti voitures drastiques sont menées.

À Paris, par exemple, il est désormais interdit de rouler à plus de 30 km (4), ce qui pourrait polluer plus parce que les voitures polluent davantage lorsqu’elles roulent à 30 km/h qu’à 50 km/h. (5)

Néanmoins, le but en l’occurrence n’est pas tant de diminuer la pollution mais de détourner les usagers de la conduite.

Elle a également pour but de faciliter la cohabitation entre voitures, cyclistes et piétons.

Pour cela, sans doute faudrait-il également, apprendre aux vélos à respecter les règles du code de la route, mais c’est un autre débat…

Dans d’autres grands centres urbains comme Lille, Grenoble, Nantes, Montpellier ou encore Toulouse, cette mesure est déjà en place dans la plupart des rues. (6,7) Et les habitants en semblent satisfaits. (6)

Faut-il acheter une voiture électrique ?

Dans ce contexte, vous vous demandez peut-être si le moment est venu pour vous de passer à la voiture électrique.

Des chercheurs de l’université impériale de Kyushu au Japon ont peut-être une réponse pour vous. (8)

Le débat sur les émissions de CO2 peut être abordé sous différents angles : l’usage des véhicules, leur fabrication ou encore leur efficacité par exemple.

Ce dernier critère est intéressant parce qu’il ne fait pas nécessairement pencher la balance en faveur de la voiture électrique.

Selon les chercheurs japonais, l’idéal est de garder le plus longtemps possible une voiture dont le rendement énergétique est bon qu’elle soit hybride, électrique ou… à essence !

En clair, d’après ces scientifiques, il n’y a pas d’urgence à passer tout le monde, tout de suite aux voitures électriques.

Si vous avez acheté une voiture dans les 5 dernières années, il est probable que son rendement énergétique soit satisfaisant.

Ainsi, l’objectif de l’Union européenne d’avoir 30 millions de voitures électriques sur le marché d’ici 2030 contre 2 millions en 2019 ne serait pas aussi écologique qu’il n’y paraît.

Fabriquer des voitures pollue

S’il y a aujourd’hui un consensus entre constructeurs automobile et responsables politiques, c’est parce que la voiture électrique permet d’ouvrir des perspectives dans un marché saturé.

Les citadins ont moins besoin de voitures au quotidien en raison du développement des transports urbains et des mobilités dites douces comme le vélo ou la trottinette.

Le marché de l’automobile risque donc de se restreindre.

La révolution électrique permet de lui donner un nouveau souffle.

Mais inciter les citoyens à changer leur voiture, c’est en réalité pousser à la consommation, ce qui par définition, dans un monde industrialisé, augmente la pollution.

Car fabriquer des voitures “propres”, “salit” ou, en tout cas, provoque des émissions de CO2.

Toujours selon nos chercheurs japonais, l’empreinte carbone de la fabrication d’une voiture représente 24% du total.

Et, cela est vrai quelle que soit l’énergie utilisée par la voiture.

Les chercheurs estiment qu’au Japon, si les voitures immatriculées entre 1990 et 2016 étaient restées 10 % plus longtemps sur la route, leur empreinte carbone aurait diminué de plus de 30 millions de tonnes. (8)

Ils ajoutent que si le temps de circulation de ces voitures avait été réduit afin de les remplacer par des voitures électriques, l’empreinte carbone des voitures aurait augmenté de 42 millions de tonnes. (8)

Leur conclusion est qu’avant de vous acheter une nouvelle voiture, il est peut-être bon que vous vous demandiez si continuer un peu avec celle que vous avez déjà n’est pas plus avantageux pour l’environnement !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
133 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Solari
11 jours il y a

Ce que vous dites me parait cense. Personnellement, je n’ai pas de vehicule.

Bloch Carole
15 jours il y a

Et les éruptions volcaniques ? Qui en parle ??? En ce moment elles ne manquent pas et pas des moindres, comme celle de l’île de la Palma aux Canaries. C’est à une autre échelle que celle des activités humaines, quant au réchauffement climatique. Cessons d’enfumer et de culpabiliser le bon peuple. La Nature fera toujours ce que bon lui semble, avec ou sans notre accord.

françois
15 jours il y a

Je suis entièrement d’accord avec ta conclusion Julien, mais ton intro « Que la terre se réchauffe ne semble plus faire débat » ressemble à un slogan publicitaire en total désaccord avec ton argumentaire, et honnêtement je n’en voit pas l’intérêt sinon de semer le doute.
Tu n’es visiblement pas sans savoir qu’il n’y a aucun consensus scientifique sur cette affirmation prônée uniquement par le GIEC, qui n’est qu’un groupement de scientifiques corrompus et soumis aux industriels, ainsi qu’aux lobbyistes de Soros et bien évidemment au Worl Economic Forum de Mr Schwab, ce vieux fou eugéniste qui a pour prétention de réinitialiser le monde…
La problématique de tout cela à mon sens, au-delà du bilan final désastreux des véhicules électriques, c’est la source de l’énergie et son coût à moyen et long terme. Et les éoliennes n’y changeront rien, car au-delà de leur pollution résiduelle, le coût de l’électricité vendue est exorbitant, et de plus il faut des centrales à charbon ou au gaz quand il n’y a pas assez de vent…
Merci qui ? Bien entendu nos gentils écolos-gauchos-bobos, qui combattent le nucléaire juste par idéologie car il ne faut surtout pas se compromettre avec la vérité, et qui ne savent pas ce qu’est une vache ou un mouton en dehors du salon de l’agriculture !

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

133
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x