Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
voiture-electrique

Quelle est la meilleure voiture à avoir contre le réchauffement climatique ?

Que la Terre se réchauffe ne semble plus faire débat.

Tout le monde le constate, même si en Europe, les répercussions restent limitées pour l’heure.

Les débats d’aujourd’hui portent davantage sur la part de la responsabilité humaine dans ce réchauffement et surtout sur les mesures qu’il faudrait prendre pour la limiter.

L’une des raisons admises de ce réchauffement est l’augmentation depuis 150 ans des émissions de CO2

Les transports font partie des activités qui polluent le plus et émettent le plus de CO2.

En France, ils compteraient pour 31% des émissions. (1)

Ce chiffre est semblable dans toute l’Union européenne dans laquelle, par ailleurs, 72% des émissions de CO2 liées au transports seraient dues à la route. (2)

Dans le monde, 60% des émissions seraient liées au transport des passagers et 40% au fret. (3)

Les voitures dans le collimateur des autorités publiques

Au niveau européen, les voitures personnelles représenteraient 60,7% des émissions totales dues au transport routier en Europe.

C’est pour cela que dans certaines villes des politiques anti voitures drastiques sont menées.

À Paris, par exemple, il est désormais interdit de rouler à plus de 30 km (4), ce qui pourrait polluer plus parce que les voitures polluent davantage lorsqu’elles roulent à 30 km/h qu’à 50 km/h. (5)

Néanmoins, le but en l’occurrence n’est pas tant de diminuer la pollution mais de détourner les usagers de la conduite.

Elle a également pour but de faciliter la cohabitation entre voitures, cyclistes et piétons.

Pour cela, sans doute faudrait-il également, apprendre aux vélos à respecter les règles du code de la route, mais c’est un autre débat…

Dans d’autres grands centres urbains comme Lille, Grenoble, Nantes, Montpellier ou encore Toulouse, cette mesure est déjà en place dans la plupart des rues. (6,7) Et les habitants en semblent satisfaits. (6)

Faut-il acheter une voiture électrique ?

Dans ce contexte, vous vous demandez peut-être si le moment est venu pour vous de passer à la voiture électrique.

Des chercheurs de l’université impériale de Kyushu au Japon ont peut-être une réponse pour vous. (8)

Le débat sur les émissions de CO2 peut être abordé sous différents angles : l’usage des véhicules, leur fabrication ou encore leur efficacité par exemple.

Ce dernier critère est intéressant parce qu’il ne fait pas nécessairement pencher la balance en faveur de la voiture électrique.

Selon les chercheurs japonais, l’idéal est de garder le plus longtemps possible une voiture dont le rendement énergétique est bon qu’elle soit hybride, électrique ou… à essence !

En clair, d’après ces scientifiques, il n’y a pas d’urgence à passer tout le monde, tout de suite aux voitures électriques.

Si vous avez acheté une voiture dans les 5 dernières années, il est probable que son rendement énergétique soit satisfaisant.

Ainsi, l’objectif de l’Union européenne d’avoir 30 millions de voitures électriques sur le marché d’ici 2030 contre 2 millions en 2019 ne serait pas aussi écologique qu’il n’y paraît.

Fabriquer des voitures pollue

S’il y a aujourd’hui un consensus entre constructeurs automobile et responsables politiques, c’est parce que la voiture électrique permet d’ouvrir des perspectives dans un marché saturé.

Les citadins ont moins besoin de voitures au quotidien en raison du développement des transports urbains et des mobilités dites douces comme le vélo ou la trottinette.

Le marché de l’automobile risque donc de se restreindre.

La révolution électrique permet de lui donner un nouveau souffle.

Mais inciter les citoyens à changer leur voiture, c’est en réalité pousser à la consommation, ce qui par définition, dans un monde industrialisé, augmente la pollution.

Car fabriquer des voitures “propres”, “salit” ou, en tout cas, provoque des émissions de CO2.

Toujours selon nos chercheurs japonais, l’empreinte carbone de la fabrication d’une voiture représente 24% du total.

Et, cela est vrai quelle que soit l’énergie utilisée par la voiture.

Les chercheurs estiment qu’au Japon, si les voitures immatriculées entre 1990 et 2016 étaient restées 10 % plus longtemps sur la route, leur empreinte carbone aurait diminué de plus de 30 millions de tonnes. (8)

Ils ajoutent que si le temps de circulation de ces voitures avait été réduit afin de les remplacer par des voitures électriques, l’empreinte carbone des voitures aurait augmenté de 42 millions de tonnes. (8)

Leur conclusion est qu’avant de vous acheter une nouvelle voiture, il est peut-être bon que vous vous demandiez si continuer un peu avec celle que vous avez déjà n’est pas plus avantageux pour l’environnement !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
135 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Petit Camille Nadia
2 mois il y a

Ne pas oublier que le co2 est nécessaire à la vie des végétaux avec la photosynthèse, sans eux, plus de production d’oxygène, donc extinction de la vie sur cette pauvre terre.

Meinertzhahen
2 mois il y a

De toute manière si dans un pays comme la France tout le monde décidait en une fois de changer pour une voiture électrique ce serait totalement impossible car il manque un tas de pièces qui sont manquantes à l’heure actuelle car les matériaux ne sont pas disponibles et qu’en plus il n’y a pas de bornes en suffisance. Moi je vis en Espagne et du côté de la ville ou j’habite je ne connais que 2 bornes: 1 au Carrefour et une au Macdo. Alors tiré s’en les conséquences…..

Petit Camille Nadia
2 mois il y a

Juste une question qui se pose, quelle serait la différence de consommation énergétique entre les millions de voitures électriques et celles à hydrogène ? Il semble que les recherches vers la production des piles à hydrogène soit au ralenti, les véhicules équipés de moteurs à hydrogène existent déjà. Au final, il semble bien que la meilleure solution se trouve là. Sinon, il faudra prévoir de nouvelles centrales atomiques pour fournir l’électricité nécessaire aux recharges des voitures électriques..!!!

brunet
2 mois il y a

info intéressante merci

FERRER
2 mois il y a

Bien vu. En ce qui me concerne, j’attendrai plutôt la commercialisation de véhicules à hydrogène. Certains bus fonctionnent dans nos villes avec de l’hydrogène, alors quand les constructeurs se mettront-ils à en fabriquer pour les particuliers ?

embryon
2 mois il y a

Ce chiffre est semblable dans toute l’Union européenne dans laquelle, par ailleurs, 72% des émissions de CO2 liées au transports seraient dues à la route. (2) Nous savons tous que ceci est faux, la majeur partie des pollutions de CO2 provient en premier lieu du fret maritime, des portes conteneurs et pétroliers géants qui sillonnent les mers sans relâche et aussi de la très grosse quantité d’avions qui sillonnent le ciel partout dans le monde. La comparaison avec la pollution automobile et autoroutière en est 1000 fois supérieure. Il vaudrait mieux réfléchir et se documenter avant de rédiger un tel article. Pour info: Les cinq plus gros portes conteneurs du monde polluent en 1 jour autant que toutes les voitures en une semaine dans Paris Il est facile de culpabiliser le citoyen plutôt que de s’attaquer aux problèmes majeurs. Lisez donc les articles scientifiques qui ont été publiés issues d’analyses sérieuses et crédibles avant de dire n’importe quoi.

Patriciz Sagnardon
2 mois il y a

Lavoiture qui ne pollue pas, l energie illimitee et propre, Teslas l avait mise au point mais… il est « mort ». Les energies actuelles servent a enrichir les kasares et le pretexte du rechauffement, a nous supprimer vehicules et deplacements, nous controler tjrs plus. Le rechauffement et les catastrophes, c est eux qui les provoquent pour nous faire accepter leur plan climat restrictif. Ils font cfcsu ils veulent avec le projets Haarp et les chemtrails

Gaugenot
2 mois il y a

Il faut tout simplement abandonner la voiture individuelle! J’ai vécu toute ma vie sans voiture et je vis à la campagne, un bon vélo et puis voilà! un système de voiture partagées si besoin, des transports collectifs… STOP A LA BAGNOLE!!!!

Barranco
2 mois il y a

Avec ces annonces parcellaires sur la pollution des transports vous alimentez ces fausses croyances dont les politiciens nous abreuvent avec insistance.
Commencez par dire que moins d’un dixième des transports maritimes polluent plus que tout le parc automobile mondial! Et que sur ce sujet, motus et bouche cousue rien n’est intenté!!! Aussi, combien de dizaines de MILLIERS de kilomètres en électrique pure et en économie de carburant pour éponger la pollution de la « deuxième » motorisation des hybrides? Là, nous verrons si c’est l’automobiliste qu’il faut fustiger ou la classe politique corrompue mondiale. L’argent mène le monde et il n’a que faire de l’écologie car c’est le court terme qui prévaut. Regardez l’info sur les cinq cent lobbyistes des énergie fossiles accrédités à la COP. Et si on cherche un peu ?????

FREDERICK DEY
2 mois il y a

je trouve cette réflexion intéressante dans la mesure où elle pose une vrai question: à savoir si le matraquage en faveur de la voiture électrique est une action en faveur du climat ou en faveur du sauvetage de l’industrie automobile. Pour ma part je penche effectivement pour la deuxième. Alors que le meilleur (pour ne pas dire le seul) moyen de lutter efficacement contre le dérèglement climatique me parait être d’en finir avec la société de consommation, la mondialisation de l’économie et l’arrêt de la course à la croissance du PIB, nos industries mondialistes habillent des vertus de l’environnement ce qui n’est que le pur besoin de créer (et d’imposer) des produits nouveaux à leur profit. question: nos politiques sont-ils complices ou naïfs?

dul
2 mois il y a

Pour commencer le transport le plus pollueur pour la planète est l’AVION, moyen de transport multiplié par xxxxx fois, si vous levez la tête vous voyez de + en + des lignes blanches. Ensuite vous parlez de voitures électrique mais surtout vous ne parlez pas du problème grave c’est d’où vient l’électricité et plus les gens achèteront de voitures électrique, vélos électrique, trottinettes électrique, … PLUS il faudra produire de l’électricité et comment ? Macron l’a bien annoncé, il faudra de plus en plus de centrales nucléaires, centrales qui sont un véritable poison pour l’humanité, qui produisent des déchets radioactifs et dont on ne peux pas éliminer et que l’on laissera soit sous terre soit balancés dans l’océan. C’est un SCANDALE. La France est le pays où il y a le plus de centrales nucléaires, attention quand une pêtera ce sera toute le pays qui aura de la radioactivité, des cancers multipliés par xxxxxxxxxx fois, des bébés déformés, des terres incultivables, ….

Pierre Foy
2 mois il y a

Autres points importants :

  • Les batteries utilisées pour les voitures électriques sont extrêmement polluantes à fabriquer et encore plus à recycler.
  • Une part énorme de l’électricité est d’origine nucléaire avec tout ce que cela comporte de pollution pour des centaines, voire des milliers d’années au travers des déchets nucléaires impossibles à rendre neutres.
Francis BOUILLON
2 mois il y a

La Terre se ré’chauffe, « c’est donc qu’elle a été chaude »
Bel article, y raisonnent bien les Japonais !
P) le code de la route a été conçu pour régler la circulation des voitures,
plus de voitures, plus de…

Denis
2 mois il y a

Bonjour,
Je ne suis pas certain que les arguments avancés concernant le réchauffement climatique soient si valide que cela et que la communauté mondiale scientifique fasse consensus sur le sujet. Je ne pense pas davantage que ce soit le cas sur la question du carbone.
Je m’interroge pour ma part sur ce qu’il y a derrière le sujet environnementale, n’assiste t-on pas à une grosse exploitation politique à l’instar du domaine pharmaceutique et sanitaire? Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet et cette plateforme n’est probablement pas conçu pour une réflexion approfondie sur ces sujets. Je suis en train de me documenter pour me faire une opinion sur ces domaines pour l’instant je suis dans le doute vis a vis des thèses officielles sur le réchauffement climatique. Par exemple existe t-il réellement des cycles naturelles qui influent sur la variation des températures ? Quelle est l’influence objective et calculé du soleil et des rayonnements électro magnétiques sur l’environnement terrestre?
etc…
merci
Jean-Claude

Someil
2 mois il y a

La voiture est devenue un objet de consommation jetable pour énormément de gens qui veulent afficher leur réussite sociale. On n’est pas loin de l’image de l’américain richisime qui change sa grosse chevrolet parce que le cendrier de bord est plein . Dans les années 50 – 60 , on faisait durer sa voiture plus de 10 ans .Aujourd’hui, il est courant de changer de voiture tous les 2 ans . Pourquoi ? La cupidité sans limite des constructeurs automobiles les poussent à créer encore et encore de nouveaux modèles . A chaque fois une formidable campagne de publicité aiguise l’appétit des consommateurs et la surconsommation est lancée , peu importe les conséquences pour la planète . C’est la loi de l’offre et de la demande . Si l’Homme était intelligent , il pourrait faire baisser significativement sa consommation de tout et donc la pollution qui en découle . Mais l’Homme reste sourd à toutes les alertes lancées par les scientifiques . Après avoir exterminé les animaux par son égoïsme et son étroitesse d’esprit , l’Homme prend de plus en plus le chemin de sa propre extermination .

LE GRAND
2 mois il y a

Intuitivement, par souci écologique et économique, j’ai pris l’option de faire durer ma voiture sans la remplacer par une voiture neuve quelque soit la source d’énergie.
Mais je dois vous avouer ne pas très bien comprendre la fin de votre article. Les 30 et 42 millions de tonnes sont ils cumulables ? Pourquoi ces deux chiffres ne sont pas identiques et NON cumulables ?

Mireille
2 mois il y a

Personne ne parle des camions et, cependant, ils polluent plus que les voitures .. Il y a aussi les bâteaux de marchandises surtout lorsqu’ils se vident dans la mer et les bâteaux de luxe, de ceux-là on en parle pas car ça ne touche qu’une certaine catégorie de gens et ils sont intouchables …Il y a aussi les usines etc…

Manfred Colignon
2 mois il y a

Bonjour ,que l’on arrête d’abord les fusée qui pollue en trois minutes et demies rien que pour la mise en marche et le préchauffage des moteurs bien plus que que la Belgique entière tout carburant confondu en un an , alors que certains voyagent en fusée pour l’agrément c’est tout simplement scandaleux Cordialement Colignon M

Koba
2 mois il y a

Bonjour,

Je suis bien content de lire ces mots. Depuis des années, j’explique que le bilan écologique de conservation de mon vieux véhicule (essence) de plus de 35 ans est moins impactant que d’en changer, dans la mesure où je ne dépasse jamais les mille kilomètres par an. Et je n’ai pas les moyens financiers d’en changer, de toute façon ! Donc, je refuse qu’on tente la moindre tentative de me faire culpabiliser !

Toutefois, vous ne parlez jamais des industries polluantes (par exemple la sidérurgie à Fos-sur-Mer), qui polluent en toute impunité ! Ceux-là distribuent des milliards de dividendes à leurs actionnaires et ont les capacités financières de transformer leurs usines pour limiter leurs émissions polluantes. Vous parlez aussi rarement des croisiéristes, dont les navires gigantesques émettent autant de saloperies dans l’atmosphère que des dizaines de millions d’automobiles !

Bien cordialement.

DE

sylvain
2 mois il y a

aucune ce sont tout des destructeur environmental et pour arête les changement climatique faut arête les déboisement et arête les développement urbain pour tout reboise et meme reboise les villes et les deserts la seule solution ces la nature qui va arete les co2 et tout les changement climatique les véhicules électriques sont tout les cause du réchauffements si tout le monde sont logique les véhicule thermique serais modifier pour fonctionne a hydrogène et les technologie sont des destructeur de l’environnement et empoisonne aussi la nature par les rejet des mines et usines et tout les constructions réchauffe l air tout les infrastructures sont des accumulateur de temperature qui cause les changement climatique

  • seulement la nature va résoudre les changement climatique

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

135
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x