Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
ric-partis-politiques

RIC – Qu’en pensent les partis politiques ?

Merci pour votre mobilisation pour le référendum d’initiative citoyenne (RIC) !

Nous devons continuer à faire circuler notre grande pétition !

Plus nous serons nombreux, plus nous serons crédibles pour demander à la prochaine mandature d’adopter un Référendum d’initiative citoyenne.

Je signe la pétition

Je partage la pétition sur Facebook

L’hypocrisie des responsables politiques français et européens

Il y a 20 ans, l’idée d’un référendum d’initiative citoyenne en France paraissait invraisemblable.

Puis l’idée a fait son chemin et les pouvoirs publics ont intégré l’idée dans les droits européen et français.

Au niveau européen, il existe une procédure qui permet de mettre un texte à l’ordre du jour.

Il faut 1 million de signataires issus de 7 pays différents. (1)

Cette procédure a été réussie 4 fois par des citoyens de l’UE et enterrée 4 fois par la Commission européenne, qui n’est pas élue par les peuples européens.

LesLignesBougent a du reste soutenu l’une d’entre elles qui souhaitait faire interdire la chasse aux requins pour leurs ailerons.

Toutefois, à ce jour, la procédure européenne ne permet pas d’aboutir à des textes contraignants. (2)

En France, en 2015, à la suite d’une réforme constitutionnelle datant de 2008 (!) la Constitution a été changée.

On a créé le référendum d’initiative partagée entre le parlement et le peuple. (3)

“7 ans plus tard, combien de textes ont été proposés ? Zéro.”

La procédure est trop complexe. Elle est impossible à mettre en œuvre.

Le pouvoir en place a fait mine d’écouter la volonté des Français mais il n’y avait pas de volonté politique réelle de faire changer les choses.

Les Suisses, eux, votent, 4 fois par an sur des sujets divers lors de leur votation ! (4)

Et ce système existe depuis 1948 !

La grogne monte en France. Beaucoup de Français estiment que leurs revendications ne sont pas entendues.

Les restrictions de libertés sont venues s’ajouter à une conjoncture économique et sociale difficile.

Il existe pourtant une solution simple pour redonner confiance aux Français : le référendum d’initiative citoyenne. Cela permet d’adopter des décisions en concertation avec le peuple.

Crise de régime en France

De plus en plus d’observateurs évoquent une crise de régime de la Ve république. (5)

Taillée pour le Général de Gaulle, la constitution de 1958 insiste sur le rôle et l’initiative du Président de la République.

Le suffrage universel direct et la possibilité de convoquer le peuple par référendum devait assurer la possibilité d’un dialogue entre la plus haute institution de la République et le peuple français.

Mais au fil des mandats, les Français ont vu des présidents souvent incertains ou impuissants face aux évolutions de la société et incapables de répondre aux grands enjeux de la France.

Pire, ces présidents ont souvent donné l’impression de trahir la France.

Cela s’est par exemple produit quand :

  • En 2004, Le Président Chirac et son ministre de l’Economie, Monsieur Sarkozy ont vendu 600 tonnes d’or de la France, soit un cinquième des réserves nationales !

Stratégiquement, cette décision est un désastre : la France s’en trouve appauvrie, moins crédible et moins souveraine vis-à-vis de ses partenaires internationaux et de ses créanciers. (6)

Financièrement, c’est une aberration : le prix de l’or n’a fait qu’augmenter depuis 2004. Le prix d’une once d’or est passé de 400 $ à 1600 $. Il a été multiplié par 4. La France a vendu ses réserves juste avant que les prix ne s’envolent ! (7)

  • En 2008 : le Président Sarkozy a contourné le NON au référendum contre la Constitution européenne en la faisant adopter par le Parlement (8) ;
  • En 2013 : le Président Hollande a refusé d’organiser un référendum sur le mariage pour tous, ce qui aurait réglé la question en quelques semaines. Ce refus a provoqué de longues manifestations et de vifs débats entre les Français en ajoutant un clivage de plus à une société déjà très divisée (9) ;
  • En 2018 : le Président Macron et son premier ministre Edouard Philippe se moquent de la gronde des gilets jaunes, dont la grande revendication était « plus de démocratie, plus de représentativité » ;
  • En 2020, l’état d’urgence a été voté sans que les Français ne soient à nouveau consultés. De même, les décisions de confinement et de couvre-feux ont été prises presque seul par le Président de la République. 2 ans après, l’état d’urgence est toujours là ! (10)

Ce ne sont que des exemples.

Vous en avez peut-être d’autres.

Dans toutes ces situations l’avis des Français n’a pas été pris en compte.

Ils étaient de gauche, ils étaient de droite.

Ils étaient en ville ou en périphérie.

À chaque fois, ce manque de consultation du peuple à créer de la frustration et de la colère.

Renforcer le rôle du parlement

Le Parlement français est un parlement godillot.

Il se contente de suivre les ordres de la majorité et d’enregistrer les décisions européennes.

C’est comme s’il n’existait pas.

Le débat politique s’est vidé de son contenu.

C’est la raison pour laquelle nous avons besoin d’un Référendum d’initiative citoyenne (RIC) qui permette le vote d’une loi au Parlement.

Légitimés par 1 million de Français, les députés et les sénateurs pourront réellement faire face à l’Exécutif.

Ainsi la démocratie française retrouvera de la vigueur : le peuple et son parlement construiront la politique du pays avec l’Exécutif.

Le dialogue et les confrontations nécessaires à des prises de décisions concertées pourront avoir lieu.

Où en sont les candidats aux présidentielles ?

Le candidat et le parti les plus avancés sur cette question sont Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise. (11)

Ce parti avait du reste introduit une proposition de loi allant dans ce sens à l’issue de la crise des gilets jaunes. (12)

D’autres candidats disent y être favorables. Ce serait le cas d’Anne Hidalgo, de Yannick Jadot, de Marine Le Pen et de Valérie Pécresse. Eric Zemmour pencherait davantage vers l’utilisation plus récurrente du référendum classique. (12)

Je signe la pétition

L’enjeu prioritaire est d’obtenir gain de cause et la reconnaissance du RIC.

Un RIC opérationnel, efficace, simple à comprendre et mettre en œuvre et qui pourrait s’appuyer sur des outils techniques existants comme les plateformes de pétitions citoyennes et France Connect pour l’identification des signataires et rendre ainsi incontestable la force des propositions citoyennes.(13)

Solidairement,

David et Aymeric

 

P.S. : Cliquez ici pour partager la pétition « Nous demandons le RIC, maintenant ! ».

P.P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

La grogne monte en France. Beaucoup de Français estiment que leurs revendications ne sont pas entendues.

Les restrictions de libertés sont venues s’ajouter à une conjoncture économique et sociale difficile.

Il existe pourtant une solution simple pour redonner confiance aux Français : le référendum d’initiative citoyenne. Cela permet d’adopter des décisions en concertation avec le peuple.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
23 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
martairena
29 jours il y a

Bonjour,
E-mail : renaudclaude185@gmail.com
C’est avec un cœur remplis d’émotions forte que je viens témoigner d’un prêt qui m’a redonner l’envie de vivre.
Je ne croyais plus au prêt d’argent car toutes les banques rejetaient mon dossier; en effet j’étais fiché par ma banque. 
J’ai obtenu mon prêt de 12 000 € avec un taux de 2% qui me permet de bien vivre actuellement et je paye régulièrement mes mensualités. je précise qu’il offre des conditions à vous faciliter la vie.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

23
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x