Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
Share on whatsapp
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on facebook
Share on whatsapp
Share on twitter
Share on telegram
Share on email
voiture-hydrogene

Le gouvernement va-t-il vous offrir une voiture à hydrogène ?

En pleine crise épidémique et économique, le gouvernement français, qui ne trouve pas d’argent pour l’hôpital public, a réussi à dégager 7,2 milliards d’euros pour développer les véhicules à hydrogène. C’était en octobre 20201.

L’Allemagne, de son côté, investit 9 milliards d’euros.

L’objectif est de créer une filière européenne de l’hydrogène1.

Ces efforts financiers sont considérables. Quelle mouche a donc piqué le gouvernement ?

Pourquoi, par ailleurs, y a-t-il un tel enthousiasme autour de l’hydrogène ?

Décarboner l’économie

Le grand problème de notre temps – à part le Covid-19 bien sûr – c’est le réchauffement climatique.

Il est accéléré par les activités humaines qui augmentent les émissions de gaz à effet de serre, dont le CO2.

Or, l’hydrogène pourrait être une solution pour réduire ces émissions. En effet, un véhicule qui se déplace grâce à l’hydrogène ne produit que de l’eau !

Par ailleurs, les Chinois, les Américains, les Japonais et les Coréens ont investi dans ce domaine.

Les Européens ont peur d’être à la traîne2

Comment fonctionne votre voiture à hydrogène ?

Votre véhicule à hydrogène contient une réserve d’hydrogène contenue dans des bonbonnes en carbone ultrarésistantes pour éviter les risques d’accident3.

Durant le transport, l’hydrogène est envoyé dans une pile à combustible où elle se mêle à l’oxygène de l’air qui vient d’une aération à l’avant du véhicule. Cela produit de l’électricité qui va actionner un moteur.3

Votre pile à combustible est une centrale électrique embarquée. N’est-ce pas ingénieux ?

Sa taille étant réduite par rapport aux batteries, ce système est très avantageux.

Pour autant, et j’y reviens plus bas, l’hydrogène consomme de l’énergie, parfois de l’électricité, pour être produite.

Ce n’est donc pas, en tant que telle, une source d’énergie. Stockée, dans un véhicule et près d’une pile à combustible, c’est de l’électricité en puissance.

La pile à combustible fonctionne pour les voitures dont l’autonomie est de 500 km à 700 km3.

Elle est également opérationnelle pour les camions, les bus, dont certaines villes de France sont déjà équipées.

L’Allemagne dispose déjà de ses premiers trains à hydrogène et la France pourrait en commander 800 dans les années qui viennent4.

Le gouvernement espère que les navires et les avions pourront bientôt en être équipés.

L’enthousiasme des industriels

Pour Alstom ou Airbus, l’argent frais versé par les pouvoirs publics dans le transport à l’hydrogène est une aubaine. C’est à la fois une opportunité économique et l’occasion de développer des trains et des avions “propres”4.

Pour ces entreprises, il s’agit même d’une voie salutaire.

Pour Air Liquide, qui fabrique déjà de l’hydrogène pour les engrais et différentes applications industrielles, c’est un nouveau débouché.

Les constructeurs automobiles y voient une autre manière de développer la voiture électrique.

Les constructeurs d’éoliennes et de panneaux solaires se frottent les mains : on va encore avoir besoin d’eux ! Cela est d’autant plus vrai que l’hydrogène rend leur technologie moins aléatoire. En effet, l’une des difficultés des éoliennes et des panneaux solaires est leur dépendance au climat.

Ainsi les panneaux solaires produisent davantage d’électricité lorsqu’il y a beaucoup de soleil, c’est-à-dire l’été lorsque personne n’a besoin d’électricité pour le chauffage…

Produire à la fois de l’électricité et de l’hydrogène pour une centrale d’énergie est donc utile.

Lorsque les besoins en électricité sont importants, la centrale fournit 100% d’électricité, lorsque les besoins baissent le surplus d’électricité de la centrale est utilisé pour faire de l’hydrogène.

Combien ça coûte ?

Hélas, il y a plusieurs écueils ! Le premier est le prix des véhicules électriques utilisant la pile à combustible.

Pour une voiture, comptez 60 000 euros minimum et pour un bus, 600 000 ! Seules des villes très aisées ou très endettées peuvent s’équiper en bus à hydrogène !

Pour l’instant seules quelques entreprises se sont dotées de voitures à pile à combustible.

Il y en aurait une centaine en France qui s’approvisionnent dans les quelques stations à hydrogène que compte le pays3.

Si le prix est si élevé c’est parce que, pour l’instant, les piles à combustible ont besoin de platine pour fonctionner. Or, c’est un métal qui coûte aussi cher que l’or !

À terme, la technologie pourrait évoluer et ainsi le prix baisser, surtout si la demande suit.

Comment produit-on l’hydrogène ?

Dans l’univers, l’hydrogène serait l’élément le plus répandu. Formidable !

Hélas, sur terre, il est toujours associé à d’autres éléments. En produire nécessite une opération de transformation qui coûte de l’énergie.

Plus de 90% de l’hydrogène vendu sur le marché aujourd’hui est fait à partir du méthane grâce au vaporeformage, un procédé qui permet de séparer le méthane (CH4) de l’hydrogène (H). Cette opération émet du CO2 et utilise de l’énergie4.

Il existe une alternative au vaporeformage.

Elle est connue des écoliers : c’est l’électrolyse. On envoie un courant électrique dans l’eau (H2O), ce qui permet de séparer l’oxygène de l’hydrogène4,5.

Le problème est que pour cette opération il faut de l’électricité.

D’après Jean-Marc Jancovici, ingénieur spécialisé dans les questions d’énergie, il est illusoire de penser que l’on pourrait utiliser l’hydrogène pour remplacer les véhicules à essence6.

Selon lui, il faudrait soit augmenter le nombre de centrales nucléaires soit multiplier par 15 le parc éolien actuel. Il y aurait des éoliennes partout !

En clair, même si l’hydrogène est utilisé notamment pour rentabiliser les éoliennes et les panneaux solaires, cette solution risque de mettre du temps à se mettre en place et ne sera probablement qu’une solution à la marge.

En attendant que la technologie ne s’améliore vraiment, il sera difficile d’échapper à la seule voie réaliste : les économies drastiques d’énergie. C’est une consommation locale, des maisons mieux isolées, des véhicules plus efficients et des activités humaines mieux gérées.
C’est une croissance, voire une décroissance maîtrisée. Mais personne n’a très envie d’en parler car c’est une voie difficile !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : Faites passer le message à votre entourage : partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

P.P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

S’abonner
Notifier de
69 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
MARTIN
3 mois il y a

Oui à 100% ! car l’électrique,dans 5 ans,qui va recycler les batteries? et puis recharger coûte très cher, et les bornes ne sont pas assez et surtout on bousille et pollue pour trouver du lithium dans des pays déjà pauvres ,qui n’en profitent même pas !c’est catastrophique….une HERESIE…..On n’a pas fini de voir des voitures en pannes sur les routes….une FOLIE ….

Traché
3 mois il y a

Bonjour,la société mc phy énergie stock l hydrogène dans des galettes de magnésium qui élimine tous les risques d incendie et d explosion.

Majet
3 mois il y a

Jancovici en bon polytechnicien oublie de nous dire quand il parle de décroissance que l’univers est en expansion et que cela est contraire à sa théorie de décroissance, par contre une chose que vous omettez de dire et qu’il stipule parfaitement c’est que la principale source de nuisance et de pollution c’est l’usage du … Béton, quitte a le citer pourquoi ne citer que ce qui dérange pas vraiment ceux qui polluent le plus ? Ensuite il existe un moyen de produire de l’Hydrogène vert autrement que par les filières traditionnelles et très décriées filières de production actuelles, la biotech résoudra le problème ! le principal écueil de ce comburant c’est bien évidement la maîtrise de sa production par les états et donc bien évidement sa taxation. Comment comptez vous vous passer des 62% de taxes sur un litre d’essence ? l’utilisation massive de l’’hydro est donc incontournable le seule problème environnementale et techniquement on peut le solutionner c’est la production de vapeur d’eau … nous devons explorer aussi d’autre technologie comme la résonance magnétique dont certaines nation envisage de doter leur sous marins. ensuite politiquement on sait que quand les peuples commercent entre eux de manière harmonieuse ils ne se font pas la guerre. donc le consommer local a des limites géostratégiques. si demain on supprime aux chinois et aux indiens les « marchés qui sont les leurs et les nôtres ils est certain que nous les auront à nos portes le couteau entre les dents. Vous omettez aussi de dire que d’ici 20 ans notre principale problème sera l’eau potable en libre accès pour tous dans l’histoire cela a été les premières sources de conflit de l’humanité. le problème aujourd’hui du conflit au proche orient c’est l’eau du Golan et la dessus silence radio !!! Si on résume arrêtons de faire reposer par la peur les responsabilités erronées et fallacieuses aux seules peuple. arrêtons de croire qu’on s’en sortira par une décroissance c’est tout le contraire le problème est juste de savoir sur qu’elles types d’activité nous pourrons décider de fonder cette croissance. Arrêtons aussi d’utiliser la sciences comme justifications pour servir des intérêts politiques ou particuliers c’est bien évidemment celle ci qui nous offrira des solutions en biotech sciences de la nutrition médecine sciences des phénomènes fins. Prenons garde à prendre des orientations en ne se référant qu’à la production intellectuelles sur de faux prophètes ou qui nous apparaissent comme tel comme en médecine prenons garde pour soigner un organe de ne pas en détruire deux autres..

yvette landreau
3 mois il y a
Reply to  Majet

Merci pour ces précisions….pour chacune des propositions concernant ces « soi-disant » les économies d’énergie, les analyses sont incomplètes : provenance – transport -déchets…et, souvent, dégâts humains (exploitation)….

MIKE
3 mois il y a


Foutaises…. ignorance du public, malhonnêteté des grands décideurs…. le grand méchant loup du siècle, qiui s’appelle réchauffement climatique, sert à apeurer les foules et est un phénomène naturel et cyclique contre lequel l’homme ne peut rien… son intelligence,ce devrait lui servir à s’ADAPTER et non à faire semblant de lutter contre, en bouleversant la marche naturelle de l’économie humaine….
L’hydrogène fait partie de cette vaste blague…. qui n’est pas perdue pour tout le monde !

Last edited 3 mois il y a by MIKE
Rossi
3 mois il y a

Trop d’argent en jeu pour le pétrole………

Risselin
3 mois il y a

On ne peut pas rouler ou voler
massivement à l’hydrogène car les véhicules rejettent de la vapeur d’eau qui on l’oublie est un gaz à effet de serre.
Donc on renforcerais l’effet de serre responsable du changement climatique et on pourrait dérégler le cycle de l’eau et les répartitions des quantités d’eau sur la planète.

alex 69
3 mois il y a

une croissance maitrisée n’a de difficile que le refus d’une remise en cause de notre mode de vie aujourd’hui pour préservez celle de ceux qui vont nous suivre ,une fore d’égoisme

JACOBS Gerolf
3 mois il y a

Bonjour,

Nous pouvons vous annoncer qu’on a la technologie en France pour faire de l’hydrogène verte à un prix compétitif avec le prix du barril d’aujourd’hui. En effet à partir du mois prochain nous aurons l’étude de faisabilité faite par un bureau indépendant qui valide le modèle économique de cette technologie.
Cette technologie est la seule au monde pour faire de l’hydrogène verte à partir de biomasse. Elle est totalement CO2 neutre et le CO2 qui est produit pendant le processus est pure = utiliser par l’industrie et l’agriculture .
De plus avec la plante Miscanthus on produit n’importe ou au monde sur des terres non cultivés pour nourrir la planète de la biomasse avec le meilleur rapport qualité/ qunatité pour cette technologie. Au jour d’aujourd’hui il y a assez d’espace disponible sur terre pour remplacer tout le pétrol et le charbon par cette technologie.

Tous les autres technologies donne de l’hydrogène grise ou bleu (quand on enfoui le CO2 dans des anciennes nappe fréatique)

Nous sommes là pour donner un moyen aux agriculteurs et propriétaires privés pour valoriser les terres dites « non exploitable » ou « non rentable » pour les cultures classiques.

N’hésitez pas à nous contacter.

Avec cette technologie la voiture à hydrogène n’est pas du tout une superchérie, mais une rélaité.

De plus avec cette technologie chaque acteur va pouvoir valoriser son intervention :
du producteur passant par l’industriel et l’état qui pourrait taxer le produit sans qu’à la pompe celà devient plus chère que l’essence.

Ce qui n’est pas du tout le cas avec le E85 ou l’état touche une taxe symbolique de quelques centimes au litre et qui de plus n’est pas du tout écologique (culture traditionnel et rajout de l’huile de palme) !

Embryon
3 mois il y a
Reply to  JACOBS Gerolf

En ce qui concerne la voiture à hydrogène et ce que personne ne dit ici c’est que les parkings souterrains lui sont interdit. Ceci causerait de gros problèmes pour les villes et notamment les grandes. Où faudra-t-il donc les garer ?

dmg
3 mois il y a

Merci pour cette présentation sobre. Le problème est bien là : avant de remplacer une source d’énergie, se poser la question du besoin de cette énergie ! Mais c’est hors des schémas de pensée de nos gouvernants, le nez collé à la croissance du PIB… Jancovici dit également qu’il faudrait d’abord vendre des voitures qui font moins de 3 litres aux 100 km, ce qui ne plait ni aux pétroliers ni aux bagnoleurs ! Et le transport ne représente que 30% de notre consommation d’énergie : un effort équivalent est à faire pour l’habitat, là encore contre les intérêts des hydrocarbures, et pour l’industrie, qui devrait être rapatriée de Chine chez nous, moins polluants.

Majet
3 mois il y a
Reply to  dmg

Jancovici montre du doigt que la principale source de pollution c’est l’usage du béton mais on se focalise sur la bagnole ???

Defays Anne
3 mois il y a

donc, il y aura encore des batteries ! alors qu’est-ce que cela va changer pour les populations de RDC (région du Kivu) qui sont massacrées, décapitées, égorgées, éventrées, éviscérées,…. pour s’approprier les terres pour le sous-sol et les minerais rares et précieux qu’on y trouve ! Le travail horrible des enfants dans ces mines !!!!!!! Et tout cela pour les batteries de nos smartphones, voitures,…..Nous sommes donc complices de ce génocide ! Et quand ces minerais « rares » seront taris ?????

Martinez
3 mois il y a

Bonjour, il me semble que l’on disait il y a quelques temps qu’en cas de collision cela provoquerait une énorme explosion ! Es vrai ?
Jean Louis Martinez

Majet
3 mois il y a
Reply to  Martinez

Non c’est un faux argument le même fallacieux utilisés contre le GPL LE PROBLÈME AUJOURD’HUI POUR CHANGER DE CARBURANT C’EST COMMENT ON TAXERA À HAUTEUR CELUI QUE NOUS CHOISIRONS deux ingénieur chimistes marseillais ont mis au point il y a des années une peinture chauffante à très basse consommation à usage militaire, qui si nous l’utilisions pour chauffer nos maisons réduirais très considérablement nos besoins énergétiques questions qui détient les brevets??? Il y a des solutions elles sont toutes dans les cartons de détenteurs d’intérêts particulier.

BODDELE
3 mois il y a

Comme l’explique Jean-Marc Jancovici, l’émission de CO2 pour produire l’hydrogène est considérable -surtout quand on produit l’électricité au charbon, comme l’Allemagne), donc la voiture (camion, train, etc.) à hydrogène comme véhicule propre, c’est une supercherie

Majet
3 mois il y a
Reply to  BODDELE

Faux et archi faux on sait produire aujourd’hui de l’hydrogène autrement ce que vous énoncer comme étant une supercherie est l’arguments utilisé par des lobbys. L’hydrogéne et la PAC EST UNE technologie ADAPTE À UNE CERTAINE MOBILITÉ pour remplacer le fossile il y a d’autre solutions beaucoup plus avancées ça fait combien de temps que nous utilisons le moteur à explosion qui est le truc à Cromagnon alors que bien d’autre pistes scientifiques auraient dû être explorées et développées?

3 mois il y a
Reply to  lenain

On regardant le coût des choses, on se rend compte que plus on produit, plus les coûts baissent. Autrement dit on pousse à la surconsommation pour faire baisser des coûts, donc on continue d’augmenter l’impact écologique sur la planète et on va à contre courant d’une autre façon de vivre.
Il faudra attendre que la planète n’aie plus de ressources à offrir pour qu’on change notre mode de vie. On se prépare à des guerres entres pays pour la survie de leurs citoyens …
https://lejustenecessaire.wordpress.com/2021/03/18/le-rmu-premier-pas-ecologique/

Il serait temps que les peuples réagissent contre cette course à la croissance.

DOLLO-KOLLER
3 mois il y a
Reply to  ROUGIER

Faire de l’hydrogène avec des algues ou même des bactéries n’impliquerait pas ce genre de problèmes.

Azra
3 mois il y a

Et les mini centrales nucléaires pour des lotissements, voire même pour des propriétés individuelles . Cela se vend aux États-Unis Unis. Mais l’énergie en France est une chasse gardée…

Weiss
3 mois il y a

Informé toi la firme française Macphy peut stocker hydrogène sur des disques solides, c’est une invention du CEA de Grenoble qui est vieille de plusieurs décennies !les premiers trains à hydrogène sont fabriqués par Alstom en France. Air liquide est leader mondial pour l’hydrogène, nous avons toute la filière en Isère, mais les gouvernements ne se sont jamais intéressés à cette technologie, car il étaient focalisés sur le nucléaire.

Majet
3 mois il y a
Reply to  Weiss

Exactement et on a vendu aux Us ( GE) notre capacité d’indépendance sur les pièces de rechange de nos générateurs !!!!

DOLLO-KOLLER
3 mois il y a
Reply to  Weiss

Tout à fait.
Le choix du nucléaire a bloqué la recherche en aspirant toutes les aides au détriment d’autres énergies renouvelables.
On voit où ce choix nous a menés avec l’EPR qui a coûté des milliards (et va en coûter encore beaucoup) et a explosé son budget d’origine en attendant d’exploser tout court avec un couvercle fissuré avant même d’avoir été mis en service.

BERNARD Jacques
3 mois il y a

Comme le disait Lavoisier: « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! » Pour l’hydrogène c’est aussi le cas, donc le chat se mord la queue!

Majet
3 mois il y a

« Pierre qui roule n’amasse pas mousse » ou mieux pour continuer à rire «  quand il y a du monde au balcon il y a souvent la queue sur la terrasse »;€€))

Christian
3 mois il y a

Dommage que le laboratoire de Nikola Tesla soit parti en fumée et ses dernières notes séquestrées. Il y avait Peut-être les plans du générateur à énergie tirée du champ terrestre qui permettait à sa voiture de rouler à 140 km/h sans besoin de recharge.. Sinon Metarski faisait traverser Nantes par les tramways à air comprimé (pas mal pour l’époque!) avec une usine d’air comprimé en bout de ligne (de mémoires les taxis de Mexico le front), ce type de moteur pourrait aussi être alimenté par les éoliennes ou des système cotiers par l’énergie des vagues (un village entier alimenté par ce procédé en Angleterre). Il y a eu beaucoup d’inventions qui sont passées ‘à la trappe’
Si on,on parlé peu de géothermie (cop de 5) qui prend ses calories dans le sol, à grande échelle pourrait légèrement contrarier le réchauffement clim.!) C.G.

Majet
3 mois il y a
Reply to  Christian

Eh oui ou font les coffres à brevet des pétroliers on va avoir de très grosses surprises

ROBERT MARTINOD
3 mois il y a

Merci de développer l’électrolyse de l’eau de mer avec de l’électricité produite par des panneaux solaires c’est la formule la plus économique.

Carpentier
3 mois il y a

Merci beaucoup pour cet éclairage, cet très intéressant.

Majet
3 mois il y a
Reply to  Carpentier

Pas intéressant : très contestable notamment sur l’utilisation tronquées des réflexions de Jancovici.

benoit
3 mois il y a

Tout à fait d’accord avec vos propos; mais je pense que c’est un but à ne pas négliger: ce sera long pour les recherches et améliorations, mais je pense sincèrement que c’est l’avenir pour les être humains…notre planète, sans nous, s’en remettra sans souci.

Ana María Montiel Casado
3 mois il y a
Reply to  benoit

Je pense que la solution est « reseter » notre mode de vie excessivement prédateur.

Majet
3 mois il y a
Reply to  benoit

Les solutions technologiques et bio technologiques existent la re her je doit juste se concentrer sur l’aspect financier économique social et politique poir leur mise en place.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

69
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x