Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Le Parlement européen vote la fin de la voiture thermique en 2035. Est-ce une bonne nouvelle ?

Mercredi 8 juin 2022, les députés européens ont voté pour qu’à partir de 2035 il n’y ait plus de voitures thermiques en Europe. (1,2)

Plus précisément, ils ont décidé qu’il ne devait plus y avoir de moteur émettant des émissions de CO2 d’ici 13 ans, ce qui revient à éliminer les moteurs thermiques. (1,2)

Fini, les moteurs diesel, essence ou même les biocarburants, voici le tout électrique !

339 députés ont voté pour, 249 contre et 24 se sont courageusement abstenus. (1)

Ces derniers prennent certainement le train pour Strasbourg et n’ont donc pas d’avis concernant la voiture !

Les uns ont défendu le climat, les autres l’industrie automobile et ses emplois.

Les débats ont été âpres.

Que diront les ministres des Etats-membres de l’Union européenne ?

Ce vote n’est cependant pas la position européenne finale.

Il faut encore que les Etats membres l’acceptent. C’est la particularité des institutions européennes, les exécutifs nationaux sont aussi législateurs au niveau européen.

La Commission européenne propose, les parlementaires votent, puis les ministres des Etats membres votent et leur vote est prépondérant. (3)

Puis, la Commission européenne s’assure que tout le monde applique la décision votée par les ministres et les députés. (3)

Le pouvoir législatif au niveau de l’UE est donc partagé entre vos ministres et les députés du Parlement européen dont l’avis est essentiellement consultatif.

Quand vos ministres disent : “c’est de la faute de l’Europe”, ne les croyez pas. C’est eux qui ont voté !

Malgré tout, cette décision du Parlement européen est historique.

Elle pourrait envoyer à la casse toutes vos voitures thermiques si les ministres nationaux suivent les députés européens.

Les médias ou du moins une bonne partie d’entre eux semblent trouver que cette décision va dans le bon sens mais est-ce le cas ? (1,2)

J’aime bien les députés européens, et je suis tout-à-fait disposé à faire des efforts pour le climat, la planète ou encore l’avenir de nos enfants mais que voulez-vous, malgré toute ma bonne volonté, j’ai des doutes sur l’importance réelle de cette décision.

Un tiers d’émissions de Gaz à effet de serre (GES) en moins depuis 2000 !

Avant toute chose, il paraît important de rappeler que les citoyens européens ont déjà fait d’incroyables efforts en 20 ans.

De 1990 à 2020, l’UE a ainsi réduit de 31 % ses émissions de GES. Comme personne ne vous félicite, je me permets de le faire à la place de ceux qui nous servent de guide.

Bravo et merci à vous chers lecteurs, qui avez participé à cette baisse !

Les citoyens européens font mieux que les objectifs fixés par leur responsable politique. (4)

Evidemment, il ne faut pas être totalement naïf, les délocalisations hors d’Europe, notamment d’entreprises industrielles ont aussi participé à cette baisse des émissions de GES et la majeure baisse observée, celle de 2020, (-10% par rapport à 2019) semble en grande partie causée par la pandémie de Covid-19.

Mais, les efforts dans le domaine de l’énergie ont aussi joué avec une augmentation substantielle de la part des énergies renouvelables un peu partout dans l’UE.

Et le transport ?

La plupart des secteurs d’activité ont baissé leurs émissions de Gaz à effet de serre (GES) sauf le transport. (4)

Cela explique sans doute pourquoi les autorités européennes ont souhaité frapper un grand coup dans ce domaine.

Car les transports représentent 25% des émissions de GES au sein de l’UE. (5,6)

Sur ces 25%, le transport routier compte pour 70%.

Les voitures, quant à elles, comptent pour 60% de ces 70%. (5,6)

Le reste vient des camions, des camionnettes et des deux roues.

Ainsi, la circulation automobile compte pour 10 à 12% du total des émissions de GES en Europe.

Production, circulation et destruction : tout compte dans l’équation !

Mais dans ce calcul, il faut prendre en compte la production, le temps de circulation puis la destruction.

Or, au niveau de la production et de la construction, les voitures électriques émettent autant que les thermiques.

Seul compte donc le temps de circulation.

Dans une étude récente menée au Japon, des scientifiques sont même arrivés à la conclusion que la stratégie la plus sûre restait de miser sur la longévité des voitures. (7)

Permettre à ces dernières de durer serait plus efficace que de passer brusquement du thermique à l’électrique !

En effet, si l’interdiction de la vente des voitures thermiques s’accompagne d’une forte croissance des voitures électriques, l’effet sur l’environnement sera, dans un premier temps, limité.

La décision du Parlement européen si elle est validée pourrait être bénéfique par rapport au GES mais à moyen terme.

Dans l’immédiat, il est probable que l’envolée des prix du pétrole en Europe soit déjà bien plus efficace pour limiter la consommation que le passage au moteur électrique…

Le tout électrique, est-ce viable ?

Le vote du parlement européen intervient exactement au moment où survient une crise des semi-conducteurs dans le secteur de l’automobile. (8)

Les semi-conducteurs sont des composés chimiques solides. (9)

Leur rôle est de conduire l’électricité dans certaines conditions mais pas dans d’autres.

Ils sont donc indispensables pour les appareils électriques comme les ordinateurs ou les voitures dotées d’électronique.

S’il est possible d’imaginer une voiture thermique avec peu d’électronique, c’est tout de même moins évident pour les voitures électriques !

Par ailleurs, si tout le parc automobile passait à l’électrique, on manquerait de batteries et de matériaux notamment de lithium pour les produire ! (10,11)

Car pour l’heure, le nombre de batteries suffit simplement à répondre à la demande actuelle.

Pour répondre à une explosion de la demande, il faudra sérieusement augmenter la production de batteries.

Ce n’est pas impossible. Mais cela demande des investissements et cela a un coût… écologique !

Une pollution chasse l’autre

La fameuse transition écologique ressemble furieusement à un passage de relais de l’industrie pétrolière à l’industrie minière, qui n’est pas exactement innocente en matière de protection de l’environnement ! (12)

Au lieu de planter des derricks, on creusera des trous ! On passe du puits à la mine et tout le monde applaudit. N’est-ce pas un peu rapide ?

Le remplacement des voitures thermiques par des voitures électriques devrait améliorer la qualité de l’air des villes. Tant mieux pour les citadins !

Cela pourrait avoir un effet sur les émissions de GES… à moyen terme. C’est un bel effort !

Mais il ne faut pas oublier que ces fameux GES ne représentent pas l’unique menace écologique du moment.

Protéger la vie : l’urgence de toutes les urgences !

Il faudrait commencer par éliminer de nos vies le plastique, l’aluminium et un grand nombre de substances chimiques qui ont sur le monde vivant un effet peut être encore plus néfaste que le CO2. (13)

Il est grand temps de :

  • sortir du monde chimique qui nous entoure,
  • cesser de consommer des médicaments à vie,
  • cesser de consommer des crèmes solaires et des cosmétiques chimiques,
  • supprimer les pesticides et autres substances cancérigènes et pathogènes de l’agriculture ;
  • protéger les abeilles, les pollinisateurs et la biodiversité ;
  • protéger les fonds marins et notamment les écosystèmes fragiles ;
  • Etc.

Répondre à tous ces enjeux passe par beaucoup d’éducation, de nouveaux projets plus respectueux de la nature et un brin de sobriété !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20220609-automobile-le-parlement-europ%C3%A9en-vote-la-fin-des-moteurs-thermiques-en-2035
  2. https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/06/08/climat-les-eurodeputes-s-opposent-a-un-texte-de-reforme-du-marche-carbone_6129406_3244.html
  3. https://www.vie-publique.fr/fiches/20326-pouvoir-executif-legislatif-et-judiciaire-au-sein-de-lunion-europeenne
  4. https://www.touteleurope.eu/environnement/les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-dans-lunion-europeenne/
  5. https://www.europarl.europa.eu/resources/library/images/20220602PHT32029/20220602PHT32029_original.jpg
  6. https://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20190313STO31218/emissions-de-co2-des-voitures-faits-et-chiffres-infographie
  7. https://www.kyushu-u.ac.jp/en/researches/view/218/
  8. http://blog-auto.autojm.fr/article-semi-conducteurs-lautomobile-en-crise,642.html
  9. https://www.journaldunet.fr/web-tech/dictionnaire-de-l-iot/1440700-semi-conducteur-definition-usages-et-raisons-de-la-penurie-de-ce-materiau/
  10. https://www.caradisiac.com/voitures-electriques-il-y-a-assez-de-ressources-pour-produire-les-batteries-pour-l-instant-195955.htm
  11. https://youmatter.world/fr/transition-energetique-plan-climat-lithium-reserves/
  12. https://www.youtube.com/watch?v=2lHTHINmNVk
  13. https://www.moncoachzerodechet.fr/le-plastique-pourquoi-est-il-dangereux/
S’abonner
Notification pour
295 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DOLCINI Gérard
8 jours il y a

après la dépendance au pétrole nous allons passer à la dépendance aux terres rares ! Sans parler du prix et du poids des véhicules ; tout ceci n’est qu’une vaste magouille financière.

boyer
8 jours il y a

c’est de la véritable connerie les batteries pour les voitures éléctrique soit disant propre consomme plus a elles seules plus de gaz a éffet de serre et co2 que la consomation d’ une voiture termique . D’ autre part les voitures électriques vont être interdit d’exportation par la mer car plusieurs voitures ont pris feu , alors les outre mer on roule avec des vélos ?

GLADYS TORTEL
8 jours il y a

Ok nous sommes tous responsables , mais commençons par les transports, avions, porte containers, jet privés, camions dont on attend toujours qu ils soient relayés par le train.
Et puis qui a les moyens de s offrir une voiture électrique? C est hors de prix !
Pensons aux retraités qui avaient déjà fait l effort d investir dans des voitures moins polluantes, va t on leur en demander encore plus!
C est la dernière lubie de tous ces technocrates qui ont des intérêts dans le secteur automobile et qui ont la conscience tranquille quand ils votent ce genre de mesures.
Et puis c est tellement plus simple de rendre les citoyens toujours responsables de tout. Que ces dames et messieurs qui décident pour nous s attaquent aux vrais problèmes….

Deluze
8 jours il y a

c’est de la bêtise pure et simple !encore des mesures de nantis qui se déplacent en jet et en hélico !!on ne veut pas être les otages de leur tout électrique !on a gagné notre liberté de circuler et ils veulent nous remettre en situation de servitude !!on dit non et non!!

Moretti
8 jours il y a

L’électrique polue aussi à cause des batteries il n’y a pas que les voitures qui polluent les avions, les bateaux ridicule

Patrick
8 jours il y a

Si on commençait par le plus simple: entretenir, faire durer, réparer plutôt que jeter pour acheter du neuf, moins durable et moins fiable. Ce seraient des emplois non délocalisables, moins de déchets et donc moins d’émissions avec peu d’investissements.
Une mesure évidente: 10 ans de garantie pièces et MO sur tous les véhicules et tous les équipements technologiques. L’effet sera immédiat sur la qualité des fabrications et leur fiabilité.

billey
8 jours il y a

un nom sens complet , c’est une honte ceux qui nous gouvernent , ils y a que pour ceux qui ont de l’argent , les autres n’ont cas rester chez eux , l’électrique c’est pire pour détruire la batterie c’est bien plus compliqué ils ne savent même pas comment faire, on nous prend pour des marionnettes.

ROLLAND
8 jours il y a

Il ne faut pas oublier que les véhicules à moteur thermique font aussi appel à des ressources minières. Une partie est commune avec la voiture électrique: carrosserie, châssis, élément de suspension,… Mais la motorisation, la transmission demandent des alliages, de l’électronique, un démarreur, et une petite batterie.
La technique des batteries est en pleine phase d’évolution. Ne nous bloquons pas sur un moment de la technologie. De combien de décennies les véhicules à motorisation thermique ont bénéficié pour en arriver là où ils en sont? Certes nous sommes en situation d’urgence climatique aussi espérons des avancés substantielles pour des solutions de moins en moins coûteuses pour la planète.

Mirassou
8 jours il y a

Vous oubliez de dire que en 2035 seuls les voitures de luxe de riches telles les Ferrari, Bugati et bien d’autres auront le droit de rester à l’essence. Vous oubliez de parler des bateaux, du plus petit au plus grand qui eux ne sont pas encore obligés de passer à l’électrique On préserve toujours ce monde de riches au détriment des gens du peuple. C’est aussi ça l’Europe.

MANCEAU
8 jours il y a

Slt Julien,
le serpent ce mord la queue
Il manque un élément à l’analyse. La production électrique est principalement nucléaire . D’un ton alarmiste les médias nous disent qu’il risque d’avoir un black out cet hiver. Surchauffe du réseau de distribution et de la production. En parlant météo, les glaciers fondent, il ne neige presque plus en montagne. Où sont nos centrales nucléaires? Le long des fleuves. Et il faut de l’eau pour refroidir les cœur. Si les ruisseaux sont à sec, plus d’électricité….
la seule solution a mon sens c’est de raser les modèles économiques et de répartir a zéro. C’est utopique je sais mais la sauvegarde de l’humanité passera par la .
@+ Stéphane

quemener
8 jours il y a

le réchauffement est il réalité ou une invention pour manipuler les peuples par la peur, les faire culpabiliser ???
Dans les années 80 il y avait l’histoire du trou dans la couche d’ozone, on entend plus parler, du jour au lendemain plus rien, au n’entend parler, il s’est rebouché tout seul ???
tout les scientifiques sont au service de ceux qui nous dirige
Qu’est qui vrai de tout ce que nous fait croire ? pas grand chose, mais pour croise les chose on utilise la manipulation mentale ,la peur …

Philippe Cornet
8 jours il y a

Et quand tout fonctionnera a l’électricité,donc un bon monumental de consommation de courant, c’est avec des éoliennes fonctionnant une fois tous les3 jours par manque de vent, les panneaux solaires ?Bon courage pour assurer la production électrique avec ces éléments

Benoit
8 jours il y a

Fin des véhicules thermiques dans 13 ans! C’est presque demain! Dans l’immédiat il faut rouler moins, rouler mieux. Interdire les véhicules dans les grandes villes. Baisser le coût des transports en commun mais surtout pas de véhicules électriques qui grâce à leur batterie au lithium vont détruire nos vies et notre planète !

Jeanne Gigon
8 jours il y a

Ils sont tous fous avec leur électrique ,il va y avoir sans cela une pénurie d’électricité. Alors chercher l »erreur .

PATRICK FACHAUX
8 jours il y a

Les politiques ne devraient pas prendre ce genre de responsabilité, mais il en a toujours été ainsi depuis que l’automobile existe, ces mesures sont comme d’habitude « le nouvel eldorado » et rien n’y fera.
Future pollution de masse de la planète parce qu’il n’y a pas que les batteries en jeu, qui va fabriquer l’électricité, les bornes de recharge, recycler les batteries!!!
C’est tout ou rien comme d’hab…
Ils ont des « trous dans le cerveau comme le Gruyère…
Des tas de solutions existent et chacune doit être utilisé et complémentaire, ce n’est pas les idées qui manquent.

Jean-Marcel Goger
8 jours il y a

Je ne crée pas la pétitition, mais j’adhère à 100% a ce qui est écrit plus haut! Renouveler brutalement tout le parc automobile serait accablant pour les revenus modestes, & l’auto éléctrique envoie des enfants du Zaïre & de la Chine pop. creuser pour trouver les composants rares. Et que fait-on des batteries & des déchets nucléaires? Enfin, les autos éléctriques pour l’interurbain sont reservées aux richards! CQFD!

AUZIERE
8 jours il y a

C’est la plus mauvaise idée donnée ces derniers temps. Les voitures électriques ne sont pas à la portée de tout le monde. Il y a déjà pas mal de problèmes pour charger les batteries. Les camions seront également électriques et s’arrêteront tous les 500km pour recharger ? Et tous les matériaux utilisés pour ces véhicules qui viennent d’Afrique ou d’Asie, on tient compte de la pollution qui est générée dans l’extraction ? Et après, on recycle comment tout ces matériaux très polluant ? Et l’électricité, on est certains qu’on en fournira assez ? Pour moi, la voiture électrique sera un fiasco.

Cyril
8 jours il y a

Aussi autre chose… je ne suis pas pour les véhicules électrique (sauf si c’était vraiment une révolution qui ne polluerai pas mais ce n’est pas le cas) … mais bon je n’y suis pas complètement fermé. La question n’est pas là. Lorsque j’étais petit j’avais un vélo qui, pour avoir de la lumière, avait besoin d’une dynamo ne serait il pas possible de rajouter une roue petite ou grand ou bien une hélice qui tourne avec le vent et qui rechargerait c’est pu…ains de batteries ?

Marie-Laurence BOUILLAUD
8 jours il y a

 » mettre la charrue avant les boeufs  » ; il faut bien que les financiers continuent à engranger, d’une manière ou une autre ; le reste n’a pas d’importance.
Le principe de précaution, qui consisterait à arrêter de produire pour étudier les différentes pistes qui existent, et faire des choix responsables, n’est pas d’usage !
Quel triste monde, mené par le fric…
J’ose espérer que les jeunes vont renverser cette société de consommation.

THIBAULT
8 jours il y a

Pourquoi les écolos ne disent rien quand la patrouille de France s’amuse à faire des meetings aériens pour escorter un artiste au festival de Cannes ou autres festivités de certaines villes (Limoges en juillet, etc..) ça sert à quoi ? et puis le Paris/Dakar, ca ne pollue pas ça ? et nous on va nous « emmer… » parce qu’on a une petite voiture diesel pour aller travailler, gagner le smig et aller faire nos courses dans un supermarché où tout a augmenté. On nous dit déjà que la France va manquer d’électricité cet hiver, alors en 2035 y en aura t’il plus ? en tout cas, moi, je ne pourrais pas m’acheter une voiture électrique.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

295
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x