Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Le Parlement européen vote la fin de la voiture thermique en 2035. Est-ce une bonne nouvelle ?

Mercredi 8 juin 2022, les députés européens ont voté pour qu’à partir de 2035 il n’y ait plus de voitures thermiques en Europe. (1,2)

Plus précisément, ils ont décidé qu’il ne devait plus y avoir de moteur émettant des émissions de CO2 d’ici 13 ans, ce qui revient à éliminer les moteurs thermiques. (1,2)

Fini, les moteurs diesel, essence ou même les biocarburants, voici le tout électrique !

339 députés ont voté pour, 249 contre et 24 se sont courageusement abstenus. (1)

Ces derniers prennent certainement le train pour Strasbourg et n’ont donc pas d’avis concernant la voiture !

Les uns ont défendu le climat, les autres l’industrie automobile et ses emplois.

Les débats ont été âpres.

Que diront les ministres des Etats-membres de l’Union européenne ?

Ce vote n’est cependant pas la position européenne finale.

Il faut encore que les Etats membres l’acceptent. C’est la particularité des institutions européennes, les exécutifs nationaux sont aussi législateurs au niveau européen.

La Commission européenne propose, les parlementaires votent, puis les ministres des Etats membres votent et leur vote est prépondérant. (3)

Puis, la Commission européenne s’assure que tout le monde applique la décision votée par les ministres et les députés. (3)

Le pouvoir législatif au niveau de l’UE est donc partagé entre vos ministres et les députés du Parlement européen dont l’avis est essentiellement consultatif.

Quand vos ministres disent : “c’est de la faute de l’Europe”, ne les croyez pas. C’est eux qui ont voté !

Malgré tout, cette décision du Parlement européen est historique.

Elle pourrait envoyer à la casse toutes vos voitures thermiques si les ministres nationaux suivent les députés européens.

Les médias ou du moins une bonne partie d’entre eux semblent trouver que cette décision va dans le bon sens mais est-ce le cas ? (1,2)

J’aime bien les députés européens, et je suis tout-à-fait disposé à faire des efforts pour le climat, la planète ou encore l’avenir de nos enfants mais que voulez-vous, malgré toute ma bonne volonté, j’ai des doutes sur l’importance réelle de cette décision.

Un tiers d’émissions de Gaz à effet de serre (GES) en moins depuis 2000 !

Avant toute chose, il paraît important de rappeler que les citoyens européens ont déjà fait d’incroyables efforts en 20 ans.

De 1990 à 2020, l’UE a ainsi réduit de 31 % ses émissions de GES. Comme personne ne vous félicite, je me permets de le faire à la place de ceux qui nous servent de guide.

Bravo et merci à vous chers lecteurs, qui avez participé à cette baisse !

Les citoyens européens font mieux que les objectifs fixés par leur responsable politique. (4)

Evidemment, il ne faut pas être totalement naïf, les délocalisations hors d’Europe, notamment d’entreprises industrielles ont aussi participé à cette baisse des émissions de GES et la majeure baisse observée, celle de 2020, (-10% par rapport à 2019) semble en grande partie causée par la pandémie de Covid-19.

Mais, les efforts dans le domaine de l’énergie ont aussi joué avec une augmentation substantielle de la part des énergies renouvelables un peu partout dans l’UE.

Et le transport ?

La plupart des secteurs d’activité ont baissé leurs émissions de Gaz à effet de serre (GES) sauf le transport. (4)

Cela explique sans doute pourquoi les autorités européennes ont souhaité frapper un grand coup dans ce domaine.

Car les transports représentent 25% des émissions de GES au sein de l’UE. (5,6)

Sur ces 25%, le transport routier compte pour 70%.

Les voitures, quant à elles, comptent pour 60% de ces 70%. (5,6)

Le reste vient des camions, des camionnettes et des deux roues.

Ainsi, la circulation automobile compte pour 10 à 12% du total des émissions de GES en Europe.

Production, circulation et destruction : tout compte dans l’équation !

Mais dans ce calcul, il faut prendre en compte la production, le temps de circulation puis la destruction.

Or, au niveau de la production et de la construction, les voitures électriques émettent autant que les thermiques.

Seul compte donc le temps de circulation.

Dans une étude récente menée au Japon, des scientifiques sont même arrivés à la conclusion que la stratégie la plus sûre restait de miser sur la longévité des voitures. (7)

Permettre à ces dernières de durer serait plus efficace que de passer brusquement du thermique à l’électrique !

En effet, si l’interdiction de la vente des voitures thermiques s’accompagne d’une forte croissance des voitures électriques, l’effet sur l’environnement sera, dans un premier temps, limité.

La décision du Parlement européen si elle est validée pourrait être bénéfique par rapport au GES mais à moyen terme.

Dans l’immédiat, il est probable que l’envolée des prix du pétrole en Europe soit déjà bien plus efficace pour limiter la consommation que le passage au moteur électrique…

Le tout électrique, est-ce viable ?

Le vote du parlement européen intervient exactement au moment où survient une crise des semi-conducteurs dans le secteur de l’automobile. (8)

Les semi-conducteurs sont des composés chimiques solides. (9)

Leur rôle est de conduire l’électricité dans certaines conditions mais pas dans d’autres.

Ils sont donc indispensables pour les appareils électriques comme les ordinateurs ou les voitures dotées d’électronique.

S’il est possible d’imaginer une voiture thermique avec peu d’électronique, c’est tout de même moins évident pour les voitures électriques !

Par ailleurs, si tout le parc automobile passait à l’électrique, on manquerait de batteries et de matériaux notamment de lithium pour les produire ! (10,11)

Car pour l’heure, le nombre de batteries suffit simplement à répondre à la demande actuelle.

Pour répondre à une explosion de la demande, il faudra sérieusement augmenter la production de batteries.

Ce n’est pas impossible. Mais cela demande des investissements et cela a un coût… écologique !

Une pollution chasse l’autre

La fameuse transition écologique ressemble furieusement à un passage de relais de l’industrie pétrolière à l’industrie minière, qui n’est pas exactement innocente en matière de protection de l’environnement ! (12)

Au lieu de planter des derricks, on creusera des trous ! On passe du puits à la mine et tout le monde applaudit. N’est-ce pas un peu rapide ?

Le remplacement des voitures thermiques par des voitures électriques devrait améliorer la qualité de l’air des villes. Tant mieux pour les citadins !

Cela pourrait avoir un effet sur les émissions de GES… à moyen terme. C’est un bel effort !

Mais il ne faut pas oublier que ces fameux GES ne représentent pas l’unique menace écologique du moment.

Protéger la vie : l’urgence de toutes les urgences !

Il faudrait commencer par éliminer de nos vies le plastique, l’aluminium et un grand nombre de substances chimiques qui ont sur le monde vivant un effet peut être encore plus néfaste que le CO2. (13)

Il est grand temps de :

  • sortir du monde chimique qui nous entoure,
  • cesser de consommer des médicaments à vie,
  • cesser de consommer des crèmes solaires et des cosmétiques chimiques,
  • supprimer les pesticides et autres substances cancérigènes et pathogènes de l’agriculture ;
  • protéger les abeilles, les pollinisateurs et la biodiversité ;
  • protéger les fonds marins et notamment les écosystèmes fragiles ;
  • Etc.

Répondre à tous ces enjeux passe par beaucoup d’éducation, de nouveaux projets plus respectueux de la nature et un brin de sobriété !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Références 

  1. https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20220609-automobile-le-parlement-europ%C3%A9en-vote-la-fin-des-moteurs-thermiques-en-2035
  2. https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/06/08/climat-les-eurodeputes-s-opposent-a-un-texte-de-reforme-du-marche-carbone_6129406_3244.html
  3. https://www.vie-publique.fr/fiches/20326-pouvoir-executif-legislatif-et-judiciaire-au-sein-de-lunion-europeenne
  4. https://www.touteleurope.eu/environnement/les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-dans-lunion-europeenne/
  5. https://www.europarl.europa.eu/resources/library/images/20220602PHT32029/20220602PHT32029_original.jpg
  6. https://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20190313STO31218/emissions-de-co2-des-voitures-faits-et-chiffres-infographie
  7. https://www.kyushu-u.ac.jp/en/researches/view/218/
  8. http://blog-auto.autojm.fr/article-semi-conducteurs-lautomobile-en-crise,642.html
  9. https://www.journaldunet.fr/web-tech/dictionnaire-de-l-iot/1440700-semi-conducteur-definition-usages-et-raisons-de-la-penurie-de-ce-materiau/
  10. https://www.caradisiac.com/voitures-electriques-il-y-a-assez-de-ressources-pour-produire-les-batteries-pour-l-instant-195955.htm
  11. https://youmatter.world/fr/transition-energetique-plan-climat-lithium-reserves/
  12. https://www.youtube.com/watch?v=2lHTHINmNVk
  13. https://www.moncoachzerodechet.fr/le-plastique-pourquoi-est-il-dangereux/
S’abonner
Notification pour
295 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
RJP
8 jours il y a

Ce monde est dirigé par des moutons fous furieux à la solde des lobby’s, bien loin de toutes réalités et de tout enjeux véritablement écologique

NOZAY Pierre
8 jours il y a

C’est des pauvres têtes d’abrutis gonflés en politique rien à voir avec le sous sol !

Fredo
8 jours il y a

Se servir du réchauffement de la planète pour nous faire dépenser du fric ne m’intéresse pas . Je suis pour les véhicules thermiques qui ne polluent pas plus que les batteries électriques . Les écolos et les bobos vous nous faites Chiers

Chesney
8 jours il y a

Se donner bonne conscience tout en étant grassement payé par nos impôts et continuer à polluer sur notre dos.

odile monnier
8 jours il y a

Bonjour. Je crois que chacun devrait être libre de son choix, thermique, électrique ou même moteur à crottins.Il paraît que nos sommes en démocratie, bordel de merde!

Vitasse
8 jours il y a

Du grand n’importe quoi !
Les porte-containers polluent bien plus !!!!
Pétrole lourd…..
De plus Il n’y aura jamais assez d’électricité ou alors avec des centrales à charbon !
A ce jour quand une voiture électrique sort d’usine , elle a déjà pollué comme une thermique qui a fait 80 000 kms Trouvez l’erreur ???
Et les poids lourds regardez l’A7 et l’A9 ils devaient monter sur les trains !!!!???
Bref quelle tristesse ces politiques qui n’ont jamais fait de technique !

David DUCHENOY
8 jours il y a

On s’engouffre dans une sorte de désinformation idéaliste écologique
que ferons nous de toutes ces batteries en fin de vie?
quels seront les effets sur l’environnement de la production et du recyclage des batteries
comment produira on l’électricité propre nécessaire? La dépendance aux énergies fossiles est trop grande dans ce domaine, on le sent bien avec la guerre en Ukraine et le gaz Russe
L’Europe se tire une balle dans le pied, sa dépendance au monde en particulier l’Asie pour les semi conducteur et les aimant en terre rare pour la fabrication des moteurs électriques
Ne devrions pas revoir notre mode de vie, re devenir souverains le plus possible

DE ROZARIO
8 jours il y a

La France veut toujours donner des leçons au monde entier ,c’est louable!!
Mais pendant ce temps ,les autres nous prennent des parts de marché et comme
cela nous serons les bons derniers .La volonté de faire quelque chose pour améliorer le
quotidien devrait venir de tous .allez aux asiatiques (qui sont très très nombreux…)sils veulent des voitures électriques pour leurs déplacements (y compris les 2 roues)
Nos députés devraient sortir d’Europe pour aller voir les réalités de la vie ailleurs!
Rien que chez nous,en France,combien auront les moyens de s’offrir un véhicule électrique
pour aller travailler…

Savary
8 jours il y a

Les bateaux de croisière très polluants ainsi que les bateaux de plaisance de luxe etc

Xavier
8 jours il y a

Le passage au tout électrique n’est pas innocent, la privatisation de la production électrique est en train de s’achever, total est désormais total énergie et est fournisseur d’électricité. Résultat: on passe d’un monopole énergétique à un autre avec une extension de plus en plus large qui touche tous les aspects du quotidien avec en plus une dépendance et l’ouverture de marchés de plus en plus vastes (trottinette électrique, vélo électrique, outils jadis manuels désormais électrique,…). Les acteurs historiques de l’énergétique ont parfaitement compris qu’ils vont décupler leurs bénéfices et qu’en plus nous en serons intégralement dépendant de par l’application d’une myriade de normes de plus en plus contraignantes qui bloqueront toute initiative pour sortir du schéma.

Babeau
8 jours il y a

En fait, il y a aussi l´efuel de Porsche qui ne rejette pas de co2 ou alors compensé, sans compter les eventuelles technologies émergentes d´ici là, on pourrait peut-être du coup conserver les moteurs thermiques…

Naïf
8 jours il y a

Dommage que je n’ai plus trente ans ,sinon j’investirai avec et sur des petits camions plateaux sur lesquels j’installerai des groupes électrogènes pour dépanner nombre de véhicules électriques à travers la France et même des filiales à travers l’Europe ,en évitant soigneusement les grandes villes ,Paris et autres parce que le nombre de véhicules en panne faute de courant m’empêcheraient de passer (ce sera pire en hiver )à l’image des véhicules de secours plus ou moins bloqués ou très très ralentis par les embouteillages . A quand les voitures à ânes tirées par les députés et dirigeants européens . Ce serait pour eux la seule façon de nous convaincre qu’ils se soucient des citoyens ,accessoirement de l’Europe , le vieux rêve utopiste !

GEORGES SOBRAL
8 jours il y a

Cette décision est totalement illusoire et irréalisable

le bihan
8 jours il y a

C’est du grand n’importe quoi sans aucun fondement !
Rien n’est calculé, puissance de feu de recharge si tout le monde roule en électrique, bouchons en hiver, grand départs en vacances l’été …
Et puis est ce que l’extraction des métaux nécessaires aux batteries est écologique?
et est il en accord avec « les droits de l’Homme » ?
Est ce que tout a été calculé pour le recyclage des batteries?
Bref, au lieu de privilégier l’électrique dans certain cas, par exemple les voiture de fonction en ville, les bus urbains etc, etc c’est cach tout ou rien !?!
Et les camions de pompier pendant les inondations, électrique?
Et les tracteurs agricoles, électrique?
Bref, ça n’a aucunement été réfléchi.
Comme quelqu’un l’a dit, il va se passer quoi pour les super porte containers?
Pour les bateaux de croisières?
Pour les bateaux de luxes?
FREXIT VITE !!!

Blin
8 jours il y a

Le tout électrique a un impact sur l’environnement. Merci de nous avoir informés

Claude JOSEZ
8 jours il y a

L’ensemble des commentaires est très pertinent et permet d’avoir une vue lucide sur le concret des innovations qui nous sont proposées. Une auteure comme Fred Vargas a très bien dépeint un tableau des goulots d’étranglement qui vont se présenter quand il s’agira d’aller chercher minerais et autres éléments naturels pour changer nos modes de consommation et de fabrication. Quant à l’eau, elle deviendrait une denrée rare et pourtant indispensable…

Zwickert
8 jours il y a

Bonjour,
ce n’est qu’une lubie de technocrate et sa ne tien pas la route .
ils n’ont cas arrêter la mondialisation camions cargos avions.

Olivier
8 jours il y a

Il existe des polluants rejetés, ou plus exactement émis, par le miraculeuses voitures électriques tels que la poussière de freins ou la gomme des pneus. Ca n’est certes pas du CO2 mais ce sont des polluants quand même.

Avignon
8 jours il y a

Leur objectif n’est pas une baisse de l’impact de l’industrialisation étroitement liée au monde capitalisme, leur objectif c’est de continuer de faire vivre ce capitalisme qui les enrichit ! Il n’y aura pas de changement sans changement de mode de consommation et ce sont eux qui poussent encore et encore à la consommation.Et la grande consommation du moment c’est la voiture électrique ! J’ai entendu en direct l’exemple du gars qui vient de s’acheter une voiture électrique et qui fait son trajet sur l’autoroute à 250 km /heure juste pour le fun ! il n’est certes pas aller très loin (jusqu’à la prochaine recharge) mais cela montre bien l’absurdité et le danger de ce que le capitalisme crée comme comportement …

Naïf
8 jours il y a

Une bande d’escrocs qui sont parfois instruits ,seulement parfois et qui veulent qu’on utilise l’énergie électrique soit , mais quand et où allons-nous avoir assez d’électricité pour faire tourner le monde ,qui va en produire ? sans doute que 2035 ne pourra pas ignorer les moteurs thermiques actuels qui ne polluent quasiment plus ou de façon si infime ….Sans doute tous ces nantis irresponsables ont-ils succombés aux djihadistes « verts » , en plus intégristes dont ils ont par la force des choses dû recevoir une ou plutôt des gratifications pour voter de telles inepties …Vive les voitures à ânes qu’ils vont tirer !

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

295
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x