Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
holothurie

Prendrez-vous une holothurie au petit-déjeuner ?

Depuis quelques années, le projet Holofarm a été lancé en Bretagne1.

L’objectif est de créer à grande échelle des fermes d’holothuries au large des côtes françaises et ailleurs.

En attendant, il s’agit surtout d’une aventure expérimentale qui réunit différents partenaires : des chercheurs, des institutions et des entreprises.

Vous vous demandez peut-être pourquoi tout ce monde s’est passionné pour les holothuries au point de leur consacrer leurs journées et même parfois leurs nuits ?

Hé bien ! C’est parce que ces petites bêtes représentent un enjeu majeur pour sauver la planète et pour nourrir et soigner les humains.

Il y a même des gens qui, secrètement, espèrent faire fortune grâce à elles !

Ah ! Voyez. Il serait peut-être temps que vous vous y intéressiez.

Mais d’abord qu’est-ce qu’une holothurie ?

C’est un animal.

Et il appartient à la famille des échinodermes. Ces animaux peuplent les fonds marins. On compte parmi eux 5 grands groupes :

  • les échinidés, c’est-à-dire les oursins ;
  • les astéries ou étoiles de mer ;
  • les crinoïdes ou lis de mer2. Ils ressemblent à des plantes touffues et basses et sont de différentes couleurs ;
  • les ophiures qui ressemblent à des étoiles de mer aux pointes interminables…;
  • et donc les fameuses holothuries.

Les holothuries ont des formes très variées3. En France, celles que vous voyez sur la plage sont comme des vers.

Elles laissent derrière elles des fils de sédiments enroulés les uns sur les autres que les enfants aiment écraser avec leurs pieds.

Ce sont leurs excréments. Mais ils sont tout propres, ou presque !

Car les holothuries sont détritivores. Elles consomment toutes les particules organiques qui passent à leur portée. Ce faisant, elles nettoient les plages.

Jusque-là tout va bien.

Sauver l’holothurie

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les holothuries sont en danger3.

En effet, la dégradation du climat et la surpêche menacent directement leur existence dans certaines zones du globe. Déjà 7 espèces d’holothuries sont officiellement considérées comme étant en voie de disparition !

Car les holothuries sont consommées en masse dans certains pays du monde.

Elles sont au menu de nombreux Japonais, qui en savourent les gonades et de Chinois qui les préfèrent entières. Elles sont également utilisées dans l’industrie des cosmétiques et en médecine chinoise. Certains thérapeutes locaux pensent qu’elles pourraient être aphrodisiaques3.

Mais les études scientifiques auraient surtout démontré un potentiel antifongique, antibactérien et même anticancer3.

Cela est suffisant pour que ces petites bêtes soient transformées en compléments alimentaires. En Asie ou aux Etats-Unis, vous pourriez les trouver en poudre au supermarché ou dans les magasins spécialisés.

Même la France est concernée par la surpêche car au large de l’île de Saint-Pierre et Miquelon, les chalutiers s’en donnent à cœur joie.

Et chaque année, 14 000 tonnes d’holothuries sont pêchées et vendues à l’export.

En Méditerranée, la bataille de l’holothurie fait rage. Grecs et Turcs se disputent les eaux “holothurieuses”.

Et en Espagne, les garde-côtes font face à un braconnage d’un type nouveau : des pilleurs d’holothuries écument les côtes et pillent les ressources espagnoles que ces derniers ne consomment pas. Ils préfèrent les gambas !

Un défi écologique…

La chute des populations d’holothuries dans diverses zones du monde est une véritable catastrophe.

Car ces animaux rendent des services précieux à l’environnement.

Outre leur activité d’éboueurs des côtes, elles ont un rôle d’oxygénation des fonds marins.

Les trous qu’elles creusent font passer l’oxygène, ce qui facilite le développement de la vie et évite le durcissement des fonds marins.

Et les holothuries connaissent bien ces derniers. On les retrouve partout même dans les fosses les plus profondes. Il y en aurait même dans la fosse du Tonga, qui descend à plus de 11 000 mètres de profondeur !

Et à partir de 1000 mètres sous l’eau, les holothuries représentent 90% de la faune restante.

Autre service de taille, les œufs d’holothuries, ainsi que leurs jeunes larves, nourrissent de nombreux animaux marins. Ils sont un maillon indispensable de la chaîne alimentaire.

L’équilibre d’écosystèmes entiers dépend de leur présence.

Le projet Holofarm vise donc à développer une filière aquacole d’holothuries. Cela permettra de faire chuter la demande liée à la pêche1.

Une filière structurée et contrôlée permettrait une bonne gestion des populations d’holothuries.

… et une opportunité économique !

Ce projet intéresse les chercheurs mais aussi des entreprises qui espèrent voir la France se lancer dans l’aventure de la culture d’holothuries.

Holofarm s’intéresse surtout à une espèce d’holothuries très présente sur les côtes françaises : Holothuria Forskali.

Depuis quelques années, les chercheurs ont appris à les nourrir, à les garder dans un environnement qui leur convient et à les aider à se reproduire.

Selon eux, ce type d’élevage pourrait être associé à la culture d’huîtres. En effet, ces dernières produisent des excréments qui souillent la mer mais nourrissent les holothuries dont les déchets ne sont pas polluants3.

Et ce n’est pas tout. Les holothuries peuvent servir à fabriquer des cosmétiques et même des gilets pare-balles ou des aiguilles car elles sont très riches en collagène.

Bref, vous n’avez pas fini d’entendre parler de ces petites bêtes qui ne sont pas si petites.

Certaines espèces pourraient atteindre les 3 mètres de long pour 5 cm de diamètre !

Alors, vous en voulez dans votre assiette ?

Solidairement,

Julien

 

P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Un sujet vous tient à cœur et vous souhaitez créer une pétition ?

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

S’abonner
Notification pour
94 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bul
1 année il y a

Je connaissais pas …! ça ressemble à un hypocampe ou petit cheval des mers … C’est sure si les japonais et chinois s’en servent pour … cette espèce est en danger .. il n y a pas de points d’acupuncture pour palier ce trouble au lieu de se rabattre sur les cornes de rhinocéros , baleines et cette espèce .!! c’est vrai …

Courgeon Philippe
1 année il y a

Bonjour peut-on publier l’article sur Facebook ? Merci.

Marc Gerey
1 année il y a

Merci pour ces informations. Je ne connaissais pas l’holothuerie. Heureusement il y a des gens passionnants qui cherchent, trouvent et proposent des solutions.
Bravo, continuons pour qu’un peu de lumière même marine éclaire nos zones d’ombre.

Martin
1 année il y a

Bonjour
Je réagi sur le sujet et je suis agréablement surpris des fonds marins et j’espère que la recherche pourra faire se qui faut pour arriver à sauver ces petites bêtes affaires à suivre

yolande OLIVAIN
1 année il y a

l’aliment de l’avenir sera petit, vu que toutes les grandes espèces auront disparu : nous mangerons des insectes… et donc aussi des holoturies. C’est désolant d’une manière générale de manger des animaux quels qu’ils soient, et le spectacle de ces restaurants où on fait griller vifs de malheureux insectes me rend malade. L’humain est le pire des prédateurs

BOLZINGER Michel
1 année il y a

Merci pour votre information. Ma vision dans la vie, chaque jour, est d’être POSITIF. Lancez une pétition que beaucoup attendent selon beaucoup de commentaires que j’ai lus. N’attendez pas que nos gouvernants oeuvrent en ce sens, ils ne pensent qu’à se remplir les poches, en mentant sans arrêt. J’ose l’écrire en autorisant la publication de mes nom et prénom. A 85 ans ce que je sais, hélas, me le permet.sans crainte.

Lucienne
1 année il y a

Y en. Jamais assez pour certian homme… Laissez les tranquille ces animaux !
C’est simple. STOP. Les Goss dans des corps d’adulte…

Schapira
1 année il y a

Je trouve dommage que vous n’ayez pas relu votre article. J’ai relevé 2 grosses erreurs:
1) j’ai lu : « les echinides, c’est-à-dire les oursons » : je pense que vous vouliez dire « oursins »
2)J’ai lu: « l’île de Saint-Pierre et Miquelon » C’est un archipel, et plus précisément il s’agit de 2 iles. Vous êtes peut-être calé en holothurie, mais pas en géographie!…

isabelle duprat
1 année il y a

L être humain n est il pas entrain de confondre instinct de survie et instinct suicidaire !?
Merci beaucoup pour cette information

Jean-Louis GILLES
1 année il y a

j’gnorai tout ceci

Christine BORELLI
1 année il y a

Beaucoup d infos intéressantes et alarmantes. Mais Information ou pétition ? Dans quel but ? Défendre ou exploiter holothurie ?

Lorant J-M
1 année il y a

Où est le texte de la pétition à signer ? Je ne signe pas des textes non modifiables et notamment quand les échinides sont devenus des oursons, les petits des ours, au lieu des « oursins ».

Martin Audeguil
1 année il y a

Pourvu que ce projet voit réellement le jour ! ! ! Bon courage et bon vent ! ! ! !

Ambre
1 année il y a

Je suis choquée que vous nous attendrissiez en nous informant que cette espèce est en danger pour au final nous demander de soutenir la création de fermes visant à les exploiter pour faire du profit ! Ces fermes ne valent pas mieux que les individus qui vont les chasser dans la nature !…

Ghislaine
1 année il y a

Merci pour cette information,
Il est urgent de nous réveiller pour sauver notre vie sur la si belle planète Terre.
On nous cache la réalité qui se passe dans multiples domaines pour favoriser et enrichir certains privilégiés qui utilisent leur pouvoir au mépris de la VIE
Où est la pétition à signer qui défende cette cause importante ?

carré
1 année il y a

il faut créer une pétition pour protéger ces animaux des fonds marins, car sinon cette espèce connaitra aussi indistinction !

PERINET
1 année il y a

Alors, que faire ? Comment participer intelligemment ?

Stella
1 année il y a

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi dès que quelque chose fait du bien à la planète, les humains la détruise systématiquement! C’est l’humain qui devrait disparaître!

Marc
1 année il y a

Merci pour cette info

ahlen
1 année il y a

Protégeons les ressources de la planète des prédateurs humains.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

94
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x