Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email
Tramadol pétition opioïdes

Le Tramadol sous surveillance : une 1ère victoire contre les opioïdes !

Il y a quelques mois, un membre de la communauté LLB a fait part de son inquiétude sur la dangerosité du marché des opioïdes en France à Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn à travers une pétition signée par plus de 20’000 personnes.

Aujourd’hui, les choses ont enfin changé car nous apprenons dans le journal Le Monde que le Tradamol, l’un des antidouleurs de cette catégorie de médicaments, va être placé sous surveillance dans notre pays.[1]

Pour rappel les opioïdes, ce sont ces médicaments forts parmi lesquels on retrouve l’OxyContin® ou le Durogesic® (à base d’oxycodone), le Fentora® (fentanyl), le CoDoliprane (codéine) et le dramatique Tramadol.

Ces opioïdes forts « légaux » peuvent être cent fois plus addictifs que des drogues dures – l’héroïne, l’opium ou morphine, toutes les études le montrent [2].

Le Tramadol, plus particulièrement, présente de nombreux effets secondaires terribles : [3] vomissements, vertiges, nausées, troubles du sommeil, réactions cutanées, accélérations du rythme cardiaque, sensations d’étouffement.[4]

Des milliers de personnes disent vivre un enfer sous son emprise.

A partir du 15 avril 2020, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé va rendre obligatoire le fait que l’ordonnance de Tramadol doit être renouvelée tous les 3 mois contre 12 actuellement.

Le but de cette mesure ? Diminuer les risques d’addiction ou de surdosage.

En 2017, 6.8 millions de Français en ont pris au moins une fois selon Le Monde !

Réjouissons-nous de cette avancée majeure dans le contrôle des prescriptions mais soyons réalistes : il reste beaucoup de chemin à parcourir car la classe des opioïdes concerne de nombreux autres médicaments dangereux et le mieux serait d’interdire le Tramadol tout simplement !

Il est plus que jamais nécessaire de :

–      Renforcer le contrôle des prescriptions de tous les opioïdes

–      Faire une enquête de toxicité pour tous ces médicaments

–      Exiger une transparence totale des laboratoires qui les fabriquent

C’est pour cela que je vous invite à ne pas baisser les bras et à continuer ce combat contre des substances toxiques et dangereuses qui n’ont rien à faire dans notre pays.

Signez dès maintenant la pétition Médicaments opioïdes : stop au marché de la honte ! et joignez vos forces aux nôtres.

Les opioïdes sont déjà responsables d’au moins 4 décès par semaine. Ils sont devenus la première cause d’overdoses mortelles entre 2000 et 2015. Signez la pétition !

Vous l’avez déjà signée ? Faites le savoir à votre entourage : transférez tout simplement cet email à vos contacts ou partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

Nous sommes déjà plus de 20’000 à avoir signé cette pétition mais ils nous entendront davantage si nous sommes 50’000 !

Un petit pas vient d’être fait pour le Tramadol, nous ne nous battons donc pas pour rien !

Solidairement,

Julien

 

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Évoquez votre ressenti lors de la signature de la pétition ou cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

Les opioïdes sont déjà responsables d’au moins 4 décès par semaine. Ils sont devenus la première cause d’overdoses mortelles entre 2000 et 2015. Signez la pétition !

Références : 

[1] https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/01/16/l-agence-nationale-du-medicament-place-sous-surveillance-le-tramadol-un-medicament-opiace_6026029_3224.html

[2] Morphine et opioïdes forts : puissants contre les douleurs mais très addictifs, pourquoidocteur, décembre 2018, consulté en avril 2019, disponible sur : https://www.pourquoidocteur.fr/Traitement/6-Morphine-et-opioides-forts-tres-puissants-contre-les-douleurs-intenses/p-43-MOLECULES-Morphine-et-opioides-forts

[3] Opiacés et opioides, Sos Sos Sos craving tramadol, psychoactif, février 2014, témoignages consultés en mai 2019, disponible sur : https://www.psychoactif.org/forum/t9864-p1-Sos-Sos-Sos-craving-tramadol.html

[4] Base de données publiques des médicaments, TRAMADOL BIOGARAN LP 150 mg, comprimé à libération prolongée, mars 2019, consulté en mai 2019, disponible sur : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67774686&typedoc=N

S’abonner
Notification pour
95 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Perennec Jeremy
2 années il y a

Bonjour, je suis également contre cette pétition. Après le tramadol (dont vous avez en idée de l’interdire au futur), vous allez nous faire tout les autres opioïdes et opiacés un à un ? (Déjà, l’état aurait dû laisser le di-antalvic qui était 10× mieux que son remplaçant tramadol). Vous voulez que les gens plongent ou replongent avec les opiacés illicites ? Je suis un traitement de methadone depuis 6ans et grâce à cette molécule, je revis. La première année, je continuer de consommer de l’héroïne (que j’ai toujours sniffer et fumer) mais tout en diminuant petit à petit et cela fait 5ans que je n’en consomme plus. J’ai diminué de presque la moitié mon dosage depuis le début et j’en ai besoin pour mener ma vie normalement et ne pas replonger et SA FAIT DU BIEN AU PORTE MONNAIE. Si cela doit prendre 10-15 ou 20ans pour l’arrêter complètement, alors je le ferais car je ne connais pas une seule personne qui n’ai pas replongé après avoir arrêter trop tôt leur traitement même en 8 ou 12ans de methadone. Et pour rappel, cette molécule ne défonce pas et n’est aucunement euphorisante. Pour ce qui est des autres opiacés et opioïdes, laissez les gens se soigner tranquillement car vous ne devez certainement pas connaître le cancer et les maladies pour lancer une telle pétition. La codéine qui était un opiacé ultra safe a déjà été mise sous ordonnance, cela ne suffit pas ? Les médecins de France ne prescrivent pas des opioïdes et opiacés à tour de bras comme aux états-unis, vous vous trompez clairement de combat. J’espère que vous ne lancer pas des pétitions comme ça afin de juste faire tourner votre site internet.

Joëlle Boulay
2 années il y a

Alors, bonjour la démocratie, vous supprimez les commentaires négatifs ?
Pourtant le mien était très mesuré…
Donc, bis , absolument pas d’accord pour supprimer ce médicament très utile à ceux qui souffrent, et je ne me drogue pas avec …
Vous êtes fou!!!

Serge Niémetz
2 années il y a

Quel tissu d’âneries. Si le Tramadol disparaît, j’essaierai de m’en procurer illégalement, à défaut je passerai à la morphine, à défaut, je le dis très calmement, je me tuerai. J’en prends depuis 19 ans sans effets indésirables, sans accoutumance (pas d’augmentation des doses). J’ai envoyé paître mon ancien médecin terrorisé par les opiacés qui m’avait prescrit successivement trois molécules (anti-épileptique…) censées remplacer le Tramadol. La 1ère : irascible et insomniaque ; la 2e : abruti et prise de poids ; la 3e : alternativement abruti et irascible, vertiges et prise de poids. Visite à un centre anti-douleur (j’avais envoyé un dossier complet ; plusieurs mois d’attente) ; question du spécialiste : « Vous avez essayé le Diantalvic ? » Haha ! Hypothèse : les labos-et-lobbies ont en vue d’autre molécules (à base de venins ?) peut-être très efficaces, et j’en serais ravi, mais beaucoup plus chères.

dubois. M
2 années il y a

pourquoi ne mettez vous pas les commentaire ci dessous( qui sont plutôt contre la suppression du tramadol, et pour cause !!!) avec les commentaires des personnes qui signent, car il serait intéressant que toutes les personnes qui signent pour sa suppression, constatent a quel point le tramadol est utile a certains pour apaiser des atroces douleurs qu’ils doivent subir chaque jour au point de vouloir parfois mourir parce que l’on en peux plus !!! que nous proposez vous Monsieur a la place, que je sache le canabis n’a pas encore été accepté en France comme une thérapie de la souffrance , alors agissez de manière honnête , et ne mettez pas tous ceux que souffrent terriblement dans une impasse, !!!!! vous même ne devez pas connaitre ce genre de malheur qui est de souffrir intensément jour et nuit a ne plus savoir que faire ??????

Epchtein Marie-Jo
2 années il y a

Actuellement, je suis obligée de prendre des antalgiques à base d’opium à cause de douleurs persistantes depuis 8 semaines suite à une double fracture opérée le 19 décembre. Je sais le risque addictif de tels médicaments mais je sais aussi que souffrir est à long terme insupportable et peut être lourd de conséquences au niveau moral avec risque de dépression. Entre deux maux, je choisis le moindre en toute connaissance de cause et suis bien soulagée, moi qui pourtant fais le plus souvent possible appel aux médecines douces, de trouver des comprimés qui puissent m’apporter un peu de répit.
Je pense que l’information concernant la dangerosité de ces médicaments pris en excès doit être largement divulguée mais sans provoquer de la peur et de la culpabilité aux patients en souffrance, obligés de les utiliser.
C’est pourquoi je ne signerai pas cette pétition.

RABACHE
2 années il y a

Je n’ai pas signé la pétition, car même si les opioïdes entrainent une addiction, leur utilisation bien ciblée est parfois indispensable. Il y a des douleurs si fortes qu’elles peuvent conduire au suicide. A défaut d’une meilleure solution, je pense qu’il faut les conserver.

Thelliez
2 années il y a

Je rejoins les avis précédents car ma fille a une endométriose sévère et rien ne peut la soulager à part les opioïdes. De même, je suis touchée par de la polyarthrite et croyez moi que toutes les deux nous souffrons énormément et que le fait de nous occuper ne minimise absolument pas les crises de douleurs extrêmement violentes que nous subissons l’une et l’autre. Sans ces médicaments ordonnancés, nous ne tiendrons pas et je ne tiens pas à ce que ma fille hurle de souffrance comme c’est arrivé autrefois.

respect de la vie privée
2 années il y a

c’est insupportable que des gens non concernés par la douleur chronique se permettent de participer à une pétition.
c’est tellement facile de juger de la douleur de l’extérieur , comme les médecins qui décrètent que le nourrisson ne souffre pas
le paracétamol est dangereux pour le foie en cas de surdosage et peu efficace sur les lombalgies chroniques et les douleurs intenses.on parle très peu de ces dangers
les anti inflammatoires attaquent l’estomac et les reins
le neurontin est connu pour favoriser la dépression.
avant de réglementer un traitement attendez d’avoir un remplaçant efficace.
le fait de réduire la prescription à trois mois suffit largement
sachant qu’il est très difficile de trouver un médecin que les nouveaux médecins préfèrent orienter vers des rhumatologues (pas de rendez vous avant trois mois) que le temps d’attente d’un centre antidouleur est de six mois on aura peut être une autre crise quand les patients se tourneront vers les dealers

Marie Odile MONARD LERMENIERPBKcX
2 années il y a

Bonjour,
Je ne signe pas cette pétition pour la bonne raison que je suis sous traitement Topalgic ou tramadol depuis plus de 20 ans, je n’ai pas d’addiction je l’ai toujours sous prescription médicale tous les 3 mois mais ça le tramadol que l’on avale toute la journée si on a la moindre petite douleur il s’agit du Topalgic 150 mg j’en prends 1 matin et soir à 12 h d’intervalle. Si je n’ai plus ce médicament je souffre le martyre, je ne pourrai peut être plus me lever le matin et vivrai un enfer, alors il y a plusieurs façons d’utiliser ce médicament pour moi il y a erreur des médecins, ce traitement m’est prescrit par un rhumatologue sous très haute surveillance. Je n’ai jamais eu tous les problèmes que vous indiquez.
Cordialement,
Marie Odile MONARD

Bouvet
2 années il y a

Il ne faut pas généraliser moi je souffre de fibromyalgie bien encadrer le tramadol soulage du moin dans certain moment ou l’ on a envie de se sentir bien et d oublier un peu la douleur car c est bien de cela qu il s’agit de soulager, les corps malade, en souffrance.

Chaumeille
2 années il y a

je ne signerai pas cette pétition.Je suis d’accord pour qu’il y ait une surveillance très rapprochée concernant ce médicament, mais si celui-ci peut soulager la douleur d’un patient je ne vois pas pourquoi je m’opposerai à ce médicament dans la mesure où il est prescrit à bon escient.Quant aux effets secondaires ,mais c’est « de la roupie de sansonnet » en comparaison d’autres traitements qu’il ne me viendrait pas à l’idée de remettre en cause.Ma fille est soignée pour un cancer ,un mélanome ,elle a eu de la chimio qui lui a provoqué un oedème aigu du poumon ,à l’heure actuelle elle a un coeur « en vrac » ,vous imaginez bien que vos effets secondaires du tramadol me laissent de marbre.Elle prend des antalgiques de la même classe que le tramadol ,c’est vrai qu’elle a un choix à faire,entre avoir moins mal et ne pas pouvoir conduire pour cause de vertiges,avoir mal et pouvoir aller chercher ses enfants à l’école
Est ce qu’on a d’autres opportunités, d’autres choix que les opioides?

Encadrer la prise de tramadol oui le supprimer non

Allis Dominique
2 années il y a

Avez vous déjà souffert suffisamment pour qu’on vous prescrive du Tramadol ???

Moi, hélas, oui et j’en prends tous les jours depuis des années….
Nous croyez vous, ceux qui sont obligés de prendre ce type de médicaments et moi, ignares ou inconscients ???

Eh bien non tout bonnement nous n’avons pas d’autres possibilités contre la douleur extrême.

Alors s’il vous plaît plutôt que de vous en prendre à ce qui existe si toxique soit il, il vaudrait mieux mettre votre énergie à chercher un remplaçant plus inoffensif à ce genre de produit.

Il va de soit que pour une fois je ne signe pas cette pétition et que je ne lui fait pas de pub

Joëlle Boulay
2 années il y a

Je suis contre l’interdiction du tramadol.
Je l’ai utilisé à de nombreuses reprises lors d’interventions très douloureuses en orthopédie.
Pour moi, aucun autre analgésique n’est efficace.
Mais il y a des progrès à faire; formation des médecins, qui je l’ai constaté ne savent pas toujours prescrire en dose et en temps …
Une explication très claire auprès du patient, pour qu’il soit bien au courant des effets possibles du produit et de sa gestion dans le temps( sevrage).
Il a fallu faire effectivement très attention au sevrage à chaque fois que j’ai du en prendre.
La première fois, sans recommandation médicale, au,bout de plusieurs mous de prise du tramadol, j’ai fait un véritable syndrome de manque… Pas du tout agréable.
Sinon peu d’effet secondaire au jour le jour, et effet bénéfique sur le moral. Ce qui est très utile quand après un gros problème, vous vous retrouvez dans un fauteuil ou au lit et complètement dépendante. Plus facile aussi d’avoir un petient agréable pour les soignants et votre entourage.
Donc, attention, produit à peu être ne pas mettre entre toutes les mains( je n’ai aucun plaisir à me droguer), mais produit indispensable à notre pharmacopée.

dubois
2 années il y a

Monsieur, je comprends votre inquiétude quand a la prise de tramadol sans contrôle, mais pensez à ceux qui souffrent comme c’est mon cas, j’ai depuis des années des douleurs intolérables en raison d’une colonne vertébrale complètement délabrée,de haut en bas, opérations etc …et bien je prends depuis 2002 du tramadol 150 2 fois par jour, et ajoute souvent du 50 les nuits ou la douleur est trop difficile a supporter en attendant de reprendre le 150 le matin, je n’ai jamais eu ni vomissement ni vertige, et je ne dépasse jamais les 400 mg officiels par jour. Sans tramadol que faire ? je n’ose même pas penser qu’il disparaisse, car alors je ne pourrais plus vivre , mes douleurs sont trop insupportables , même les patch de morphine ne m’ont pas soulagé, rien n’y fait , ni la kiné, , rien !!! alors je me suicide ????? quelle responsabilité aurait le gouvernement si il arrivait à la solution simpliste pour eux de le supprimer , alors attention de ne pas prendre le problème à l’envers, soit: plutôt que d’aider les personnes en souffrance psychiques, supprimer un produit efficace, le seul actuellement , qui soulage les vrais souffrances physiques intenses , serait une énorme erreur !!!!!!

PIres
2 années il y a

Je viens de lire toutes les postes que se rejoindre, à plus près, à m’a expérience personnelle
J’ai 64 ans, et une polyarthrite invalidante ( connectivité mixte) depuis 1992, en 2005 suite a un début d’une DMLA, m’on arrêté l’administration des corticoïdes, de douleurs affreusement terribles, insupportables, juste soulager pour une timide dosage de Tramadol et finissent avec 200mg au matin + 200mg au soir , toutes les jours jusqu’à présent, je jamais eût dès effets secondaires et ça a permis de me lever au matin et aller au boulot, je travaillais 43 ans dans l’industrie du pétrole comme technicien sur le terrain et a retraite depuis un an.
Aujourd’hui le Tramadol me donne um confort de vie et si un jour j’aurais d’effets secondaires, j’arrêterai.
On est dans un pays libre, laisser le choix à chaque un/ une.
Bien à vous.

Garnaud
2 années il y a

Je suis sous TRAMADOL, depuis plus de 10 ans…
je N ai jamais eu D effet secondaire ???
Mon médecin, M à change la dose FRACTURES DE VERTÉBRÉS PUIS JAMBE, CHEVILLE PIED…
Encore une chute…. PAS PAR LE TRAMADOL !!!
TOMBÉE DE L ESCABEAU EN TAILLANT MES ROSIERS!!!! VOUS VOYEZ BIEN QUE TRAMADOL
ME PERMETTAIT DE VIVRE NORMALEMENT !!!!
Mon médecin, me disait bien de ne PAS
AUGMENTER SA DOSE…..
Des Conneries cette mise en garde !!!!
On lit la Notice On Sait Ce Que C Est !!!!
QU IL NE ME LE SUPPRIMÉ PAS SURTOUT !!!!
JE NE VEUX PAS RESTER COUCHER À TOUT MOMENT
CLOUÉE, PAR LA DOULEUR !!!!
JE VEUX ENCORE VIVRE, CORRECTEMENT
ET J AI 80 ANS…….
ET FAIRE DU CINÉMA, POUR LE MÉDICAMENT QUI PERMET DE MOURRIR PLUTÔT QUE DE VIVRE SOUS PERF. AVEC DES COUCHES… PLUS DE CONNAISSANCES MENTALES !!!!
JE SUIS POUR!!!!!
VIVRE ET MOURRIR DIGNEMENT , C EST ÊTRE HONNÊTE …. LA SÉCU,… POURRA BOUCHER
SON TROU….. S il N y avait que ça ????
DU BLABLATAGE AU SÉNAT POUR DISCUTER…..
PROUVER QUE L ON MÉRITE SON SALAIRE !!!!!
C ES EST HONTEUX…..

Businelli
2 années il y a

Souffrant de douleur chronique (tumeur sur un nerf, probablement endommagé lors de l’excision) depuis plus de 50 ans, j’ai vécu un enfer jusqu’à ce que les anti épileptiques soient enfin autorisés contre la douleur . Cela m’a permis de fonctionner, jusque là il y avait des jours où je ne pouvais pas poser le pied par terre. Mais toujours mal. Depuis 2 ans que je prends du tramadol je revis! La douleur peut être réveillée par le moindre contact mais elle est enfin vraiment sous contrôle (avec toujours néanmoins le traitement lourd des anti épileptiques, l’utilisation de TENS plusieurs heures par jour, et des packs de glace toujours à portée de main!)
Alors, si vous supprimez le tramadol, que m’arrivera t il? Il faut qu’il y ait des traitements de longue durée aussi efficaces avant de le supprimer!

Myriam Castelain
2 années il y a

Ma Maman qui va sur 97 ans, prend du Durogésic depuis quelques années déjà, tant son arthrose la faisait souffrir !
Son médecin lui avait prescrit ces patchs tant elle souffrait, qu’elle grimpait au mur (et avait même demandé au médecin ; « si vous ne pouvez m’aider, alors je demande l’euthanasie » !!! ), chose que le médecin a refusé immédiatement. et lui a donc administré ce médicament qui la laisse en « paix » et avec lequel elle ne ressent plus de douleurs – Alors OUI, dans ces cas là, il faut bien passer par une médication forte et avec laquelle, ma Maman n’a plus de douleurs (en tous cas beaucoup moins) Elle le supporte bien et n’a pas d’effets secondaires (sauf que ca la constipe un peu plus). Pour le reste, parfois en maison de revalidation, ils essaient de le diminuer, voire de l’annuler, mais dans ces cas là, ses douleurs réapparaissent… Alors quoi faire ? Est ce une dépendance ou pas ? Ce que je peux dire (et elle aussi), c’est que ça lui permet d’avoir un « confort de vie ». Elle a toujours passé sa vie sous haute surveillance médicale et c’est parfait de cette manière. Et moi (nous ; ses enfants), je désire garder ma Maman en bonne Santé, avec une mobilité la meilleure ET pour des années encore… !!!

Catherine
2 années il y a

Bonjour, je suis très étonnée votre proposition ! Surveiller encore plus le Tramadol reviendra très vite à le supprimer, comme beaucoup d’autres antalgiques qui nous font cruellement défaut. J’ai une sclérose en plaques et je souffre de fortes douleurs, de façon sporadique. Il me faut des médicaments adaptés pas du Doliprane ! Je ne signerai pas ce document qui me paraît une grosse erreur de jugement.

Joel Rambaud
2 années il y a

Arretez vos connerie , vous ne savez pas de quoi vous parlez !
ce sont tous des medicament tres utile .
si toute personne en abuse alors c’est avec la complicitee du medecin et du pharmacien .
Les autres ils sont bien content d’avoir ce medicament et autres pour combater la vie infernale des douleurs .

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

95
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x